« Doctor » Ogunbiyi absent des entraînements : Un coup dur

 

La première version l’envoie en Suisse où il a rendez-vous avec un club le 3 juin. Ça fait sourire car tout club sérieux sait que la trêve internationale n’épargne personne. La deuxième version dit que Mouri Ogunbiyi se sent malmené par les médias et qu’il aimerait rencontrer le nouveau ministre des sports pour lui parler de vive voix et quêter des assurances de la part de ce dernier. Mal-être réel ou chantage ? L’enfant terrible du foot béninois, Doctor Ogunbiyi (quand il nous régale), Mister Mouri (quand il nous irrite) a choisi un moment-clé pour se mettre en scène.

C’est un autre coup dur que de constater que jusqu’au jeudi matin, Mouri Ogunbiyi n’a pas rejoint le groupe. Habitué du fait, quand il n’a pas envie d’honorer une sélection, Mouri Ogunbiyi est à la fois un génie bienveillant et malveillant. Il roule tant en fonction de ses propres intérêts que des intérêts de ses parrains (principalement le clan Didavi) à la fédération. Cette fois-ci, ces derniers quasiment accrochés au destin d’Anjorin n’ont pas intérêt à ce que le feu follet soit absent. Mais seulement voilà, Ogunbiyi est une arme à double tranchant et échappe à tout contrôle réel. Convoqué au match aller pour charmer le public, il était resté sur le banc durant tout le match, car malade et revenant de blessure. On l’attendait tous pour régaler le public et terrifier la défense ivoirienne. A moins d’une compromission de dernière minute de la part du sélectionneur adjoint Glèlè chargé de diriger l’équipe, Ogunbiyi ne devrait pas jouer dimanche. Même si c’était le cas, il ne ferait pas l’effet de superman, car face aux Eléphants, seul un bon collectif pourrait nous sauver.

Aubay