Mauritanie – Bénin : Avec Hountondji et Bakary, ce sera finalement une défense à trois, le coup tactique de Tchomogo  

Les Ecureuils affrontent ce soir à 18h de Cotonou , la Mauritanie en match amical à Nouakchott en vue de préparer la première journée des qualifications la Can 2019 contre la Gambie en juin.

Avec un groupe restreint de seize joueurs dont deux gardiens , Omar Tchomogo vient dévoiler la composition qui va démarrer le match.

Trois nouveaux seront alignés d’entrée à savoir : Cédric Hountondji (photo) et Moise Adilehou en défense centrale et Richard Bakary dans le couloir droit de la défense

Le sélectionneur des Ecureuils a opté tactiquement un système à trois défenseurs centraux. Les latéraux Richard Bakary et David seront plus libérés pour les taches offensives. Sèssegnon jouera en meneur de jeu derrière le duo  Poté – Mounié. Koukou et Adéoti seront associés à la récupération.

Jodel Dossou , Olivier Verdon , Saturnin Allagbé, Jacques Bessan et Paterne Counou

Géraud Viwami

Ecureuils : la surprise Verdon, première pour Adilehou et Hountondji

Omar Tchomogo vient de dévoiler une liste de 20 joueurs pour le match amical du 24 mars prochain contre la Mauritanie à Nouakchott. Seule grosse surprise en défense avec la convocation d’Olivier Verdon, le milieu défensif qui joue avec la réserve de Bordeaux. Les défenseurs Moise Adilehou et Cédric Hountondji sont également convoqués pour la première fois.

 

Omar Tchomogo ira à Nouakchott avec un groupe réduit de 20 joueurs. Le sélectionneur des Ecureuils a fait du classique. Il est resté fidèle au groupe qui a disputé les dernières qualifications de la Can 2017. Les Ecureuils vont répéter leur gamme le 24 mars prochain à Nouakchott contre la Mauritanie.

La seule grosse surprise est la première sélection du milieu défensif de Bordeaux, Olivier Verdon. Inconnu du grand public, ce jeune de 21 ans à la grande stature (191m, photo) fait ses armes cette saison avec la réserve girondine en CFA 2 où il a disputé 14 matches déjà cette saison. Avant d’être recruter à Bordeaux en janvier 2016, celui qui connaît  un certain David Djigla,  évoluait en CFA 2 à Angoulême.  Il sera l’une des attractions de ce regroupement.

Titulaire indiscutable au Gazélec Ajaccio, Cédric Hountondji (22 ans) a finalement décidé de rejoindre les Ecureuils comme nous l’annoncions récemment. L’ancien rennais fera probablement ses débuts sous le maillot jaune. Autre  franco-béninois béninois attendu,  Moise Adilehou (21 ans), débarqué à l’AO Kerkyra en première division grecque cette saison, l’ancien défenseur de Porto apparait comme une belle promesse pour l’avenir dans son secteur.

Au milieu comme en attaque le sélectionneur  a convoqué  que des habitués. Sauf Jacques Bessan, l’attaquant prêté à Al Alhy Tripoli qui profite des  forfaits de Frédéric Gounongbé et Abdel Fadel Suanon  pour s’incruster.

Meilleur buteur  africain de Ligue 1 avec 11 buts, Steve Mounié sera l’une des grosses attentes de ce rendez-vous six mois après sa titularisation ratée à  Bamako.

Géraud Viwami

 

Les 20 convoqués.

Gardiens (2) : Fabien Farnolle (Le Havre /France), Saturnin Allagbe (Niort/France)

Défenseurs (8) : Jordan Adéoti (Caen/France), Junior Salomon (Plateau United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France) David Kiki (Niort/France), Paterne Counou (Akwa United/Nigéria), Richard Bakary (Southampton/Angleterre) , Cédric Hountondji (Gazélec Ajaccio) , Moise Adilehou (AO Kerkyra/ Grèce)

Milieux (6) : Olivier Verdon (Bordeaux/France), Djiman Koukou (Lens/France) Stéphane Sèssegnon (Montpellier/ France) , Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche), Bello Babatoundé (Spartak Trnava/Slovaquie),  David Djigla (Niort/France)

Attaquants (4) : Rudy Gestede (M’boro/Angleterre) , Jacques Bessan(Al Ahly Tripoli/Lybie), Steve Mounié (Montpellier/France), Michael Poté (Adana Dermispor / Turquie),

Sélectionneur : Omar Tchomogo

Trois choses à savoir sur Cédric Hountondji

Le mois prochain, Omar Tchomogo dévoilera la liste des joueurs convoqués pour affronter la Mauritanie en match amical le 24 mars prochain à Nouakchott. Les Ecureuils repartiront sur une nouvelle base après l’échec de Bamako. Bjfoot.com vous présente une série exclusive de portraits sur  sept joueurs que le sélectionneur devrait essayer lors de ce rendez-vous. Sixième  escale en France  pour présenter le défenseur Cédric Hountondji (23 ans).

Hier sur la pelouse de Nîmes, le Gazélec Ajaccio a ramené un point de son  déplacement chez les Crocodiles. Aligné pour la 22e fois de la saison en défense centrale, Cédric Hountondji a comme souvent sorti un match correct. Relégué de Ligue 1 la saison dernière le club corse 11e avec 36 points après 27 journées  se contentera du maintien. Hountondji est déjà reconnu comme une valeur sûre du onze du Gazélec.

Il a eu un parcours plutôt tranquille notamment chez les jeunes  en France. Il a eu le privilège de côtoyer Florent Thauvin entre autre pendant sa formation à Orléans. Mais c’est à Rennes que Hountondji va éclore d’abord en équipe réserve. Il sera lancé en Ligue 1 en aout 2013 par Philippe Montanier lors d’un match contre Nice. Ensuite, le géant défenseur profite surtout des blessures pour enchaîner 18 apparitions en Ligue 1 en 2013-2014. Il signe son premier but pro contre Nancy  en Coupe de la Ligue la Ligue en décembre 2013.

Mais la saison suivante, le club breton recrute en défense et il joue beaucoup moins. Il sera finalement prêté à Châteauroux en Ligue 2. Il s’y impose et aligne trente  matches même si le club est relégué cette saison là. L’exercice suivant, il est à nouveau prêté avec succès à Auxerre (Ligue 2) , il devient rapidement un cadre de la défense bourguignonne  et joue deux matches de plus que la saison précédente.

L’été dernier  le franco-béninois a décidé de suivre Jean-Luc Vannuchi son ancien mentor à Auxerre qui s’est engagé avec le Gazélec Ajaccio.

Supervisé par la Juventus

Il aurait pu être un joueur de la Vielle Dame, en effet à l’été 2012 avant de signer Paul Pogba la Juventus s’était penché sur le cas de Hountondji. Son profil unique, défenseur de grande stature (195 m) capable de joueur également en milieu défensif, il est présenté comme un joueur juste et très sérieux dans ses tâches  défensives , intéressait le club piémontais. Malheureusement les  italiens ne passeront pas  à l’action. Ce n’est peut-être que partie remise.

Benino-hispano-français

Hountondji a déjà joué la sélection française,  il a été convoqué équipe de France cadets et junior. Il a aussi connu l’antichambre de l’équipe première  puisqu’il a été  chez les Espoirs (U23) en 2013 par Willy Sagnol. Il est apparu à six reprises avec les jeunes français toutes catégories confondues.

Encore sélectionnable chez les Ecureuils puisque le Bénin est le pays  de son père originaire d’Abomey.  Il est  espéré depuis plusieurs années comme une  relève.  Il annoncé sur son compte Facebook officiel qu’il allait rejoindre les  Ecureuils lors  du prochain match amical contre la Mauritanie.

Mais Hountondji possède une troisième nationalité, espagnol. Même s’il a peut de chances que la Roja pense à lui.  Espérons qu’il ne s’embrouille pas avec ses passeports…

Géraud Viwami

France-Ligue 2 : C’est la rentrée pour nos internationaux


La saison 2016-2017 de Ligue 2 française sera lancée ce soir avec pas de moins de huit joueurs béninois dont six internationaux.Focus.

Saturnin Allagbé, 22 ans, Niort (photo) : l’heure de vérité

Présenté comme le successeur de Paul Delecroix (parti à Lorient cet été) dès son arrivée au club à l’été 2014, il a eu le temps d’apprendre avec la réserve des chamois avant d’être lancé dans le grand bain de la Ligue 2 en fin de saison dernière. L’ancien gardien de l’Aspac a rendu des copies très correctes et a même été l’un des héros du maintien du club in extrémis grâce à ses cinq apparitions réussies sur les cinq derniers matches de la saison. Il avait réussi à garder ses buts inviolés sur ses deux premières apparitions et nommé dans l’équipe type de la 34e journée pour ses débuts contre Red Star. Il ne pouvait pas rêver mieux. Installé comme numéro un lors de la préparation estivale, le gardien des Ecureuils devrait occuper le poste dans la hiérarchie. Convaincant en matches amicaux à l’image de son dernier match contre Tours. Le champion du Bénin affiche une marge de progression très intéressante qu’il devra démontrer tout au long de la saison c’est bel et bien l’heure de la vérité pour ce grand espoir du football béninois.

Fabien Farnolle, 31 ans, Le Havre : presque plus rien à rien prouver

Avec 143 apparitions en cinq saisons complètes en Ligue 2, le gardien respire confiance et expérience à la fois. Après une année galère, il s’est formidablement relancé la saison écoulée dans les buts du Havre. Avec 12 matches sans encaisser sur 34 apparitions il a été l’un des hommes forts de la belle saison du club normand qui est monté sur le podium à plusieurs reprises et a longtemps cru à un retour en Ligue 1. Cadre respecté dans le vestiaire, l’habituel numéro un des Ecureuils n’a presque plus rien n’à prouver dans l’antichambre de l’élite française si ce n’est peut être mener son club à une promotion.

Khaled Adénon, 31 ans, Amiens : que du bonheur

Il a réussi un retour incroyable sur le devant de la scène après sa suspension par la Fifa en 2012. Patient et travailleur, le défenseur s’est reconstruit après deux saisons de haute facture en National. Recruté l’été dernier par Amiens, l’ancien pensionnaire de l’Asec Mimosas s’est vu confié le brassard de capitaine et il va mener son équipe à la montée. Régulier dans ses performances et guide pour les jeunes du groupe, il s’est aussi mué en sauveur en inscrivant des buts décisifs dont celui de la montée lors de la dernière journée de National la saison dernière contre Belfort (1-0). Il termine la saison avec 4 réalisations son meilleur total en club sur une saison. Le défenseur des Ecureuils retrouvera au Stade de la Licorne une division qu’il connait pour y avoir disputé déjà 91 rencontres avec Bastia et Lemans. Le trentenaire savoure ce retour au premier plan.

David Djigla, 20 ans, Niort : monté en régime

En manque de temps de jeu et surtout de confiance à Bordeaux, il a fait le choix de redescendre d’un cran pour s’aguerrir à Niort. Ailier rapide et dribleur il a réussi avec brio plusieurs entrées en jeu folles la saison dernière. Il ne lui faut pas grand-chose pour percer si ce n’est la régularité et la capacité à faire davantage la différence dans le camp adverse. Pour une première saison complète dans le circuit professionnel, l’ancien pensionnaire de l’Union Sportive de la Plage à Cotonou a été titularisé à 16 reprises sur ses 31 apparitions. Il doit notamment améliorer ses stats, un petit but seulement pour trois passes décisives. Vu son talent, le numéro 7 des Chamois doit clairement monter en régime cette saison pour ne pas être un « éternel espoir » une montée en régime est attendue cette saison pour ce gamin qui fêtera ses 21 ans le 23 aout prochain.

Djiman Koukou, 26 ans, Lens : un nouveau combat

Après trois saisons et demie à Niort, le «gladiateur » a rejoint librement Lens cet été. Son expérience (117 matches de Ligue 2) a séduit les nordistes qui jouent clairement les premiers rôles dans le championnat. Relégué il y a deux saisons le club veut retrouver l’élite que rêve de découvrir, l’ancien milieu de Créteil. Sa puissance et son impressionnant physique peuvent rendre bien des services au sang et or. Arrivé dans un l’un des clubs les plus populaires de France, il a une place à gagner dans le onze d’Alain Casanova et surtout une réputation de monstre récupérateur à confirmer. Son passeport pour l’élite se trouve dans ses crampons. Et pour l’anecdote il jouera peut être son premier match sous ses nouvelles couleurs à René Gaillard contre son tout nouveau ancien club.

David Kiki, 22 ans, Niort : un cap à passer

Recruté en provenance de Belfort, club amateur qui venait de monter en National, l’arrière gauche a connu une saison dernière à grande vitesse. Devenu titulaire indiscutable et nouveau chouchou du public avec la sélection nationale, le joueur formé à l’Académie France Benin Football a fait pareil en club. Même si les chamois ont lutté jusqu’à l’ultime journée pour se maintenir en Ligue 2, même s’il a été peu utilisé en fin de saison, il n’en demeure pas moins que pour son baptême de feu en division professionnelle le gaucher a montré de belles choses. Un petit but à mettre à son actif et un casier vierge passe décisive qui fait tâche. Il doit aussi progresser sur le plan défensif notamment mais avec 25 matches disputés lors de l’exercice précédent il devait pourvoir passer un cap cette année.

Jonathan Tinhan, 27 ans, Amiens : tout à prouver

Champion de France en 2012 avec Montpellier, il a mis plus de temps que prévu à percer. C’est en National sous le maillot d’Amiens la saison écoulée que le milieu offensif formé à Grenoble va enfin exploser. Replacé dans un rôle axial en attaque, le natif d’Echirolles porte son équipe avec 13 buts, il termine comme meilleur artificier de son club qui accroche le dernier billet pour la Ligue 2. Une division qu’il avait déjà connu à Grenoble puis à Arles (34 matches joués) . Il l’abordera cet été dans l’état d’esprit d’un joueur en confiance qui tout à prouver, il est tant pour lui de faire son trou à un niveau nettement plus élevé.

Cédric Hounondji , 22 ans , Gazélec Ajaccio : en pleine ascension

Il fait le choix de la continuité en signant au Gazélec Ajaccio après deux saisons régulières en prêt à Châteauroux puis à Auxerre. Le défenseur a quitté Rennes son club formateur pour se faire un nom en corse. Fraichement relégué en Ligue 2, le Gaz a misé sur l’expérience du franco-béninois qui va enchainer une troisième saison d’affilée dans la division. En nette progression, ce gaillard d’un mètre 94 sera l’un des piliers de la défense corse sous les ordres Jean Luc Vannuchi qui était déjà son entraîneur à Auxerre la saison écoulée. Buteur en match amical, l’ancien rennais semble déjà avoir pris ses repères, on aura le temps de vérifier lors de la réception de Brest ce soir pour la journée inaugurale.

Géraud Viwami

Journal des transferts : Hountondji arrive en Corse, un espoir béninois non conservé à Rennes , D’Almeida quitte le PSG pendant qu’un autre jeune béninois prometteur débarque et deux grosses pointures tunisiennes sur Bessan.

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : De retour de prêt Cédric Hountondji ne restera pas à Rennes, il vient de rejoindre le Gazélec Ajaccio. Un espoir béninois en fin de formation, Pierre Houssou quitte aussi le club rennais. Du mouvement au PSG, Sessi d’Almeida ne sera pas conservé après une année dans la capitale dans le même temps le club engage un jeune arrière droit prometteur d’origine béninoise. Enfin en Tunisie, l’Etoile du Sahel et le Club Africain veulent Jacques Bessan .

Hountondji prend la direction de la Corse

Après deux prêts consécutifs en Ligue 2 à Châteauroux puis à Auxerre, Cédric Hountondji (22 ans) va rester dans cette même division en France. Sous contrat jusqu’en juin 2017 avec Rennes, le défenseur central s’est engagé avec le Gazélec Ajaccio fraîchement relégué en Ligue 2. Hountondji sort d’une bonne saison où il est apparu à 31 reprises sous le maillot des bourguignons. Il rejoint d’ailleurs s Jean Luc Vannuchi nouveau coach des ajacciens qui était déjà son entraineur à Auxerre. Il connaîtra le troisième club de sa carrière.

Houssou aussi quitte Rennes …

Pierre Houssou (19 ans) quitte Rennes cet été. Après huit ans dans son club formateur, le milieu défensif ne s’est pas vu proposé un contrat professionnel. Jeune espoir d’origine béninoise a évolué la saison dernière avec la réserve rennaise et les équipes de jeunes. Houssou devrait rebondir ailleurs.

Un espoir d’origine béninoise débarque au PSG

A la rechercher des meilleurs jeunes du monde entier, le PSG vient de s’attacher les services de Colin Dagba (17 ans, photo). Arrière droit franco-béninois débarqué en provenance de Boulogne il va renforcer les équipes de jeunes du club francilien. Crédité d’une très bonne saison selon les observateurs, Dagba a un match de National à son actif et 18 capes en CFA 2 la saison écoulée. Il devrait signer un contrat pro stagiaire de deux ans et évoluer avec la réserve parisienne dès le prochain exercice.

PSG : D’Almeida ne sera pas conservé

Apparu à 16 reprises avec la réserve du PSG, Sessi d’Almeida (20 ans) ne verra pas son contrat prolongé par les champions de France. L’ancien bordelais est apparu aussi à une reprise sur le banc en Ligue 1. D’Almeida est la recherche d’un nouveau club désormais.

Bessan dans le viseur de l’Etoile du Sahel et du Club Africain

Deuxième meilleur buteur du championnat tunisien avec 12 réalisations, Jacques Bessan (22 ans) est très courtisé cet été. L’attaquant international béninois de Gafsa dont le club a été relégué en deuxième division devrait changer d’air. Au nombre des prétendants, à en croire nos confrères de GlobalNet Tunisie, l’Etoile Sportive du Sahel, récent champion de Tunisie et engagé en coupe Africaine désire s’offrir les services de l’ancien buteur de Soleil tout comme le Club Africain de Tunis qui est à la recherche d’un successeur à Saber Khalifa. La lutte sera rude pour décrocher la signature de l’attaquant des Ecureuils. A Suivre.

Géraud Viwami

Ecureuils : Hountondji ouvre la porte à la sélection.

Prêté à Auxerre par Rennes, l’international espoir français d’origine béninoise, Cédric Hountondji ouvre désormais la porte à une future sélection avec les Ecureuils. Le défenseur fait presque un appel de pied au sélectionneur national, Omar Tchomogo.

 

On pourrait voir Cédric Hountondji sous le maillot des Ecureuils bientôt, le défenseur auxerrois n’a jamais été aussi de la sélection béninoise. A l’heure où le sélectionneur national, Omar Tchomogo est en quête de renfort au poste de défenseur central et a annoncé qu’il ne retiendrait aucun joueur local pour la double confrontation contre le Sud Soudan , la possibilité de voir de nouveaux visages s’intensifie et  Hountondji pourrait en être.

 

La Juventus le voulait !

Défenseur central ou milieu défensif, Hountondji a été formé Rennes, impressionnant physiquement du haut de son mètre 95. Défenseur très appliqué et solide dans les duels, celui qui a côtoyé,  Florian Thauvin en préformation à l’Us Orléans, sa carrière aurait pu prendre une tournure extraordinaire à l’été 2012 parce qu’il a été supervisé la Juventus de Turin qui a finalement signé Paul Pogba dans la foulée. Resté en Bretagne,   il signe professionnel pour trois ans et  effectue ses débuts en ligue 1 en août 2013 et signe 20 apparitions dans l’élite en 2013-2014. La saison suivante il est prêté en Ligue 2 à Châteauroux pour s’aguerrir  en 33 apparitions, il n’a pas pu empêcher la relégation du club en National. L’été dernier, Phillipe Montanier, encore en poste à Rennes, ne compte pas vraiment sur lui, Hountondji repart à nouveau en prêt à  Auxerre. Titulaire indiscutable en Bourgogne, aligné d’entrée 22 fois sur 23 matches joués. Il d’ailleurs affronté la colonie béninoise de Niort vendredi soir à l’occasion de la 27e journée de Ligue 2.

En fin de contrat en juin prochain, il n’a toujours pas prolongé avec Rennes et ne devrait pas manquer de prétendants en fin de saison.

 

« Si le Bénin vient vers moi je répondrai présent »

De 2009 à 2015 Hountondji a été sélectionné en équipe de France U16, U17, U18 et aussi  Espoirs mais depuis l’Euro des U 21 disputé en République Tchèque l’été dernier, il n’a plus retrouvé le maillot des bleus. Contacté à plusieurs reprises pour rejoindre les équipes béninoises de jeunes, il avait décliné les invitations. L’eau a coulé sous les ponts et le joueur est devenu plus flexible sur le point « S’il n’y a pas de contact, je ne peux pas venir et demander à jouer en sélection du Bénin. Dans le cas contraire, ce sera plus concret. S’ils viennent vers moi je répondrais présent. Je discuterais avec eux pour voir comment on peut faire les choses » a déclaré le joueur cette semaine. Il lance presque un appel de pied au sélectionneur national.

Hountondji a également eu des  contacts avec des internationaux béninois qui n’ont pas manqué de le motiver à rejoindre les rangs. « Quand j’ai joué contre Nîmes, j’en ai parlé avec Mounié qui est en sélection. Je l’ai aussi fait avec Imorou et Farnolle. Ils m’ont dit de venir en sélection. Je leur ai dit que je viendrais »  Le message ne pas être plus claire puisqu’il reconnait que « Ce n’est pas moi qui décide. Le sélectionneur fait ses choix » il ne manque qu’une discussion pour conclure ?

Géraud Viwami

France-L2-J25 : Hountondji au top dans l’équipe type de France Football

Débarqué à Auxerre en prêt en provenance de Rennes, Cédric Hountondji (21 ans) est rapidement devenu une pierre angulaire de la défense bourguignonne. Comme vendredi dernier à Clermont, le franco-béninois a rendu une copie très propre dans le succès 2-1 des siens à l’extérieur. Une prestation de haute volée qui lui a valu un 7/10 dans l’équipe type de la semaine de France Football. Hountondji compte  19 matches joués cette saison en Ligue 2.

Géraud Viwami

Tour du mercato: prêtés pour être prêts!

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre quatrième sujet sera consacré aux béninois qui ont fait l’objet d’un prêt d’une saison avec pour objectif principal : avoir plus de temps de jeu. Mounié,Hountondji et Bello sont concernés.

Steve Mounié, 20 ans, Prêté par Montpellier (Ligue 1) à Nîmes (Ligue 2)

Né à Parakou, dans le nord du Bénin, il y a 20 ans, l’attaquant du haut son mètre 89 à un profil idéal en tant que pivot. Sous contrat avec Montpellier jusqu’en 2018, il avait signé six réalisations la saison dernière avec la réserve. Il a fait toute la préparation estivale avec l’équipe première. Entré en jeu lors des deux premières journées de Ligue 1 contre Angers puis Rennes. Les 37 minutes cumulées lors de ces deux rencontres l’ont vite convaincu de trouver un challenge pour avoir plus de temps de jeu. Dans les ultimes instants du marché français, Mounié sera prêté à Nîmes en Ligue 2 juste avant de rejoindre les Ecureuils pour la première fois en début de mois. Après Mouri Ogounbiyi, il sera le deuxième béninois a porté les couleurs des crocodiles. Il a fait ses débuts contre Ajaccio le 11 septembre et fêté sa première titularisation cette semaine contre Paris FC. Il a 105 minutes de jeu à son actif en trois apparitions déjà. Il ne reste plus qu’à se montrer efficace puisque son compteur est toujours vierge.

Cédric Hountondji (photo) , 21 ans, prêté par Rennes (Ligue 1) à Auxerre (Ligue 2)

Barré par Armand, Mexer et Fallou Diagne dans une équipe de Rennes qui marche bien en ce début de saison, 3e de Ligue 1, le défenseur franco-béninois n’a pas vraiment autre choix que de partir pour jouer. Malgré ses 18 apparitions pour un but lors de la saison 2013-2014 avec Rennes en Ligue 1,Hountondji n’a toujours pas la confiance de son club formateur . Déjà prêté la saison dernière en Ligue 2 à Châteauroux où il a fait 28 apparitions, malheureusement les castelroussins ont été relégués en National.
Cette saison, plusieurs clubs de Ligue 2 s’alignent pour accueillir, l’international espoir français en prêt. Finalement il va débarquer à Auxerre dans les ultimes instants du mercato. Remplaçant lors de sa première apparition contre Evian juste après la trêve internationale, il sera exclu une semaine plus tard contre Clermont lors de sa première titularisation. En deux apparitions en Bourgogne, il a joué 85 minutes. Il a purgé sa suspension contre Nancy la mardi dernier et devrait être de nouveau sur le terrain dès vendredi prochain. Cette saison sera probablement décisive, puisqu’il est dans sa dernière année de contrat avec le club breton. Pisté par la Juventus il y a quelques années, Hountondji peut donc complètement relancer sa jeune carrière en cas de très bonne saison.

Babatoundé Bello, 25 ans, prêté par Vysocina (D1 Tchèque) à Frydek-Mistek (D2 Tchèque)

Après six saisons en Slovaquie où il a tout vécu avec Zilina. Le milieu offensif a gagné tous les titres nationaux et en prime un parcours historique en ligue des champions en 2011 dont le point culminant aura été son but à Stamford Bridge contre Chelsea. Ce but qui l’as fait entrer dans l’histoire du football béninois puisqu’il est l’unique international béninois à avoir marqué dans cette compétition.
Depuis les choses ont évolué, à l’été 2014, il a rejoint FC Vysocina en première division Tchèque, six mois après son arrivée, il peinait à avoir du temps de jeu et il sera prêté à Frydek-Mistek en deuxième division, en janvier 2015. En six apparitions il convainc le club de renouveler l’expérience. Il fera l’objet d’un nouveau prêt sur la saison 2015-2016. L’ancien joueur de Soleil s’est installé comme un élément incontournable, cinq titularisations en autant de journées de championnat disputées. Cette aventure Tchèque sonne comme une renaissance pour le joueur désormais régulier avec les Ecureuils.

Géraud Viwami

Transfert : Mounié prêté à Nîmes, Hountondji à Auxerre

Dans les dernières heures du mercato, Steve Mounié (Montpellier) Cédric Hountondji (Rennes) les deux joueurs franco-béninois ont été prêtés en Ligue 2 jusqu’à la fin de la saison.

Attendu à Cotonou pour rejoindre les Ecureuils, l’attaquant Steve Mounié (20 ans, photo) a quitté Montpellier dans les dernières heures du mercato. Mounié a été prêté une saison à Nîmes 20e de Ligue 2 sans option d’achat. L’attaquant avait joué quelques minutes lors des deux premières journées de championnat en Ligue 1. C’est évidement un choix pour avoir plus de temps de jeu. Mounié est attendu par Omar Tchomogo pour étoffer l’attaque des Ecureuils actuellement en stage de préparation du match de dimanche prochain contre le Mali.

C’était dans les tuyaux depuis plusieurs semaines, le défenseur Cédric Hountondji (21 ans) a été finalement prêté une saison à Auxerre 13e de Ligue 2. Le franco-béninois n’avait encore fait aucune apparition dans le groupe de Philippe Montanier cette saison en Ligue 1. Déjà prêté la saison dernière à Châteauroux en Ligue 2, il retrouve un championnat qu’il connait bien pour y avoir fait 30 apparitions sous le maillot castel-roussins.

Géraud Viwami

Journal des transferts : Fousséni signe à Bayelsa United (Nigéria), Babatoundé prêté en D2 Tchèque Hountondji vers Auxerre, Naim testé à Lorient, et Kossoko ne signera pas à Boluspor (Turquie)


Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Désormais chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois sur le marché des transferts. Cette semaine à la une : Au Nigéria, l’arrière droit Lazadi Fousséni vient de rejoindre Bayelsa United en provenance de l’Aspac. En République Tchèque, Vysocina a prêté Babatoundé en deuxième division. En France, Rennes est en passe de prêter son défenseur franco-béninois, Cédric Hountondji à Auxerre. Quant au milieu offensif de l’As Police, Djibril Naim il arrivé dans l’Hexagone cette semaine pour un essai au FC Lorient. Enfin en Turquie, Kossoko ne signera pas à Boluspor.

Fousséni rejoint Salomon à Bayelsa United

L’arrière droit international béninois Lazadi Fousséni (22 ans, en blanc sur la photo) s’est engagé cette semaine pour une saison avec Bayelsa Unied club où évoluait déjà un autre international béninois, Junior Salomon, capitaine du club depuis deux saisons. Ils étaient coéquipiers à l’Aspac il y quelques saisons et ils se retrouvent encore sous les couleurs de Bayesla United (19e au Nigéria). En quête de renforts, Bayelsa a été séduit par la vélocité du petit lutin de Natitingou. Capitaine des Ecureuils locaux en 2013, Lazadi a déjà fait quelques apparitions en tant que titulaire avec les A notamment lors des éliminatoires du Mondial 2014. Il a également pris part à la Can junior 2013 en Algérie.

Babatounde prêté en D2 Tchèque.

Arrivé au Vysocina ou il n’avait pas été utilisé, Bello Babatoundé (25 ans) a été prêté en janvier dernier à Frydek-Mistek (D2 Tchèque) il a fait six apparitions lors de ses six premiers mois. Le prêt de milieu international béninois a été prolongé cet été puisqu’il a repris avec le club cette saison, il d’ailleurs fait sa première apparition le weekend dernier à l’occasion de la première journée de championnat.

Hountondji prêté Auxerre ?
Prêté la saison dernière à Châteauroux où il a disputé 30 matches en ligue 2, Cédric Hountondji pourrait bien revenir en Ligue 2 cette saison. Auxerre serait tout proche d’obtenir le prêt du défenseur franco-béninois. Barré par Mexer, Fallou Diagne et Armand à Rennes, Hountondji est quasiment obligé de partir pour avoir du temps de jeu.

Djibril Naim a l’essai à Lorient

Considéré comme un talent prometteur au Bénin, Djibril Naim (19 ans) est actuellement à l’essai à Lorient en France. L’international junior béninois formé au Cifas avait évolué ses deux dernières saisons à l’Aspac et l’As Police. Il est arrivé au Moustoir cette semaine. A suivre !

Kossoko ne signera pas à Boluspor

A l’essai pendant jours à Boluspor (D2 Turque), Omar Kossoko (27 ans) ne signera pas en faveur du club turc. Le milieu offensif gaucher ne s’est pas entendu avec le club. L’ancien auxerrois est toujours à la recherche d’un employeur.

Géraud Viwami