Uemoa 2016 : Bénin – Guinée – Bissau 0-1, les Ecureuils n’y étaient pas.

Les Ecureuils ont tristement perdu leur premier match dans le groupe B du tournoi de l’Uemoa à Lomé ce soir contre la Guinée Bissau sur un but de Tony Da Silva.

 

Le but

72e minute : Yarou remise sur son gardien Aifimi qui tente un drible sur Tony Da Silva, l’attaquant gagne son duel et marque dans le but vide 1-0.

rien n’à signaler

C’est la première grosse surprise de la 7e édition du tournoi de l’Uemoa ce soir au stade de Kégué à Lomé, les Ecureuils ont offert aux Bissau Guinéens leur première victoire dans l’histoire du tournoi de L’Uemoa. Pas forcément supérieurs aux Ecureuils, les Jurtus avec plus d’envie ont saisi leur chance.

Brouillons dans le jeu, les béninois n’ont jamais pu poser le ballon. Un spectacle insipide qui a été couronné par une bourde de Christophe Aifimi qui est passé à côté de sa première. Avec un drible raté sur Silva dans les six mètres, l’attaquant ne s’est pas fait prier pour conclure dans le but grand ouvert à la.72e minute.

A la 84e minute le gardien guinéen, Manga,  a sorti deux arrêts décisifs sur deux tentatives enchaînées d’Azinsou puis Debouto. C’était l’unique grosse occasion béninoise de la partie.

Un nul n’aurait été sans doute logique mais les Guinéens ont été plus opportunistes mais le Bénin perd pour la première fois de son histoire contre la Guinée Bissau 1-0.

La Guinée Bissau célèbre ainsi sa première victoire dans le tournoi et rejoint le Sénégal, qui a battu le Burkina Faso 2-1 en tête du groupe.  Deuxième match des Ecureuils, mardi prochain contre le Sénégal.

Géraid Viwami

Bénin : Aifimi- Bah-Yéré, Yarou, Koukpéré, Danvidé- Loko (Cakpo 45e ) , Seibou, Bouraima (Sogbo 73e ), Aboky (Azinsou 39e )- Koukpo , Débouto

Uemoa 2016 : le tiercé gagnant des Ecureuils 

Dans quelques heures les Ecureuils disputeront leur premier match pour le compte de la 7e édition du tournoi de l’Uemoa. On vous présente les trois éléments à suivre  chez les Ecureuils. Arsène Loko (photo), Christophe Aifimi et Abdel Bouraima

 

Christophe Aifimi, l’assurance

Double champion de Côte d’ivoire avec l’As Tanda, il est attendu au tournant comme on dit. Gardien d’expérience il est tonique et brillant en un contre un. A 26 ans , il régulièrement numéro 3 chez les A, il va enfin honorer ses premières sélections avec les Ecureuils.  Leader naturel il est considéré comme un cadre du vestiaire à juste titre. Si sa qualité n’est pas mise en doute, il tient une belle occasion de mettre tout le monde d’accord. En fin de contrat, un bon tournoi peut lui ouvrir bien des portes. Les recruteurs devraient avoir l’œil sur lui.

Abdel Bouraima, l’homme en feu

Il faisait partie de la génération des juniors de 2013 mais il n’a pas pu jouer la phase finale en Algérie parce qu’il se trouvait en Suède pour négocier son premier contrat professionnel au BK Hacken.  L’aventure ne se termine pas bien tout comme le crochet tenté en Irlande en 2014 mais l’ailier n’a rien perdu de ses qualités après quelques mois de pige à l’Aspac. Etincelant pendant la préparation du tournoi il est clairement présenté comme l’homme fort des Ecureuils. A 23 printemps il est en quête de relance avec toutes ses cartes en main.

Arsène Loko, el maestro  

Mathias Déguénon n’a pas hésité à lui confier les clés du jeu.  Le milieu de l’Africa Sport d’Abidjan est aussi un très bon technicien qu’animateur dans l’axe du milieu de terrain. Sa capacité à jouer simple et sa qualité de relance restent ses points forts. Après avoir connu les catégories de jeunes en qualifications sous le maillot national, le pote de formation de David Djigla ,  a souvent été dans le groupe A sans jamais être aligné. ça tombe bien, le joueur de 22 ans formé à Union Sportive de la Plage à Cotonou devra profiter de ce tournoi pour prouver.

Géraud Viwami