Transfert : Montpellier pense à  Farnolle

A la recherche d’un successeur à Geoffrey Jourdren qui a perdu sa place cette saison au profit de Laurent Pionnier, Montpellier a coché le nom de Fabien Farnolle  (32 ans, 30 matches en L2 en 2016-2017) dans sa shortlist. Le gardien international béninois nommé parmi les quatre finalistes aux trophées UNFP à son poste et dans l’équipe type de la chaîne crypté Bein Sport sort d’une très bonne saison. Il pourrait enfin découvrir la Ligue 1 parce que ça devrait bouger dans les buts avec les départs de Benoit Costil de Rennes, Cédric Carasso à Bordeaux et le poste à pourvoir à Monptellier. A suivre.

Géraud Viwami

France-L2- J31: Farnolle figure dans l’équipe de France Football

Brillant malgré le nul 1-1 concédé face à Reims vendredi dans les buts du Havre , Fabien Farnolle (32 ans) a sorti un gros match pour sa 30e titularisation de la saison dans les cages normandes. La prestation de l’international béninois a été créditée d’un 8/10 par l’hebdomadaire français France Football où il figure dans les buts de l’équipe de la journée. C’est la deuxième fois de la saison qu’il est distingué par  le magazine hexagonal. Farnolle a déjà aligné dix matches cette saison sans encaisser en Ligue 2.

 

Bjfoot Awards 2016: les nominés pour le prix « Sèmiou Yessouffou » (meilleur gardien)

Cette semaine, Bjfoot.com dévoile les nominés pour la 3e édition des Bjfoot Awards  qui récompensent les performances des acteurs du foot béninois sur l’année civile. Voici les nominés dans la catégorie du prix Sèmiou Yessouffou qui récompense le meilleur gardien l’année. . 

Prix « Sèmiou Yessouffou » Meilleur gardien

Fabien Farnolle, Le Havre (France)

Si le Havre a longtemps rêvé de promotion la saison dernière, il en a été pour beaucoup. Le gardien formé à Bordeaux a réalisé une année quasi irréprochable. Il a conservé son statut d’homme intouchable dans les buts de son club et aussi en sélection nationale malgré le naufrage de Bamako. Une belle année quand même.

Saturnin Allagbé , Niort (France)

Cantonné à un rôle de remplaçant, il a été propulsé de manière inattendue sur le devant de la scène en mai dernier et il s’est bien acclimaté. Passé numéro un cette saison, il éblouit dans les cages des chamois avec des prestations de hautes volées. Il fait le bonheur de son club et confirme à petit feu les espoirs placés en lui quelques années plutôt. Logiquement prolongé, l’ancien gardien de l’Aspac s’est déjà fait un nom en Ligue 2 française. Une année très prometteuse.

Hariston Hessou  , Ethiopia Bunna (Ethiopie)

Vice-champion d’Ethiopie avec un record de 21 matches sans encaisser à la clé, l’ancien gardien des Dragons a été l’une des plus belles surprises de cette année. Gardien puissant sur sa ligne, il dégage confiance et sait rassurer ses coéquipiers. L’international béninois a clairement  franchi un cap.

Meilleur gardien 2016

  • Hessou Harriston , Ethiopia Bunna (Ethiopie) (50%, 470 Votes)
  • Saturnin Allagbé , Niort (France) (35%, 325 Votes)
  • Fabien Farnolle, Le Havre (France) (15%, 138 Votes)

Total Voters: 933

Loading ... Loading ...

France-L2-J18 : Allagbé – Farnolle, le duel en trois chiffres

Ce soir à l’occasion de la 18e journée de Ligue 2 française, Niort de Saturnin Allagbé accueille Le Havre de Fabien Farnolle. Ce sera la première fois que deux gardiens internationaux s’affrontent dans le championnat hexagonal. Nous vous présentons ce duel entres les deux  portiers  des Ecureuils en trois chiffres.

 

Une grande première

Le stade René Gaillard accueillera ce soir une grande première dans l’histoire du football béninoise. En effet ce sera la toute première fois que deux gardiens internationaux béninois s’affrontent en tant que titulaire en Ligue 2 française. Lors des deux duels opposants Niort au Havre la saison dernière, Allagbé était remplaçant pendant que Fabien Farnolle officiait déjà dans les cages havraises. Cette fois-ci les deux Ecureuils seront sur la pelouse dans un duel à distance.

Le nombre de matches en L2

159 apparitions à l’actif de Farnolle contre 22 pour Allagbé, il n’y a pas photo sur ce tableau. Le géant havrais est largement plus expérimenté que le néophyte niortais. Déjà nommé parmi les meilleurs gardiens de la division en 2012, Farnolle s’est déjà bâti une solide réputation sur la pelouse de L2.  En plus de briller cette saison, Allagbé présente tout de même un  motif de satisfaction qui reste son âge, 23 piges soit huit années de moins que son concurrent de ce soir. Quand Farnolle avait l’âge d’Allagbé il ne comptait pas encore de matches professionnels en Ligue 2. La marge de progression du « chat » est comme une évidence mais l’expérience du bulldozer havrais n’est pas négligeable.

Clean Sheet

Cette saison, Allagbé réalise une première partie de saison de très grande qualité avec six matches sans encaisser à son actif et deux penalties arrêtés dans le jeu en dix-sept apparitions. Quand à Farnolle il compte déjà sept matches sans encaisser  en 16 apparitions, dont une prestation monstrueuse contre Clermont qui lui valu son unique présence dans l’équipe type de France Football cette saison avec une note de 9/10. Quant à Allagbé il a déjà figuré à trois reprises dans l »équipe type  de l’hebdomadaire hexagonal.

Géraud Viwami

Ecureuils : Allagbé – Farnolle , le grand combat  

Ils ont impressionné sur les  deux dernières journées de Ligue 2 française, Fabien Farnolle (Havre) et Saturnin Allagbé (Niort) ont dominé à juste titre et successivement l’équipe de FranceFootball. Une montée en régime qui met les gardiens béninois à la mode dans l’Hexagone et augure d’une concurrence plus que jamais ouverte chez les Ecureuils.

 

Allagbé , plus qu’une simple relève

Passé titulaire dans les buts niortais depuis la fin de saison dernière, Saturnin Allagbé a brillamment repris la succession de Paul Delecroix qui a filé à Lorient. L’ancien gardien de l’Aspac confirme à petit feu les espoirs placés en lui lors de sa venue chez les chamois à l’été 2014. Il s’était déjà signalé dès la première journée mais plongera avec les siens dans un début de saison chaotique avant de relever la tête progressivement. On n’est pas prêt d’oublier sa formidable performance contre Orléans lors de la 10e journée de Ligue 2. Il a maintenu tout seul Niort  en vie pour un succès mémorable et utile 1-0. Toute la France du foot salue l’homme que ses coéquipiers surnomment «Le chat » en référence à sa détente. Allagbé est nommé avec un 8/10 comme joueur de la journée dans l’équipe type de la journée par le célèbre magazine français, France Football. Même a rédaction de France 3 télévision s’enflamme et lui consacre un sujet spécial la semaine dernière. Reconnu pour son humilité et sa discrétion, le numéro 2 des Ecureuils ne peut plus se cacher et devra confirmer sa bonne étoile une nouvelle fois ce soir avec la réception de Clermont. Ce qui est sure, le gardien de 22 ans formé au Seam Tanéka est bien plus qu’une simple relève.

Farnolle ne meurt jamais !

Fragilisé par sa prestation catastrophique avec les Ecureuils à Bamako le mois dernier, Fabien Farnolle a apporté la meilleure des réponses aux critiques qui voulaient l’enterrer. Face à son ancien club, Clermont  il n’a rien laissé passé vendredi dernier.  France Football lui a filé un 9/10 qui veut tout dire sur la performance du gardien havrais. Un retour sous le feu des projecteurs mérité par un joueur qui se laisse rarement abattre. Non retenu par  son club formateur, il a galéré dans les divisions amateurs en France puis connu une triste expérience au Portugal avant se s’affirmer pendant quatre saisons dans les buts de Clermont. Il a même été nominé parmi les meilleurs gardiens de Ligue 2 en 2013. Libre à l’été 2014, il a pris une année sabbatique ponctué par une virgule en Roumanie alors qu’il espérait rejoindre une écurie dans l’élite française. A 31 ans printemps, s’il a pu se relever de tout ça, il est capable d’être le gouvernail d’un Havre qui rêve de montée et de conserver sa place de numéro un chez les Ecureuils malgré le passage à vide de Bamako parce que la concurrence ne dort pas, heureusement lui aussi.

Géraud  Viwami

France-Ligue 2 : C’est la rentrée pour nos internationaux


La saison 2016-2017 de Ligue 2 française sera lancée ce soir avec pas de moins de huit joueurs béninois dont six internationaux.Focus.

Saturnin Allagbé, 22 ans, Niort (photo) : l’heure de vérité

Présenté comme le successeur de Paul Delecroix (parti à Lorient cet été) dès son arrivée au club à l’été 2014, il a eu le temps d’apprendre avec la réserve des chamois avant d’être lancé dans le grand bain de la Ligue 2 en fin de saison dernière. L’ancien gardien de l’Aspac a rendu des copies très correctes et a même été l’un des héros du maintien du club in extrémis grâce à ses cinq apparitions réussies sur les cinq derniers matches de la saison. Il avait réussi à garder ses buts inviolés sur ses deux premières apparitions et nommé dans l’équipe type de la 34e journée pour ses débuts contre Red Star. Il ne pouvait pas rêver mieux. Installé comme numéro un lors de la préparation estivale, le gardien des Ecureuils devrait occuper le poste dans la hiérarchie. Convaincant en matches amicaux à l’image de son dernier match contre Tours. Le champion du Bénin affiche une marge de progression très intéressante qu’il devra démontrer tout au long de la saison c’est bel et bien l’heure de la vérité pour ce grand espoir du football béninois.

Fabien Farnolle, 31 ans, Le Havre : presque plus rien à rien prouver

Avec 143 apparitions en cinq saisons complètes en Ligue 2, le gardien respire confiance et expérience à la fois. Après une année galère, il s’est formidablement relancé la saison écoulée dans les buts du Havre. Avec 12 matches sans encaisser sur 34 apparitions il a été l’un des hommes forts de la belle saison du club normand qui est monté sur le podium à plusieurs reprises et a longtemps cru à un retour en Ligue 1. Cadre respecté dans le vestiaire, l’habituel numéro un des Ecureuils n’a presque plus rien n’à prouver dans l’antichambre de l’élite française si ce n’est peut être mener son club à une promotion.

Khaled Adénon, 31 ans, Amiens : que du bonheur

Il a réussi un retour incroyable sur le devant de la scène après sa suspension par la Fifa en 2012. Patient et travailleur, le défenseur s’est reconstruit après deux saisons de haute facture en National. Recruté l’été dernier par Amiens, l’ancien pensionnaire de l’Asec Mimosas s’est vu confié le brassard de capitaine et il va mener son équipe à la montée. Régulier dans ses performances et guide pour les jeunes du groupe, il s’est aussi mué en sauveur en inscrivant des buts décisifs dont celui de la montée lors de la dernière journée de National la saison dernière contre Belfort (1-0). Il termine la saison avec 4 réalisations son meilleur total en club sur une saison. Le défenseur des Ecureuils retrouvera au Stade de la Licorne une division qu’il connait pour y avoir disputé déjà 91 rencontres avec Bastia et Lemans. Le trentenaire savoure ce retour au premier plan.

David Djigla, 20 ans, Niort : monté en régime

En manque de temps de jeu et surtout de confiance à Bordeaux, il a fait le choix de redescendre d’un cran pour s’aguerrir à Niort. Ailier rapide et dribleur il a réussi avec brio plusieurs entrées en jeu folles la saison dernière. Il ne lui faut pas grand-chose pour percer si ce n’est la régularité et la capacité à faire davantage la différence dans le camp adverse. Pour une première saison complète dans le circuit professionnel, l’ancien pensionnaire de l’Union Sportive de la Plage à Cotonou a été titularisé à 16 reprises sur ses 31 apparitions. Il doit notamment améliorer ses stats, un petit but seulement pour trois passes décisives. Vu son talent, le numéro 7 des Chamois doit clairement monter en régime cette saison pour ne pas être un « éternel espoir » une montée en régime est attendue cette saison pour ce gamin qui fêtera ses 21 ans le 23 aout prochain.

Djiman Koukou, 26 ans, Lens : un nouveau combat

Après trois saisons et demie à Niort, le «gladiateur » a rejoint librement Lens cet été. Son expérience (117 matches de Ligue 2) a séduit les nordistes qui jouent clairement les premiers rôles dans le championnat. Relégué il y a deux saisons le club veut retrouver l’élite que rêve de découvrir, l’ancien milieu de Créteil. Sa puissance et son impressionnant physique peuvent rendre bien des services au sang et or. Arrivé dans un l’un des clubs les plus populaires de France, il a une place à gagner dans le onze d’Alain Casanova et surtout une réputation de monstre récupérateur à confirmer. Son passeport pour l’élite se trouve dans ses crampons. Et pour l’anecdote il jouera peut être son premier match sous ses nouvelles couleurs à René Gaillard contre son tout nouveau ancien club.

David Kiki, 22 ans, Niort : un cap à passer

Recruté en provenance de Belfort, club amateur qui venait de monter en National, l’arrière gauche a connu une saison dernière à grande vitesse. Devenu titulaire indiscutable et nouveau chouchou du public avec la sélection nationale, le joueur formé à l’Académie France Benin Football a fait pareil en club. Même si les chamois ont lutté jusqu’à l’ultime journée pour se maintenir en Ligue 2, même s’il a été peu utilisé en fin de saison, il n’en demeure pas moins que pour son baptême de feu en division professionnelle le gaucher a montré de belles choses. Un petit but à mettre à son actif et un casier vierge passe décisive qui fait tâche. Il doit aussi progresser sur le plan défensif notamment mais avec 25 matches disputés lors de l’exercice précédent il devait pourvoir passer un cap cette année.

Jonathan Tinhan, 27 ans, Amiens : tout à prouver

Champion de France en 2012 avec Montpellier, il a mis plus de temps que prévu à percer. C’est en National sous le maillot d’Amiens la saison écoulée que le milieu offensif formé à Grenoble va enfin exploser. Replacé dans un rôle axial en attaque, le natif d’Echirolles porte son équipe avec 13 buts, il termine comme meilleur artificier de son club qui accroche le dernier billet pour la Ligue 2. Une division qu’il avait déjà connu à Grenoble puis à Arles (34 matches joués) . Il l’abordera cet été dans l’état d’esprit d’un joueur en confiance qui tout à prouver, il est tant pour lui de faire son trou à un niveau nettement plus élevé.

Cédric Hounondji , 22 ans , Gazélec Ajaccio : en pleine ascension

Il fait le choix de la continuité en signant au Gazélec Ajaccio après deux saisons régulières en prêt à Châteauroux puis à Auxerre. Le défenseur a quitté Rennes son club formateur pour se faire un nom en corse. Fraichement relégué en Ligue 2, le Gaz a misé sur l’expérience du franco-béninois qui va enchainer une troisième saison d’affilée dans la division. En nette progression, ce gaillard d’un mètre 94 sera l’un des piliers de la défense corse sous les ordres Jean Luc Vannuchi qui était déjà son entraîneur à Auxerre la saison écoulée. Buteur en match amical, l’ancien rennais semble déjà avoir pris ses repères, on aura le temps de vérifier lors de la réception de Brest ce soir pour la journée inaugurale.

Géraud Viwami

France-Ligue 2 : Le top 3 des béninois !

Au coup d’envoi de la saison ils étaient huit joueurs béninois officiellement enregistré dans les effectifs des clubs de Ligue 2 française. On comptait le quatuor  de Niort (Djiman Koukou, David Kiki, Saturnin Allagbé et David Djigla), Cédric Hountondji d’Auxerre, Steve Mounié de Nîmes,  Fabien Farnolle du Havre et Mouri Ogounbiyi de Paris FC. Ce dernier a quitté le club en décembre sans disputer une seule minute.  Nous avons établi notre top 3 de la saison qui s’est achevée vendredi dernier.

 

  • 1  – Steve Mounié , retour en Hérault

Il a inscrit plus de buts que les autres béninois réunis en Ligue 2 cette saison, l’attaquant prêté par Montpellier s’est fait une solide réputation avec ses 11 buts marqués et 5 passes décisives en 32  apparitions  dont 29 titularisations. Associé à Anthony Koura dans un rôle de pivot sur le front de l’attaque de Nîmes, n’a pas regretté avoir débarqué dans les ultimes instants du mercato estival.  Les crocodiles qui ont réussi à se maintenir malgré un retard de huit unités au coup d’envoi de la saison doivent une fière chandelle à leur meilleur buteur. Entre puissance et agilité, le longiligne attaquant des Ecureuils a clairement convaincu pour sa première saison complète en pro. On retiendra  son fabuleux mois de janvier où il a été nominé pour le titre du joueur UNFP du mois,  notamment grâce à son triplet contre Clermont. Débarqué sur la pointe des pieds il repart presque en Hérault la tète haute en attendant de savoir ce que Frédéric Hantz en fera la saison prochaine. A 21 ans il mérite d’avoir sa chance dans l’élite la saison prochaine.

  • 2- Fabien Farnolle , le vieux briscard

Après une saison galère entre l’équipe réserve girondine et une aventure en Roumanie, il  a prouvé dans les cages du Havre qu’il n’a rien perdu. Aussitôt remis d’une blessure au doigt contracté à son arrivée, le gardien des Ecureuils a pris place dans le onze normand et endossé rapidement un costume de leader. Avec 14 matches sans encaisser sur 34 disputés, il avait tout pour être le maillon fort de son club qui a longtemps lutté  pour une promotion en Ligue 1. Le Havre termine 4e  a égalité de points avec Metz 3e , malgré son ange gardien, qui aurait pu être nominé pour les trophées UNFP sans qu’on ait crié à l’injustice. A 31 ans, il n’a pas fini de surprendre avec la régularité qu’on lui connait.

  • 3- David Kiki, l’étoile montante

C’était le novice que tout le monde attendait au carrefour après une très bonne saison avec Belfort en CFA. Il a débarqué chez les chamois dans la peau d’un apprenti professionnel mais il a surpassé les attentes en s’installant progressivement sur le coté gauche. En position d’arrière gauche dans une défense à quatre ou en piston gauche dans un milieu à cinq, l’international béninois a grappillé plus de temps de jeu que prévu, 25 sur 38 possibles. Il a même ouvert son compteur pro contre Lens en novembre.  Peu utilisé en fin de saison, il  doit encore progresser  sur les phases de finition et être plus constant dans ses efforts défensifs. Sa saison a tout d’une première réussie.  Niort a bien réussi son pari en misant sur ce garçon de 22 ans.

 

Géraud Viwami

 Ligue 2-J36 : Nîmes coule, Mounié buteur 

Réduit à dix peu avant la mi-temps,  face au Havre de Fabien Farnolle (31 ans) titulaire dans les cages, Nîmes de Steve Mounié (20 ans)  s’est lourdement incliné 3-1 au stade Océane ce soir à l’occasion de la 36e journée de championnat.  L’unique but des visiteurs a été inscrit par Mounié à la 77e minute. L’international béninois, buteur déjà la semaine dernière signait ainsi son onzième but de l’exercice. En course pour la promotion en Ligue 2 , Le Havre reste 4e  mais revient à égalité de points , 59 , avec le 3e Metz  qui se déplace à Dijon demain. Quant aux nîmois, déjà assurés d’être en Ligue 2 la saison prochaine,  ils sont 12e avec 42 unités.

Géraud Viwami

France-Ligue 2-J19 : Djigla ultra décisif pour Niort, Farnolle voit rouge !

Et si c’était le déclic de sa saison pour David Djigla (20 ans, photo). Avant sa rentrée la 71e minute Niort était mené 2-1 par Créteil, Djigla va changer le cours du match tout seul. D’abord en provocant l’expulsion de Montaroup à la 81e minute.  A dix contre onze l’ailier béninois enflamme le match en déposant un centre sur la tête de Dona Ndoh pour l’égalisation à la 87e minute. Sa deuxième passe décisive de la saison. L’ancien bordelais parachève son match en inscrivant le but de la victoire à la 89e  minute suite à un  numéro soliste. Score final 3-2.Son premier but professionnel et son premier également sous les couleurs niortaises. Ce premier  succès de la saison à l’extérieur permet à Niort de terminer la phase aller à la 14e place avec  20 points. Djiman Koukou et David Kiki etaient titulaires. Ce dernier a d’ailleurs été averti à la 8e minute. Le gardien Saturnin Allagbé était remplaçant.

Farnolle exclu , Le Havre gagne !

Titulaire dans les buts du Havre qui accueillait Auxerre, Fabien Farnolle a été exclu au quart d’heure de jeu. Derrière Le Havre s’impose quand même  2-1 et reste 6e de Ligue 2 avec 28 points.

Géraud Viwami

Bjfoot Awards 2015: Aifimi, Farnolle et Allagbé nominés pour le prix Yessouffou Sèmiou

IMG-20151129-WA014

Bjfoot.com dévoile officiellement les nominés pour les Bjfoot Awards.Les gardiens seront les premiers à l’honneur.Ce prix récompense le gardien béninois le plus performant et décisif dans l’année.Il porte le nom du Feu Yessoufou Semiou, prometteur gardien international béninois assassiné pendant la Can Junior 2005 à Cotonou. Le vainqueur sera connu le 10 janvier 2016.  D’ici là vous pouvez voter jusqu’au 31 décembre sur ce lien. Le vote du public comptera pour trente pour cent dans le décompte final du choix du jury de notre rédaction.


Aifimi Christophe, (As Tanda , Côte d’ivoire) 25 ans

Il a fini en grâce la saison avec l’As Tanda, champion de Côte d’ivoire et élu meilleur  gardien du championnat grâce à son record de 15 matches sans encaisser, il  ne peut plus passer inaperçu. Il sort d’une saison pleine et réussie tant collectivement que personnellement.

Fabien Farnolle, Le Havre (France) 31 ans

Après un passage mitigé et court en Roumanie, il a retrouvé le sommet de son art en revenant au Havre dans un championnat de Ligue 2 française où il est considéré comme une référence à son poste. Il a déjà signé six matches sans encaisser en onze matches et a été élu joueur du mois d’octobre par les supporters de son club.

Saturnin Allagbé, Niort (France) 22 ans

Promu gardien numéro 2 à Niort cette saison en Ligue 2 française, il fait ses classes dans l’ombre de Delecroix mais il continue de faire ses preuves dans les buts de l’équipe réserve. L’international béninois poursuit sa progression. Vainqueur en 2014, il est candidat à sa propre succession.

La Rédaction

France-Ligue 2-J11 : Farnolle à l’honneur !

Brillant et décisif grâce son penalty arrêté face à Valenciennes, vendredi dernier à l’occasion de la 11e journée de Ligue 2 frnaçaise, le gardien du Havre, Fabien Farnolle a été retenu dans l’équipe type de la journée par le réputé site de football français, France Football. Mieux, l’international béninois figure dans les buts du onze type avec la meilleure note de la journée 8/10.
Le zoom : Farnolle, le retour du mur
Il avait terminé son aventure à Clermont (2010-2014) en ayant aquis un statut de référence en L2. Il est arrivé au Havre, cet été, sur la pointe des pieds. Et pour cause : Fabien Farnolle a galéré pendant un an, entre chômage et brève expérience en Bulgarie (Dinamo Bucarest). L’international béninois a pris son mal en patience, a travaillé tantôt dans son coin, tantôt au Haillan, lui qui a été formé aux Girondins de Bordeaux. Et puis il a attendu son heure. Patiemment. Le HAC s’est présenté, et il a logiquement foncé. Après des débuts retardés par une blessure à un doigt, il n’a pas mis longtemps à se refaire un nom dans l’antichambre de l’élite.

A Lens, notamment, il avait brillé lors du large succès des siens à Bollaert (4-0, 5e j.). Moins régulier en septembre, il se montre ultra-décisif depuis le début du mois d’octobre. Après avoir sauvé le point du nul à Niort (0-0, 10e j.), il a permis au Havre de repartir victorieux de Valenciennes vendredi (1-0), avec en point d’orgue un penalty repoussé face à Opa Nguette (67e). Si les Normands n’ont toujours pas d’entraîneur, ils peuvent en tout cas se féliciter d’avoir (re)trouvé un gardien d’envergure.

Source : francefootball

Ligue 2-J11 : Farnolle sauveur, Djigla passeur

Deux internationaux béninois se sont illustrés ce soir à l’occasion de la 11e journée de Ligue 2 française, le gardien Fabien Farnolle du Havre a stoppé un pénalty et l’ailier David Djigla de Niort a délivré une passe décisive.

 

Titulaire avec les Ecureuils à Brazza ,mardi dernier , Fabien Farnolle a remis ses gants dans les buts du Havre, ce soir , qui se déplaçait sur le terrain de Valencienne pour le compte de la 11e journée de Ligue française. Les havrais se sont imposés 1-0 grâce un but de Duhamel (15e minute) et ils peuvent remercier l’international béninois qui a stoppé un pénalty de Nguette à la 67e minute. L’ancien bordelais est bien parti du bon coté et a détourné victorieusement la tentative du sénégalais. Une victoire qui permet aux Havrais de remonter à la 11e place avec 14 points.

Djigla revient bien

Lui il était absent à Brazza, mardi dernier, David Djigla a signé son retour à la compétition après près d’un mois d’indisponibilité suite à une blessure contracté à la tempe. Titulaire sur le coté gauche de l’attaque des Chamois Niortais il a disputé l’intégralité du match. Mais les Chamois ont vécu une sale soirée à domicile contre Auxerre. Défaite 3-2. L’ailier international béninois a signé une passe décisive sur le deuxième but des siens inscrit par Dona Ndoh, auteur d’un doublé d’ailleurs. Ce dernier a bien repris un centre de Djigla à la 61e minute. Niort ne va pas mieux, 17e avec 9 points. A noter que le milieu défensif Djiman Koukou était titulaire et que le gardien Saturnin Allagbé était remplaçant. Quant à l’arrière gauche David Kiki , il était absent.

Géraud Viwami.

Congo – Bénin : Mounié , Farnolle et d’Almeida titulaires, compo officielle , coup d’envoi à 15h 30 !

Omar Tchomogo a dévoilé la compo des Ecureuils qui vont débuter cet après-midi à 15h30 face au Congo au stade de Kintélé. L’équipe ressemble fortement à notre compo probable d’hier soir, la seule surprise est la titularisation de l’attaquant de Nîmes, Steve Mounié pour sa première cape à la pointe de l’attaque. Il a été préféré à Abdel Fadel Suanon. Michale Poté jouera sur un coté de l’attaque tout comme Jodel Dossou. Emmanuel Imorou a été préféré à David Kiki au poste d’arrière gauche.

Géraud Viwami

Compo : Farnolle – Fousséni, Badarou, Salomon, Imorou- Koukou ,d’Almedia, Sèssegnon- Poté, Dossou, Mounié.

Banc : Aifimi, Allagbé, Tossavi, Seibou , Aoudou, Bessan, Suanon.

 

 

Farnolle  » Je ne suis pas maître de mon destin »

sans club, depuis son départ de Clermont en fin de saison dernière ,Fabien Farnolle (29 ans) s’entraîne actuellement avec la réserve de son club formateur Bordeaux.L’international béninois a accordé une interview à Francefootball.

«Fabien, il paraît que vous vous entraînez du côté de Bordeaux avec la réserve. Est-ce vrai ?

Effectivement, je m’entraîne avec eux. J’ai demandé à coach Battiston, qui a gentiment accepté. Je l’en remercie d’ailleurs ! Ces dernières semaines, il y avait Pierre Ducasse, Florian Marange, Fahid Ben Khalfallah. Aujourd’hui, il y a encore Matthieu Chalmé. C’est la maison ici. J’ai été formé là. Toute ma famille y habite et du coup à la fin de mon contrat à Clermont, on a directement déménagé. À Bordeaux, ils sont prêts à m’aider. Jusqu’à quand, je ne sais pas (rires) ? Je ne suis pas maître de mon destin, mais je me tiens prêt !

Aujourd’hui, vous êtes sans contrat mais vous avez pourtant eu des contacts durant l’été.

Nice était intéressé. Il y a eu Rennes aussi un moment. Guingamp également. Il y avait pas mal de clubs, mais à chaque fois ils ont privilégié quelqu’un d’autre. A l’étranger, il y avait l’OFI Crète, mais il y avait des rumeurs de retards de paiement et comme j’avais connu une situation similaire au Portugal, j’ai préféré ne pas donner suite. Un club polonais est également venu aux renseignements, le Korona Kielce (qui vient d’enregistrer l’arrivée d’Olivier Kapo, ndlr), mais on n’a pas réussi à s’entendre financièrement.

Après votre départ de Clermont, pensiez-vous que ce serait aussi compliqué de retrouver un club ?

On ne peut pas s’attendre à ça. Après quatre saisons à Clermont, dont ma dernière qui a été la plus régulière de ma carrière (Clermont a terminé 3e meilleure défense en 2013-2014, ndlr), je souhaitais connaître autre chose. C’était la fin d’un cycle et j’avais l’impression que ambitions ne collaient plus avec celles du club. Aujourd’hui, je n’ai pas de regret. Mes amis, mes proches, des agents, tous pensaient que retrouver un club, ce serait plié assez vite, mais je ne suis pas défaitiste ni pessimiste, j’ai déjà vu pire. Physiquement et mentalement, je suis bien, il ne manque que les contacts (rires).»

Clermont: A peine arrivée , Helena Costa se casse

Alors qu’on s ‘enthousiasmait de la voir devenir la première femme coach d’une équipe professionnelle, Helena Costa a surpris tout le monde, son agent et les dirigeants clermontois y compris en annonçant qu’elle renonce au poste. Une décision intervenue à la veille de la reprise des entraînements. Une reprise où on verra pas non plus les internationaux béninois , Fabien Farnolle et Emmanuel Imorou tous deux en fin de contrat. Si le premier cherche encore un point de chute le second quant à lui devrait signer à Caen (ligue1)

Géraud Viwami

Ecureuils: Josiasse Sèssou remplace Fabien Farnolle

Absent contre le Mali et l’Algérie , Fabien Farnolle le sera encore contre le Rwanda. Initialement convoqué par Omar Tchomogo , il sera remplacé par le jeune gardien du Mogas 90, Josiasse Sèssou (21 ans). Saturnin Allagbé devrait donc conserver sa place de numéro un.

Emmanuel Imorou blessé

Les béninois de Clermont sont-ils poisseux? Après le gardien Fabien Farnolle , le défenseur arrière gauche Emmanuel Imorou aussi est blessé. L’international Béninois a été touché à l’entrainement hier. Il souffrirait d’une entorse à l’acromio-claviculaire . Il va probablement manqué le prochain match de Ligue 2 contre Arles Avignon.
Géraud Viwami

France –Ligue2 / récompenses de fin de saison : Fabien Farnolle meilleur gardien de ligue2 ?

(Le togolais Agassa également nommé)

Depuis la nomination de Sessègnon en 2009 dans la catégorie « meilleur joueur » (finalement c’est Gourcuff qui l’a emporté), c’est la première fois qu’on revoit un international béninois. Fabien Farnolle dont l’équipe est toujours en lice pour la montée en ligue1 pourrait être le meilleur gardien de Ligue2 pour la saison en cours.

 

L’UNFP a communiqué la liste des quatre nommés pour le Trophée UNFP du meilleur gardien de Ligue 2. Parmi eux figurent le Togolais Kossi Agassa (Reims), le Béninois Fabien Farnolle (Clermont).

Quand ils voient les performances cette saison de Benoit Costil, récompensé du Trophée UNFP du meilleur gardien de Ligue 2 la saison dernière, le Togolais Kossi Agassa (Reims), le Béninois Fabien Farnolle (Clermont) et le Brésilien Magno Novaes (Bastia), tous les trois nommés pour ce trophée cette saison, doivent se dire que le remporter serait un beau tremplin. Ulrich Ramé (Sedan), l’autre nommé de cette liste de quatre, a déjà une carrière bien remplie et ce trophée ne fera que récompenser une carrière exemplaire.

Les nommés pour le Trophée UNFP du meilleur gardien de L2 sont : Agassa (Reims), Farnolle (Clermont), Novaes (Bastia), Ramé (Sedan).

(Avec footafrica)

Trois gardiens de but pour un poste : Farnolle va découvrir la sélection

fabien-farnolle, nouvelle perle chez les Ecureuils?

 

Pour le match, le sélectionneur Manuel Amoros a retenu 20 joueurs dont 17 expatriés et trois locaux. Ce sont Jacques Bessan de Soleil, et Vincent Fanou, capitaine d’Aspac et son compère Fayèmi Affissou. Mais sur la liste on découvre aussi un nouveau joueur, le gardien de buts, Fabien Farnolle. Sociétaire de Clermont Ferrand en ligue 2 française, il serait de père béninois. Autant que Jacques Bessan, il est la surprise de cette liste.

 

(Aubay avec J. A.)

 

 

 

Liste des joueurs

Gardiens

1-Yoann Djidonou, Fc Mulhouse (France)

2- Guillaume Beménou, Chambery (France)

3- Fabien Farnolle, Clermon Ferrand (France)

Défenseurs

4- Reda Johnson, Sheffield Wednesday (Angleterre)

5-Khaled Adénon, Le Mans (France)

6- Emmanuel Imorou, Sc Sporting Braga (Portugal)

7- Arsène Ménessou, As Eupen (Belgique)

8- Vincent Fanou, Aspac (Bénin)

Milieux

9- Stéphane Sessegnon, Sunderland (Angleterre)

10- Jocelyn Ahouéya, As Beauvais (France)

11- Djiman Koukou, Belenenses (Portugal)

12- Kobena Nouhoum, Fc Kooteepee (Finlande)

13- Isaac Louté, Manga Sport (Gabon)

14- Jean Louis Pascal Angan, Wac (Maroc)

15- Fayèmi Affissou, Aspac (Bénin)

 

Attaquants

16- Mickaël Poté, Dynamo Dresden (Allemagne)

17- Razak Omotoyossi, Sc Zamalek (Egypte)

18- Mouri Ogoubiyi, Nîmes (France)

19- Jacques Bessan, Soleil (Bénin)

20- Sidoine Oussou, If Valerenga (Norverge)