Congo – Bénin : mardi prochain, sans Adéoti!

Initialement annoncé pour le 14 octobre prochain , le match amical Congo- Bénin se jouera mardi 13 octobre prochain à 15h au stade de Kintelé. Omar Tchomogo aura donc la journée de demain pour préparer ce match test, le groupe ayant foulé le sol congolais cet après-midi. Le sélectionneur devra se passer des services du milieu défensif de Caen , Jordan Adéoti, il souffrirait du genou. Il a été remplacé par Eric Tossavi, le défenseur-capitaine d’Avrankou Omnisports.

Ecureuils: Ogounchi forfait , Tossavi en renfort , Martins testé

Comme face à la Tanzanie , Didier Ollé-Nicolle devra modifier son effectif initial convoqué. En effet , le défenseur du CMS au Gabon , Jean Ogounchi ne pourra s’envoler pour le Maroc à cause de problèmes administratif , son titre de séjour sur le territoire gabonais n’étant pas prêt. Ollé-Nicolle a convoqué en renfort , le défenseur capitaine d’Avrankou Omnisports, Eric Tossavi. Le joueur rejoindra le groupe en urgence

Autre joueur inattendu présent avec le groupe actuellement à Agadir , il s’agit de l’ailier gauche Martins Friday. Ce bénino-nigérian passé notamment par l’As Tonnerre et les Requins évolue au Maroc depuis trois saisons. Cette saison il porte les couleurs d’Al Houara, club basé dans la région d’Agadir, et qui joue en deuxième division. Ollé-Nicolle a accepté l’observer surplace et juger de son état de forme.

Géraud Viwami

Ecureuils : Avec d’Almeida, Gounongbé , Azankpo, les « français » de Ligue 2 absents !

Enfin elle est disponible la liste officielle des 25 joueurs convoqués par Didier Ollé-Nicolle pour préparer le match aller des éliminatoires de la Can 2015 contre Sao Tome dimanche prochain. Trois nouveaux visages, Gounongbé , d’Almeida et Azankpo découvriront la sélection tandis qu’Adénon fait son retour.

Didier Ollé-Nicolle a débuté sa préparation depuis hier avec un groupe de huit joueurs qui devrait passer à dix-huit aujourd’hui avec la dizaine de joueurs qui sont arrivés hier soir. Décryptage.

Les locaux ont un coup à jouer

Pour le nouveau sélectionneur, tout le monde ou presque est sur le même pied d’égalité donc chacun aura sa chance à condition de répondre aux attentes du coach. Avec les forfaits, les sept joueurs locaux présents en sélection ont tous une bonne carte à jouer. Le défenseur Didier Sossa , déjà présent dans le groupe sous Amoros confirme. Giscard Tchato , le milieu relayeur de l’As Police est récompensé de sa bonne saison tout comme le capitaine d’Avrankou Omnisport Eric Tossavi. Les néo juniors surclassés comme l’arrière gauche Fortuné Oré et le défenseur Jean Ogounchi vont vivre une première dans le groupe des A. Seibou Mama, capitaine des juniors , habitué au groupe A est aussi présent tout comme le rugueux défenseur Brice Gozo.

Les surprises Adénon et Menessou

Absent de la sélection depuis plus d’un an suite à sa suspension par la Fifa, Khaled Adénon bien que sans club fait son retour en sélection nationale. L’expérience compte. Ollé-Nicolle a bien réussi son coup en surprenant avec la convocation de l’ancien mimo qui a connu une saison blanche depuis son départ du Mans. L’autre surprise est la présence d’Arsène Menessou. Le Bénin était sous le coup la menace d’une sanction de la Fifa puisque la naturalisation du joueur avait remis en cause c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a manqué les deux dernières sorties des qualifications du Mondial 2014. Son cas est le même que celui de Farnolle qui aurait renoncé à la sélection. Etonnant le choix d’Ollé-Nicolle de convoquer Menessou.

Ils vont vivent une première

Trois joueurs découvriront la sélection béninoise, l’attaquant bénino-belge Frédéric Gounongbé fraîchement transféré à Westerlo après une saison remarqué au RWDM Brussels. L’ancien messin, Desiré Azankpo , qui évolue désormais à la Jeunesse d’Esch au Luxembourg et la jeune pousse bordelaise Sessi D’Almeida , bénino-ivoirien qui a choisi les Ecureuils.

Les cadres aussi sont présents

Pour le reste c’est du classique avec le capitaine Sèssegnon, Barazé , Dossou ,Angan,Badarou, Boco , Poté, Aoudou et Omotoyossi.

Fabiyi , le forcing a payé

Gardien de but reconnu dans le championnat nigérian où il évolue depuis plusieurs saisons, il a déjà porté précédemment les couleurs du Bénin au tournoi de l’Uemoa à Bamako. Depuis il a disparu jusqu’à ce qu’il refasse surface la semaine dernière aux séances d’entrainement dirigé par Ollé-Nicole, en s’invitant par le biais d’un entremetteur nigérian parrainé par un membre influent de la fédération. Le joueur d’origine nigériane s’est entrainé et finalement, le français a fini par le retenir dans sa liste finale.

Les expatriés de ligue 2 française forfaits

Comme pressenti tous les internationaux évoluant en ligue 2 française sont forfaits, du moins pour le match de samedi prochain. Ainsi Koukou (Niort), Ogounbiyi (Nimes) , Imorou (Clermont) et Adéoti (Laval) seront absent pour le voyage au Sao Tomé. Ils seront probablement disponibles pour la manche retour au Bénin puisque la dernière journée de ligue se joue ce vendredi.

Le groupe
Gardiens : Fabiyi (Abia Warrios/Nigéria) , Allagbé (Aspac) , Glodjinon (Energie)

Défenseurs centraux : Badarou (Aso Chlef /Algérie) , Ogouchi (CMS /Gabon) , Tossavi (Avrankou) , Sossa (Uss Kraké) , Barazé (HUS Agadir /Maroc) , Gozo (Aspac) , Adénon

Arrière droit : Menessou (Virton /Belgique), Arrière gauche : Oré (Uss Kraké)

Milieux défensifs /relayeurs : Tchato (As Police) , Mama (Aspac) , D’Almeida (Bordeaux/France)

Milieu offensifs : Sèssegnon (West Brom/Angleterre) , Angan (Al Nasr/Koweit) , Kobéna (Kotkan TP/Finlande) , Dossou (Salzbourg/Autriche) , Boco (Plymouth Argyle/Angleterre) , Aoudou (JS Saoura/Algérie)

Attaquants : Gounongbé (Westerlo/Belgique) , Omotoyossi (Kahramanmarasspor) , Poté (Dynamo Dresde), Azankpo (Jeunesse d’Esch /Luxembourg), Aoudou (JS Saoura/Algérie) ,
Géraud Viwami

Bénin / Ligue1 : Les onze confirmations de la mi-saison

 

(Fadel Suanon, meilleur joueur)

Le grand public a déjà un œil sur eux tout comme les observateurs avertis. Voici les onze qui ont répondu aux attentes. En d’autres termes les onze confirmations de la phase aller.

 

Gardiens de buts

Arnaud Atindokpo, Dynamo d’Abomey

Quand on tient compte de nombre de buts encaissés, le meilleur gardien c’est Arnaud Atindokpo qui en a concédé seulement 6 sur 13 matches. Mais le talent des autres challengers a rendu le choix du meilleur gardien complexe.

Karim Mamam, Aspac

Malgré la rude concurrence à l’Aspac, il a su aligner 5 matches. Dont 4 sans encaisser avec des prestations remarquées. Lui aussi mérite de figurer dans ce onze.

Isaac Nato Ado, Tonnerres

Si son équipe est leader il a su jouer sa partition. Mis en concurrence avec Compaoré il a su s’imposer et réaliser des matches impeccables. Nato Ado confirme tout simplement tout ce qu’il a prouvé l’année dernière.

Voici les trois challengers que le jury n’a pu départager. Jugez-en vous-même !

Junior Salomon, défenseur central, Aspac

Avec une CAN et trois tournoi de l’Uemoa ; Junior Salomon est le défenseur le plus expérimenté de la ligue 1 béninoise. Mieux c’est le  plus performant. Cette saison, l’international béninois démontre une autre dimension de son énorme talent. Il gagne des duels comme d’habitude et surtout il relance mieux. Maintenant il s’impose comme le régulateur de l’arrière-garde de l’équipe du Port. L’autre atout du  « roc » du Port est qu’il marque : 2 buts en 11 matches.

Eric Tossavi, défenseur central, Avrankou

Cette saison, Eric Tossavi confirme tout ce qu’il avait prouvé en 2009-2010 : Défenseur doué et intelligent. Sobre et efficace dans les duels notamment aériens, Tossavi dégage de l’assurance. Il devra juste corriger ses relances et sa présence sur les coups de pieds arrêtés de son équipe.

Lazadi Fousséni, latéral droit, Aspac

C’est un petit gabarit (1.60m)  au grand talent. Lazadi Fousséni, le meilleur latéral droit de la ligue 1. Agressif et généreux dans l’effort. Il est aussi connu pour sa pointe de vitesse et ses accélérations. L’ex-joueur de Tanéka est un latéral offensif à l’image des brésiliens. Il raffole aussi des débordements. Seulement, il doit soigner ses centres, mûrir tactiquement et contrôler son tempérament pour être plus complet.

Tanko Ouro, latéral gauche, As Tonnerres

Il s’était révélé la saison dernière sous les couleurs du Dynamo d’Abomey. Passé du coté de l’As Tonnerre cette saison, Tanko Ouro se bonifie. Titulaire indiscutable à Bohicon, il est aussi réputé comme un latéral très offensif sur con côté gauche. Il est crédité d’une bonne phase aller.

Gérard Adanhoumè, milieu défensif, Soleil

En une saison, il passé du statut d’international local, a celui d’international A avec une CAN au compteur. Gérard Adanhoumè s’est métamorphosé. Bagarreur infatigable dans l’entrejeu, il s’applique davantage dans ses relances. Maintenant, il sait se montrer utile sur le plan offensif. A Soleil Fc, il a gagné des galons supplémentaires, il est désormais capitaine. Espérons qu’en 2011 il continuera sur sa lancée.

Mazou Aboubakar, milieu axial, Mogas

Ex-joueur des Buffles du Borgou, Mazou Aboubakar a marqué son retour dans l’élite. Premier choix de Stanislas Akélé chez les pétroliers, l’ancien capitaine de l’UNB développe les qualités d’un milieu de terrain complet. Techniquement au point, il sait ratisser et organiser le jeu. Il sait lire le jeu et mettre ses partenaires sur orbite. Mazou compte également trois réalisations au compteur.

Daniel Lanignan Gbenga, ailier droit, Avrankou

C’est une valeur sure. L’Uss Kraké et les Dragons n’ont pu l’arracher à Avrankou lors du mercato d’été. Cette saison, Daniel Lanignan Gbenga confirme tout simplement son potentiel. Joueur très doué techniquement et polyvalent, il peut évoluer à tous les postes offensifs. Bruno Goudjo le préfère en position d’ailier droit et il assure. Débordements, passements de jambes, crochets suivis d’un centre ou d’un tir. C’est la marque de fabrique connu de tous, mais jamais contrecarré. Gbenga outre ses passes de buts compte 2 buts.

Fadel Suanon, ailier gauche, Mogas

Il a crevé l’écran lors de cette phase aller. D’abord par les stats 9 buts en 13 rencontres. Habituel attaquant replacé ailier gauche, Fadel Suanon s’est vite adapté. C’est le guide offensif des pétroliers. Doté d’une bonne technique il développe les qualités d’un ailier moderne. Efficace en un-contre-un  sur son coté, il sait parfaitement déborder grâce à sa bonne pointe de vitesse. Son point fort reste son sang-froid et son réalisme. L’international  junior béninois a bien confirmé. C’est sans aucun doute le meilleur joueur de la phase aller. Chapeau monsieur !

Isaac Louté, attaquant, Soleil

Déniché par Soleil FC au Nigéria, Isaac Louté est l’une des plus grosses révélations de cette première phase. Avec son niveau de jeu nettement au-dessus de la moyenne, ce gaucher doué n’a pas mis longtemps à convaincre. Il compte six buts en dix matches disputés. C’est le meilleur buteur de son club. Ses performances avec l’équipe nationale notamment lors du tournoi de l’Uemoa ne sont que l’illustration de ce qu’il démontre chaque week-end en ligue 1. 

Mohammed Aoudou, attaquant, As tonnerres

Après une saison galère à Evian Thonon Gaillard en troisième division française, Mohammed Aoudou aurait pu signer à l’As Khourb (D1 Algérienne) si ce n’était des soucis administratifs. Il accepté repasser par l’As Tonnerre pour une première saison en ligue 1 béninoise. Aoudou, le buteur-héros du Bénin face au Mali et au Ghana en 2009, s’est vite adapté et a surtout retrouvé les chemins des filets. Bien qu’il n’ait pas disputé les premiers matches de la saison il compte déjà 5 réalisations. Espérons que son retour au bercail sera suffisant pour le relancer. Car il le mérite bien.

 Aubay & Géraud Viwami