Bézo Yaovi marque, L’As Tonnerre y était presque…

 

Buteur providentiel des Requins il y a deux ans, Bézo Yaovi a signé son retour de longue blessure par une réalisation très précieuse à Niamey. Dès la 8e minute dans ce match attendu, les béninois surprennent ainsi l’As Garde du Niger. Durant toute la rencontre, la victoire va se dessiner pour l’As Tonnerres. En seconde période, l’équipe béninoise est pourtant moins incisive malgré les entrées d’Arnaud Séka et Ousmane Makarimi. Un corner fatal en toute fin de match va ruiner les rêves de victoire à l’extérieur en ligue des champions pour le football béninois. Avec un nul 1-1 face à l’équipe championne du Niger, l’As Tonnerres, peut s’estimer heureux. L’équipe béninoise ayant remporté son ticket par désignation de la fédération béninoise de football. Désormais, il ne reste plus qu’à l’actuel dauphin du championnat béninois de s’imposer lors de la manche retour.

 

Requins : Bezo Yaovi vers Nantes?

Après un essai d’une semaine, le meilleur buteur du champonnat béninois s’est plutôt bien comporté selon les sources proches du joueur.

Mais il va falloir attendre les jours à venir pour être fixé. Quant au Requin, il est revenu dimanche soir à Cotonou pour disputer dans 10 jours le dernier acte de la saison face à Soleil Fc de Cotonou.

Requins – Mambas, un derby naît…

 

Les Requins ont pris 1 point sur 6 possibles face aux Mambas cette saison

La ville de Cotonou fournit au championnat de Ligue1 plus de clubs que d’autres, et les derbies sont donc légions. Les plus intéressants concernent en général les Requins. Le rival naturel de tous les autres, car plus ancien, plus titré et plus populaire.

Face aux Mambas Noirs cette saison, un vrai derby est né. Il y a d’abord un transfuge, comme c’est le cas entre deux clubs rivaux. Le passage d’un joueur d’un club à l’autre attise toujours les moqueries dans les tribunes et les rivalités sur la pelouse.

Cette saison, c’est Léon Bessan qui a fait monter d’un cran le mercure entre les deux équipes. Son fort caractère n’a pas facilité ses relations avec Michel Sorin. Il a été laissé sur le carreau par les Rouges et blancs à la dernière minute, et a donc décidé de filer chez les Mambas.

L’acte1 du derby entre les deux équipes était donc très attendu des deux côtés. Le match se jouera en deux volets. Le premier est stoppé par la pluie alors que les Requins menaient une fois encore grâce à l’inévitable Bézo Yaovi. Le match est reporté à 48 heures plus tard.

L’ambiance est électrique. Sans leur coach Michel Sorin parti en France dès le soir du premier volet, les Requins vont perdre leur chouchou, Yaovi expulsé pour un coup sur un adversaire. La partie tourne en faveur des Mambas grâce au transfuge Bessan, buteur du jour, devenu « traître » le temps d’un derby…

La revanche des Requins est ainsi attendue. 4 mois plus tard, le match aura lieu, la revanche, non. Une pluie va encore s’inviter dans la partie, sans pour autant empêcher le match d’aller au bout. Certains y verront un signe mystique, d’un élément naturel favorable aux Mambas. On peut sourire à ça. Le match sera un nul 1-1.

Les Mambas à l’heure du bilan, auront eu 4 points sur 6 possibles cette saison face aux Requins qui en ont engrangé 1.

Cette fois-ci, c’est peut-être le derby d’une vraie rivalité entre ces deux équipes de Cotonou. Un nouveau chaud derby naît…

Aubay

Le renfort : BEZO YAOVI, appelé en toute logique

bezo yaoviTinhan s’étant désisté, c’est le buteur Bezo Yaovi des Requins qui a été rappelé. Le buteur des Requins a montré de réelles qualités dans la ligue1 profesionnelle et c’est donc logiquement qu’il est rappelé. Il est attendu dans les minutes qui viennent au campement des Ecureuils au Sun Beach Hôtel.