France : Colin Dagba, singulière ascension du National au PSG

Très bonne surprise de Thomas Tuchel cette saison, Colin Dagba avance à petits pas et prétend à un statut de supersub loin d’être gagné à l’avance. FranceFootball retrace son parcours, aussi bien particulier que formateur, des pelouses du National au Parc des Princes.

«Je ne sais pas si c’est très intelligent de le dire ici, mais je l’aime. Vraiment, c’est un gars incroyable. Il est fiable. Il fait des entraînements avec le même niveau et un bon état d’esprit.» Thomas Tuchel se lance rarement dans des tirades adoratrices. Qui plus est avec ses jeunes ouailles, encore en quête de temps de jeu et de développement. Exception faite avec Colin Dagba. Du haut de ses 20 ans et de son mètre 70, le natif de Béthune, cité logée en plein coeur du Pas-de-Calais, a conquis son entraîneur. «Simple, bosseur et humble», comme le confie en privé l’un des titis de la post-formation parisienne, mais aussi tout en discrétion. «C’est quelque chose de familial, par rapport à l’éducation, narre Yann, l’un de ses cousins. Les Dagba, on est comme ça.» Les petits pas du gamin ont cependant commencé bien plus au Nord que Paris. Lillers, puis La Roupie Isbergues, deux clubs de «chez lui», avant de taper dans l’oeil du RC Lens. Sa vocation. «Colin a toujours kiffé le foot, poursuit Yann Dagba. Plus jeune, il venait à la maison, mais comme j’étais danseur professionnel, j’étais souvent en déplacement. Il venait aux fêtes et sinon, on jouait à la console. Des jeux de foot, forcément…»

L’échec à Lens, le rebond à Boulogne

L’ascension peut commencer… ou presque. Après trois ans à Lens, et peu avant de fêter son quinzième anniversaire, les Sang et Or recalent le jeune latéral. Question de niveau, paraît-il. Pas de quoi se décourager, cependant, afin de trouver un nouveau pointe de chute à Boulogne-sur-Mer. «Il était assez jeune, retrace Stéphane Le Mignan, entraîneur qui l’a connu à cette époque. Quand je suis arrivé, il devait jouer avec les U15, il arrivait de Lens où il n’avait pas été conservé. Il avait 17 ans à l’époque. On travaillait en forte coopération avec les éducateurs et les équipes de jeunes, ce qui permettait de suivre l’évolution des joueurs.» Les matches s’enchaînent, comme les semaines d’entraînement, et c’est à cet instant que les cinq lettres de son patronyme font leur apparition dans les petits papiers de l’équipe une.

Le Mignan complète : «On voyait déjà qu’il avait de grosses qualités : physiques, même s’il n’est pas massif, il a de très bons appuis ; dynamisme et explosivité ; technique, avec des facilités balle au pied mais sans jamais en rajouter. Colin jouait simple, avec humilité, sans jamais chercher la complication. Faire les choses les plus simples, c’est souvent ce qu’il y a de plus compliqué…» Son match face aux U17 nationaux du PSG – un hasard, pour le coup – finit de convaincre les décideurs de l’USB, et c’est avec la réserve puis l’équipe première que Colin Dagba fait ses gammes. Un parcours loin des standards des grosses écuries, mais qui n’effraie pas le jeune. Tranquille, comme d’hab’. Le PSG, lui, toque à la porte et recrute, à l’été 2016, celui qui deviendra une option crédible dans le couloir droit.

Personnalité réservée et intégration parfaite

Au club, c’est sa personnalité qui frappe en premier lieu. «C’est comme s’il était arrivé dans une classe à l’université, on fait connaissance et personne ne voit la concurrence avant tout, sourit aujourd’hui Alexis Giacomini, qui fut son coéquipier en U19. Colin a été intégré du mieux qu’on le pouvait. On a tout de suite vu que c’était un bon gars, pas du genre à mettre des coups lors des premiers entraînements. Il était gentil, posait des questions, s’intéressait, rigolait.» Intégration parfaite pour «Dagbiche», surnom tout trouvé par la bande à Timothy Weah et Cie qui, toute bienveillante, lui trouvait aussi le pseudo de demi-titi, référence à son arrivée tardive. Niveau état d’esprit, pas de changement, ne serait-ce que d’un iota.

«On a vu que cette humilité, cette discrétion, c’était aussi dans la vie, confirme Stéphane Le Mignan. Il était à l’écoute, toujours respectueux, toujours humble. Il est aussi d’une grande intelligence, et ce qui est aujourd’hui peu commun, par rapport à d’autres jeunes joueurs, c’est qu’il a toujours envie d’apprendre et il écoute, en appliquant ce qu’on lui dit. Il est au top niveau, avec les meilleurs joueurs mondiaux, mais il se comporte avec Thiago Silva et Marquinhos comme lorsqu’il était avec les amateurs et les autres jeunes de Boulogne.» À Paris, Colin Dagba laisse de bons souvenirs à ses potes de la Youth League et des catégories de jeune. En salle de muscu, où il se retrouve souvent avec Antoine Bernede pour «parler de tout et de rien», comme en cours d’anglais. «On était que tous les deux, avec un prof qui ne parlait pas français, rappelle Alexis Giacomini à propos de celui qui décrochait son bac ES peu de temps après. On galérait bien quand même et on rigolait bien. Et disons que j’étais meilleur lui… (rires) Il était toujours de bonne humeur, il n’a jamais eu de problème.»

Une cuisse meurtrie, pas la motivation

Ni très costaud ni très grand, Colin Dagba peaufine sa palette, attendant patiemment sa chance et une possibilité de parapher un premier contrat professionnel au PSG. «Physiquement, c’est quelqu’un de base très rapide et très explosif, confie Yann, son cousin, devenu préparateur physique. Il a une explosivité de coureur de 100 mètres.» Son ex-coach à Boulogne-sur-Mer abonde : «Généralement, en jeunes, les plus performants sont ceux qui jouent dans l’axe. Les attaquants, les meneurs de jeu voire les défenseurs centraux, mais lui il était latéral. Ce qui sautait aux yeux, c’était son dynamisme. Il avait des appuis excellents alors qu’on jouait sur du synthétique.» Plusieurs pépins freinent malgré tout la progression du môme de Béthune. La cuisse est endolorie, une, deux, trois fois, et fait craindre un arrêt sans retour. «Quand vous vous blessez, souvent, surtout à ces endroits-là, ce sont des raisons qui peuvent empêcher de signer pro, souligne Giacomini. Pas avec Colin. Il s’est blessé, oui, mais il revenait toujours plus fort, et c’est comme ça qu’il est arrivé là où il voulait.»

QI, mental et capacité de travail

Une force de caractère, derrière une façade introvertie, qui trahit une autre facette de sa personnalité : le travail. «Ces blessures auraient pu l’empêcher de progresser, mais il est très bien revenu, décrypte Yann Dagba. Il ne va pas beaucoup parler, on ne va pas trop savoir ses sentiments car il veut toujours montrer que ça va et qu’il gère. “Ça va, ça va, je gère”, car il ne veut pas embêter les gens. Mais derrière ça, il taffe, il taffe, il taffe…» «Il faisait toujours les trucs à 100%, détaille de son côté son ancien acolyte du Camp des Loges Giacomini. Certaines thématiques d’entraînement, comme il est latéral, c’est un peu ingrat. Il travaillait comme tout le monde, sans jamais rouspéter. En dehors comme sur le terrain. Puis son intelligence lui permet de jouer à plusieurs postes. Je suis sûr qu’il pourrait jouer à gauche sans problème, en sachant comment s’orienter etc. Il a toutes les palettes à n’importe quel poste.» Tuchel l’a bien compris. L’essentiel du talent est mental. Capacité à analyser les espaces et à se mouvoir, aisance pour occuper différents postes, de piston à défenseur central d’une défense à trois : Dagba est précieux pour l’adaptabilité tactique de l’Allemand.

S’affirmer et confirmer

Pas étonnant qu’il le fasse rentrer à Old Trafford, en février dernier, en huitième de finale aller de Ligue des champions. «J’ai reçu des messages de partout, car il a su saisir sa chance», détaille Yann, pas peu fier du petit de la famille. Car tout est allé très vite. Après la blessure d’Alec Georgen, autre latéral du centre de formation, l’été dernier, c’est Dagba qui avait pris la place lors de la tournée estivale en Chine. 15 matches de Ligue 1 plus tard, le jeune homme apparaît désormais comme une option crédible.

Reste à savoir ce que prévoit le PSG pour son futur. «J’espère que le rêve continuera le plus longtemps possible pour lui, confesse Julien, observateur et habitué des jeunes de la capitale. Un mec très discret, humble, accessible, à l’écoute et avec une bonne mentalité. Je n’ai que des compliments à faire sur ce jeune homme.» Et à en croire Yann Dagba, qui partage encore des parties de jeux de société avec son jeune cousin, la notoriété ne semble pas être une problématique future. Car rien ne pourra vraiment changer sa façon d’être. «Ce n’est pas lui qui va se montrer, conclut en effet Giacomini. Il est pro, avec un très bon salaire, et il roule en Clio. Ce n’est pas le genre à être bling-bling, à s’acheter une Rolex ou autre. Il est très discret. Comportement, attitude, façon d’être : c’est un jeune comme tout le monde.» Plus totalement…

Source : France Football

Ecureuils : comment régler l’éternel « problème » du couloir droit?

Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer  annoncera bientôt la composition de sa liste pour la préparation de la Can Egypte 2019. Après l’euphorie de la qualification le sélectionneur doit faire face au défi technique , comme l’éternel « problème  » du couloir droit.

Depuis une dizaine d’année , les Ecureuils sont à la recherche d’un spécialiste du couloir droit. La sélection nationale s’est souvent replier sur des solutions de dépannage qui ont duré. L’exemple le plus connu est celui du milieu offensif Romuald Boco qui a pris ce couloir sous le maillot national alors que ce n’était pas son poste en club entre 2004-2011.
A sa prise de fonction , Michel Dussuyer a aligné deux défenseurs centraux de prédilection au poste d’abord Chams-deen Chaona (une fois) puis Seidou Barazé (4 fois) dans le couloir droit dans une défense à quatre classique tout comme dans un rôle de piston droit. L’ancien défenseur de Tonnerres s’est bien adapté au poste avec une passe décisive contre la Gambie et une prestation de haute facture contre l’Algérie à Cotonou même si ce n’est pas sa position préférentielle. L’arrière droit de l’Aspac Rodrigue Fassinou a été aussi rappelé pour suppléer contre le Togo, sans être aligné. Mais il demeure une évidence que le Bénin doit s’améliorer sur ce flanc. Mais le sélectionneur a-t-il vraiment le choix. ?

Dagba inaccessible? Sanoussi pour anticiper ?

Passeur décisif hier avec le PSG contre Nantes , Colin Dagba (20 ans, 13 matches en L1 Française) signe une première saison plutôt réussi dans le groupe professionnel du club futur champion de France. Sauf que l’arrière droit désiré et approché par le sélectionneur n’est pas enclin à porter le maillot des Ecureuils pour l’instant selon son entourage. Sinon sportivement , le joueur dont le géniteur est d’origine béninoise demeure une alternative aussi crédible qu’ inenvisageable pour l’instant.
On peut aussi citer , Samuel Sanoussi (21 ans) qui évolue avec Le Mans club de National en Frnce, l’arrière droit compte (17 matches disputés cette saison en N3) présente un profil similaire. Présenté comme un arrière moderne technique  formé au poste à Laval. Depuis 2016 , il cumule 67 matches en soit 4357 minutes entre Laval et Lemans et son profil plairait aux clubs anglais qui le suive.Originaire du Bénin via son père , les Ecureuils pourraient mettre le grappin sur lui en attendant qu’il n’explose et ne passe entre les mailles du filet. Car il y a trois ans , Dagba était aussi National à Boulogne personne ne l’a vu venir. Pour une fois , le Bénin pourrait anticiper.

L’expérience de Fassassi ou Bouraima ?

Michel Dussuyer dispose également de deux autres options. La première est celle qui mène à Djamal Fassassi (30 ans, 9 matches en première division cette saison) exilé au Gabon depuis 2013. il a été reconverti arrière droit avec succès depuis plusieurs saisons sous les couleurs de l’AO CMS où il a même porté le brassard sur deux exercices. L’ancien des Dragons qui a été lancé sélection A en septembre 2010 par Jean-Marc Nobilo connait très bien le haut niveau international. Il a aussi disputé cette saison la Coupe de la Caf avec son club vice-champion du Gabon en titre et éliminé par les marocains du Raja Casablanca.
Sacré meilleur joueur local 2017 lors des Bjfoot Awards suite à ces performances lors du dernier championnat dont il  était le meilleur passeur avec 10 offrandes, Abdel Bouraima (25 ans, 10 matches) le sociétaire d’Energie est la seconde option. Le joueur formé chez les autrichiens de RedBull occupe avec beaucoup d’aisance tous les postes du couloirs droit. Déjà auteur de 4 passes décisives , il a été utilisé avec beaucoup de succès dans un rôle de piston droit ou même d’arrière droit dans le championnat local cette saison. Brillant avec les juniors en 2013 , puis les locaux en 2017 , le joueur passé par BK Hacken (Suède) , Limerick (Irlande) et Radnicki (Serbie) peut rendre bien des services sur le flanc droit avec sa vitesse de percutions et sa qualité de centre.
Géraud Viwami

Perf’ des béninois : Allagbé prolonge son record de clean sheet , Dognon signe un triplet , Soukou , Quenum et Dagba passeurs décisifs

Votre rubrique vous dresse un bilan express des performances des joueurs béninois à l’étranger. Cette semaine on retiendra : Le onzième match sans encaisser de Saturnin Allagbé en Ligue 2 française , le triplet de Nicolas Dognon au Niger , puis les passes décisives de Cèbio Soukou , Ulrich Quenum et Colin Dagba. Point complet. .

Bon à savoir…

Vendredi, en  France , en Ligue 2 , alors que Niort attend toujours son premier succès en 2019 , Saturnin Allagbé (25 ans) a signé son onzième clean sheet de la saison contre Le Havre en 31 apparitions. Le gardien des Ecureuils prolonge son record d’invincibilité sur une saison.

Dimanche , en Allemagne , Cebio Soukou (26 ans) a été décisif dans le point obtenu par Hansa Rostock sur le terrain de Fortuna Cologne. Le milieu offensif béninois a été passeur décisif pour l’égalisation de Breier à la 87e minute.

Au Togo , Ulrich Quenum (22 ans) a été encore l’homme fort de Gbohloe Su qui a signé un hold up sur la pelouse de Maranatha 0-1. Le milieu offensif a été passeur décisif sur l’unique but du match inscrit par Roland Aguidi juste avant la pause. Quatrième offrande de l’ancien pensionnaire du Cifas.

En France , Colin Dagba (21 ans) grappille du temps de jeu en cette fin de saison avec le PSG. L’arrière droit franco-béninois a été au centre sur l’ouverture du score du camerounais Maxim Choupo Mouting à la 13e minute.
Au Niger , Nicolas Dognon s’est réveillé avec un triplet pour l’As Sonidep. Buteur à la 16e , 77e et 88e , l’international béninois désigné meilleur joueur évoluant en Afrique lors des bjfoot awards 2018 soigne ses stats avec son sixième but avec les champions en titre du Niger.

Khaled Adénon (Amiens) Jonathan Tinhan (Troyes) et David Kiki (Red Star ) sont restés sur le banc sans entrer en jeu.

Géraud Viwami

TABLEAU DES STATS

Afrique du Sud
D1-26
Ajax Cape Town – Witbank Spurs 5-0
Titulaire : Ghislain Débouto– attaquant – 70 minutes (Witbank Spurs)
Stat saison : 20 matches – 1 but
Classement : 16e/16 : Witbank Spurs 21 points

Algérie
D1-25
Hussein Dey – MO Bejaia 1-0
entré en jeu : Jacques Bessan– attaquant – 6 2e minute (MO Bejaia )
Stat saison : 8 matches – 1 but
Classement : 14e/16 : MO Bejaia 25 points

Allemagne
D3 – J32
Fortuna Cologne – Hansa Rostock 1 – 1
Titulaire : Cebio Soukou– milieu offensif – 90 minutes (Hansa Rostock)
Stat saison : 28 matches – 9 buts
Classement : 5e/ 20 : Hansa Rostock 46 points

Angleterre
D4-J41
Swindown Town – Yeovil Town 1-1
Titulaire : Sessi d’Almeida– milieu défensif – 53 minutes (Yeovil Town)
Stat saison : 31 matches –1 but
Classement : 22e/24: Yeovil Town 37 points.

Arabie Saoudite
D2-J31
Al Jabalain – Al Adhal 3-2
Titulaire : Paterne Counou – défenseur central– 90 minutes (Al Jabalain)
Stat saison : 27 matches – 1 but
Classement : 14e/20: Al Jabalain 40 points.

Belgique
D2-J3 – Play Off
KSV Roeselare – OH Louvain 2-2
Entré en jeu : Yannick Aguémon– 73 minutes – ailier (OH Louvain)
Stat : 12 matches, 1 but
Classement : 11e/14 : OH Louvain 27 points

Côte d’ivoire
D1-J22
Willamsville AC – SO Armée 1-1
Titulaire : Kabirou Koutché– 90 minutes – ailier (WAC)
Stat : 10 matches, 1 but
Classement : 11e/14 : WAC 27 points

Grèce
D1-27
Asteras Tripolis – Levadiakos 0-0
Titulaire : Moise Adilehou– défenseur central – 90 minutes (Levadiakos)
Stat saison : 19 matches 1 but
Classement : 15e /16: Levadiakos 21 points

Ethiopie
D1 – J19
Awassa Keneama – Bahar Dar 1-1
Titulaire : Harrison Hessou– gardien – 90 minutes (Bahar Dar)
Stat saison : 12 matches – 6 clean sheet
Classement : 5e/16 : Bahar Dar 29 points

France
Ligue 1 – J31

Paris SG – Strasbourg 2-2
Titulaire : Colin Dagba– arrière droit – 90 minutes (Paris SG)
Stat saison : 11 matches
Classement : 1er/20 : Paris SG 81 points

Nimes – Caen 2-0
Titulaire : Emmanuel Imorou– arrière gauche – 90 minutes (Caen)
Stat saison : 10 matches
Classement : 19e/20 : Caen 23 points

Bordeaux – Marseille 2-0
Titulaire : Jules Koundé– défenseur central – 90 minutes (Bordeaux)
Stat saison : 31 matches – 1 but
Classement : 13e/20 : Bordeaux 38 points

Ligue 2 – J31

Le Havre – Niort 0 -0
Titulaire : Saturnin Allagbé– gardien – 90 minutes , David Djigla– ailier – 90 minutes (Niort)
Stat saison : Allagbé 31 matches – 11 clean sheet – Djigla 24 matches – 1 but
Classement : 11e /20 : Niort 38 points

Sochaux – Paris Fc 1-0
Titulaire : Olivier Verdon – défenseur central – 90 minutes (Sochaux)
Stat saison : Verdon 23 matches
Classement : 17e/20 : Sochaux 33 points

Gabon
D1-J7
AO CMS – Missile 2-0
Titulaire : Djamal Fassassi – arrière droit – 90 minutes (AO CMS)
Stat saison : Fassassi 6 matches
Classement : 1er /4 : AO CMS 13 points

Lettonie
D1 – J4
Valmiera FK – Ventpils 1-1
Titulaire : Pacifique Gbaguidi– milieu offensif – 90 minutes (Valmiera)
Stat saison : 2 matches – 1 but
Classement : 3e/9 : Valmiera 7 points

Niger
D1- J14

AS Sonidep – Urana 3-1
Titulaire : Nicolas Dognon – attaquant – 90 minutes (As Sonidep)
Stat saison : 8 matches – 6 buts
Classement : 1er/14 : As Sonidep 35 points

USGN – AS Douanes 1-1
Titulaire : Affissou Tamou– attaquant – 90 minutes (As Douanes)
Stat saison : 9 matches – 2 buts – 6 passes décisives
Classement : 8e/14 : As Douanes 17 points

Nigeria
D1- J14
Plateau United – Heartland 0-0
Titulaire : Junior Salomon – défenseur central – 90 minutes (Plateau United)
Stat saison : 9 matches
Classement : 9e/12 : Plateau United 16 points

Slovaquie
D2-J25 – Play Off
Trencin – Senica 2-3
Enté en jeu : Désiré Sègbè Azankpo – attaquant – 74e minute (Senica)
Stat saison : Sègbè Azankpo 22 matches – 3 buts
Classement : 6e/6 : Senica 19 points

Suisse
D2-J28
Aarau – Vaduz 3-0
entré en jeu : Jodel Dossou – ailier – 46e minute (Vaduz )
Stat saison : Dossou 28 matches – 5 buts
Classement : 7e /10 : Vaduz 31 points

Togo
D1 – J21
Maranatha – Gbohloe Su 0-1
Titulaire : Ulrich Quenum– milieu offensif – 90 minutes
Stat saison : Quenum – 9 matches – 4 passes décisives
Classement : 11e/14 : Gbolohoesu 28 points

Tunisie
D1-J18

Hammam-Lif – US Monastir 0-1
entré en jeu : Marcellin Koukpo – attaquant –  (Hammam-Lif )
Stat saison : Koukpo 8 matches
Classement : 13e /14 : Hammam- Lif 15points

US Ben Guerdane – Metlaoui 1-0
Titulaire : Anaane Tidjani – milieu offensif– 75 minutes (US Ben Guerdane)
Stat saison : Tidjani 6 matches
Classement : 7e /14 : US Benguerdane 22 points

Turquie
D1 – J27
Galatasaray – Yeni Malatyaspor 3-0
Titulaire : Fabien Farnolle – gardien – 90 minutes (Y. Malatyaspor)
Stat saison : 19 matches – 6 clean sheet
Classement : 5e/18 : Malatyaspor 37 points

D2 – 28
Giresunspor – Genclerbirligi 0-1
Titulaire : Stéphane Sèssegnon– milieu offensif – 90 minutes
Stat saison : Sèssegnon – 26 matches – 4 buts
Classement : 2e/18 : Genclerbirligi 58 points

Réalisé par Géraud Viwami

PSG : Thomas Tuchel déclare sa flamme à Colin Dagba

Ce vendredi après-midi, Thomas Tuchel s’est présenté en conférence de presse. Le technicien allemand en a profité pour dire tout le bien qu’il pensait du jeune et prometteur Colin Dagba.

Une grande première. Ce vendredi, Colin Dagba s’est présenté pour la première fois en conférence de presse au centre Ooredoo. Un exercice nouveau pour le jeune homme âgé de 20 ans qui est apparu timide et très peu bavard face aux journalistes. Le natif de Bethune aura le temps de s’améliorer lui qui préfère s’exprimer sur le rectangle vert pour le moment. Et il le fait plutôt bien. Cette saison, Thomas Tuchel a fait appel à lui à plusieurs reprises même s’il est remplaçant. Mais il est très bien intégré au groupe professionnel avec lequel il a déjà joué 9 rencontres toutes compétitions confondues cette saison. Le défenseur profite de chaque occasion pour poursuivre son apprentissage.

Il a d’ailleurs expliqué qu’il s’inspirait beaucoup de ses aînés. « J’observe Dani Alves et Thomas Meunier pour continuer de progresser à mon poste de latéral ». Colin Dagba a ensuite dit tout le bien qu’il pensait de Thomas Tuchel. Un entraîneur qui y est d’ailleurs pour beaucoup dans sa décision de rester au Paris Saint-Germain cet hiver. Ce, malgré des approches de quelques clubs qui pouvaient lui garantir plus de temps de jeu. « Avec le coach, on a une bonne relation, il me fait beaucoup confiance, c’est pour ça que je suis resté cet hiver. J’ai eu des sollicitations mais je suis resté, c’est aussi à cause du coach ». Un coach qui s’est présenté avant lui face aux médias.

Et il en a profité pour déclarer sa flamme au jeune Dagba. « Je ne sais pas si c’est très intelligent de le dire ici, mais j’aime Colin Dagba. Vraiment, c’est un gars incroyable. Il est fiable. Il fait des entraînement chaque jour avec le même niveau, un bon état d’esprit. Il fait les choses bien. C’est un top remplaçant. Il a la qualité pour commencer, mais avec les blessures musculaires de l’an dernier, je suis très attentif et prudent avec lui. Maintenant, il est un remplaçant très important pour nous. Il est bon dans chaque position comme à gauche face à Manchester United. Il fait des entraînements avec beaucoup de qualités. Il est rapide, techniquement très fiable, il peut protéger le ballon, il ne perd pas de ballon facile. Il a une bonne compréhension et une bonne lecture du jeu. Il a une bonne mentalité ». Des mots qui ont dû faire plaisir au Titi du PSG !

Source : Footmercato

Ligue des Champions : Colin Dagba dans le groupe face à Manchester United

L’arrière droit franco-béninois, Colin Dagba (20 ans) est retenu par l’entraîneur du PSG Thomas Tuchel pour le huitième de finale aller de Ligue des Champions qui opposera le club francilien à Manchester United demain soir en Angleterre. Il profite notamment du forfait du défenseur belge Thomas Meunier.

Géraud Viwami

Bjfoot Awards 2018 : Meilleur binational , les nommés sont…

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2018. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le prix du meilleur binational.  

  • Meilleur binational

Colin Dagba  20 ans (PSG/ France)

Intéressant pendant la pré-saison avec le PSG, l’arrière droit a prouvé au bout de quelques apparitions en Ligue 1 qu’il avait le coffre pour le haut niveau. Même s’il priorise pour l’instant la France, c’est clair qu’il est programmé pour percer.

Jules Koundé 20 ans (Bordeaux/ France)

So Foot l’a récemment répertorié parmi les 50 jeunes les plus prometteurs du monde. Ce qui en dit long sur la montée en puissance du garçon de 20 ans désormais indiscutable dans la défense centrale girondine. Il empile les matches en Ligue 1.

Yannick Aguémon 26 ans (OH Louvain/ Belgique)

Sa fin d’année a été gâchée par une vilaine blessure au genou mais avant, l’ailier n’a pas de grand regret à avoir. Il aura inscrit une dizaine de buts toutes compétitions confondues 2018. Attendu chez les Ecureuils, il confirme sur le tard.

Meilleur binational

  • Jules Koundé (37%, 172 Votes)
  • Yannick Aguémon (34%, 160 Votes)
  • Colin Dagba (29%, 137 Votes)

Total Voters: 469

Loading ... Loading ...

LA REDACTION 

France : blindé par le PSG, Colin Dagba le doux rêve des Ecureuils

Le PSG vient d’officialiser la prolongation du contrat de Colin Dagba jusqu’en 2023. L’arrière droit français dont le père est d’origine béninoise prolonge l’aventure de trois années supplémentaires avec le club de la capitale française mais reste bien loin des Ecureuils pour l’instant.

L’effet Tuchel

Quand Colin Dagba (20 ans, 3 matches en L1 )  a débarqué de Boulogne il y a deux ans, il ne s’imaginait pas une telle suite. Après une saison avec la réserve (6 apparitions) il s’est rapidement vu proposé un premier contrat pro de trois de ans jusqu’en 2020 l’été dernier. Il  confirme lors de son second exercice avec la réserve francilienne (19 matches).

Arrivé sur le banc francilien cet été, Thomas Tuchel décide d’élargir son groupe avec les jeunots afin de combler un groupe privé de ses mondialistes mis au repos après le tournoi. Dagba fera toute la préparation estivale et la tournée américaine dans la peau d’un titulaire. Le belge Thomas Meunier est au repos et le brésilien Dani Alves se remet toujours de sa grave blessure au genou. Dagba va effectuer ses débuts pro en étant titulaire lors du trophée des Champions puis  deux fois sur les trois premières journées de championnat avec un maillot N°34 sans nom floqué. Le technicien allemand  aime bien son profil et l’a même replacé à gauche contre Guingamp en Ligue 1 lors de la deuxième journée. Mais il garde la tête sur les épaules dans ses déclarations « Je ne m’attendais pas du tout à être là, mais j’ai su saisir l’opportunité. Pourquoi pas maintenant avoir du temps de jeu cet été ? Mais il faut d’abord continuer à progresser, travailler à côté des grandes stars. Après on verra. »

Meunier est revenu dans le groupe et le joueur formé à Lens s’éclipse. Mis à disposition de l’équipe première à plein temps , il n’a disputé la moindre minute avec la réserve. Il est même passé devant Alec Gorgen , grand espoir formé au club au même poste.

Dagba va réapparaître en milieu de semaine dernière contre Reims  avec son dossard pro, le 31 avec son nom floqué cette fois-ci. Mais il est contraint de sortir sur blessure à la 23e minute. Il souffre de souffre d’une lésion musculaire et nécessite quelques jours de repos.

En pourparlers en vue d’une prolongation, l’opération a été officialisée ce jour même. Habitué à voir filer ses jeunes perles faute de promesse de temps de jeu, le PSG  a blindé le joueur de 20 ans jusqu’en 2023. Les parisiens peuvent voir venir Leipzig et les autres prétendants qui lorgnaient sur lui.

L’effet Kimpembe

A son arrivée au PSG en 2016 , Dagba dans un entretien accordé aux sites Titi du PSG  en septembre 2016 il disait  concernant sa future carrière internationale « Mon choix est fait, ça sera les Bleus ! Je n’ai jamais trop suivi la sélection du Bénin» des propos qui affichent sa préférence pour le maillot des Bleus pour l’instant. La France a fortement arrangé sa côte sur le marché avec son titre de champion du monde mais le jeune parisien à des modèles à portée de main. Ils côtoient à l’entrainement le défenseur Presnel Kimpembe, champion du monde français,  pur produit de la formation francilienne qui a été lancé au club avant de se faire une place en équipe de France. Une trajectoire qui peut inspirer Dagba. Ce dernier fin mai a eu la chance d’affronter avec les U19 du PSG une équipe de remplaçants des Bleus de Didier Deschamps à Clairefontaine avant le départ de l’équipe pour la Russie avec des étoiles pleins les yeux après l’opposition perdue 5-0. « Il faut bien l’avouer ce fut assez difficile sur le plan physique car ils ont une grande facilité à garder le ballon ! C’est du très très bon niveau technique…Ils nous ont mis en difficulté sur quasiment toutes leurs offensives et avec une efficacité redoutable ! C’était une bonne opposition sur une superbe pelouse, j’ai pris beaucoup de plaisir. Trois joueurs m’ont vraiment impressionné : Ousmane Dembélé, Antoine Griezmann et N’Golo Kanté. Nous n’avions pas de pression particulière étant donné que nous n’avions pas de consignes précises, sauf prendre du plaisir ! » conclu le  gaminLe chemin pour arriver chez les Bleus est loin d’être gagné.

L’effet Dussuyer ?

Après avoir démarré sa nouvelle aventure à la tête des Ecureuils le mois dernier, Michel Dussuyer a déjà pris contacts avec plusieurs binationaux afin de les convaincre de rejoindre son groupe. Dagba fait partie des pistes explorés sans succès pour l’instant. Le sélectionneur des Ecureuils attend de rencontrer le joueur pour un entretien. Sur le terrain, en quête d’un arrière droit de métier depuis près d’une décennie accueillir Dagba dans son effectif serait presque du pain béni pour le technicien français.

Personne ne doute de la qualité du discours de Dussuyer qui lors de son premier passage avait réussi à convaincre Emmanuel Imorou de rejoindre les Ecureuils quand ce dernier était sans doute au pic de sa carrière convoités par des clubs huppés. On ne demande qu’à voir ce doux rêve des béninois devenir réalité.

Géraud Viwami

France: RB Leipzig cible Colin Dagba !

Auteur d’une préparation estivale intéressante et ses débuts en pro en Ligue 1 avec le PSG , Colin Dagba (20 ans , 2 matches en L1) est dans le viseur du RB Leipzig. Le club allemand reconnu pour piocher les jeunes et les lancer aussitôt craque pour l’arrière droit franco-béninois. Encore lié au club, francilien jusqu’en 2020 une proposition de prolongation serait en cours d’étude même s’il aura du mal a grappiller du temps de jeu cette saison avec les retours  de Thomas Meunier et Dani Alves , qui a repris l’entraînement individuel après sa blessure au genou en fin de saison dernière.

Géraud Viwami 

Europe : quatre talents béninois à suivre !

A l’heure où les championnats bouclent leurs premiers mois de compétition, Bjfoot.com vous conseille quatre talents d’origine béninoise à suivre durant cet exercice.

Colin Dagba, arrière droit, 19 ans , PSG (France)

Arrière droit débarqué  au PSG sur la pointe des pieds en provenance de Boulogne, Colin Dagba n’a mis qu’une saison pour signer son premier contrat pro avec le club francilien cet été. Lié au club jusuqu’en 2020 , il poursuit son apprentissage avec la réserve en National 2 où il a découvert la crème européenne l’année dernière en Youth League. Il doit faire face à une grosse concurrence à son poste avec Alec Georgen l’un des capitaines de la réserve. Apparu à huit reprises avec la réserve francilienne  cette saison, il a encore du chemin pour espérer déloger Meunier et Alves en équipe fanion. Français d’origine béninoise, il a déclaré il y a un an dans un entretien accordé à Lestitisdupsg qu’il donnait sa priorité aux Bleus.  Le temps nous dira.

Jules Koundé , défenseur central , 18 ans , Bordeaux (France)

Jocelyn Gouvernec , l’entraîneur des Girondins,  dit déjà beaucoup de bien de lui et c’est de bonnes augures.  Intégré à l’équipe première de Bordeaux l’été dernier, il est passé pro la semaine dernière avec un bail longue durée de quatre ans. Si les girondins croient en lui c’est parce qu’il progresse très bien et s’est notamment distingué lors du sacre de l’équipe U19 en championnat de France de la catégorie. Koundé est présenté comme un défenseur intelligent et rapide avec un bon sens d’adaptation.  Il est déjà polyvalent et peut bien jouer arrière droit également. Il est apparu contre Salzbourg le mois dernier en Youth League. En 2015 , il était également sur la feuille de match d’un match de Ligue Europa alors qu’il avait à peine seize piges. Prometteur.

Pacifique Gbaguidi , milieu offensif , 20 ans, Marseille Consolat (France)

Il aurait pu rejoindre Le Havre en 2012 lorsqu’il s’est révélé avec les Ecureuils cadets mais il a pris le temps d’apprendre d’abord au Mogas puis pendant une saison à l’Us Bitam au Gabon.  Un exercice suffisant pour convaincre Marseille Consolat en National 1 de lui donner sa chance.  Milieu offensif gaucher avec une très bonne vision de jeu  et un volume de jeu déjà impressionnant doublée d’une qualité technique, le club  marseillais n’hésite pas à lui offrir un contrat de trois ans à celui qu’on a surnommé « David Silva » dans le nord du Gabon. Attendu pour ses faire ses débuts puisqu’il est arrivé dans les dernières heures du mercato , il mène un premier combat administratif afin d’être qualifié avant celui de la pelouse. 12e de National 1 après dix journées , les marseillais ont bien besoin de lui. Son adaptation est bien marche.

Joel Sogbo , attaquant , 18 ans, Hapoel Hadera (Israël)

C’est dans l’anonymat qu’il est arrivé en équipe nationale locale en novembre 2016 et depuis sa carrière pris une autre tournure. Lancé dans le championnat togolais avec réussite par Gbikinti, cet attaquant au profil captivant découvre l’Europe cette saison. Ne vous fier pas à sa stature  (190m), il va tout aussi vite et  fait parler sa technique et sa qualité de finition. On pourrait bien voir du Thierry Henry quelque part en lui. Pendant son essai il claqué six buts en cinq matches amicaux. Mis à la disposition des U19 de  l’Hapoel Hadera le temps de prendre ses marques il ne perd pas  de temps et compte déjà quatre buts en  quatre journées de championnat. Une pépite à suivre.

Géraud Viwami 

Transfert: Dagba signe pro au PSG !

Arrivé au PSG  l’été dernier en provenance de Boulogne , Colin Dagba (18) a signé son premier contrat professionnel avec le club ce jour. Il s’est engagé pour trois ans jusqu’en 2020. L’arrière droit fanco-béninois est récompensé de sa bonne saison avec les U19 en Youth League et la réserve francilienne en CFA. Il devient ainsi le troisième joueur béninois à signer pro dans la capitale française après Stéphane Sèssegnon et Sessi d’Almeida.

Géraud Viwami 

Entretien : Dagba « Mon choix est fait, ça sera les Bleus !»

Arrivé sur la pointe des pieds chez les U19 du PSG en provenance de Boulogne, Colin Dagba (18 ans) , arrière droit prometteur s’est vite imposé chez les jeunes du club francilien. Régulier dans sa catégorie, il a signé six apparitions avec la réserve en CFA et sur le plan continentale trois matches en Youth League (la ligue des champions des  U19). Le franco-béninois s’est même entraîné avec le groupe pro.

Dans cet entretien accordé il y a quelques mois à nos confrères de Lestitidupsg.fr, Dagba parle de son adaptation, son parcours mais aussi de son choix de sélection nationale. Contenu.  

 

Allez dis-nous, comment as-tu atterri au Camp des Loges ?

Je pense que le fait d’avoir réalisé de bonnes performances en CFA2 et en National m’a permis de me montrer auprès des grands clubs, dont le PSG. J’ai d’ailleurs été nommé meilleur latéral droit de notre championnat par le site FootNational. Je ne pensais  pas jouer en séniors aussi tôt, car je sortais de deux saisons en U17 National…La suite logique était de jouer en U19 DH et finalement le coach de la CFA2 m’a accordé sa confiance. Cette saison m’a véritablement permis de franchir un palier sur le plan physique. Le jeu va plus vite, j’ai donc amélioré ma lecture du jeu. Le responsable du recrutement des jeunes du PSG Marc Westerloppe m’a ensuite contacté…

As-tu cru à une blague ?

Non, non ! (rires) Je ne me suis posé aucune question ! J’avais quelques clubs qui m’avaient fait part de leur intérêt, mais sans offre concrète. Quand j’ai appris la nouvelle à mes proches, ils sont devenus fous ! (rires) Car ils habitent tous sur Paris et sont supporters du PSG. Ma maman est originaire du 95 et mon papa du Bénin. Elle avait été mutée professionnellement dans le Nord, mais toute ma famille vit sur Paris. Je ne connaissais pas Marc Westerloppe qui avait travaillé au RC Lens, mais il est venu m’observer à plusieurs reprises. Il entré en contact avec mon agent, et me voilà au PSG sans avoir réalisé d’essai…

Es-tu défenseur latéral droit de formation ?

Lorsque j’étais au pôle espoir de Liévin, je prenais plaisir à jouer défenseur lors des entraînements…Mais lorsque je retournais jouer en club au RC Lens, je jouais soit en N°6 ou bien milieu excentré. J’étais pourtant convaincu que mon style était plus adapté au poste de défenseur latéral. Je m’inspire de plusieurs joueurs reconnus, comme Daniel Alves pour sa technique, Serge Aurier pour sa puissance mais aussi Philipp Lahm pour son expérience.

« Lens, c’est mon club de cœur »

 Le RC Lens…Pourquoi avoir quitté ce club si tôt ?

Lorsque je jouais en U15 DH au RCL, le club connaissait de grosses difficultés financières. Les dirigeants ont donc supprimé les U17 DH pour privilégier les U17 Nationaux. Il y avait donc trop de joueurs pour une seule équipe. Ils n’ont pas conservé les 8 moins bons joueurs, dont moi…Ca a été très dur à vivre, car c’est mon club de coeur ! J’ai même été abonné pendant 3 ans en tribune Trannin au stade Bollaert avant même de porter le maillot du RCL…Quelle euphorie le jour où j’y ai signé !

Tu as signé un contrat de 2 ans stagiaire-pro avec le PSG. Tes impressions depuis ton arrivée ?

Lors de mes premiers entraînements, j’ai été très impressionné par le niveau technique des joueurs. Nous avions un bon niveau à l’USBCO, mais alors là…Sincèrement, j’ai eu un peu peur de ne pas avoir le niveau requis ! Mais j’ai travaillé pour m’adapter rapidement. Et puis que dire du staff…Il est immense ! A Boulogne, nous n’avions qu’un entraîneur et un préparateur physique. Pour le kiné et le médecin, il fallait prendre RDV nous-même et se rendre en ville…Ici, tout le monde est aux petits soins pour nous, nous avons tout sur place !

Et le Parc des Princes, qu’en penses-tu ?

Je ne pensais pas que l’ambiance serait si bonne, surtout après toutes les critiques que j’avais pu entendre avant de m’y rendre !

« C’est galère de se faire à manger les soirs »

As-tu eu l’occasion de croiser les pros du PSG ?

Oui, lors d’un entraînement en commun et lors d’une opposition. Quelle joie ! Ils sont impressionnants techniquement. Maxwell…Il est trop propre ! Trop intelligent ! Il lit toutes les trajectoires de balle…

Dorénavant, tu vis dans ton propre appartement, pas trop dure la vie de célibataire ?

Depuis la 5ème, j’ai toujours fréquenté un internat. A Boulogne/Mer, j’étais en internat et je me rendais tous les jours au lycée à Outreau. Cette année, j’ai mon propre appartement. J’avoue que c’est galère pour me faire à manger le soir, mais on se débrouille comme on peut ! (rires) Le midi, je mange au CFA. N’ayant pas encore le permis, c’est Makan (Traoré) qui m’emmène aux entraînements.

Peux-tu présenter le footballeur que tu es pour ceux qui ne t’ont pas encore vu jouer ?

Je suis plutôt rapide et je possède une bonne vision du jeu. Par contre, je dois encore davantage m’imposer dans les duels. Je ne pense pas être mauvais techniquement, mais le niveau ici est si haut que je me dois de m’améliorer encore, surtout mon mauvais pied.

Pour l’heure, tu navigues entre les U19 et la CFA, est-ce facile à gérer ?

 

Honnêtement, cela ne me dérange pas. J’ai davantage joué en U19 car la concurrence avec Alec (Georgen) est quand même rude. Peu importe l’équipe dans laquelle je joue, j’essaye de donner le meilleur de moi-même. Mais quand le coach m’appelle en CFA, je suis forcément content.

« M’imposer au PSG par la suite »

Peut-on affirmé aujourd’hui que ta phase d’adaptation est terminée ?

Oui, oui, même si ce ne fut pas si facile que cela au début. Je suis plutôt quelqu’un de renfermé. Tous mes nouveaux coéquipiers se connaissent depuis de nombreuses années. Chacun a fait l’effort d’aller vers l’autre et avec le temps je suis devenu un Titi !

Quelles sont tes ambitions personnelles ?

Signer au PSG n’est qu’une étape. Il est certain que j’espère gagner une place de titulaire en CFA la saison prochaine et pourquoi pas m’imposer au PSG par la suite…

Tu as des originaires béninoises, as-tu songé à opter pour une sélection plus qu’une autre si ça venait à se présenter à toi ?

Mon choix est fait, ça sera les Bleus ! Je n’ai jamais trop suivi la sélection du Bénin, d’ailleurs je ne m’intéresse très peu aux sélections internationales, sauf lors de l’Euro par exemple. Je porte plus d’intérêt à la L1, la Premier League et la Liga.

Nous allons devoir nous quitter, un mot sur tes études…Tout d’abord félicitations pour l’obtention de ton Baccalauréat, de quoi préparer le futur ?

Merci beaucoup ! J’ai effectivement eu mon BAC Scientifique. Une vraie joie pour mon père qui chaque semaine n’a cessé de me répéter quelle était l’importance des études. Mais le foot est devenu ma priorité. Toutefois, je réfléchis à suivre une formation de langues, afin de donner une suite à ce diplôme. »

Source : Lestitisdupsg.fr

Journal des transferts : Hountondji arrive en Corse, un espoir béninois non conservé à Rennes , D’Almeida quitte le PSG pendant qu’un autre jeune béninois prometteur débarque et deux grosses pointures tunisiennes sur Bessan.

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : De retour de prêt Cédric Hountondji ne restera pas à Rennes, il vient de rejoindre le Gazélec Ajaccio. Un espoir béninois en fin de formation, Pierre Houssou quitte aussi le club rennais. Du mouvement au PSG, Sessi d’Almeida ne sera pas conservé après une année dans la capitale dans le même temps le club engage un jeune arrière droit prometteur d’origine béninoise. Enfin en Tunisie, l’Etoile du Sahel et le Club Africain veulent Jacques Bessan .

Hountondji prend la direction de la Corse

Après deux prêts consécutifs en Ligue 2 à Châteauroux puis à Auxerre, Cédric Hountondji (22 ans) va rester dans cette même division en France. Sous contrat jusqu’en juin 2017 avec Rennes, le défenseur central s’est engagé avec le Gazélec Ajaccio fraîchement relégué en Ligue 2. Hountondji sort d’une bonne saison où il est apparu à 31 reprises sous le maillot des bourguignons. Il rejoint d’ailleurs s Jean Luc Vannuchi nouveau coach des ajacciens qui était déjà son entraineur à Auxerre. Il connaîtra le troisième club de sa carrière.

Houssou aussi quitte Rennes …

Pierre Houssou (19 ans) quitte Rennes cet été. Après huit ans dans son club formateur, le milieu défensif ne s’est pas vu proposé un contrat professionnel. Jeune espoir d’origine béninoise a évolué la saison dernière avec la réserve rennaise et les équipes de jeunes. Houssou devrait rebondir ailleurs.

Un espoir d’origine béninoise débarque au PSG

A la rechercher des meilleurs jeunes du monde entier, le PSG vient de s’attacher les services de Colin Dagba (17 ans, photo). Arrière droit franco-béninois débarqué en provenance de Boulogne il va renforcer les équipes de jeunes du club francilien. Crédité d’une très bonne saison selon les observateurs, Dagba a un match de National à son actif et 18 capes en CFA 2 la saison écoulée. Il devrait signer un contrat pro stagiaire de deux ans et évoluer avec la réserve parisienne dès le prochain exercice.

PSG : D’Almeida ne sera pas conservé

Apparu à 16 reprises avec la réserve du PSG, Sessi d’Almeida (20 ans) ne verra pas son contrat prolongé par les champions de France. L’ancien bordelais est apparu aussi à une reprise sur le banc en Ligue 1. D’Almeida est la recherche d’un nouveau club désormais.

Bessan dans le viseur de l’Etoile du Sahel et du Club Africain

Deuxième meilleur buteur du championnat tunisien avec 12 réalisations, Jacques Bessan (22 ans) est très courtisé cet été. L’attaquant international béninois de Gafsa dont le club a été relégué en deuxième division devrait changer d’air. Au nombre des prétendants, à en croire nos confrères de GlobalNet Tunisie, l’Etoile Sportive du Sahel, récent champion de Tunisie et engagé en coupe Africaine désire s’offrir les services de l’ancien buteur de Soleil tout comme le Club Africain de Tunis qui est à la recherche d’un successeur à Saber Khalifa. La lutte sera rude pour décrocher la signature de l’attaquant des Ecureuils. A Suivre.

Géraud Viwami