Qualif’ Mondial 2018 /2e Tour : le Burkina Faso pour les Ecureuils !

La course à la Coupe du Monde 2018 est lancée avec le tirage au sort qui a eu lieu cet après-midi en Russie. Les Ecureuils entreront en lice au deuxième tour préliminaire, en novembre, et ils affronteront le voisin burkinabè avec un match aller à Cotonou. Mode d’emploi.

Cet après-midi, à Saint-Pétersbourg en Russie, les nations africaines ont tous connu leur sort pour le compte des qualifications de la Coupe Monde 2018. Deux tours préliminaires et une phase éliminatoire en groupe pour accéder à la Russie.

Le premier tour préliminaire opposera les 26 équipes les moins bien classées selon la FIFA. Nous auront droit à 13 confrontations dont les vainqueurs accèderont au 2e tour avec les équipes les mieux classées.
A ce deuxième tour les Ecureuils entreront en lice et l’adversaire du Bénin sera le Burkina Faso. Finalistes de la Can 2013 et éliminés in extremis par l’Algérie lors des barrages du mondial 2014, les Etalons sont un adversaire de taille.

Si le Bénin passe ce dernier tour les 20 pays qualifiés seront tirés au sort dans cinq groupes de 4 dont les premiers auront le privilège de représenter le continent africain en Russie.
Pour rappel, l’Algérie, le Cameroun, la Cote d’ivoire, le Nigéria et le Ghana avaient représenté l’Afrique lors des deux dernières éditions en 2010 et 2014.

Géraud Viwami

Les affiches

1er tour

Somalie vs Niger
Soudan du Sud vs Mauritanie
Gambie vs Namibie
Sao Tomé vs Ethiopie
Tchad vs Sierra Leone
Comores vs Lesotho
Djibouti vs Swaziland
Erythrée vs Botswana
Seychelles vs Burundi
Liberia vs Guinée-Bissau
Centrafrique vs Madagascar
île Maurice vs Kenya
Tanzanie vs Malawi

2e tour

Somalie ou Niger vs Cameroun
Soudan du Sud ou Mauritanie vs Tunisie
Gambie ou Namibie vs Guinée
Sao Tomé ou Ethiopie vs Congo
Tchad ou Sierra Leone vs Egypte
Comores ou Lesotho vs Ghana
Djibouti ou Swaziland vs Nigeria
Erythrée ou Botswana vs Mali
Seychelles ou Burundi vs RDC
Liberia ou Guinée-Bissau vs Côte d’Ivoire
Centrafrique ou Madagascar vs Sénégal
île Maurice ou Kenya vs Cap Vert
Tanzanie ou Malawi vs Algérie
Soudan vs Zambie
Libye vs Rwanda
Maroc vs Guinée équatoriale
Mozambique vs Gabon
Bénin vs Burkina Faso
Togo vs Ouganda
Angola vs Afrique du Sud

Géraud Viwami

Ecureuils: Gounongbe forfait , Suanon en renfort, Allagbé incertain

Frédéric Gounongbe sera finalement absent pour la réception du Malawi dimanche prochain, Didier Ollé-Nicolle a choisi de rappeller Abdel Fadel Suanon (sur la photo , crampons jaune en arrière plan)en renfort. Le gardien niortais, Saturnin Allagbé serait probablement forfait aussi.

Didier Olle-Nicolle va devoir se passer de Frédéric Gounongbé contre le Malawi dimanche prochain. L’attaquant buteur , contre le Sao Tomé à Porto-Novo est finalement retenu par club , Westerlo. Alors que le joueur lui-même espérais encore un arrangement entre Ollé-Nicolle et son entraîneur D. Wijk pour être libérer aujourd’hui. La requête n’a pas eu gain de cause. Westerlo ne juge pas obligatoire de libérer son buteur puisque ce n’est pas une journée Fifa. Gounongbé la mort dans l’âme a confirmé son forfait « c’est forcément une mauvaise nouvelle. Au départ Westerlo ne savait pas que ce n’etait pas une journée Fifa , ils ont su au dernier moment, c’est pour cela qu’ils me retiennent , je voulais jouer ce match,je sais qu’il est important je respecte la décision du club. C’est définitivement mort je ne serai pas là mais j’espère que ca va bien se passer pour nous » a t-il conclu.

Suanon en renfort

Le technicien français pour pallier cette absence inattendue, a convoqué Abdel Fadel Suanon . Actuellement en préparation en Espagne avec le Recreativo Huelva en Espagne, l’attaquant va rejoindre la sélection demain. Une récompense pour Suanon qui a tant prouvé chez les juniors et les A’. Espérons qu’Ollé-Nicolle lui donnera sa chance dimanche prochain. « Je suis surpris, honnetement je ne m’y attendais , je prends ça avec plaisir je savoure » nous a t-il déclaré. Pour rappel ce sera une grande première pour Suanon avec le groupe des A. Dejà privé de Poté , Ollé-Nicolle s’offre un renfort de choix, puisque Suanon peut jouer en pointe comme sur le flanc.

Allagbé incertain

Il pourrait être absent aussi, actuellement en stage de préparation avec son nouveau club , Niort en France, Saturnin Allagbé est très incertain aussi. Retenu dans l’hexagone par les dernières formalités administratives liées à son récent transfert, l’ancien gardien de l’Aspac pourrait manquer le match. Toujours en France, à l’heure actuelle, il serait annoncé pour rejoindre le groupe à la veille du match mais rien n’est sûre. Son forfait semble inéluctable.
Géraud Viwami

Ecureuils: Goudjo, deuxième adjoint

Le désormais ex-sélectionneur adjoint des Ecureuils junior , Bruno Goudjo a été nommé, par la fédération , deuxième adjoint de Didier Ollé-Nicolle chez les A. Il intègre un staff , où Ulrich Alohoutadé était déjà le premier adjoint du technicien français et Jonas Bidé entraîneur des gardiens.

Blackburn Rovers : Gestede retrouve ses sensations

Il a choisi de quitter  Cardiff (Premiere League ) pour Blackburn (Championship) dans le but de retrouver du temps de jeu, Rudy Gestede a déjà réussi avec un mois de janvier presque parfait avec quatre réalisations.

 

Relégué au banc  de touche à Cardiff en premier league anglaise, Rudy Gestede (26 ans) a rejoint Blackburn Rovers en Championship (D2 anglaise) en novembre dernier. Avec Cardiff, il n’a fait inscrit qu’u but  en cinq apparitions tous en tant que remplaçant.

Plus de deux mois après son arrivée chez les Rovers l’international béninois de 26 ans a gagné son pari. Il a rapidement gagné son galon de titulaire. Prêté dans un premier temps , il  s’engage dans la durée avec un bail de trois ans.  Gestede a déjà fait 10 apparitions en  Championship pour quatre buts marqués. Depuis ses débuts en novembre  il a amélioré déjà ses stats. Il réalise notamment un super début d’année 2014. L’ancien messin a inscrit quatre buts contre  Leeds, Doncaster,  Derby County et Barnsley  en janvier. Le buteur a bien retrouvé ses sensations. En 12 apparitions dont 9 titularisations il a marqué 4 fois. Les Rovers qui étaient 12e  à son arrivée sont remontés à la 8e place avec 42 points. Ils restent  tout de même loin du trio de tête, Leicester (66 pts) , Queen Park Rangers (56 pts)  et Burnley (53 pts).

Gestede a doublement réussi son pari en  jouant plus et surtout en retrouvant le chemin des filets.  Il a bien retrouvé ses sensations.

Ecureuils: David Djigla ne sera pas là pour le Rwanda

David Djigla (18 ans) sera absent contre le Rwanda. La nouvelle pépite des girondins de Bordeaux ne sera pas présent à Porto-Novo pour la dernière sortie des éliminatoires 2014 avec les Ecureuils du Bénin.
Aucune raison officielle n’a encore été évoqué pour expliquer son forfait.
Pour rappel Djigla a connu sa première et unique sélection en juin 2012 sous Manuel Amoros contre le Rwanda alors qu’il avait a peine 17 ans et qu’il jouait encore à Onze Créateurs en D2 béninoise.

Ecureuils: Omar Tchomogo sera sur le banc contre le Mali.

Suite au départ de Manuel Amoros de la tête de la sélection en fin de semaine dernière , ce sera Omar Tchomogo qui conduira l’équipe contre le Mali à Bamako. L’ancien capitaine de la sélectionneur va connaître une première, lui qui était precedemment assistant dans le staff d’Amoros.

CAN U20 2013: En route pour le mondial en Turquie juin prochain

Le championnat d’Afrique des nations de football des U20 organisée pour cette édition par l’Algérie, débute samedi prochain à Aïn Témouchent pour les équipes du groupe A et à Oran pour celles du groupe B. Les écureuils juniors (groupe A), arrivés hier en provenance de Marseille ont été accueillis par les autorités locales ainsi que le comité d’organisation avant de rallier Aïn Témouchent par la route.

La sélection béninoise se frottera dans le groupe A à l’algérie, pays organisateur entrainé par Jean Marc Nobilo qui connait le Bénin pour être passé à la tête de la sélection. Si pour ces deux nations, l’objectif affiché est clairement l’accès aux demies finales, synonyme de qualification pour la coupe du monde (voir la conférence de presse de Nobilo ci-dessous), pour le Ghana et l’Egypte grands favoris du groupe A et à égalité parfaite en participation (9) et en consécration (3) il s’agira d’aller décrocher le titre.

La tâche s’annonce très difficile pour les protégés de Ulrich Alohoutadé très lucide sur la position d’outsider de ses poulains: « On vendra chèrement notre peau. L’équipe est en train d’affûter ses armes pour aborder cette phase finale de la CAN-2013 dans de bonnes conditions. Mon équipe est prête pour défendre crânement ses chances et jouer sur ses valeurs ».

Raimi Kola, l’unique buteur face au Sénégal : « On va à la Can pour la remporter et être présent en Turquie »

Grâce à son but face au Lionceaux du Sénégal, le Bénin a validé son ticket pour prendre part à la prochaine Can junior qui se tient en mars. Raimi Kola, c’est bien de lui qu’il s’agit. Le joker de luxe béninois à Dakar a bien voulu se prêter à nos questions du retour de l’historique qualification des Ecureuils pour Algérie 2013. Il parle de la qualification, de son but et de la suite c’est-à-dire la Can. Lire plutôt… !

Il vous fallait tout au moins le nul et vous êtes allé ramener la victoire synonyme de qualification ; vous y avez crue jusqu’au bout ?

Oui. Ce match face au Sénégal devant leur public n’a pas été facile. Un match nul ou une victoire nous qualifierait donc on s’est battu, on s’est donné à fond pour obtenir la victoire. On a su gérer et le but est venu par la suite.

Vous débutez sur le banc. L’entraineur décide de vous lancer à la 60è minute. Un coaching payant plus que vous allez inscrire le but de la victoire ?

Oui, j’ai débuté la rencontre à la touche. Mais le coach m’a fait rentrer en deuxième période. Il s’avait à quel moment j’allais entrer en jeu. Ce qui fut fait et quelques minutes après je reçois un ballon d’Ezéchiel ; je ne me pose pas de question, control-frappe et c’est le but. Ce but est venu grâce à l’effort de tout le groupe.

Qu’as-tu ressentis à cet instant précis ?

C’était tout simplement grandiose. C’est mon premier but en sélection et je n’en revenais pas. Ce fut un instant magique, énorme. Je n’ai pas pu contenir ma joie.

La suite désormais c’est la Can. L’objectif, c’est faire moins, mieux ou égalé la performance de vos aînés de 2005 ?

Je vous assure qu’on va à la Can pour la remporter. Nous voulons être présents au mondial en Turquie raison pour laquelle on va se battre et donner le meilleur de nous afin d’offrir une belle prestation en Algérie. Je sais qu’on doit beaucoup travailler pour ça mais on va y arriver en étant solidaire et courageux. Le monde entier entendra parler du Bénin.

Un appel à l’endroit des autorités et du public sportif béninois ?

Aux dirigeants sportifs, je vais demander de nous accompagner un peu plus dans nos efforts. Qu’ils mettent les moyens à notre disposition pour faire une bonne préparation. Ce qui nous permettra de réaliser une excellente compétition en Algérie et nous ouvrira les portes du mondial. Au public sportif, je dirai de continuer à nous soutenir comme ils l’ont toujours fait. Je les remercie d’ailleurs pour ça. On ne va pas en Algérie pour vendre des carottes ou faire de la figuration, nous allons pour défendre les couleurs du pays. Je crois que tous ensemble, nous allons réussir cette mission.

Interview réalisé par Armel R. KASSAVI 

un vrai battant….
L’objectif pour lui c’est le mondial

Les Ecureuils terminent le stage sur une défaite: Match amical face à l’Aspac 1-2

La deuxième semaine de stage des Ecureuils locaux s’est achevée hier sur la défaite 1-2 en match amical face à l’Aspac.

Manuel Amoros a passé au peigne fin tout son groupe, en alignant une équipe par mi-temps. Les Ecureuils locaux qui avaient plus à cœur de montrer des qualités individuelles n’ont pu contenir, l’actuel leader du championnat. Le premier but est concédé sur un pénalty transformé par Fousséni Lazadi en première période.

En seconde période, tous les remplaçants entrent en jeu. Les Ecureuils reviennent au score grâce à Isaac Louté avant de céder quelques minutes plus tard sur but de Johnson Onwuka.

Ainsi s’achèvent ces premières semaines de travail de Manuel Amoros avec le groupe local. Le sélectionneur qui tient ce jour une conférence de presse devrait annoncer les quatre ou cinq joueurs locaux qui compléteront le groupe des expatriés pour le match du mercredi prochain à Addis-Abeba face à l’Ethiopie.

Aubay

Quels enseignements peut-on tirer de la CAN 2012 pour les écureuils…

1- On peut bâtir une équipe solide avec juste quelques professionnels venu d’Europe et de bons joueurs évoluant en Afrique.

Le Gabon a beaucoup de joueurs évoluant dans son propre championnat et qui

Soudan
Soudan à l'entrainement avant son quart de finale

ont un très bon niveau, la Zambie a des joueurs évoluant presque tous en Afrique noire, le Soudan a des joueurs évoluant presque tous au soudan et le résultat est là…

2- Il y a de bon club en Afrique pour ceux qui veulent jouer au football. Au lieu d’évoluer dans certains championnats en Europe comme le font certains, ils gagneraient à venir jouer dans de vrai championnat en Afrique. Un joueur qui est titulaire au TP mazembe, Enyimba, coton sport de Garoua, Asec mimosa, Al hilal ou autres club en afrique noire n’a rien a envier au plan niveau de jeu a un joueur qui évolue en D2 maltaise, en D2 chypriote ou en D2 grec… l’exemple du Gabon et de la zambie et du Soudan nous le confirme. On se souvient d’un Mouri à Enyimba avec un niveau supérieur à beaucoup d’écureuils d’Europe.

3- On peut quitter l’Europe et revenir jouer en Afrique sans que cela ne soit considéré comme un échec. Dans l’effectif du Gabon, Daniel cousin et Stéphane Nguéma entre autre ont joué a des niveaux élevé en Europe mais sont revenu dans le championnat gabonais et on voit leur niveau n’a pas pour autant baissé. Certains de nos joueurs qui ne veulent pas rentrer en Afrique et qui s’enterre dans les championnats de pays qu’on ne connaît pas devrais prendre exemple sur ces cas.

Si nous voulons voir les écureuils aux prochaines CAN, nous supplions nos dirigeant qui prenne le football béninois en otage de penser à organiser un bon championnat et on ne sera pas obligé d’aller chercher des joueurs en Europe qui finalement ne nous apportent rien (Glèlè, Tchegnon Zola….) Mais vu ce qui se passe comme championnat actuellement… ce ne sera pas pour les 3 prochaines CAN. Autrement on pourra toujours naturaliser des joueurs qui viendront « aider le Benin » comme ils le disent eux même. Pensons donc plus au long terme et rompons avec la spirale de l’improvisation et de la médiocrité.

Thagli

Tournoi des nations ouest-africaines : Gaspoz reste lucide

« cette équipe de sénior n’est pas encore prête pour faire un autre résultat que celui-là ce jour, donc c’est pas mal…ils sont jeunes et inexpérimentés, c’est un résultat logique, ils apprennent. »

alain gaspoz, sélectionneur des moins de 20 ans

« Si rien n’est fait, nous ne saurions espérer faire bonne figure face aux Burkinabè» (Alain GASPOZ)

Alain Gaspoz, pour éclairer l’opinion sur son apparente inactivité par rapport à la sélection nationale junior, nous a accordé une interview dans laquelle il dresse le bilan de plus de 6 mois d’attente à la tête des moins de 20 ans.

Alain Gaspoz, pour éclairer l’opinion sur son apparente inactivité par rapport à la sélection nationale junior, nous a accordé une interview dans laquelle il dresse le bilan de plus de 6 mois d’attente à la tête des moins de 20 ans.

« Pour ce qui est du contrat, il y a eu beaucoup de problèmes autour de sa monture »

Tout d’abord, je ne sais pas d’où vous tenez ces informations mais je tiens à rappeler que c’est ma volonté de me mettre au service de mon pays qui m’a motivé à postuler au poste de sélectionneur  national des Ecureuils juniors. Et, depuis que l’arrêté me nommant a été pris, j’ai  résilié mon contrat en Suisse pour m’installer au Bénin avec toute ma famille. Maintenant, pour ce qui est du contrat, il y a eu beaucoup de problèmes autour de sa monture et puis nous avons eu à faire aussi à la lenteur administrative au niveau de la FBF. Mais l’essentiel c’est que même si mon contrat n’est pas effectif, mon engagement reste à 100% auprès des jeunes.

« Avec Eustache d’Almeida, nous avons pu mettre en place un groupe de 40 joueurs »

Le groupe existe. Avec Eustache d’Almeida et grâce à la collaboration de tous nos collègues, nous avons pu mettre en place un groupe de 40 joueurs. Nous pensions pouvoir organiser différents stages pour aboutir à un effectif de 25 mais malheureusement, il y a eu des problèmes de moyens qui nous ont empêchés d’exécuter notre plan. Nous avons jusqu’à juillet pour présenter une sélection nationale juniors compétitive. Nous comptons sur le tournoi de l’Ufoa pour mettre en place la sélection.

« Je connais les difficultés financières que traverse mon pays actuellement »

J’ai également conscience que par rapport à une date butoir, si rien n’est fait, nous ne saurions espérer faire bonne figure en juillet prochain face aux Burkinabè. Mais ce n’est pas pour autant que je m’aventurerai à mettre une pression médiatique sur les autorités en charge du football béninois puisque je connais les difficultés financières que traverse mon pays actuellement. Seulement, s’il ne nous est pas possible d’organiser l’ultime stage programmé, nous serons obligés d’harmoniser nos points de vue avec les responsables, par rapports aux ambitions que nous pourrions nous permettre de nourrir pour les Ecureuils juniors, quand ils prendront part au championnat d’Afrique. Nous pourrions travailler sur la durée, c’est-à-dire décider par exemple de nous servir de la compétition pour préparer la relève des Ecureuils séniors et pas nécessairement attendre de ces jeunes qu’ils réalisent des prouesses.

« Mon contrat expire le 1er août prochain »

Mon contrat expire le 1er août prochain, j’en ai pleinement conscience. Je dispose encore de 4 mois et je sais que si le contrat n’était pas renouvelé ou que si je me décidais à ne pas le prolonger, je n’aurais finalement pas bénéficié des fruits de mon investissement. Mais je ne suis pas découragé pour autant.

« Avec l’Aspac, je ne me serais pas engagé sans l’accord du ministre des sports »

Il faut dire que j’ai discuté avec plusieurs responsables du football béninois avant de signer un contrat avec As Pac. Je ne me serais pas engagé sans l’accord du ministre des sports. Il y a eu un accord même s’il a été verbal. Après, ils ont commencé par avoir des craintes par rapport à ma capacité à être impartial puisque qu’au niveau de l’As Pac, j’encadre une vingtaine de jeunes parmi lesquels plusieurs jeunes talentueux sont sélectionnables. Ces craintes sont justifiées,  je l’admets. Mais je voudrais rassurer tout le monde qu’il n’y a aucune crainte à avoir. Et puis, d’autres pays ont déjà connu cette expérience sans problème. Le Bénin n’est pas en train d’innover en la matière. J’ai toujours dit qu’au moment où je serai appelé à m’occuper de la sélection nationale, je saurai me décharger de mes responsabilités pour m’occuper exclusivement des Ecureuils juniors. A preuve, vous avez pu constater par vous-mêmes mon absence du banc de l’As Pac pendant plusieurs  journées. Cela est dû au fait que je supervisais les joueurs que j’avais sélectionnés pour voir s’ils ont gardé la forme. C’est la preuve que je n’abandonnerai jamais la sélection nationale au profit de l’As Pac.

Origine du surnom « Ecureuils »

Depuis sa création en 1970, l’équipe nationale de football du Bénin a hérité du surnom d’écureuils. Au fil des années, plusieurs soulèvements ont été enregistrés contre ce surnom alors que la plupart des grosses écuries en matière de foot porte des surnoms plutôt de nature à impressionner dans le style lions, aigles, léopards, guêpes(d’accord un peu moins celui là), guerrier braves (la Namibie y a échappé bel, parce que « rats du désert », ça faisait un peu trop écrasable), diables rouges…

Mais bon sang, pourquoi « écureuils »? Pourquoi pas « Jarre trouée », ou « canari ». Ah j’oubliais, le Brésil l’avait déjà réservé celui-là (Seleção Canarinha ou Auriverde pour dire Sélection Petit Canari ou Vert-doré).

Plusieurs symbolismes sont donnés au terme écureuils en fonction de la région du monde.  Ainsi en Europe, les écureuils étaient considérés autrefois avec une grande méfiance. Les mythes des Germains du Nord relatent l’existence d’un écureuil appelé Ratatöskr (« dent de rat ») qui ne cessait de monter et de descendre sur le tronc de l’arbre du monde Yggdrasil (voir Frêne) et semait la discorde entre l’aigle installé sur sa cime et le serpent Nidhogr, en racontant à chacun ce que l’autre avait dit de lui (si seulement on pouvait faire au moins pareil à la CAN!!). L’écureuil fut aussi rapproché du dieu germain Loki. Cet animal roux qui fuit sans cesse à toute vitesse et ne se laisse jamais attraper fut considéré à l’époque chrétienne comme une véritable incarnation du Diable.

Pour les indiens d’Amérique, avoir la force de l’écureuil se dit de l’homme qui est toujours en mouvement. Rêver d’un écureuil est une invitation à se préparer pour un grand changement (Yayi devrait peut-être revoir ces affiches pour les prochaines élections?). Il apprend aussi à réserver son énergie pour un besoin ultérieur mais aussi à réserver son jugement pour l’avenir.

En héraldique (science qui étudie les armoiries) l’écureuil est le symbole de la prévoyance, de l’agilité, de la vivacité et de l’indépendance ou bien encore des contrées boisées (Après tout ce n’est pas aussi mauvais que ça le surnom). S’il est d’azur, il symboliserait la foi dans le commerce, s’il est de sable il symboliserait « un homme juste qui corrige les vices »(Ah oui, pour ça on a beaucoup à corriger!!). Nicolas Fouquet, intendant général des finances de Louis XIV, portait sur ses armes un écureuil accompagné de la devise « quo ne ascendet ? » (jusqu’où ne montera-t-il pas ?). Et au Bénin alors?

Norbert Imbs, Inspecteur des PTT sera le premier président de l’histoire de la Fédération béninoise de football qui donnera le nom d’écureuils au joueurs béninois de l’époque aux petits gabarits mais très agiles et « débrouillards »( ok pour les Sessegnon, Seka and co, mais pas sûr que les Omotoyossi et Chrysostome soient du même avis).

Norbert Imbs, un des premiers arbitres internationaux africains (notre popularité ne date pas de l’époque de Codjia pour ceux qui se le demandaient), aura été le père du football béninois, reconnut pour son combat contre l’ingérence de la politique dans les affaires du football au temps du régime militaire marxiste de Mathieu Kérékou (1972-1989). Il  tirera sa révérence le dimanche 21 février dernier à Cotonou à l’âge de 93 ans. Il a été inhumé dans l’après-midi du Vendredi 19 Mars dernier au cimetière Pk 14 route de Ouidah. L’équipe de bjfoot présente ses condoléances à sa famille et au foot béninois. Qu’il repose en paix!

C’était l’instant histoire sur bjfoot…

Mondial minime: Le programme

38ème MONDIAL MINIMES MONTAIGU VENDEE 2010

Les camerounais vainqueurs de l'épreuve en 95. Sur cinq finales disputées, ils en ont remporté 4, et ont fini une fois 3ième. La côté d'ivoire, la Tunisie et le Gabon ont aussi pu atteindre une fois la troisième place. Tous les autres pays Africains sont souvent passés à la trappe. Les écureuillets feront-ils mieux?
Pos   Equipe J G D Pts
1 France 2 2 0 6
2 Portugal 2 2 0 6
3 E.A.U. 2 0 2 0
4 Bénin 2 0 2 0

Pos   Equipe J G D Pts
1 Angleterre 2 2 0 6
2 Ukraine 2 1 1 3
3 Japon 2 1 1 3
4 Gabon 2 0 2 0

Le Bénin au tournoi minime de Montaigu

C’est une tradition à Montaigu, à Pâques la ville s’anime au rythme du football, les chocolats prennent la forme du ballon rond et la population se donne rendez-vous au bord des terrains pour encourager les équipes. Cette 38ième édition qui se déroulera du 31 mars au 5 avril 2010 dans les communes de Montaigu, la Guyonnière, Saint Hilaire de Loulay, Saint Georges de Montaigu, La Copechagniere, Saint Gilles de Croix de Vie et Venansault verra les écureuils de moins de 17 ans se frôler à

Le Tournoi de Montaigu est une compétition de football, organisé pour la première fois en 1973 par André Van Den Brink, alors à la tête du FC Montaigu. Le « Mondial Minimes », comme il est souvent appelé, rassemble entre 16 et 30 équipes de jeunes footballeurs de moins de 17 ans, autour de deux challenges : clubs et nations. Le nombre important de fédérations de football représentées, ainsi que le nombre de talents détectés, font de ce rassemblement l’un des plus réputés et visités des tournois de jeunes en Europe. Pour info, ce tournoi a vu passer des joueurs comme Cristiano Ronaldo, Andrea Pirlo, Pavel Nedved, Gheorghe Hagi, Carlos Tevez, Marcel Desailly, Didier Deschamps, Thierry Henry, Karim Benzema, Yoann Gourcuff.

C’est une tradition à Montaigu, à Pâques la ville s’anime au rythme du football, les chocolats prennent la forme du ballon rond et la population se donne rendez-vous au bord des terrains pour encourager les équipes. Cette 38ième édition qui se déroulera du 31 mars au 5 avril 2010 dans les communes de Montaigu, la Guyonnière, Saint Hilaire de Loulay, Saint Georges de Montaigu, La Copechagniere, Saint Gilles de Croix de Vie et Venansault verra les écureuils de moins de 17 ans se frôler à d’autres cadors du monde et s’offrir des possibilités de détection. La délégation béninoise quittera Cotonou le 26 mars à bord d’un vol régulier d’Air France. Dès son arrivée à Nantes, elle se rendra à Vannes où les joueurs vont s’acclimater avant de rejoindre Montaigu le 29 mars 2010 pour un premier choc face à la sélection française. Ci-dessous les résultats du tirage:

Groupe A
France
Portugal
Benin
Emirats Arabes Unis

Groupe B
Ukraine
Angleterre
Gabon
Japon

Les détails sur la sélection béninoise très prochainement sur bjfoot.com….

Charte de la sélection des écureuils A

LA CHARTE

PREAMBULE

Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin doit contribuer, par son exemple, à préserver l’esprit de fair-play. Tout joueur de football doit s’efforcer d’observer en toute circonstance un comportement exemplaire, de nature à valoriser l’image du football tant dans son club qu’en sélection. La fédération béninoise de Football a établi les dispositions qui suivent en s’appuyant sur la Charte du sport de haut niveau. Elle peut être saisie de toute difficulté d’interprétation soulevée par l’application de la présente Charte.

CHAPITRE 1ER : DES JOUEURS

Règle 1 : Dans le plein exercice de ses droits, chaque joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est responsable de la bonne conduite de sa carrière sportive. Il veille à l’exécution de ses obligations à l’égard de la Fbf à laquelle, en tant que licencié, il a volontairement adhéré.

Règle 2 : Il est dit que le joueur de football en équipe du Bénin est titulaire de la licence-assurance Fbf. Il bénéficie d’une assurance couvrant les risques dans son activité sportive pendant la durée de sa carrière sportive.

Règle 3 : Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin participe il la lutte contre le dopage et à la responsabilité assumée conjointement dans ce domaine par l’Etat et sa fédération. Il s’interdit de recourir à l’utilisation de substances ou de procédés interdits par sa fédération. Il accepte de se soumettre le cas échéant à tous contrôles sollicités par l’Etat, la Fbf et par toute Commission régulièrement mandatée. En cas de non-respect de cet engagement, une procédure sera ouverte devant le Conseil fédéral de la Fbf.

Règle 4 : Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est tenu de suivre, à la lettre, les lois ainsi que les règles de la circulation routière. II évite à tout prix de conduire à une vitesse trop élevée ainsi que sous l’influence de l’alcool ou de drogues. Il s’engage il ne consommer de l’alcool qu’avec modération et raison, surtout en public.

Règle 5 : Pendant la saison sportive, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin participera aux actions de promotion initiées par la Fbf et ses partenaires.

Règle 6 : dans l’exercice de sa liberté d’opinion, de sa liberté de communiquer des informations ou des idées et dans son comportement sur le terrain, le joueur de football sélectionné en équipe du bénin est tenu de préserver l’image de la Fbf, de l’équipe du bénin et de ses dirigeants et cadres techniques et de ne pas porter atteinte à l’intimité, l’honneur ou la considération d’autrui. En cas de non-respect de cet engagement, une conciliation sera ouverte et une procédure sera engagée devant le Conseil fédéral de la Fbf. Le joueur s’expose à des sanctions sportives et financières.

Règle 7 : Les joueurs de football sélectionnés en équipe du Bénin pourront être représentés au Conseil fédéral de la Fbf par l’intermédiaire du capitaine de l’équipe. Ce représentant sera invité et aura le droit de participer aux débats sans possibilité de prendre part aux votes.

CHAPITRE 2EME : DES SELECTIONS

Règle 8 : La constitution des équipes nationales est prioritaire. Elle incombe à la Fbf. La Fbf établit des sélections en vue d’assurer la meilleure participation possible aux compétitions prévues au niveau international. Ces sélections sont assurées par les sélectionneurs régulièrement mandatés par la Fbf.

Règle 9 : Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin doit se rendre aux rassemblements, aux entraînements ou matches sauf dispense exceptionnelle justifiée. En cas de refus sans motifs légitimes, il s’expose à l’exclusion de l’équipe à laquelle il avait été admis ct à des sanctions pouvant aller jusqu’à la perte de sa qualité de membre de l’équipe du Bénin. Tout joueur de football sélectionné en équipe du Bénin s’engage à ne pas signer de contrat avec un club qui comporterait une clause ne lui, permettant pas de remplir les obligations de la règle 11.

Règle 10 : Pendant tout le temps lié à une sélection, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin sera placé sous l’autorité du manager de l’équipe, de l’entraîneur ou de tout autre responsable désigné par la Fbf.

Règle 11 : Tout joueur appelé à participer à une sélection nationale s’engage à respecter les contrats publicitaires et les contrats d’équipement passés par la Fbf au nom et pour le compte des sélections nationales. Il s’interdit de mener toute action, de nature à concurrencer le programme commercial fédéral. Il renonce expressément à développer quelque action personnelle de quelque forme que ce soit, de nature à porter atteinte aux engagements pris par la Fbf vis-à-vis des partenaires fédéraux. Il reconnaît expressément que seule la Fbf est habilitée il gérer et à exploiter l’image collective des Equipes du Bénin. Et à cet égard, il s’engage à participer aux opérations de promotion initiées par la Fbf avec ses partenaires, contre versement des indemnités. Toute action individuelle, commerciale ou promotionnelle menée par le joueur faisant référence à son statut d’international devra être soumise à l’accord préalable de la Fbf qui en informera le club concerné. D’une manière générale, tout joueur appelé à participer à une sélection nationale s’engage à ne développer aucune action promotionnelle, de nature à porter atteinte à l’image el à l’éthique du sport.

CHAPITRE 3EME : DES COMPETITIONS

Règle 12 : Au cours des sélections (rassemblements, entraînements, matches) auxquelles il participe, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est tenu de respecter les engagements pris par la Fbf.

Règle 13 : Au cours des sélections (rassemblements, entraînements, matches) auxquelles il participe, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est tenu de respecter les adversaires, les officiels, le public, les coéquipiers, les entraîneurs, les dirigeants, les organisateurs et surtout la nation béninoise symbolisée par les couleurs nationales

Règle 14 : A l’issue d’un match de football, chaque joueur sélectionné en équipe du Bénin donne la main à l’arbitre et à chaque adversaire, même en cas de défaite.

Règle 15 : Même s’il s’engage à fond pendant un match, tout joueur sélectionné en équipe du Bénin doit le faire avec fair-play. Il est conscient que la tricherie, la dissimulation de fautes et en particulier les insultes, les coups de points ou de coude, les comportements violents ainsi que la volonté de causer des blessures corporelles ne font pas partie du répertoire comportemental d’un sportif d’élite responsable. Règle 16 : Les cartons jaunes et rouges encourus en dépit de l’éthique sportive lors d’une rencontre feront l’objet d’une amende à payer par le joueur indélicat.

CHAPITRE 4EME : DES PRIMES DES JOUEURS

Règle 17 : Tout joueur de football sélectionné en équipe du Bénin, a droit à des primes dont la nature et le montant sont fixés de commun accord avec la Fbf et le Ministère en charge des sports. Les montants des primes ne sont pas négociables. Ils pourront être révisés dès que nécessaire.

Anjorin : « vous n’êtes pas encore l’équipe des éliminatoires… »

Ce matin lors de la présentation officielle de l’équipe mise sur pied par le sélectionneur intérimaire Michel Sorin, le président de la fédération, Moucharafou Anjorin est revenu sur les raisons de la dissolution avant de s’adresser aux 20 joueurs retenus pour Niger – Bénin du dimanche.

« Ne vous dites pas que vous êtes les Ecureuils. Dans l’équipe qui disputera les éliminatoires, il n’y aura peut-être que 2 d’entre vous, même si je souhaite que vous soyez 15. »

Ceci est clair et commence par répondre à la question : quels Ecureuils iront aux éliminatoires.

Les 23 d’Angola 2010 peuvent déjà se dire qu’on aura recours à leur service en temps opportun. La dissolution, quelle grande blague!

(à suivre)

Les 20 Ecureuils présentés vendredi matin

sorin
michel sorin et ses 20 joueurs face à un petit défi, mais difficile

 Ils seront présentés à la presse vendredi matin en présence de la presse, de la fédération béninoise de football et du ministère des sports. La cérémonie aura lieu à la salle de conférence du palais des sports de Cotonou.

LES ECUREUILS VONT PARLER CETTE SEMAINE

3 semaines se sont écoulées et au moment où les voix s’élèvent pour savoir ce qu’il en est de leur position officielle après la dissolution, plusieurs Ecureuils réunis dans un collectif dirigé par Damien Chrysostome le capitaine de l’aventure 2010, vont faire parvenir une lettre à la fédération béninoise de football dans les jours à venir.
Message constructif, message de conciliation, ce sont les pistes sur lesquelles nous ont mené nos investigations.