CAN U20 2013: En route pour le mondial en Turquie juin prochain

Le championnat d’Afrique des nations de football des U20 organisée pour cette édition par l’Algérie, débute samedi prochain à Aïn Témouchent pour les équipes du groupe A et à Oran pour celles du groupe B. Les écureuils juniors (groupe A), arrivés hier en provenance de Marseille ont été accueillis par les autorités locales ainsi que le comité d’organisation avant de rallier Aïn Témouchent par la route.

La sélection béninoise se frottera dans le groupe A à l’algérie, pays organisateur entrainé par Jean Marc Nobilo qui connait le Bénin pour être passé à la tête de la sélection. Si pour ces deux nations, l’objectif affiché est clairement l’accès aux demies finales, synonyme de qualification pour la coupe du monde (voir la conférence de presse de Nobilo ci-dessous), pour le Ghana et l’Egypte grands favoris du groupe A et à égalité parfaite en participation (9) et en consécration (3) il s’agira d’aller décrocher le titre.

La tâche s’annonce très difficile pour les protégés de Ulrich Alohoutadé très lucide sur la position d’outsider de ses poulains: “On vendra chèrement notre peau. L’équipe est en train d’affûter ses armes pour aborder cette phase finale de la CAN-2013 dans de bonnes conditions. Mon équipe est prête pour défendre crânement ses chances et jouer sur ses valeurs”.

Interview du sélectionneur national Goavec: « On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!! »

[audio:http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_1.mp3,http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_2.mp3|titles=Interview de Goavec]

Dans un interview aujourd’hui devant un panel de journalistes, Goavec revient sur les différents points de sa préparation des écureuils pour le match face à la côte d’ivoire. Il sagit notamment du suivi de potentiels écureuils dans l’hexagone notamment le gardien Christian Bemenou, gardien de but du clb de CFA2 Chambery qui a éliminé trois équipes de L1 en coupe de France, et de jonathan tinhan qui évolue en L2 avec Grenoble.

Il est également revenu sur le retour de Mouri en sélection nationale et ses échanges avec l’actuel capitaine des écureuils Stephane Sessegnon fraîchement arrivé à Sunderland. Il abordera le planning des préparations, le climat politique autour du foot béninois et enfin sa propre situation.

L’expression qui ne vous échappera de son intervention que: “On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!!”.

Où sont passés les 5% des recettes de la Can 2010 et les 4% des Can 2004 et de 2008?

« Le budget de la Can pour le Bénin est de 1milliard 700 millions de francs Cfa », a souligné Moucharafou Anjorin dimanche dernier sur les antennes de la Golfe TV. Quant aux recettes, il a affirmé que rien n’est alloué par la Caf aux équipes. Nous avons fouillé et

Coupes d’Afrique des nations

« Le budget de la Can pour le Bénin est de 1milliard 700 millions de francs Cfa », a souligné Moucharafou Anjorin dimanche  dernier sur les antennes de la Golfe TV. Quant aux recettes, il a affirmé que rien n’est alloué par la Caf aux équipes. Nous avons fouillé et nous avons découvert que l’Etat béninois a été dribblé 2 fois. Soit le président de la FBF a menti soit la CAF n’a pas rempli ses engagements vis-à-vis du Bénin et pourquoi ?.

Aubay

Le chapitre 40 du règlement de la coupe des nations stipule  en effet, en l’article 94 et suite, que la Caf cède 5% des ressources financières issues des Recettes de stades, de publicité et des droits de retransmissions à chacune des sélections nationales classée 3ème de leur groupe. C’est dire donc que le Bénin peut récupérer dans les jours à venir, si ce n’est déjà fait, sa part du gain de la Can 2010. En outre, conformément au règlement de la compétition, les sélections nationales classée 4ème de leur groupe ont droit chacune, à 4% des recettes effectuées par la Caf. Cela suppose que pour avoir été 4ème de son groupe lors de la Can 2004 en Tunisie puis au Ghana en 2008, le Bénin a eu droit à chaque fois, à 4% des recettes de la Caf. Seulement, il n’a jamais été annoncé que les fonds ont été rétrocédés au trésor public par la FBF. Puisque les dépenses relatives à la préparation et la participation des Ecureuils aux 24ème, 26ème et 27ème éditions de la Can ont été financées exclusivement par le contribuable. Dans la logique des choses, et parallélisme des formes oblige, toute redevance provenant de la Caf, devra être restituée au Trésor public.  Il semble que ce ne soit pas encore le cas.

On sait que dans les relations entre les fédérations et la confédération africaine de football, les Etats sont souvent écartés et leur immixtion interdite. Il va falloir que la fédération de Moucharafou Anjorin nous éclaire.

Extrait du règlement de la Can

Chapitre 40 Recettes de stades, de publicité et des droits de retransmissions

Article 94

94.1. Pour le tournoi final, les recettes sont constituées par la vente des billets de tous les matches officiels et les revenus des droits de télévision, radiodiffusion et de la publicité à l’intérieur comme à l’extérieur des stades et ce, pour toute la durée du tournoi.

94.2. Les droits de télévision et de radiodiffusion d’une part, les revenus de la publicité à l’intérieur comme à l’extérieur des stades ainsi que l’exploitation des symboles d’autre part, feront l’objet de contrats séparés et librement négociés entre la CAF et des agences spécialisées pour une ou plusieurs éditions successives.

94.3. Les droits de télévision, radiodiffusion et de publicité de la cérémonie du tirage au sort de la phase finale appartiennent à la CAF. Ils feront l’objet de contrats séparés et librement négociés entre la CAF et des agences spécialisées.

94.4. Les fédérations organisatrices sont obligées de donner leur consentement et l’accord préalable de leurs gouvernements pour le respect intégral, sur tout le territoire de leur pays, des engagements de la CAF en vertu des contrats signés avec les agences spécialisées et de faciliter la tâche de ces dernières.

94.5. Les droits de télévision et de radiodiffusion ainsi que les revenus de la publicité qui appartiennent exclusivement à la CAF seront répartis selon le barème suivant :

40% pour le fond commun,

20% pour le pays organisateur,

20% pour la CAF,

20% pour le fond de développement technique.

94.6. Les droits de merchandising et de l’exploitation des symboles qui appartiennent exclusivement à la CAF seront répartis selon le barème suivant :

50% pour la CAF

50% pour le fonds commun

94.7. Le montant total provenant des recettes des deux rubriques ci-dessus allouées au fonds commun sera réparti comme suit :

12% au vainqueur du tournoi,

11% à l’équipe classée deuxième,

8.5% à chacune des deux équipes perdantes des demi-finales,

6% à chacune des quatre équipes perdantes des quarts de finale,

5% à chacune des quatre équipes classées troisième dans leur groupe,

4% à chacune des quatre équipes classées quatrième dans leur groupe.

http://fr.cafonline.com/userfiles/file/CAN2010Frn(1).pdf