Ecureuils : Danvidé remplace Imorou

Sorti contre Lyon en championnat il y a une semaine, Emmanuel Imorou ne rejoindra pas les Ecureuils cette semaine. L’arrière gauche pourtant retenu par le sélectionneur Omar Tchomogo a repris le chemin de l’entrainement avec Caen en milieu de semaine mais il parait trop juste pour être opérationnel à pleine capacité contre le Mali dans environ sept jours. Imorou sera donc forfait et en remplacement, le défenseur polyvalent de l’As Douane, vainqueur de la coupe du Niger 2016 Appolinaire Danvidé a été convoqué. Toutefois le poste d’arrière gauche devrait revenir à David Kiki de Niort.
Géraud Viwami

Ecureuils : les surprises Counou et Danvidé en défense, retour d’Omotoyossi !

Omar Tchomogo a finalement dévoilé la liste des 23 joueurs convoqués pour la double confrontation des 23 et 27 mars contre le Sud-Soudan comptant pour les 3e et 4e journée des qualifications de la Can Gabon 2017. Le sélectionneur n’a convoqué  aucun joueur local mais a fait appel à deux nouvelles têtes en défense Apollinaire Danvidé et Paterne Counou. Il a surtout contre toute attente rappelé Razak Omotoyossi !

 Le sélectionneur national a convoqué un groupe de 23 joueurs pour préparer les deux prochaines journées des éliminatoires de la Can Gabon 2017. Troisième de son groupe C avec deux points au compteur la double confrontation face au Sud Soudan est déjà cruciale pour la suite de l’aventure. Omar Tchomogo est resté fidèle à son noyau habituel à quelques détails près.

 

Les surprises Kounnou et Danvidé

On note d’entrée une demi-surprise, le retour du défenseur Nana Badarou (24 ans) du MC Oujda (Maroc), écarté  du groupe depuis le match amical face au Congo en octobre 2015, il fait sa deuxième apparition sous l’ère Tchomogo dans le sillage des Ecureuils. Badarou devrait être la solution idéale sur le coté droit de la défense.  Apollinaire Danvidé (22 ans), joueur-clé de l’As Douane du Niger depuis trois saisons, le défenseur central était déjà apparu dans le groupe des Ecureuils en 2014 sous l’ère Didier Ollé-Nicolle, il n’avait pas vraiment eu sa chance. Fort de sa récente campagne continentale en ligue des Champions avec son club, champion du Niger éliminé par le Wac Casablanca, il devrait être une doublure dans l’axe derrière la paire Salomon-Adénon. Le grand inconnu se nomme Paterne Counou (20 ans), défenseur capable de jouer sur le coté droit comme dans l’axe.  Il sort d’une très bonne saison avec Akwa United au Nigéria, il a d’ailleurs soulevé la coupe nationale au pays de Jay Jay Okocha en 2015. Titulaire indiscutable, l’ancien joueur du Cifas,  tient encore son rang depuis le début de la saison en février dernier. Pour le reste c’est du classique, privé d’Emmanuel Imorou blessé, David Kiki est une fois encore le seul arrière gauche convoqué.

Au milieu de terrain aucun changement notable, ce sont les mêmes qui étaient déjà présent face au Bukina Faso en Novembre dernier.

Le grand retour d’Omogoal

Son tour d’honneur réalisé à la mi-temps face au Burkina Faso n’a visiblement pas laissé le sélectionneur indifférent, Razak Omotoyossi (30 ans)  fait son grand retour en sélection nationale. Il n’avait plus été  convoqué depuis novembre 2014. Sans club depuis son départ du Maroc l’été dernier, il était annoncé en discussions avec Kelanta FA, club  malaisien en janvier dernier. Puis rien. Le meilleur buteur en activité de la sélection nationale revient dans un secteur où la concurrence est particulièrement corsée chez les Ecureuils depuis plusieurs mois. Tchomogo a convoqué une pléthore de sept attaquants.

Géraud Viwami

Les 23 convoqués.

Gardiens (3) : Fabien Farnolle (Le Havre /France) , Saturnin Allagbe (Niort/France) , Christophe Aifimi (As Tanda/Côte d’ivoire)

Défenseurs (7) : Junior Salomon (Plateau United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France), Nana Badarou (MC oujda/Maroc), David Kiki (Niort/France), Paterne Kounnou (Akwa United/Nigéria) Appolinaire Danvide (As Douane/Niger), Jordan Adéoti (Caen/France),

Milieux (6) : Djiman Koukou (Niort/France) ,Sessi d’Almeida (PSG/France), Stéphane Sèssegnon (West Brom / Angleterre), Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche), Bello Babatoundé (Frydek-Mistek/R. Tchèque),  David Djigla (Niort/France)

Attaquants (7) : Rudy Gestede (Aston Villa/Angleterre) , Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique), Steev Mounié (Nîmes/France), Michael Poté (Adana Dermispor / Turquie),  Abdel Fadel Suanon (Dhamak/Arabie Saoudite), Jacques Bessan (Gafsa/Tunisie) , Razak Omotoyossi

Sélectionneur : Omar Tchomogo

 

 

 

Ligue des champions-1er Tour : Dognon buteur, cruelle élimination pour l’AS Douane (Niger)

Battu 2-0 à Casablanca par le Wydad Casablanca, il y a trois semaines, l’As Douane du Niger et sa colonie béninoise n’étaient pas loin de réaliser l’exploit cet après-midi à Niamey au premier tour de la ligue des champions Africaine. Le défenseur Apollinaire Danvidé était titulaire en défense centrale et Nicolas Dognon à la pointe de l’attaque. Ce dernier, a d’ailleurs ouvert le score à la 22e minute. Le champion du Niger va  mener 2-0 et rétablir la parité sur les deux matches mais va concéder un pénalty fatal dans les arrêts de jeu. Le Wac va réduire le score, 2-1, le fameux but à l’extérieur qui élimine l’As Douane.

Photo :  Danvidé No 4 debout  et Dognon No 7 à genou.

Géraud Viwami

Ligue des  champions-1er Tour : Danvidé « Ne pas répéter certaines erreurs »

A la veille du match aller du premier  tour préliminaire de la ligue des champions qui opposera son club , l’As Douanes , champion du Niger en titre au Wydad de Casablanca, champion du Maroc , le défenseur  Apollinaire Danvidé (22 ans) après la dernière séance d’entrainement  en exclusivité du duel continental  qui se jouera ce dimanche à 20h30 de Cotonou. Formé à l’Institut Cissé en cote d’ivoire, l’international béninois arbore le maillot des douaniers depuis 2012 et fera des retrouvailles avec une équipe du WAC où il a passé quelques semaines de stage il y a quelques années. Entretien.

 

Dans quel état d’esprit allez-vous aborde le duel tant attendu de ce soir?

Un bon état d’esprit. Même si nous n’avons pas eu assez de temps pour nous préparer mais nous sommes  bien arrivés. Nous allons essayer de ne pas encaisser. Il y a beaucoup de jeunes dans l’effectif, nous allons viser le nul et s’il y a moyen de faire mieux on le fera pour pouvoir se qualifier au match retour. Pour l’instant tout le monde est motivé on va se battre !

Vous avez trois matches de championnat dans les jambes, comment vivez-vous le décalage climatique entre la chaleur du Niger et le froid du Maroc ?

Nous sommes leaders en championnat tout se passe bien, nous sommes invaincus après trois journées (ndlr : 7 points),  la ligue des champions c’est autre chose. Déjà vous évoquez le climat, c’est délicat pour nous parce que nous ne sommes pas habitués. Ca n’a rien à voir avec le Niger. Nous avons quand  même eu l’occasion de nous adapter puisque nous arrivés depuis mardi. Nous allons jouer à 19h 30 locale, c’est encore différent. Ce soir nous nous sommes entrainés dans les conditions du match. Nous allons faire fi de la fraicheur et jouer.

En 2014, vous faisiez déjà partie de l’effectif du club qui avait été éliminé au même niveau de la compétition par les géants égyptiens du Zamalek, vous êtes l’un des rares rescapés de cette époque, cette expérience sera-t-elle dans votre tête ce  soir…

Oui mais la plus part des éléments de l’équipe ont changé. Nous avons recruté beaucoup de jeunes dont c’est la première participation à la ligue des champions, ils découvrent le haut niveau africain.  C’est un peu compliqué mais nous sommes là pour les guider.  Ce n’était que deux matches mais ça compte afin de ne pas répéter certaines erreurs.  On sait déjà à quoi s’attendre, notamment avec le public et parfois l’arbitrage. On  essaye de préparer psychologiquement nos partenaires pour qu’on puisse tous ensemble faire un bon match face à notre adversaire qui est un gros morceau. Nous avons 90 minutes pour nous battre.

Justement pour battre, quelles seront vos armes dans ce match aller ?

Nous jouons à l’extérieur, le match va peser sur nous. Nous allons essayer de bien défendre en priorité. C’est une équipe joueuse qui va vouloir nous imposer  son jeu.  Nous allons bien défendre ensuite procéder surement par contre. Nous avons de belles individualités aussi qui peuvent faire la différence devant.  Exploiter aussi leurs erreurs pour marquer.

En compagnie de l’attaquant Nicolas Dognon et du défenseur, Olympe Gantin dernier arrivé, vous formez une bonne colonie béninoise dans le vestiaire…

Dognon et moi nous étions ensemble depuis quelques années, Gantin nous a rejoints récemment. Franchement  on s’entend bien. On traine ensemble on se soutient. Ce n’est pas facile quand tu es nouveau dans un groupe on essaye de le guider aussi.

Pour finir quel serait le scenario idéal pour vous ce soir ?

Je connais quelques joueurs de l’équipe actuelle que j’ai côtoyé quand j’étais chez eux avec les espoirs il y a quelques années. Ils sont rapides et techniques. Ils vont vouloir creuser l’écart pour venir défendre leur avantage à Niamey. Donc je pense que si nous obtenons un nul ça ne serait pas déjà mal et à domicile on sera capable de tout !

Entretien réalisé par Géraud Viwami 

Ligue des Champions : Aifimi , Badarou, Dognon , Danvide et Gantin en ambassadeurs !

nana (1)

Aucun club béninois ne participera aux compétitions africaines en 2016, mais cinq internationaux béninois y seront grâce à leur club  respectif. Le gardien champion de Cote d’Ivoire, Christophe Aifimi (26 ans) avec l’As Tanda, Nana Badarou (24 ans, photo) le colosse défenseur du Wydad de Casablanca , champion du Maroc et la colonie béninoise de l’As Douane du Niger composée des défenseurs , Apollinaire Danvidé  – Olympe Gantin et de l’attaquant Nicolas Dognon.

 

Le tirage au sort des 32e de finale de la ligue des champions a eu lieu la semaine dernière, aucun club béninois ne figure sur ce tableau.  La faute à la saison dernière inachevée. Mais plusieurs internationaux béninois porteront des clubs étrangers.

Gros morceau pour  l’As Tanda !

Championne de Cote d’Ivoire, surprise après seulement deux saisons dans l’élite, l’As Tanda du gardien Christophe Aifimi n’ pas été verni par le tirage, ils défieront le champion tunisien, le club Africain de Tunis, actuel 11e du championnat tunisien après huit journées. Les pensionnaires du Parc A connaissent un début de saison difficile. S’ils sortent vainqueur de cette opposition, ils tomberont sur le vainqueur de l’opposition entre le club Algérien du MO Beija et les ghanéens d’Ashanti Gold. Un tirage plutôt relevé, Aifimi et ses amis devront prouver leur statut.  Match aller le week-end du 14 février 2016 et retour quinze  jours  plus tard.

L’international béninois découvrira la ligue des champions même s’il possède une petite expérience pour avoir disputer un tour de Coupe Caf en 2006 avec le Stella Club d’Abidjan , son ancien club.

Badarou en terrain connu, duel bénino-béninois.

Auteur d’une entrée formidable dans le onze de Tom Toshak depuis quatre rencontres, Nana Badarou est devenu titulaire au Wydad de Casablanca.  Les champions du Maroc ont hérité du champion du Niger , l’As Douanes où évoluent trois béninois , l’attaquant , Nicolas Dognon et le défenseur Apollinaire Danvidé ont été rejoint le mois dernier par Olympe Gantin , l’ex capitaine du Mogas.  Un duel bénino-béninois !

Badarou a possède une expérience considérable à l’échelle continentale. D’abord  en ligue des champions sous les couleurs  de l’Aspac en 2012, les portuaires avaient échoué au premier tour face au burkinabés de l’Asfa Yennega.  Le défenseur avait été titulaire lors des deux confrontations (1-1, 1-1, 5-4 tab). Puis la saison écoulée, il a découvert la Coupe de la Confédération Africaine avec l’Aso Chlef en Algérie. Après avoir passé les sierras leonais de Kamboi Eagles (2-0, 0-1) et guinéens d’Horoya (0-1, 0-1, 5-3 tab), ils ont échoués Au deuxième tour devant le Club Africain de Tunis (0-1, 1-1). L’international béninois avait pris part à toutes ces rencontres en intégralité.  Après 8 apparitions, le haut niveau africain n’ a plus de secret pour lui. Actuel leader du championnat marocain, le Wac part logiquement favori devant le champion du Niger.

Dans les rangs de l’As Douanes  le duo Danvidé et  Dognon ont déjà participé à la plus prestigieuse des compétitions de club sur le continent en 2014. Ils avaient été balayés dès le premier tour par les égyptiens du Zamalek (1-0, 2-0) , les deux béninois avaient rendu des copies plutôt correctes. Quant au néo-douanier , Olympe Gantin il découvrira la compétition. Un vrai baptême de feu l’ancien joueur des Mamabas Noirs de Cotonou.  Match aller le week-end du 14 février retour quinze jours plus tard. Le vainqueur de cette compétition affrontera le gagnant du duel entre  Gor Mahia (Kenya) et  CNAPS (Madagascar). Et s’ils passaient ce tour ils auront droit d’affronter au second tour, le TP Mazembe  ou Saint George (Ethiopie). Nous avons la certitude d’avoir au moins un international béninois au deuxième tour. Rendez-vous en février 2016 pour les entrées en lice.

Géraud Viwami