Rencontre Goavec – Glèlè : Modeste Kérékou demande l’harmonisation des listes

 

Anjorin s’oppose à la prise de fonction de Goavec

Le ministre des sports a tenté mardi une harmonisation des positions dans la guerre des listes des Ecureuils devant participer au match face à la Côte d’Ivoire dimanche à Accra. Mais l’intervention de Moucharafou Anjorin n’a pas permis à l’initiative de Modeste Kérékou de prospérer.

Aubay

Depuis vendredi, on s’inquiétait de l’existence de deux listes au niveau de la sélection nationale. Dimanche, l’intervention à la télévision de modeste Kérékou a donné l’impression de clarifier les choses : le sélectionneur reste Denis Goavec. Dimanche, ce dernier avait libéré les joueurs en déplorant la confusion. Mais lundi, c’est Fortuné Glèlè qui a conduit la première séance d’un stage de préparation.

Mardi matin donc, le ministre Kérékou a pris ses responsabilités et convoqué Goavec et Glèlè à une réunion de clarification. La question a été simple, selon nos sources. En substane, Modeste Kérékou a demandé au sélectionneur français s’il voulait travailler avec Fortuné Glèlè pour le bonheur du football béninois. La réponse de ce dernier a été sans ambages : oui, rapporte la même source.

En se basant sur cette disponibilité du technicien français, le ministre Modeste Kérékou demande alors à Denis Goavec d’harmoniser les listes avec son adjoint Fortuné Glèlè. La séance s’acheminait donc vers une issue positive quand Moucharafou Anjorin vint au ministère. Il opposa alors un refus catégorique à cette collaboration, confirmant sa préférence pour Fortuné Glèlè. Les choses se compliquent alors et le ministre dans l’embarras a eu bien de mal à décanter la situation sur place.

La rencontre n’est pas allée à son terme, le conseil des ministres étant un impératif auquel n’a pu se soustraire Modeste Kérékou, il s’y est rendu.

Modeste Kérékou et Moucharafou Anjorin : Qui décide ?

En attendant de voir Modeste Kérékou prendre ses responsabilités, il faut rappeler que tout « reconnu » qu’il soit par la Fifa, Moucharafou Anjorin reste en délicatesse avec la justice béninoise qui l’a inculpé dans un dossier de sponsoring. Il est donc surprenant qu’il s’oppose aujourd’hui à un ministre de la république sans que ce dernier ne puisse vraiment taper du poing sur la table dans la réalité des choses. Car cela fait un mois que le ministre Modeste Kérékou clame clairement que le sélectionneur est Denis Goavec alors que Moucharafou Anjorin s’y oppose à chaque fois. Et ceci, sans pouvoir faire financer une seule activité de la sélection par des fonds de la fédération.

Pendant ce temps, c’est la préparation qui reste perturbée et approximative pour un match très important qui oppose le 1er au 2e du groupe H des éliminatoires de Gabon-Guinée équatoriale 2012.

http://aubay.skyrock.com/2987144367-Denis-Goavec-Retour-a-l-entrainement.html

Interview du sélectionneur national Goavec: « On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!! »

[audio:http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_1.mp3,http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_2.mp3|titles=Interview de Goavec]

Dans un interview aujourd’hui devant un panel de journalistes, Goavec revient sur les différents points de sa préparation des écureuils pour le match face à la côte d’ivoire. Il sagit notamment du suivi de potentiels écureuils dans l’hexagone notamment le gardien Christian Bemenou, gardien de but du clb de CFA2 Chambery qui a éliminé trois équipes de L1 en coupe de France, et de jonathan tinhan qui évolue en L2 avec Grenoble.

Il est également revenu sur le retour de Mouri en sélection nationale et ses échanges avec l’actuel capitaine des écureuils Stephane Sessegnon fraîchement arrivé à Sunderland. Il abordera le planning des préparations, le climat politique autour du foot béninois et enfin sa propre situation.

L’expression qui ne vous échappera de son intervention que: “On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!!”.

Ecureuils / Dénis Goavec : « J’ai deux présélections pour avoir dix bons joueurs »

Il a dirigé hier soir au stade de l’amitié de Kouhounou sa première séance d’entrainement en tant  sélectionneur national du Bénin. Malgré les doutes, Denis Goavec a donc entrepris le chantier ivoirien.

Géraud Viwami (coll.) 

Dénis Goavec, avait convoqué une trentaine de joueurs mais c’est un groupe de dix-neuf joueurs locaux qui s’est entrainé hier au stade de l’Amitié de Kouhounou. Le technicien français entre donc la phase pragmatique de la préparation du match de mars prochain contre le Cote d’Ivoire. Après avoir supervisé plusieurs rencontres de la Moovligue 1, le paquet de joueurs  convoqués sont bien ceux qui étaient au mieux de leur forme avant l’arrêt des débats. Il n’a d’ailleurs pas pu les convoquer tous en même temps. Mais il rassure « il aura un second regroupement où je vais observer d’autres ». Pour finir, il a aussi tenu à rappeler l’objectif poursuivis à travers ces stages «  j’ai deux présélections pour avoir dix bons joueurs ». Un lot qui sera renforcé par « les expatriés en compétition » selon Goavec dont il a déjà une idée précise.

Certains joueurs aussi font leur début dans le  groupe. Il s’agit de l’arrière droit  Mohammed Aly et  du milieu défensif Lionel Sagbo des Requins. Du  milieu de terrain Mazou Issa Aboubakary (Mogas)  et Fadel Suanon (Mogas)  le meilleur buteur de la ligue 1.

Liste des joueurs présents lundi 

Gardiens : Judicael Agbokou, Ludovic Alla (Mambas Noirs), Cyrille Sèmèvo (Kraké). Défenseurs : Lunel Dossou-Gbété (Mogas),Yacinthe Acakpovi (Cifas), Mohammed Aly (Requins). Milieu : Ousmane Makarimi(Cifas), Lionel Sagbo(Requins), Issa Mazou Aboubakari (Mogas), Jordel Dossou (Requins), Charles Houngbo (Dragons), Djamal Fassassi (Kraké), Shakirou Abikoyè (Requins), Paterne Kounon (Cifas) . Attaquants : Achille Ounsoukpoé (Requins), Guy Dagbéto (Panthères), Abdoulaye Ouzérou (Buffles), Fadel Suanon (Mogas)

Libye – Bénin mercredi : Le sélectionneur des Ecureuils privé de match

 

Le nouveau sélectionneur des Ecureuils s’efface pour Fortuné Glèlè. Il devra rester à Cotonou au moment où les Ecureuils affrontent la Libye.

Denis Goavec a vu son contrat signé le 18 décembre dernier par Moucharafou Anjorin. Cet acte n’a donc aucune valeur dans la situation actuelle. L’impréparation de la date Fifa saute aux yeux. Crise oblige. Annoncé dans la précipitation et visiblement peu organisé, ce match sera dirigé par Fortuné Glèlè, officiellement sélectionneur adjoint. Le titulaire Denis Goavec n’aura donc été nommé que pour du beurre. Ses différentes apparitions sur les stades pour superviser les potentiels Ecureuils restent donc vaines. A l’approche de la compétition, il devient indésirable et rangé au placard par la même personne qui l’a nommé.

Les Ecureuils convoqués sont tous ceux qui, il y a un an exactement avaient été bannis par Moucharafou Anjorin. Très mal en point ces derniers jours, et en délicatesse avec la justice, ce dernier cherche à renforcer sa côte auprès du public et des supporters des joueurs bannis.

Aubay