Journal des transferts : Le Raja Casablanca sur Omotoyossi , Salomon interresse les sud-africains, Sochaux espère Dossou , Gabès de retour sur la piste de Dassagaté ? , Ogounbiyi vers le Golfe.

Bjfoot , vous résume en exclusivité l’actualité du mercato des joueurs béninois évoluant au Bénin comme à l’étranger, chaque vendredi. Episode 4.

Le Raja Casablanca sur Omotoyossi

Après son expérience égyptienne, au Zamalek, Razak Omotoyossi (28 ans) pourrait bien revenir dans le maghreb. Libre de tout contrat après les six derniers mois passés au Kahramanmarasspor en deuxième division turque, l’attaquant international béninois semble proche de rebondir dans le championnat marocain. Le Raja de Casablanca, via son compte Twitter a évoqué publiquement son intérêt pour l’ancien buteur d’Helsinborg. Le challenge va-t-il intéresser Omogoal ? Il a pour habitude de surprendre dans ses choix de carrière. A suivre

Des offres sud-africaines pour Salomon

Le défenseur international béninois de Bayelsa United (D1 Nigéria), Junior Salomon (28 ans) est très demandé sur le marché africain. Passé capitaine de son équipe quelques mois après son arrivée, il devenu l’un des cadres de l’équipe qui a connu un bref parcours en Coupe Caf, en 2014, éliminé par les ivoiriens de Séwé Sport de San Pédro. Salomon ne devrait pas resté longtemps au Samson Siasia stadium, il a fait l’objet d’une offre de la part de deux clubs sud-africains. Sa décision ne sera pas si simple à prendre. Première question: Le joueur serait-il prêt à lâcher son statut actuel pour tenter sa chance dans un championnat nettement plus relevé ? Deuxième question: le championnat débuté en mars au Nigéria se poursuit encore, Bayelsa va-t-il accepter se séparer d’un cadre en pleine saison ? Pas sûre.

Sochaux veut Dossou

Décidément Jodel Dossou (22 ans) à la cote en France, après l’intérêt des Lensois, un autre club français s’est penché sur l’international béninois. FC Sochaux, relégué en ligue 2 française et qui perd une grande partie de son effectif sur le départ, souhaite s’attacher les services de l’ancien joueur du Club africain de Tunis. « Ils avaient déjà essayé de me faire venir en janvier dernier mais j’ai préféré rester à Salzburg » révèle le joueur lui-même, les Lionceaux voit-il faire le maximum pour dégoter Dossou à un an de la fin de son contrat ?

Les tunisiens n’ont pas oublié Dassagaté

Après un essai concluant au stade Gabesien en janvier dernier, William Dassagaté (21 ans) n’a pas pu s’engager avec le club en raison du quota d’étranger excédé. Le club espérait un départ dans les derniers instants pour enrôler l’international béninois, ce qui ne s’est pas fait. Il devrait prendre une décision pendant ce mercato, ils auront intérêt à faire vite parce que deux autres clubs de l’élite tunisienne et un de ligue 2 sont sur le joueur également. Il faut rappeler que Dassagaté a porté les couleurs de l’As Tonnerre dans le championnat béninois de Janvier à Mai dernier où il avait signé six mois. A suivre.

Ogounbiyi vers le Golfe?

Le milieu offensif international béninois Mouri Ola Ogounbiyi (31 ans) pourrait bien quitter les crocodiles cet été. Il annoncé dans les pays du golfe. Ogounbiyi avait déjà failli signer au Qatar il y a trois saisons, avant de s’engager avec Nîmes son club actuel. Vu qu’il tend vers la fin de sa carrière ce serait une belle opportunité de s’offrir un pactole.
Géraud Viwami

Stage de préparation des Ecureuils à Natitingou :Selon William Dassagaté « ça fait du bien mais c’est dure ! »

27 joueurs locaux  sont en stage à Natitingou depuis le 11 aout dernier en vue de préparer la quatrième sortie du Bénin en Eliminatoires 2012. Sans championnat depuis six mois, les locaux suivent péniblement le rythme de travail imposé par le nouveau sélectionneur Edmé Codjo.

 

Suite à l’humiliation infligée au Bénin par  la Cote d’ivoire le 05 juin dernier. Le ministère des sports à décider de faire confiance à une nouvelle génération de jeunes joueurs pour l’équipe nationale. Ce qui sonne comme une nouvelle ère avec la nomination d’Edmé Codjo au poste de sélectionneur national. Le technicien a sorti un plan de préparation pour le premier des deux derniers matches éliminatoires et deux listes de joueurs convoqués. Une première concernant les joueurs expatriés. Et une seconde composée de 27 joueurs locaux, sans compétition, qu’Edmé Codjo a embarqué pour Natitingou afin de profiter des attributs naturels de cette ville mais aussi d’exploiter la nouvelle pelouse synthétique posé sur le stade municipal.

Au nord du Bénin, les Ecureuils ont commencé le travail à pas de charge depuis le 12 aout dernier. Avec deux séances d’entrainement par jour. Le technicien Béninois couple aussi bien le travail technique et surtout physique. Les joueurs étant restés sans compétition depuis six mois. Même si quelques uns avaient droit à des séances hebdomadaires dans leurs clubs. Après plus de dix jours de travail à « Nati », les joueurs apprécient le travail avoue que ce n’est pas facile. A en croire ses propos de William Dassagaté, le milieu offensif portuaire «  On travaille bien mais c’est dure ».

A noter qu’à la fin de ce stage le 26  aout prochain, une dizaine de locaux sera retenus et renforcé par les neuf expatriés convoqués. La dernière phase de la préparation avec toute la sélection débutera le 28 aout.

 Géraud Viwami

Dassagaté marque, Aoudou expulsé, le Bénin victorieux

william dassagaté a délivré les siens

 Tournoi de l’Uemoa / Groupe B – 2e journée

 

Ils ont réussi à tenir jusqu’au bout face au Sénégal, vainqueur en titre. Les Ecureuils emmenés par Glèlè ont trouvé le chemin des filets à la 39e minute de jeu sur corner. Le meneur de jeu de l’Aspac bat à bout portant de la tête le gardien sénégalais sur un corner de Louté Isaac. Le Bénin prend ainsi l’avantage. Mais dans la foulée, Mohamed Aoudou distrait quelque peu va faire le geste de trop sur une action arrêtée. Il est expulsé juste avant la pause.

La seconde période verra les Ecureuils tenir bon et se sauver à plusieurs reprises sur la ligne de but à la 56e notamment. Les jaunes et rouges ont ainsi signé une belle entrée et partagent la tête du classement avec la Côte d’Ivoire.

Maintenant, il va falloir récupérer des efforts fournis et se remobiliser pour affronter dès demain les ivoiriens, victorieux du Mali 2-0.

Aubay

A lire demain , les néo internationaux à coeur ouvert

A lire demain l’intégralité de leurs interviews en exclusivité sur BJfoot.com


Ludovic Alla

«


Alla Ludovic, gardien, Mambas Noirs :«Je dois saisir cette opportunité»

Allagbé saturnin, gardien, Aspac:« Je rêve d’être numéro un »

Cédric corea, milieu axial Uss  Kraké:    «S’adapter pour ne pas perdre sa place »

William Dassagaté, milieu offensif, Aspac:« je ne m’y attendais pas »

Jacques Bessan, attaquant, Soleil FC : « Même si c’étais une minute je devais mouiller le maillot »

Djamal Fassassi, milieu offensif, Uss Kraké : «  Jouez aux cotés de Sessègnon c’est important »

L’Aspac tel un champion, s’offre les Lobies Stars

l'équipe d'Aspac affiche de belles ambitions

 

Coupe de l’Ufoa des clubs

L’Aspac tel un champion, s’offre les Lobies Stars

(Duel attendu face aux Sharks septembre prochain)

Un public estimé à plus de 7.000 spectateurs derrière le futur champion du Bénin 2010, au stade René Pleven de Cotonou samedi dernier, une ambiance des grands jours et au finish une victoire largement méritée 2-0 des portuaires.

Aubay

Dès la 2e minute, Wahidi rate complètement son centre du pied gauche. Dassagaté dans les 16m ne cadre pas (6e), tout comme Assane qui centre derrière les buts (7e). La fébrilité générale de l’équipe de Gaspoz en ce début de match est palpable. Les Lobies Stars vont prendre le match à leur compte et tenter de tuer le suspense. Deux corners en 2 minutes (5e et 7e) montrent le bon début des nigérians, mais Mama Karim en état de grâce veille aux grains avec la solidarité collective des bleus de l’Aspac.

L’orage rouge-noir passe et peu à peu l’Aspac émerge et efface les doutes du public. La reprise de la tête de Salomon sur corner (13e), la frappe cadrée de Sakibou déviée par le gardien nigérian Umaru (16e), le tir sur la barre transversale de Lazadi servi par Mohamed Assane (21e) sont des signes intéressants pour l’équipe béninoise. Dassagaté en récupérant un mauvais dégagement nigérian se précipite en rate de faire son lob dans les buts vides (23e). Ce sera le dernier avertissement pour les nigérians. Wahidi parti de son flanc gauche sollicite Dassagaté qui le relance idéalement dans sa course. Cette fois-ci, le N°7 de l’Aspac réussit son centre du pied gauche et trouve au second poteau Hyacinthe Sèwanou. Le contrôle de la poitrine, le crochet et la frappe enchaînée soulève les filets nigérians et le public tout conquis. 1-0 ; 26e. L’Aspac vient de refaire son retard de deux semaines plus tôt.

La réaction nigériane est annihilée par l’excellent Mama Karim dans les buts des portuaires béninois. Il repousse un premier centre (31e), avant de capter le coup franc cadré des 30 mètres frappé en puissance côté nigérian (33e).

Pour les locaux, Sèwanou à nouveau gagne un énième duel aérien. Son coup de tête est d’un cheveu à côté (36e). Sur la même action, le choc entre Wahidi et le gardien nigérian est violent, mais les deux reviendront sur le terrain.

Sèwanou va revenir à la charge, mais tire à côté (40e). La tentative des 40 mètres de Mohamed Assane est au-dessus. Les nigérians avant la pause vont répondre aux hésitations de l’Aspac, par un corner suivi d’un sauvetage de Karim.

Dassagaté tire, Junior marque, l’Aspac passe…

La seconde période est plus hachée du côté nigérian. Les espaces se créent pour les attaquants béninois qui jouent parfois de naïveté. Sèwanou décalé par Sakibou hésite à frapper (46e). Samila répond par une tête au second poteau qui effraie Karim (59e). Sèwanou une fois encore attend l’arbitre, car Wahidi son passeur est séché. L’arbitre ne bronche pas (65e). Combinaison Assane, Wahidi, Sakibou. Ce dernier est contré. (67e). Dassagaté peut s’en vouloir ensuite. Servi par Sakibou il manque sa frappe dans les 16 m (68e). Abaya faillit lui fait regretter cela en expédiant sur la transversale  de Karim Mama une lourde frappe (73e). Ce dernier avertissement est compris par l’Aspac. Sakibou accélère et gagne deux duels avant d’être séché dans les 16 mètres. Dassagaté tire, Junior place une tête plongeante et marque ! (2-0 ; 75e). L’Aspac se qualifie en ce moment précis. Dernier fait du match, l’expulsion de Capitaine Samila auteur d’un coup sur Sèwanou (77e).

Aubay

 

Encadré 1

Impressions

Dassagaté : «…sûr qu’on ira de l’avant »

« Je remercie notre coach qui a beaucoup travaillé pour que ce résultat soit acquis. Je suis sûr qu’on ira de l’avant dans cette compétition »

Gaspoz : «

On a montré beaucoup de solidarité, on a vu qu’ils étaient là sur tous les ballons qu’ils se sont battu jusqu’à la fin tout en faisant preuve de dextérité technique quand on a le ballon essayé de garder  de jouer au sol et en essayant de mener les actions propres .je remercie l’équipe de leur travail espérant qu’ils vont continuer comme ça  dimanche prochain à Parakou.

Sèwanou, buteur « au bout du travail, il y a le résultat »

« Je suis vraiment ravi, depuis un bon moment nous étions en train de préparer cette coupe avec les dirigeants nous nous sommes mis à l’œuvre et c’est au bout du travail que le résultat est là. Je suis vraiment content de ma prestation et celle de mes coéquipiers ce soir. »

Les Stats  du match

Aspac

Passes réussies première mi-temps :74

Passes réussies seconde mi-temps :79 

Total : 153

Passes manquées  1ere mi-temps : 20

Passes manquées seconde mi-temps : 15

Total : 35

Tirs cadrés  1ere mi-temps : 04

Tirs cadrés 2e mi-temps : 03

Total : 7

Tirs non-cadrés 1e mi-temps :05              

Tirs non-cadrés 2e mi-temps :05 

Total : 10

Lobies Stars

Passes réussies première mi-temps : 53

Passes réussies seconde mi-temps :63

Total : 116

Passes manquées première mi-temps : 18

Passes manquées seconde mi-temps :14

Total : 32

Tirs cadrés  1ere mi-temps : 2

Tirs cadrés 2e mi-temps : 2

Total : 4

Tirs non-cadrés 1e mi-temps : 3                

Tirs non-cadrés 2e mi-temps :  5

Total : 8