Côte d’ivoire : l’As Tanda conserve son titre, Aifimi s’offre un record !

C’est une nouvelle belle histoire pour l’As Tanda, champion surprise la saison dernière, le club a remis ça cette saison en demeurant sur le toit de la Côte d’ivoire. A l’occasion de la 26e et ultime journée, cet après-midi, l’As Tanda de Christophe Aifimi a décroché une victoire finale 1-0 devant Korhogo. Un succès qui leur permet de terminer leader avec 49 point et de creuser l’écart devant le Séwé Sport, deuxième avec 45 points qui a concédé un nul vierge contre l’As Denguélé. Le gardien international béninois savoure donc son deuxième titre de champion de Côte d’ivoire d’affilée. Non qualifié en début de saison et freiné par des blessures, Aifimi a bel et bien participé à ce nouveau sacre avec ses 12 rencontres disputées. Il devient ainsi le premier international béninois a décroché deux titres de championnats ivoiriens d’affilée. Bravo monsieur.
Géraud Viwami

Entretien : Aifimi « remonter les deux buts et se qualifier à domicile »

L’As Tanda du gardien international béninois Christophe Aifimi s’est incliné 2-0 contre le Club Africain de Tunis à l’extérieur, dimanche dernier lors de la manche aller du premier tour de la ligue des  champions.  Le gardien-capitaine, encore titulaire cet après-midi en match en retard de la 7e journée du championnat ivoirien (ndlr : As Tanda – Yopoungon Fc 4-0)  revient en exclusivité sur la  première sortie continentale de son club, son statut d’international, ses trophées personnels remportés en 2015 et l’ambition de son club.

 

Vous avez perdu la manche aller de votre duel contre le Club Africain de Tunis, vous avez des regrets ?

C’était un match difficile, compliqué. Je pense qu’on a fait un bon match même si au finish on a perdu 2-0.  On était parti en terrain inconnu pour jouer contre une grande équipe. Mon équipe (AS Tanda) dispute seulement sa troisième saison en première division ivoirienne et sa première expérience en ligue des champions donc ce n’est pas facile. Il y a certains joueurs qui n’ont jamais participé à une coupe africaine.  Il nous manquait des éléments qui étaient à la CHAN avec l’équipe de Cote d’ivoire qui n’étaient pas là. Mais cela ne nous a pas empêché de faire notre match.  Le score est de 2-0 mais la qualification reste possible. Personnellement je suis content de mon match, j’ai fais des arrêts décisifs. Il y avait le froid, la pression dans le stade, certains d’entre nous n’avaient jamais vécu cela. On a pris du plaisir à jouer ce match, on fera pour remonter les deux buts et se qualifier à Abidjan.

Vous croyez que vous aurez les armes pour renverser la vapeur à Abidjan?

On vient de jouer contre  cette équipe, il y avait la place pour mettre au moins un but mais on n’a pas su profiter de tous les contres que nous avons eus. Mais on ne part pas avec des regrets, nous sommes déjà rentrés à Abidjan, on travaille pour refaire notre retard et se qualifier. L’équipe  joue bien mais elle reste prenable.  On n’a pas su concrétiser nos occasions mais chez nous on fera tout pour être en forme et avoir la chance de notre coté. Parce que nous pouvons faire un bon et être malchanceux. Si la chance est de notre on pourra faire sauter le verrou. Personnellement j’ai retardé l’échéance à plusieurs reprises mais comme à chaque match on a tiré les leçons de cette défaite on sait sur quoi travailler pour passer au tour suivant.

Champion surprise la saison dernière, les regards ont-ils changé sur l’As Tanda cette saison sur le plan local ?

Nous avons eu un début de saison compliqué. J’ai dû attendre de nouvelles formalités administratives pour me faire qualifier. J’ai repris la compétition. Nous sommes 6e actuellement mais nous sommes toujours crains en championnat.  L’écart  n’est pas trop conséquent entre nous et les premières places. Le plus important pour nous c’est de prendre match par match.Pour être présent en coupe africaine il faut être parmi les meilleurs clubs locaux. On gagne en expérience en jouant les matches de compétitions africaines. Ca ne sera pas facile, il y a des clubs comme l’Asec, l’Africa Sport et le SC Gagnoa qui sont là.  Il y a des équipes qui veulent rafler le titre aussi.  Ça sera difficile mais je pense qu’on a l’effectif pour rivaliser. On a dû se réadapter avec le changement de coach et les nouveaux qui sont arrivé. Maintenant ça va  mieux l’équipe commence à produire du jeu, on se trouve facilement, la cohésion y est et on fait les efforts c’est de bonne augure pour nous.

2015 a été votre année avec trois titres personnels glanés dont deux Bjfoot Awards, celui du meilleur gardien et du meilleur joueur évoluant en Afrique ?

J’étais trop content et les gens ici l’étaient aussi pour moi. Je venais d’être élu meilleur gardien du championnat ivoirien. Etre  meilleur gardien devant deux formidables gardiens comme Fabien (Farnolle) et Saturnin (Allagbé) il n’y a rien de tel. Tout ce que Dieu fait est bon je suis ravi. Ce n’est que le début de l’aventure je ne pourrai pas me reposer sur mes lauriers.  Mes fans sur les réseaux sociaux et au club j’ai eu beaucoup d’encouragement et de félicitations et ça m’a touché.

En octobre – novembre 2015 vous avez fait vos premières expériences dans le groupe des Ecureuils…

Je le dis toujours c’est une immense joie d’être convoqué en sélection nationale. J’ai aimé et j’étais content parce que j’étais entouré  de personnes formidables.  Ils sont sympas j’ai vraiment aimé l’ambiance, je ne m’attendais pas à cela. Ce qui m’a plus aussi le groupe est jeune avec des cadres qui sont présents comme le capitaine Stéphane (Sèssegnon) et Poté (Mickael) quelques  anciens. Je me sentais bien. Je me disais que j’étais en famille c’est différent de la vie en club.  La sélection m’a fait connaître beaucoup de choses. Travailler avec des joueurs d’un grand niveau. Et puis ça m’a donné un autre statut en club. Je  suis plus respecté en plus de mon vécu dans le championnat ivoirien. Le plus dur c’est d’être régulier en sélection et il faut être performant en club. Je savourerai  toujours ce genre de moment.

Et votre bizutage…

C’était chaud sur moi (rires)  j’ai dû danser du Zouglo. Je n’avais pas la voix pour chanter je ne suis pas un as dans ce domaine donc j’ai dansé.

 

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Ligue des Champions : Aifimi , Badarou, Dognon , Danvide et Gantin en ambassadeurs !

nana (1)

Aucun club béninois ne participera aux compétitions africaines en 2016, mais cinq internationaux béninois y seront grâce à leur club  respectif. Le gardien champion de Cote d’Ivoire, Christophe Aifimi (26 ans) avec l’As Tanda, Nana Badarou (24 ans, photo) le colosse défenseur du Wydad de Casablanca , champion du Maroc et la colonie béninoise de l’As Douane du Niger composée des défenseurs , Apollinaire Danvidé  – Olympe Gantin et de l’attaquant Nicolas Dognon.

 

Le tirage au sort des 32e de finale de la ligue des champions a eu lieu la semaine dernière, aucun club béninois ne figure sur ce tableau.  La faute à la saison dernière inachevée. Mais plusieurs internationaux béninois porteront des clubs étrangers.

Gros morceau pour  l’As Tanda !

Championne de Cote d’Ivoire, surprise après seulement deux saisons dans l’élite, l’As Tanda du gardien Christophe Aifimi n’ pas été verni par le tirage, ils défieront le champion tunisien, le club Africain de Tunis, actuel 11e du championnat tunisien après huit journées. Les pensionnaires du Parc A connaissent un début de saison difficile. S’ils sortent vainqueur de cette opposition, ils tomberont sur le vainqueur de l’opposition entre le club Algérien du MO Beija et les ghanéens d’Ashanti Gold. Un tirage plutôt relevé, Aifimi et ses amis devront prouver leur statut.  Match aller le week-end du 14 février 2016 et retour quinze  jours  plus tard.

L’international béninois découvrira la ligue des champions même s’il possède une petite expérience pour avoir disputer un tour de Coupe Caf en 2006 avec le Stella Club d’Abidjan , son ancien club.

Badarou en terrain connu, duel bénino-béninois.

Auteur d’une entrée formidable dans le onze de Tom Toshak depuis quatre rencontres, Nana Badarou est devenu titulaire au Wydad de Casablanca.  Les champions du Maroc ont hérité du champion du Niger , l’As Douanes où évoluent trois béninois , l’attaquant , Nicolas Dognon et le défenseur Apollinaire Danvidé ont été rejoint le mois dernier par Olympe Gantin , l’ex capitaine du Mogas.  Un duel bénino-béninois !

Badarou a possède une expérience considérable à l’échelle continentale. D’abord  en ligue des champions sous les couleurs  de l’Aspac en 2012, les portuaires avaient échoué au premier tour face au burkinabés de l’Asfa Yennega.  Le défenseur avait été titulaire lors des deux confrontations (1-1, 1-1, 5-4 tab). Puis la saison écoulée, il a découvert la Coupe de la Confédération Africaine avec l’Aso Chlef en Algérie. Après avoir passé les sierras leonais de Kamboi Eagles (2-0, 0-1) et guinéens d’Horoya (0-1, 0-1, 5-3 tab), ils ont échoués Au deuxième tour devant le Club Africain de Tunis (0-1, 1-1). L’international béninois avait pris part à toutes ces rencontres en intégralité.  Après 8 apparitions, le haut niveau africain n’ a plus de secret pour lui. Actuel leader du championnat marocain, le Wac part logiquement favori devant le champion du Niger.

Dans les rangs de l’As Douanes  le duo Danvidé et  Dognon ont déjà participé à la plus prestigieuse des compétitions de club sur le continent en 2014. Ils avaient été balayés dès le premier tour par les égyptiens du Zamalek (1-0, 2-0) , les deux béninois avaient rendu des copies plutôt correctes. Quant au néo-douanier , Olympe Gantin il découvrira la compétition. Un vrai baptême de feu l’ancien joueur des Mamabas Noirs de Cotonou.  Match aller le week-end du 14 février retour quinze jours plus tard. Le vainqueur de cette compétition affrontera le gagnant du duel entre  Gor Mahia (Kenya) et  CNAPS (Madagascar). Et s’ils passaient ce tour ils auront droit d’affronter au second tour, le TP Mazembe  ou Saint George (Ethiopie). Nous avons la certitude d’avoir au moins un international béninois au deuxième tour. Rendez-vous en février 2016 pour les entrées en lice.

Géraud Viwami

Bjfoot Awards 2015: Aoudou, Bessan , Aifimi nominés pour le “Meilleur joueur évoulant en Afrique”

 

nomines-meilleur-africain

Bjfoot.com dévoile officiellement les nominés pour les Bjfoot Awards.Aujourd’hui nous vous présentons les Meilleurs joueurs évoluant sur le continent africain.C’est un prix que nous décernons afin de récompenser ces joueurs qui répètent leurs gammes et remportent des titres dans les championnats d’Afrique. 

Le vainqueur sera connu le 10 janvier 2016.  D’ici là vous pouvez voter jusqu’au 31 décembre sur ce lien.

Le vote du public comptera pour trente pour cent dans le décompte final du choix du jury de notre rédaction.

Meilleur joueur évoluant en Afrique

Jacques Bessan ,  CA Bizerte (Tunisie) 22 ans

Auteur de 20  buts en deux saisons  avec l’ES Zarzis où il a été un maillon fort en Tunisie, Jacques Bessan monte en puissance au point où le CA Bizertin n’a pas hésité à sortir le chéquier pour décrocher sa signature l’été dernier. Son profil de pivot – finisseur séduit plus d’un pour un joueur qui affiche une progression plutôt intéressante.

Christophe Aifimi , As Tanda  (Cote  d’ivoire) 25 ans

Champion de Côte d’ivoire avec le record de matches sans encaisser en championnat (15 matches) et promu capitaine, il a carrément franchi un palier important avec son intégration au groupe des Ecureuils. Attendu au haut niveau africain, il est clairement l’une des belles histoires de cette année

Mohamed Aoudou , CR Belouizdad (Algérie) 25 ans

Lui aussi a été transféré mais il n’a pas changé de championnat, il s’est une renommée de buteur redoutable en Algérie et dans toute l’Afrique du Nord. L’intérêt des géants de l’Espérance de Tunis l’été en dit long sur la qualité de l’année réalisée par l’ancien joueur d’Evian qui fait le bonheur du CR Belouizdad.

Géraud Viwami

Ecureuils : sans Gestede, première d’Aifimi , retours de Dossou et Badarou.


Omar Tchomogo a dévoilé, la liste des 20 joueurs retenus pour le match amical du 14 octocbre prochain à Brazzaville contre le Congo. L’attaquant d’Aston Villa, Rudy Gestede sera absent. Parmi les présents, on note la première convocation de Christophe Aifimi de l’As Tanda et les retours de Jodel Dossou (photo), Jacques Bessan et Nana Badarou précédemment écartés.

Omar Tchomogo fait dans la continuité, il n’a pas chamboulé son effectif a quelques détails près c’est le même groupe convoqué lors de deux premiers matches officiels de l’année.
Une seule véritable surprise, la première convocation du gardien de l’As Tanda , champion de Côte d’ivoire, Christophe Aifimi.
Le milieu offensif, Jodel Dossou de l’Austria Lustenau effectue son retour dans la maison jaune tout comme l’attaquant de Bizerte buteur, samedi dernier Jacques Bessan et le défenseur Nana Badarou du WAC Casablanca.
Un seul joueur évoluant au Bénin fait partie du groupe, Mama Seibou de l’Aspac.

Djigla blessé, Gestede absent

Un absent de taille ce sera l’attaquant d’Aston Villa qui a eu une discussion avec le sélectionneur national au sujet de son absence. Touché à la tempe, l’ailier de Niort David Djigla est blessé et indisponible. Enfin l’autre absent surprise est Babatoundé Bello qui était titulaire lors des deux premiers matches éliminatoires qui est sorti du groupe.
Le match se jouera le 14 octobre prochain au complexe olympique de Kintelé à 16H. Les Ecureuils auront un vrai test avec de défier le Burkina Faso pour les préliminaires du Mondial Russie 2018.

Géraud Viwami


Les 20 Ecureuils

Gardiens (3) : Fabien Farnolle (Le Havre /France) , Saturnin Allagbe (Niort/France) , Christophe Aifimi (As Tanda/Côte d’ivoire)

Défenseurs (7) : Junior Salomon (Bayelsa United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France), Jordan Adéoti (Caen/France) Nana Badarou (Wydad Casablanca/Maroc), Lazadi Fousséni (Bayelsa United /Nigéria), David Kiki (Niort/France) Emmanuel Imorou (Caen/France)

Milieux (5) : Djiman Koukou (Niort/France) ,Sessi d’Almeida (PSG/France), Mama Seibou (Aspac),Stéphane Sèssegnon (West Brom / Angleterre), Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche)

Attaquants (5) : Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique), Steev Mounié (Montpellier/France), Michael Poté (Adana Dermispor / Turquie), Abdel Fadel Suanon (Dhamak/Arabie Saoudite), Jacques Bessan (CA Bizerte/Tunisie)

Sélectionneur : Omar Tchomogo

Entretien: Aifimi : « Si le sélectionneur me donne ma chance »

Champion de cote d’ivoire 2015 avec l’As Tanda où il est reconnu parmi les gardiens les plus réguliers de l’élite, Christophe Aifimi (25 ans), l’homme aux quinze clean sheet revient sur l’incroyable saison qu’il vient de vivre avec l’As Tanda, son mercato et sur la sélection nationale. Entretien exclusif.


Vous quittez le Stella Club d’Abidjan au bon moment, le club est relégué et vous êtes sacrés champions dès votre première saison avec l’As Tanda , vous aviez tout prévu?

Rires ! Non je n’ai rien calculé ! C’est la volonté de Dieu. J’ai passé six formidables années au Stella où j’ai tout connu. La Coupe Ufoa , la coupe Caf , on a remporté la coupe nationale. Il y a eu des moments de joie. Mon seul regret c’est de n’avoir pas été champion avec le Stella. Je suis un peu frustré de ça. Le Stella m’a révélé, j’ai été trois fois nominés au titre de meilleur gardien de la saison. Je suis vraiment déçu pour le club qui va connaitre la deuxième division la saison prochaine. C’est regrettable mais c’est aussi le football. Je ne pensais non plus être champion avec l’As Tanda dès cette saison. Mais le club a fait un recrutement intelligent et l’encadrement a été rigoureux. Au fur et à mesure on a pris conscience de ce que nous étions capables de faire. On n’a pas volé ce titre de champion.

Vous avez finalement décroché le titre de champion avec l’As Tanda , qu’est ce qui a permis de faire la différence comparé aux années passées au Stella ?

En signant à l’As Tanda c’était pour avoir une autre expérience, prouver que ce n’était pas un faux choix. Parce que le public beaucoup parlé de mon départ vers l’As Tanda. Le club a fait un profond renouvellement d’effectif plus de la moitié des joueurs étaient nouveaux. Une dizaine d’anciens et environ seize nouveaux dont je faisais partie. Il y a eu un nouveau coach et un nouveau staff. Le coach a mis l’accent sur la discipline malgré les joueurs d’expérience présents. Il y avait par exemple, Koffi Bouah , ex-meilleur buteur du championnat. Nous étions tous conscients qu’on nous attendait. Des joueurs sont arrivés de l’Asec , de l’Africa Sports et du SC Gagnoa. C’est un championnat où si vous avez un président qui paye régulièrement les salaires, vous avez beaucoup de chances de figurer en haut de tableau. Quand le salaire est régulier vous jouez tranquillement la tête reposée. C’était difficile. On recevait nos matches à 300 kilomètres d’Abidjan à Bougnoukou. Chaque semaine après nos entrainements à abidjan on était sur la route pour notre base. On a cru à nos chances dommage pour l’Asec qui nous a poussé jusqu’au bout.

En parlant de mérite, l’As Tanda a été meilleur défense du championnat avec seulement 11 buts encaissés, le gardien titulaire que vous êtes n’est étranger à cette performance, si vous devriez dresser un bilan personnel de votre saison ?

On a fini deuxième meilleure défense, c’est remarquable ! Personnellement j’ai encaissé neuf buts sur les vingt-deux où j’étais aligné. J’ai encaissé les neufs buts en sept matches dont j’ai réussi quinze matches sans encaisser de buts. Ce qui est plutôt intéressant. La défense a été notre première force. On a manqué des matches mais on a tenu bon. On encaissait rarement. Sur le plan personnel je pense c’est ma meilleure saison en première division ivoirienne. Je pense que j’ai gagné en maturité dans mon jeu , beaucoup de calme et d’expérience. Le coach m’a même confié sur le brassard de capitaine sur les cinq derniers matches de la saison alors que c’est ma première saison. Je suis un gagneur dans l’esprit et ça se ressentait.

Après le sacre national, la saison prochaine le club va découvrir le haut niveau africain avec la Ligue des champions, vous avez déjà joué en coupe africaine, qu’est-ce qu’il faut à l’As Tanda pour être prêt ?

.C’est une belle opportunité de pouvoir se frotter aux grands clubs du continent. Ce sera une nouvelle expérience après celle que j’ai eu avec le Stella , le bilan était plutôt mitigé. Maintenant je me sens mieux et ce sera le moment de prouver ce que nous valons. C’est un autre monde qu’on va découvrir. On pourra compter que sur nos forces. Si le club peut recruter quelques éléments en renforts. On espère faire un bon parcours, si nous pouvons accrocher les phases de groupe ce serait très bien. On attend le tirage pour voir nos futurs adversaires. Beaucoup vont jouer pour la première fois dans ce genre de compétition mais je pense qu’on peut y arriver.

Quand on fait partie des meilleurs gardiens du championnat ivoirien on est forcement sollicité ou pas ?

A chaque mercato il y a toujours des contacts même s’il y a beaucoup de rumeurs. Je ne voulais pas quitter l’As Tanda pour quitter comme on dit. Je voulais rester pour honorer ma dernière année de contrat avec le club. S’il y a un meilleur challenge je ne dirai pas non. Je suis gardien aussi et je veux être sur le terrain. Je reste avec l’As Tanda pour continuer ma progression en Ligue des Champions.

On parle de vous chez les Ecureuils du Bénin mais aussi chez les Eléphants de Cote d’ivoire, mais finalement vous n’êtes jamais convoqué…

Aucune des deux sélections ne m’a encore officiellement convoqué. Je n’ai pas encore eu cette opportunité. Lors du dernier match de la sélection ivoirienne, beaucoup de rumeurs citaient mon nom comme sélectionnable mais rien. Après je suis originaire de Sakété au Bénin et j’ai fait toute mes classes de footballeur en Côte d’ivoire. J’ai cette chance unique d’avoir les deux nationalités. Je suis performant en club, je ne ferme pas la porte aux Ecureuils. L’équipe nationale est faite pour les meilleurs si le coach décide me donner ma chance je répondrai présent.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Photo: Aifimi en rouge et noir au centre de la photo.

Fiche
Christophe Aifimi
Gardien, 25 ans
Nationalité : bénino-ivoirien
Club : As Tanda (Côte d’ivoire)

Perf’ des béninois : Aifimi champion de Cote d’ivoire avec un incroyable record de clean sheets , Didavi , Koukou et Gounongbé buteurs !

Chaque lundi, Bjfoot vous résume en exclusivité les performances des footballeurs béninois à l’étranger. Ce week-end, En cote d’ivoire, le gardien Christophe Aifimi a été sacré champion avec un impressionnant record de clean sheets à la clé ! Didavi (Stuttgart) , Koukou (Niort) et Gounongbé (Westerlo) ont été buteurs. Faisons le point.

Angleterre/D1-J2 : Gestede entre, Villa perd !

Buteur pour sa première entrée en jeu la semaine dernière contre Bournemouth, Rudy Gestede a eu moins de succès vendredi dernier contre Manchester United. Sa première apparition de la saison à domicile s’est soldée par une défaite 1-0 face au favori mancunien. Remplaçant au coup d’envoi, l’ancien Rovers a pris la place de Sinclair à la 59e minute.

League One (D3)-J2 : Johnson et Coventry passent en tête !

Avec Réda Johnson titulaire en défense centrale, Coventry a étrillé Millwall 4-0 samedi dernier. Un succès convaincant qui permet aux Sky Blues de prendre la tête du championnat avec six points. Un carton plein. Johnson a été averti à la 65e minute.

Algérie /D1-J1 : Le CR Belouizdad d’Aoudou débute timidement

Le CR Belouizdad de Mohammed Aoudou a disputé le match inaugural de la nouvelle saison à l’extérieur contre le MC Alger jeudi dernier. Le derby s’est soldé par un nul vierge. L’attaquant international béninois était titulaire et est passé près d’ouvrir le score sur une reprise de volée en première période.

Allemagne /D1-J1 : Didavi ouvre son compteur, Stuttgart n’y est pas encore

Plutôt brillant en préparation, Daniel Didavi a été buteur, hier à l’occasion de la première journée de Bundesliga , Stuttgart recevait Cologne et s’est incliné 3-1. La réduction du score est signée de germano-béninois sur pénalty à la 79e minute alors que son équipe était menée déjà 2-0. Auteur de 4 buts seulement la saison dernière, Didavi a déjà lancé sa saison personnelle.

Belgique /D1-J4 : Gounongbé démarre fort !

Frédéric Gounongbé a débuté cette nouvelle saison première division belge comme la précédente, l’attaquant a inscrit son troisième but de la saison en quatre matches, samedi dernier à l’occasion de la 4e journée de championnat. Même si Westerlo s’est incliné 2-1 au final à l’extérieur contre Genk, l’international béninois avait égalisé pour les siens à la 38e minute d’une frappe du droit en pivot dans la surface. Gounongbé partage la tête du classement des buteurs avec Kostovski (OHL), Musona (Oostende) et Sylla (Anderlecht) tous auteurs de trois réalisations. Westerlo est 12e avec 4 points.

Cote d’ivoire : Record de clean sheet pour Aifimi sacré champion avec l’As Tanda !

Une victoire ultime 2-1 face à Korhogo a permis à l’As Tanda de Christophe Aifimi (photo) de coiffer sur le fil l’Asec Mimosas et finir championne de Cote d’ivoire 2015 avec 51 points contre 50 pour les mimos. Le promu a réussi un exploit en terminant champion pour sa première saison dans l’élite ivoirienne. Son gardien transfuge du Stella Club aura été décisif tout au long de la saison où il n’a encaissé qu’onze buts en 26 journées et réussi 18 matches sans encaisser. Un véritable record pour le bénino-ivoirien.

France/Ligue 1-J2 : Carton plein pour Caen, Imorou blessé, Adéoti enchaîne

Jordan Adéoti devant la défense et Emmanuel Imorou à gauche, les deux internationaux béninois étaient titulaires samedi lors de la réception de Toulouse. Caen a assuré l’essentiel en s’imposant 1-0. Averti juste avant la mi-temps Adéoti a été remplacé par Seube à la 76e minute. Emmanuel Imorou quant à lui est sorti plutôt à la 37e minute sur blessure. Il souffre d’une élongation et sera indisponible trois semaines. Caen est symboliquement sur le podium, 3e avec six points.

Ligue 2-J3 : Koukou buteur, Djigla entre , Allagbé sur le banc

Habituellement utile à la récupération Djiman Koukou, titulaire, a été bien plus décisif pour les Chamois Niortais qui accueillaient Sochaux à l’occasion de la troisième journée de Ligue 2, ce soir. Menés depuis la 12e minute sur un but de Toko Ekambi , les chamois peuvent remercier l’international béninois qui a égalisé à la 85e minute. Il a bien repris de la tête un coup franc tiré par Roye, son premier but de la saison et son deuxième sous le maillot niortais. Un point qui fait du bien à une équipe qui venait d’enchaîner deux défaites lors des deux premières journées et une élimination en Coupe de la Ligue, mardi dernier contre Sochaux justement. Malgré ce premier point Niort est 19e et relégable. Quant aux autres béninois, David Djigla est entré en jeu à la 62e minute, Saturnin Allagbé était sur le banc et David Kiki n’était pas dans le groupe.

National (D3) : Amiens cale avec ses béninois

Amiens peut fêter son premier point de la saison obtenu à domicile contre Chambly à l’issue d’un nul vierge vendredi dernier. Capitaine, Khaled Adénon était titulaire en défense centrale, tout comme le milieu offensif Jonathan Tinhan. Ce dernier a été remplacé par Bétina à la 75e minute. Amiens est 13e avec 1 point.

Nigéria/D1-J23 : Chaona joue, Sunshine toujours leader

Sunshine Stars leader du championnat a confirmé son statut, hier avec une victoire retentissante 4-0 contre Giwa. Le milieu défensif international béninois Chams-Dine Chaona était titulaire et a disputé l’intégralité de la rencontre. Sunshine est leader avec 43 points et devance Enyimba d’une petite longueur

Turquie /D2 : Poté débute sans marquer

Michae Poté a fait ses débuts officiels avec l’Adana Dermispor , le samedi dernier à l’occasion de la première journée de championnat. Titulaire, Poté n’a pas marqué mais l’Adana a remporté son match 2-0. L’attaquant béninois a été remplacé à la 80e minute.

Géraud Viwami

Perf’ des béninois : Retour de Gounongbé , Aoudou et Badarou dans le dur et Aifimi assure avec Tanda

 Comme chaque lundi, Bjfoot vous résume en exclusivité les performances des footballeurs béninois à l’étranger. La bonne nouvelle en Belgique, Gounongbé a fait son retour à la compétition, même si son club a perdu. En Algérie, Aoudou et Badarou sont toujours en danger avec leur club aux bords de la relégation. En Côte d’ivoire Aifimi permet à l’As Tanda de prendre provisoirement la tête du championnat. Enfin, Farnolle, Johnson, Sèssegnon, Tinhan, Poté, Omotoyossi et Didavi n’ont pas joué avec leur club respectif.

Angleterre

FA Cup -1/4 de finale : Gestede et les Rovers résistent à Anfield Road

Gestede était titulaire face aux stars de Liverpool, Blackburn a obtenu un nul vierge à Anfield Road. L’international béninois a disputé l’intégralité du match. Comme le règlement le stipule il y aura un match retour le 07 avril prochain.

Algérie-J22 : Aoudou et Badarou jouent, Saoura et Chlef toujours menacés

Avec Mohammed Aoudou, buteur la semaine dernière contre la JS Kabilye , titulaire la Js Saoura n’a pas pu confirmer samedi dernier . Courte défaite 1-0 à l’extérieur face à l’USM Harrach, qui ne fait pas les affaires des jaunes qui chutent à la 12e place avec 27 unités, à deux points du premier relégable. Le maintien n’est pas encore acquis. Aoudou compte 4 buts cette saison.

Une zone rouge où l’Aso Chlef de Nana Badarou est coincée depuis plusieurs journées. Les rouges se sont encore inclinés ce vendredi 3-1 à sur le terrain du RC Arbaa, le défenseur international béninois était titulaire, il a été remplacé en seconde période. A la suite de ce nouvel échec ils sont 16e/16 avec trois points de retards sur le premier non concerné par la relégation.

Belgique-J29 : retour de Gounongbé, Westerlo chute

Après plus d’un mois d’absence pour blessure musculaire, Frédéric Gounongbé a effectué son retour à la compétition samedi contre Peruwelz samedi. Westerlo s’est incliné 1-0. Au classement ils sont 11e avec 33 points. Au plan personnel, L’international béninois, averti dans le match reste bloqué à 9 buts. Le bal des buteurs est dominé par Edmon, 13 buts.

Cote d’ivoire-J13 : As Tanda et Aifimi leaders !

Quand il disait qu’il avait rejoint Tanda à cause de l’ambition du club, les chiffres lui donnent raison. Christophe Aifimi (photo) est titulaire indiscutable (13 matches/13) dans les buts du club leader de la première division ivoirienne. Le gardien ivoiro-béninois et ses coéquipiers se sont contentés d’un nul vierge hier à Korhogo. Aifimi a encaissé 5 buts et réalisé 10 clean sheet en 13 matches.L’As Tanda vient ainsi d’achever sa phase aller mais le club est exposé au retour de ses poursuivants qui ont encore des matches en retard à livrer. En attendant, As Tanda est leader avec 25 points et une unité d’avance sur l’Asec.

France

Ligue 1-28 : Caen tombe avec Imorou et Adéoti

Caen a fini par chuter en 2015, samedi soir à domicile contre Bordeaux 2-1. Emmanuel Imorou titulaire a disputé tout le match, Jordan Adéoti a quant à lui fait son entrée en jeu à la 68e minute. Caen est 14e avec 34 points, le maintien n’est plus si loin.

Ligue 2-J23 : Niort respire

15e avec 32 points, Niort respire un peu loin de la zone rouge, vendredi, les chamois se sont contentés d’un nul vierge 0-0 sur le terrain d’Angers. Djiman Koukou comme d’habitude était aligné dans le milieu des chamois.

Avec la réserve Saturnin Allagbé était présent dans les buts lors du succès 4-0, contre Brive en coupe Centre-Ouest. Les chamois accèdent ainsi aux ¼ de finale.

Châteauroux de Cédric Hountondji ; 19e avec 22 points et sept unités de retard sur Valenciennes le premier non relégable joue ce soir contre Brest.

National-J23 : Les bonnes affaires de Strasbourg, Luçon et Paris Fc      

Avec Khaled Adénon titulaire en défense centrale Luçon a réussi une belle opération en allant s’imposer sur le terrain de Chambly 1-0. Le club qui a connu un début de championnat très compliqué signe l’une des plus histoires de la saison, ils sont 6e avec 34 points.

Istres est presque condamné à la relégation, 17e et avant dernier avec 15 points. Ils ont neuf points de retard sur le premier non relégable. Vendredi dernier, ils se sont inclinés 3-2 à domicile contre le leader Paris Fc, dans un duel bénino-béninois. Daniel Gbaguidi, auteur de deux buts cette saison était remplaçant au coup d’envoi. Il est entré en jeu à la 69e minute à la place de Zédadka. Mouri Ogounbiyi lui est entré en jeu pour le Paris Fc à la 74e à la place de Poujol. Les franciliens conservent la tête du championnat avec 47 points.

Strasbourg a signé un succès vital, vendredi dernier contre un concurrent direct Bourg Peronnas (2e). A la Meinau avec Yannick Aguémon titulaire, les strasbourgeois se sont imposés 1-0. Aguémon a été remplacé par Ndiaye à la 82e minute. Strasbourg recolle au haut de tableau, 4e avec 38e points, ils sont à deux points du Red Star 3e. La course à la montée continue.

Maroc –J22 : Baraze enchaîne, KAC Marrakech sur le podium

Le KAC Marrakech a repris sa marche vers le haut de tableau hier soir contre IZ Khemisset , une victoire nette 2-0. Déjà aligné le weekend dernier, Seidou Barazé a enchainé une nouvelle présence, dimanche soir en défense centrale. Au tableau, KACM remonte à la 2e place avec 37 points à cinq points du leader WA Casablanca.

Tunisie – J20 : Suanon attend toujours son premier, Bessan passeur

Abdel Fadel Suanon a enchainé hier son cinquième match avec la JS Kairouan, les verts ont ramené un point de leur déplacement sur le terrain du Stade Tunisien. L’international béninois, titulaire a été remplacé à la 70e minute, il attend toujours sa première réalisation cette saison. Au classement Kairouan est 9e avec 23 points.

Avec Zarzis, Jacques Bessan titulaire a activement participé au succès des siens à l’extérieur contre CA Bizerte 3-1. Bessan a délivré une passé décisive de l’extérieur du pied gauche sur le deuxième but de son équipe. Il a été remplacé à la 75e minute. Zarzis reste en haut de tableau 5e avec 30 points.,

 

Ils n’ont pas joué…

En Allemagne, Daniel Didavi était une fois encore absent dans les rangs de Stuttgart. Au Maroc, Razak Omotoyossi ne s’est pas produit avec l’OC Safi. En Angleterre, Stéphane Sèssegnon n’était pas présent lors de l’élimination des siens en FA Cup contre Aston Villa (2-0), en League One, Reda Johnnon aussi n’était pas dans le groupe de Coventry qui s’est incliné à domicile contre Port Vale, les sky blues sont 20e aux portes de la zone de relégation. En Roumanie, Fabien Farnolle n’était pas dans le groupe du Dinamo Bucarest ce weekend. En France, en National , Jonathan Tinhan n’a pas pris part au succès du Red Star 93 contre Colmar (2-0). En Chypre, l’Omonia Nicosie de Michael Poté n’a pas joué ce weekend. Au Sénégal, Affissou Tamou a assisté du banc de touche à la victoire de l’As Pikine contre Diambars en championnat 1-0.

Géraud Viwami