Ligue 1 : une date annoncée

Réuni vendredi dernier, le comité exécutif de la  FBF  a sorti un communiqué dont le sujet principal était la reprise des compétitions locales. En la date du 24 juin a été annoncée pour la reprise du championnat de première division. La FBF a surtout ouvert la porte à tous les clubs pour s’inscrire y compris ceux qui n’ont pas participés aux différentes  compétitions depuis plusieurs années. Les inscriptions sont ouvertes  du 24 avril au 08 mai.

Ligue Nasuba : les championnats reportés

Annoncée pour débuter le 29 octobre prochain, la Ligue Nasuba a été reportée à une date ultérieure par la fédération béninoise de football. La décision a été révélée cet après-midi via un communiqué officiel de la FBF.

Les rumeurs faisant état du report du début du championnat  ont été confirmées cet après-midi par la fédération béninoise de football via un communiqué officiel. Selon le calendrier initial la saison 2016-2017 devait être lancée le 29 octobre prochain mais il n’en sera rien. Les clubs de première, deuxième et troisième divisions devront patienter. Dans son communiqué la FBF  a évoqué comme raison  «  facilitation des pourparlers en cours entre les différents acteurs du football afin de permettre à tous les clubs affiliés à la FBF qui pour raisons diverses, n’ont pas pu s’engager pour la saison »

Pourparlers en cours… 

A noter que cette décision de report a été prise avec une nouvelle rencontre avec le ministre des sports qui conduit depuis plusieurs semaines une médiation entre les différents camps impliqués dans la crise qui secoue le football béninois. La FBF  n’est pas insensible à la volonté de l’Etat d’assainir et apaiser le climat dans la gestion du foot nationale. Elle l’a d’ailleurs signifié dans son communiqué « nécessiter de donner au chef de l’Etat de mettre en œuvre sa vision pour le développement du football à travers les nombreux investissements et assistances prévues »

En espérant que les pourparlers puissent vite aboutir parce qu’aucune date officielle n’a été avancée pour la reprise des compétitions. L’attente pourrait être encore longue.

Géraud Viwami

Ligue Nasuba : Buffles – Panthères en ouverture, le calendrier dévoilé

Quelques jours après la date de l’annonce l’ouverture de la saison 2016-2017, le calendrier de la saison a été dévoilé. La saison sera lancée par un derby du nord entre Buffles et Panthères à Parakou, le 29 octobre prochain.

La Ligue Nasuba sera lancé le 29 octobre prochain, les calendriers des championnats de premières et deuxième division sont sortis. La saison sera déroulera sur les mêmes bases que le précédent exercice de transition. En première division nous aurons treize clubs répartis en deux groupe de six et sept équipes. Les trois premières équipes de chaque groupe devront disputer des Play off à six clubs pour désigner le champion. En deuxième division, les 14 clubs sont répartis en deux groupes de 7.

Le Mogas, grand absent

A une exception près la première division se jouera avec les mêmes équipes que la saison précédente sauf qu’on remarque l’absence du Mogas 90. Le club de la Sonacop ne s’est pas engagé pour la saison contre toute attente. Le club serait-il en voie de disparition comme Postel de la Poste nationale il y a quelques années ?
Géraud Viwami

Ligue Nasuba : Les clubs en lice, la date d’ouverture de la saison, les premiers détails sortent !


Les choses devraient reprendre le mois prochain au Bénin, le comité exécutif de la fédération béninoise de football a tenu une séance avec les clubs en vue de la prochaine saison avant d’annoncer les principales décisions en conférence de presse. Les clubs engagés dans les trois divisions sont connues tout comme la date de lancement fixée au 29 octobre
.

Après une saison transitoire terminée à queue de poisson, les championnats nationaux sont annoncés pour le mois d’octobre. Après avoir lancé un appel à l’inscription il y a quelques semaines, la ligue béninoise de football est passée dans la phase active ce jour en initiant une rencontre les clubs représentés. Ils seront 13 en première et deuxième division et 12 en troisième division. En première division on retrouve exclusivement les clubs qui étaient déjà présents lors de la saison dernière. En Ligue 2 par contre deux clubs de Parakou font leur retour, il s’agit de Dynamo et Zazira. En Troisième division on retrouve essentiellement des clubs habitués aux joutes régionales.

Nasuba ¨Sponsor officiel, lancement le 29 octobre

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, l’operateur téléphonique du richissime Christian Lagnidé sera bel et bien le sponsor officiel du championnat. Aucune précision officielle n’a encore été donné sur l’accord financier entre les deux parties ni sur l’apport espéré pour les clubs. L’unique information révélée est la diffusion prochaine du championnat les antennes de LC2, chaine de télévision privée appartenant à l’homme d’affaire. La date du 29 octobre a été d’ores et déjà annoncée pour l’ouverture de la saison.

Géraud Viwami

Les clubs engagés

Ligue 1

As Police, Aspac, Ayéma, Dragons, Énergie, USS Kraké, ASOS, Requins, Jeunesse Athlétique de Cotonou, ESAE, Buffles, Panthères, As Tonnerre.

Ligue 2

As Cotonou, Entente FC, Hodio FC, UNB, Jeunsesse Sportive de Pobe, Akanke, As Tado, Cavalier, Espoir de Savalou, As-Vo, Delta de Glazoué, Dynamo de Parakou, Jeunesse Sportive de Ouidah, Zazira de Parakou.

Ligue 1 et 2 : un sponsor annoncé, vers une reprise

Après le championnat de transition, les championnats nationaux de première et deuxième division pourraient être relancés bientôt. La fédération aurait déjà trouvé le futur sponsor et lance un appel aux clubs.

A l’arrêt depuis la fin du championnat de transition en mai dernier, les joueurs locaux pourraient refouler les pelouses dans les semaines à venir.
Les rumeurs qui annonçaient un futur sponsor pour la saison 2016-2017 se sont précisés en fin de semaine dernière. C’est la capitale du Tchad, N’djamena qui a reçu les concernés, il s’agissait des membres de la fédération béninoise de football conduit par le président Anjorin Moucharaf et les représentants de l’opérateur téléphonique Nasuba du richissime béninois, Christian Lagnidé. Si les détails contractuels n’ont pas été révélés, les discussions semblent bien parties pour une relance du football local au point la fédération a déjà sorti un communiqué à l’endroit des clubs pour les enregistrements dans les trois premières divisions avec une date butoir fixé au 29 août.


Géraud Viwami

Ligue 1-J1 : Entrée réussie pour la JA Cotonou et l’Aspac(tous les résultats )

Les cinq affiches restantes de la 1ere journée du championnat de transition de première division se sont jouées ce mercredi.

A Bohicon, grâce à un penalty transformé par Affissou Tamou, l’Aspac a réussi un hold up face à Tonnerres dans le groupe A. Le dernier match du groupe s’est soldé par un nul 1-1 entre As Police et Mogas 90. D’Almeida Ayité a marqué pour les pétroliers et les policiers ont répliqué par William Dassagaté. Pour rappel, en ouverture de la saison, les Buffles avaient battu les Panthères 1-0 le mars dernier.

Dans le groupe B, la JA Cotonou  a signé un succès surprise à l’extérieur face à Ayéma, 2-1, grâce à un doublé de Christian Kotchoni.  Au stade Mathieu Kérékou , l’Esae  s’est contenté d’un nul vierge face à l’Uss Kraké. Enfin à Porto-Novo, les Dragons sont venus à bout  de l’Asos 1-0 dans le derby de la ville.

Géraud Viwami

Ligue 1&2 : l’heure de la reprise a sonné !  

 

Après le lancement officiel le 2 mars dernier, la première journée du championnat national de transition se poursuit aujourd’hui avec l’entrée en lice de toutes autres équipes. Après un an d’arrêt  les joueurs locaux retrouveront le plaisir de jouer.  L’heure de la reprise a bel et bien sonné.  

Le concept

Comme son nom l’indique c’est une saison transitoire qui va courir jusqu’à mai  prochain. Le comité de normalisation a instauré un championnat à deux groupes dans le but d’accélérer dans le temps mais aussi de d’alléger les budgets notamment pour les déplacements des clubs. Comme les saisons précédentes, nous aurons quatorze clubs répartis cette fois-ci  en deux groupes  de sept. Les trois premiers des deux groupes s’affronteront pour les play off pour designer  le champion. Par contre les derniers des deux groupes seront relégués en deuxième division.

La deuxième division se jouera avec treize clubs répartis  en deux groupes de six et de sept.Les premiers de chaque groupe seront automatiquement promus en première division. Les derniers de chaque chaque groupe seront relégués.

Le retour des Requins, Avrankou boycotte !

Dans l’optique de la réconciliation des acteurs du football local, le comité de normalisation avait ouvert la porte à tous les clubs nationaux y compris notamment ceux qui avaient boycotté les  compétitions locales depuis 2012.  Si Dynamo d’Abomey, Mambas Noirs et Caimans du Zou avaient par exemple  couché leur nom dans la liste des inscrits au départ, ces derniers n’ont finalement pas confirmé leur participation. Seuls les Requins de l’Atlantique,  absent depuis 2012 signent effectivement leur retour à la compétition.

En première division, Adjobi du président,  Clément Adéchian, relégué à l’issue de la saison 2014 a fait son retour aussi mais le club change de nom et devient ESAE (Ecole Supérieur d’Administration et d’Economie), du nom de l’université présidée par son propriétaire.

Autre changement de patronyme, la Jeunesse Athlétique du Plateau (Jap) , champion 2012 puis  relégué en 2014, revient et se délocalise dans la capitale économique et devient Jeunesse Athlétique de Cotonou (Jac).

L’une des grosses surprises dans le camp des absents est le désengagement d’Avrankou Omnisports (photo) , le club d’Augustin Ahouanvoebla. En tête du championnat stoppé il y a un an, les verts ne joueront pas cette saison. Idem pour les promus de la saison dernière, JS Agonli et Béké qui ne se sont pas engagés aussi.

En deuxième division aucune absence majeure n’est à signaler l’ossature est identique à celle qui étaient en course la saison écoulée.  La compétition reprend le 13 mars prochain.

Chamboulement des effectifs 

Après un an d’arrêt, plusieurs clubs ont perdu des joueur-clé  de leur effectif pour diverses raisons. D’ailleurs le comité de normalisation a déclaré que tous les joueurs « étaient libres ». Une vraie redistribution des cartes en perspective. Il y a eu plusieurs changements également sur les bancs des clubs. Nous reviendrons en détails sur ces différents mouvements dans les jours à venir à travers des sujets spéciaux.

Nous sommes déjà bien heureux de la reprise effective des compétitions locales même si le temps impartis aux clubs parait trop court pour bien se préparer.

Les affiches du jour ! 

Dans le groupe A, Buffles avait signé un succès 1-0 à l’extérieur le 2 mars dernier, grâce à Moussa Adjai face aux Panthères. Tonnerres accueillera Aspac sur la nouvelle pelouse synthétique  du stade Paulin Tomanaga et l’As Police reçoit le Mogas à René Pleven.

Dans le groupe B, nous aurons droit à un derby de Porto-Novo entre Dragons et Asos à Charles de Gaulle. Esae reçoit l’Uss Kraké au stade Mathieu Kérékou et la JA Cotonou se déplace à Missrété pour affronter Ayéma.

Géraud Viwami

Championnats nationaux : Le tirage effectué en attendant le calendrier !

Hier au siège de la fédération béninoise de football le comité de normalisation a procédé au tirage au sort des groupes des prochains championnats de transition de première, deuxième et troisième divisions nationales.

 

14 clubs ont finalement confirmés leur participation au championnat de première division. Ils ont été répartis en deux groupes sept.  Il faut noter que le groupe B est particulièrement relevés avec les deux derniers champions du Bénin , Aspac et Buffles et d’autres clubs habitués à jouer le haut du tableau comme Tonnerres et  As Police.  Dans l’autre groupe on note le retour du mythique club de Cotonou, les Requins.

Groupe A : Ayéma, Dragons, Asos, Requis, Esae (Ex Adjobi), Jac (Ex Jap), Ussk

Groupe B : Panthères, Buffles, Tonnerre, As Police, Energie, Mogas, Aspac

 

13 clubs animeront la deuxième division, ils ont été tirés en deux groupes de  six  (A) et de sept clubs (B).

Groupe A : As Cotonou, Entente, Hodio, Avo, Uac, Jsp, Eternel

Groupe B : As Tado, Dadjè, Akanké, Espoir de Savalou, Cavaliers de Nikki, Taneka

Enfin la troisième division sera disputée entre six clubs qui joueront dans un système en mode linéaire avec les clubs suivants : Asso de Natitingou, Lions de l’Atacora, Antilope de Kouandé, Delta Fc Glazoué, Jam de Missereté, Espoir de Cotonou.

Calendriers attendus

Les calendriers de ses trois compétitions devraient être bientôt disponibles et nous attendons d’amples informations sur le règlement des compétions notamment en ce qui concerne les promotions et les descentes. Annoncé pour débuter le 2 mars , toutes les compétitions sont sensés tenir dans les trois mois à venir.

Géraud Viwami

Ligue 1 et 2 : réunion entre les clubs et le Comité de Normalisation, des détails sur la saison à venir !

Dans le but d’évoquer les conditions de participations et informer les clubs  inscrits  pour le championnat de transition, le comité de normalisation a rencontré  les représentants de ces derniers aujourd’hui. Point.

 

 

Plusieurs points ont été évoqué lors des échanges présidés par Quentin Didavi en tête de la commission chargée des compétitions et Rafiou Paraiso le président du comité de normalisation.

Comme annoncé précédemment, la date de démarrage de la compétition est maintenue au 2 mars prochain. 19 clubs sont attendus en première division, 19 en deuxième division et 8 en troisième division sont attendus.

Une formule de compétition express est également annoncée avec deux matches par semaine. Les clubs devront s’attendre à  jouer à un rythme élevé avec une journée avancée en milieu de semaine puis une autre en fin de semaine comme d’habitude.

Les clubs seront également regroupés en deux groupes tirés au sort afin d’éviter un calendrier trop long à gérer dans une formule linéaire. Le comité de normalisation souhaite que ce championnat de transition tienne dans les trois mois à suivre.

Enfin dernier détail important, tous les clubs inscrits devront s’acquitter du cahier de charge de la compétition pour confirmer  officiellement leur participation.  Cette dernière étape devra être franchie avant la composition des groupes et le calendrier. A suivre.

GéraudViwami

Ligue 1 et 2 : Les clubs exigent une indemnisation  du ministère des sports avant de jouer !

Alors qu’une rencontre avec le comité de normalisation est annoncée depuis plusieurs jours, les clubs de première, deuxième et troisième division réunis en collectif se sont exprimés cette semaine en conférence de presse à Cotonou. Ils réclament une indemnisation du ministère pour l’arrêt abusif du championnat 2014-2015 en mars dernier et soulèvent des interrogations sur la gestion du comité de normalisation.

 

L’installation du comité de normalisation est loin d’avoir apaisé les discordes dans la gestion du football béninois en témoigne la sortie médiatique groupée des clubs de première de  première, deuxième et troisième division cette semaine en conférence de presse.

Le collectif est d’abord revenu sur l’arrêt du championnat 2014-2015, une décision prise unilatéralement par le ministre des sports mal digérée par les clubs qui n’ont pas cachés leur déception. Dans leur déclarations, ils ont regretté  le manque de communication du ministère des sports « Tout s’est passé comme si nous comptons par dans la balance alors que c’est nous qui donnons vie au championnat et donnons des joueurs pour l’équipe nationale »

Ces derniers sont encore plus exigeant « Nous réclamons à juste titre une indemnisation de tous les clubs de première et division à hauteur des investissements consentis avant de participer au prochain championnat »  Cette requête va-te-elle aboutir ?  En tous le bras de fer semble déjà bien engagé  et un doute sérieux plane sur la reprise des compétitions.

Le comité de normalisation aux ordres d’Anjorin ?

L’autre grosse interrogation soulevée par le collectif concerne la crédibilité du comité de normalisation. Selon les clubs « c’est un comité aux ordres d’Anjorin Moucharafou, du mininistre des sports Safiou Affo et tous les perdants des élections du 30 septembre 2013 ». Des propos qui sont loin de refléter le climat de paix attendu et qui devrait aboutir à la relance du football local. Tout porte à croire qu’une nouvelle crise vient de naître.

Géraud Viwami

Ligue 1 et 2 : Comment  relancer le foot local !

Selon  nos informations le comité de normalisation devrait tenir une réunion avec les clubs affiliés à la fédération béninoise de football en vue d’évoquer la reprise des compétitions locales. Voici comment on peut relancer le foot à l’échelle nationale. Proposition !

Saison transitoire avec « Tout le monde »

Quatorze clubs ont pris part aux dernières saisons de premières division et douze  en deuxième division. Mais depuis 2011 et la crise, Requins, Mambas Noirs, Cifas , Soleil, Dynamo d’Abomey qui étaient en première division ont décidé de boycotter le championnat. Dans un élan de réconciliation ils pourraient être rajoutés aux quatorze de la précédente saison ce qui porterait le nombre à 20 clubs. Ce qui permettrait de produire un championnat transitoire à 20 clubs divisés en deux groupes de 10 dont les 7 premiers de chaque seront qualifiés pour la saison prochaine à 14 clubs. Les trois derniers des deux groupes seront relégués en deuxième division.

En ce qui concerne la deuxième division, Caïmans du Zou et le RC Natitingou maintenus à l’issu de la saison 2010-2011 et qui ont boycotté le championnat aussi depuis 2012 pourraient être ajoutés aux 12 clubs ayant disputé la dernière saison.  Une d2 a quatorze clubs pour la saison transitoire. Ils seront rejoints par les six relégués de la première division devraient aboutir sur une saison semi-professionnelle à partir de la saison 2016-2017 avec 20 clubs divisés en deux groupes de 10 répartis entre le  Nord et Sud pour faciliter les déplacements des clubs à faibles budgets. Les deux premiers de chaque groupe pourraient prendre à des Play Off nationaux pour la montée en Ligue 1.

 

Relancer la ligue professionnelle de football en 2016- 2017

Après le succès local et l’engouement de la saison d’essai du professionnalisme en 2009-2010, relancer un championnat sur des bases similaires voire mieux ne serait pas une mauvaise idée. Premier obstacle : Trouver un mécène ou un sponsor. Dans un climat de gestion gangrené par les tendances claniques il est difficile d’inspirer  confiance et fiabilité aux futurs sponsors qui ne manquent pas d’ailleurs. La saison transitoire à venir devrait servir de garantie pour rassembler les acteurs du football local ensuite convaincre de probables investisseurs.  Un socle de relance car le football béninois aura besoin de tout le monde pour revivre.

Rafiou Paraïso, président du comité de Normalisation s’est assigné lui-même l’épineuse mission de rallier les futurs sponsors à la cause du football béninois. Espérons qu’il y parvienne.

Imposer les compétitions de jeunes à l’échelle régionale

La fédération avait l’habitude d’organiser une troisième division nationale avec une dizaine de clubs. En raison des budgets des clubs, il serait plus judicieux d’organiser une troisième division avec des phases régionales puis nationales pour la montée en D2.

Dans le même temps, les ligues devraient organiser un championnat U-17 dans le même esprit, avec des phases régionales regroupant les académies et équipes de jeunes d’une région puis une phase nationale en fin de saison.

Géraud Viwami

 

Urgent : Le Bénin n’a plus de fédération de football (Le gouvernement retire l’agrément à la Fbf)

Retrait d’agrément, création d’une commission pour connaître des dessous de la suspension des équipes de jeunes du Bénin aux compétitions africaines, et réconciliation de la famille du football. Trois points évoqués par le gouvernement dans sa décision du 27 mars 2015. Les interprétations peuvent commencer, le football replonge dans la crise.

Beaucoup de personnalités avaient déjà évoqué cette éventualité au plus fort de la crise à la Fbf entre 2010 et 2012. Mais rien n’y fit. Cette fois-ci, c’est fait. Retrait d’agrément.

Ce terme fait penser à une rupture de confiance. La Fédération béninoise de football, comme toutes les autres fédérations, exerce une activité qui lui est cédée par l’Etat à travers le ministère des sports. Cet agrément accordé à chaque fédération peut être retiré. Mais à quel prix ?

Le Bénin n’a plus, de fait, de fédération de football

Dans la logique de cette décision, la fédération béninoise de football devient une coquille vide. C’est une dissolution de fait, en clair. La première conséquence serait l’arrêt des championnats en cours. La suite s’annonce forcément houleuse. La Fédération internationale (Fifa) devrait rapidement donner sa position sur cette décision.

Le même Etat béninois il y a quelques années, avait déjà soutenu la thèse selon laquelle la fédération de football serait une ambassade de la Fifa au Bénin (selon les termes de l’ancien président Moucharafou Anjorin). Cette fois-ci, le gouvernement a compris l’enjeu, après avoir investi quelques 30 millions d’euros (environ 20 milliards) depuis 2006..

(Affaire forcément à suivre)

 

 

Bjfoot Awards 2014: Gounongbé , joueur de l’année!

La rédaction de Bjfoot dévoile aujourd’hui les vainqueurs des bjfoot awards 2014. L’attaquant Frédéric Gounongbé est élu joueur de  l’année. 

Joueur de l’année : Frédéric Gounongbé

Buteur à Porto-Novo lors de sa première sélection sur le sol béninois, le 26 mai 2014 à Porto-Novo, il a été l’une des plus belles surprises de l’année 2014 pour le football béninois. Frédéric Gounongbe (26 ans) a mis tout le monde d’accord sur ses talents. Etincelant en D2 belge, il a été logiquement transféré à Westerlo en première division à l’été 2014. Gounongbé a continué sur sa lancée en club en réalisant un début de saison époustouflant avec 9 buts en 12 matches de première division belge. Il est incontournable chez les jaunes. Freiné depuis octobre par une blessure à la cuisse, il est revenu à la compétition depuis un mois et semble bien parti pour réussir une nouvelle belle saison. Sur l’année civile 2014 il a inscrit 18 buts soit 9 avec Westerlo, 8 avec le FC Brussels et un avec la sélection en deux matches joués. Le joueur de 26 ans en plus de confirmer sa réputation de buteur est devenu vital dans le jeu de Westerlo.

 

Bjfoot le félicite et lui décerne le titre du joueur béninois de l’année, tant le gaucher a été performant sur les deux tableaux en sélections comme en club. Il devance respectivement, Rudy Gestede et Jordan Adéoti.

 

Fiche

Frédéric Gounongbé

Nationalité : Béninoise

Né lé : 01 mai  1988

Poste : Attaquant

Taille : 1.89m

Poids : 86 kilos

Pied : Gaucher

Club précédent : Fc Brussels

Club actuel : Westerlo

 

FBF: Glèlè s’oppose à Ahouanvoébla, crise à l’horizon ?

Neuf membres du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football ont animé hier jeudi dernier, au siège du Conseil économique et social de Cotonou, un point de presse.  Valère Kakaï Glèlè (photo), vice-président de la Fbf, Président du Conseil de gestion de la Ligue de football et porte-parole du groupe a exprimé son désaccord avec le Président Ahouanvoébla quant à la date de lancement du championnat et pose  ses conditions.

La date du 27 décembre 2014  a été retenue par le Comité Exécutif de la Fédération béninoise de football pour lancer le championnat national de première division dénommée Ligue 1. Cette décision qui a été prise le mercredi 26 novembre 2014, a l’issue  d’une séance de travail extraordinaire a été remise en cause hier par Valère Kakaï Glèlè et 8 de ses pairs de la Fbf à savoir : Faustin Godovo, Rigobert Koutonin, Pédro Ayéma, Magloire Oké, Imorou Bouraïma, Liamidi Soumanou, Sahada Issifou et William Fangbédji. Le principal animateur du point de presse a  d’abord expliqué que seul le Conseil de gestion de la ligue qu’il préside est qualifié pour organiser les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2, selon textes qui régissent l’organisation du football au Bénin. Valère Kakaï Glèlè affirme avoir déjà saisi par correspondance, le Président de la Fbf pour lui notifier les conditions que pose le Conseil de gestion de la ligue comme préalables au lancement des championnats pour le compte de la saison 2014-2015.

 

Les conditions que pose Valère Glèlè

Il s’agit notamment du paiement des dettes aux commissaires au match et aux arbitres pour le compte de la saison dernière ; de la réfection et de l’équipement du siège du Conseil de gestion de la ligue ; de l’inspection des stades devant accueillir les matches du championnat et au besoin, leur mise en conformité aux normes statutaires ; de la subvention des équipes de Ligue 1 et de Ligue 2 ; du sponsoring des championnats et de leur médiatisation puis enfin de la réunification effective de la famille du football. Valère Kakaï Glèlè justifie ses exigences par les déboires qu’a connu le Conseil de gestion de la ligue, la saison écoulée. Il dénonce la mauvaise gestion des subventions allouées par le Ministère des sports et la Fifa à la Fbf. Lesquelles subventions n’auraient pas véritablement profité aux clubs.

La sortie médiatique de Valère Kakaï Glèlè le 11 décembre 2014 rappelle celle du 20 décembre 2010 où 12 membres sur 15 avaient démissionné du Comité exécutif de la Fbf alors présidé par Moucharafou Anjorin. Le football béninois entre encore dans un virage dont nul ne sait comment il va s’en sortir…

Décembre 2009-2014 / 5 ans d’anniversaire : Bjfoot, la vraie histoire…

alodo sports et étoile d'agla soutiennent bjfoot.com
alodo sports et étoile d’agla soutiennent bjfoot.com

alodo sport soutient bjfoot!Durant ce mois de décembre, qui est celui de notre anniversaire, ou de nos anniversaires (5 ans de bjfoot.com, 10 ans de aubayskyblog.com), nous vous racontons notre histoire. Et espérons aussi vos messages !

C’est en 2004 que le premier blog actualisé quotidiennement sur le foot béninois a été créé. Le but étant, à la base, de sauvegarder sur internet des articles parus dans le journal pour lequel je travaillais. Des erreurs techniques sont survenues avec la suppression de fichiers (textes et photos) alors que j’avais des articles à publier. Suite à cela, j’ai donc commencé à me demander comment faire pour que n’importe quel collègue, par erreur ne supprime plus des fichiers, pour toujours. L’idée d’un blog a ainsi germé. La plate-forme n’a pas été facile à trouver. Pendant 3 mois, j’y ai réfléchi. Et enfin j’ai choisi skyblog. www.aubay.skyblog.com (aujourd’hui : www.aubay.skyrock.com ) est né en décembre 2014. Le premier article faisait le bilan de l’année des Ecureuils. Titre « Bilan 2004 de l’équipe nationale de football : Huit matches, 0 victoire : les Ecureuils au creux de la vague ».

C’était du « Tout info » avec comme sujet principal, les footballeurs béninois évoluant à l’étranger. Le blog avait donc une simple mission première : stocker des infos. Le but n’était pas forcément des visiteurs !

Mais après la Can 2005 des moins de 20 ans organisé par le Bénin, et mes premières apparitions dans les émissions tv Ortb en 2006, il n’était plus possible de priver autant de gens d’un accès illimité et permanent à des infos sur le foot béninois. Cette période de plus d’un an a marqué un tournant. Les visites ont commencé à s’accumuler et au fil des mois, et des années, de vraies relations se sont tissées avec les lecteurs assidus et sains. Beaucoup m’ont posé des questions et m’ont orienté et soutenu dans mon travail. D’autres ont fait autrement.

Les plus proches sont devenus Quentin Hoffmann, basé en France dans le temps… dont le pseudo « trogenti béninois » m’a marqué. J’ai donc commencé à échanger avec lu qui a découvert le blog grâce à Abou Maïga. Et puis, un jour, un étudiant béninois vivant au Maroc, Lookman a commencé à commenter les articles. Le Bénin allait jouer un match amical, sous Michel Dussuyer, contre le Maroc. Lookman et ses amis y étaient et m’avaient envoyé de nombreuses photos. Même si notre plan initial était de mettre les photos au fil du match, en live. Cet album-photos fut un franc-succès.

En 2009, alors que le blog est dans sa 5e année, Lookman va me proposer de passer à un format « site web ». J’avoue que comme beaucoup de lecteurs du blog, j’ai eu du mal à m’adapter à cette idée. Pendant 2 ans j’ai continué à alimenter les deux.

On a donc décidé du nom, du logo etc. Et www.bjfoot.com est né. C’était juste avant la Can 2010 en Angola. Les Ecureuils étaient en stage à Lomé et évidemment j’y étais. A coup de photos et d’articles, nous avons lancé le site et dans la foulée avec les premiers « live text » sur des matches des Ecureuils du Bénin. La Can 2010 a été une excellente rampe de lancement pour cette nouvelle aventure.

Et puis arriva Géraud. Sa connaissance de l’environnement du football a permis de maintenir un très bon niveau de couverture des événements même quand je me fais discret ou quand je suis occupé sur d’autres fronts. Géraud est aujourd’hui celui qui produit le plus d’articles sur le site, dans l’esprit bjfoot. Seul un activisme passionné peut permettre à nos sports béninois d’être exposés…Vivement que ça continue!

 

Pour accéder à 10 ans d’archives sur le foot béninois cliquez www.aubay.skyrock.com !

Le blog en date et chiffres : Création le 26/12/2004 à 13:35 – Total des visites : 149 113 visites (les visites ont continué depuis 5 ans malgré que bjfoot.com existe)

  • 5 230 articles – 1 822 commentaires

Photo: Aubay , lors de la réception du prix du meilleur journaliste de la presse écrite en en 2012

Journal des transferts : Enassouan sur le banc de l’Uss Kraké , Akim dans de staff des pétroliers , Okotou en observation, Gounou (Panthères) sur le départ

A un mois du début de la saison 2014-2015 au Bénin, nous vous proposons en exclusivité chaque vendredi, un point global des informations majeures du mercato national. Il y a du mouvement sur les bancs,Emile Enassouan est le nouvel entraîneur de l’Uss Kraké, Akim Brym intègre le staff du Mogas, coté joueur , le milieu offensif Azime Gounou pourrait quitter les Panthères enfin l’attaquant Ezékiel Okotou est observé par le Mogas.

Uss Kraké : Enassouan sur le banc

Après une pige d’une saison à Ayéma promu en ligue 1 la saison dernière, Emile Enassouan a rejoint l’Uss Kraké pour cet exercice. Classé finalement 5e Il avait réussi à mêler le club d’Adjarra à la lutte pour le titre. Enassouan a notamment remporté deux titres de champions du Bénin avec l’Aspac et une coupe du Bénin. Il rejoint un club nettement plus ambitieux où toutes les clés lui sont confiées.

Mogas :

Akim Brim dans le staff…

Le Mogas aussi a renforcé son staff avec l’arrivée d’Akim Brym l’ancien entraîneur des Panthères passé par l’As Cotonou. Il débarque en qualité d’adjoint à Eustache d’Almeida, le coach en place depuis la saison dernière.

…Okotou observé

L’attaquant Ezékiel Okotou (20 ans, à l’extrême gauche sur la photo) va quitter l’Aspac malgré sa dernière année de contrat. Non conservé, au club portuaire, l’international béninois d’origine nigériane est actuellement observé par le Mogas 90 où il s’entraine depuis la semaine dernière. Pour rappel Okotou avait inscrit 6 buts la saison dernière avec l’Aspac.

Panthères : Azime Gounou sur le départ

Et si on ne revoyait plus Azime Gounou (20 ans) sous le maillot des Panthères ? L’idée d’un départ du milieu offensif se précise, reconnu comme le meilleur joueur du club double vice-champion en titre ses deux dernières saisons. L’international béninois n’a toujours pas repris avec le club de sa ville natale, il est sur les tablettes de plusieurs clubs dont le Mogas et l’As Police sont les plus intéressés. A suivre…

 

Géraud Viwami

FBF: Démarrage des championnats, les préparatifs, limogeage d’Ollé-Nicolle, direction technique nationale, la fédération s’exprime


Le comité exécutif de la fédération béninoise de football s’est réunie, mardi dernier, plusieurs nouvelles et décisions ont été rendu publiques à l’issue de la rencontre. La nouvelle date de démarrage du championnat de première division et féminin, les dispositions prises pour l’organisation de la compétition et la fédération s’est également exprimé officiellement au sujet du limogeage du sélectionneur Didier Ollé-Nicolle. Détails.

Six mois après la fin de la saison 2013-2014 où les Buffles ont été sacrés champions , la saison 2014-2015 sera lancé dans un mois exactement. La nouvelle date de démarrage du championnat national de première division, 27 décembre prochain a été l’une des décisions principales de la réunion du comité exécutif de la fédération béninoise de football.
Le calendrier officiel de la saison devrait être disponible dans les brefs délais. Mais la fédé a révélé en exclusivité l’affiche inaugurale, ce sera Buffles – Béké au stade municipal de Parakou, un derby septentrional pour lancer la compétition.
Quant aux autres compétitions, la Ligue 2 devrait débuter deux semaines après la première division. Enfin la fédération innove presque avec la programmation du championnat national féminin. Une première depuis plusieurs années. La compétition réunira douze équipes issues de chaque département du pays. Coup d’envoi le 14 décembre.

Le foot national de retour à la télé !

Si la saison dernière, la non-diffusion des matches du championnat a été très critiquée, cette saison la fédération et la ligue annoncent du changement. Les mesures sont prises pour une couverture intégrale de la saison et la retransmission des matches sur la télévision nationale. Le championnat aura à nouveau son émission sur les ondes, dénommée « La ligue du Bénin », elle sera lancée à partir du 17 décembre.
Par ailleurs, les arbitres, les secrétaires généraux des clubs et les commissaires aux matches, auront droit à des séminaires de formation avant l’ouverture de la saison.

La fédé condamne le ministère et annonce une direction technique nationale

Attendue depuis l’élection du bureau du président Augustin Ahouanvoebla la direction technique national devrait bientôt mise en place. Un séminaire en vue d’installer la structure sera tenu le 03 décembre prochain.
Enfin la fédération a également déplorée le fait que le ministère ait fait cavalier seul dans la prise de décision du limogeage de l’ex-sélectionneur Didier Ollé-Nicolle.
Géraud Viwami

Caf: 40 entraineurs béninois obtiennent la Licence C

A l’issue d’un stage de formation, à Missrété, dirigé par l’ivoire Martial Yéo , instructeurs Fifa, 40 entraîneurs ont décroché la licence C. Un stage initié sous le regard de Rafiou Gazaliou , officier de l’éducation de la fédération béninoise auprès de la confédération africaine de football.
La licence C , est le premier niveau de formation des entraîneurs reconnus par la Caf, puis viennent la Licence B , A et la Licence-pro qui est le summum.
Dès le 15 septembre, les 40 lauréats de cette première étape pourront suivre une autre formation en vue de décrocher la licence B.

Parmi ,on retrouve la majeure partie des coaches officiants dans le championnat local et les sélectionneurs locaux , Emile Enassouan , Stanislas Akélé par exemple. Ou d’anciens internationaux , comme Rachad Chitou qui a été le major de la promotion.

Liste des 40 entraineurs détenteurs de la Licence C.

CHITOU Rachad 16,5 1er

HONFO Urbain A. 16,1 2ème

AGBEGNINOU Patrick 15,6 3ème

TCHETCHAO Magloire 15,55 4ème

NOUNAGNON Jonas 15,3 5ème

DOSSOU INNONCENT 15,2 6ème

BIO Richard 15,1 7ème

ALASSANE Aminou 14,85 8ème

PADONOU Brice 14,75 9ème

GBEGNON Omer 14,7 10ème

ZEVOUNOU Sylvain 14,65 11ème

ADANCHEDE Bienvenu 14,65 12ème

ABASSI A. Inoussa 14,6 13ème

TEHOU Synphorien 14,6 14ème

FASSINOU Ignace 14,55 15ème

AVANON Isaie C. 14,55 16ème

DAVASKY Hervé 14,4 17ème

DEGILA Koffi Eugene 14,4 18ème

TOTIN C.H. Medard 14,35 19ème

VIADINOU Epiphane 14,3 20ème

DOSSOU Claude 14,25 21ème

KOMBENI Elie 14,15 22ème

THUYAMIOU Youssoufou 14 23ème

ENASSOUAN Emile 14 24ème

ALLIDJINOU Victor 13,95 25ème

BONOU AGBLA Y. Léonard 13,95 26ème

AISSI Darius 13,75 27ème

YESSOUFOU Moukaila 13,7 28ème

TIGRI Pascal 13,6 29ème

AKELE Stanislas 13,3 30ème

ADOUMOU P. Martial 13,2 31ème

GOUDJO Bruno 12,9 32ème

MOUSTAPHA Matinou 12,8 33ème

BRYM Akym 12,6 34ème

GANDONOU Louis-Marie 12,3 35ème

COUTHON Marcel 12,2 36ème

BANNERMAN Patrice 12,1 37ème

AKOUESS Amidou 12,1 38ème

YETONDJI Armand 11,8 39ème

Ali Saliou 11,75 40ème

FBF: Boycotte du championnat, l’ombre d’une nouvelle crise

Les subventions : voilà les nouveaux arguments avancés par quatre clubs : Asos, Dragons, Adjobi et Jap pour ne pas disputer les rencontres du week-end dernier. Mais dans le fond, la politique a repris le dessus à la Fbf et une nouvelle crise se profile…

 

Augustin Ahouanvoébla, vainqueur des élections d’août-septembre 2013 est désormais la cible à abattre par ses adversaires d’hier et certains de ses alliés. Aujourd’hui, le football béninois compte quatre camps…

Dans le premier camp on retrouve ceux qui gèrent actuellement la fédération béninoise de football. Augustin Ahouanvoébla en tête avec en sa compagnie, Valère Glèlè, dont le rêve de diriger le football professionnel est devenu réalité, Pedro Ayéma et Magloire Oké.

Le deuxième est un noyau dur, déçu de n’avoir pas récolté les fruits des longs mois de préparation stratégique des dernières élections. On y retrouve Firmin Akplogan et le colonel Koutonin. Leurs alliés se font discrets, mais sont au cœur du nouveau système.

Le troisième camp est en toute logique celui des vaincus de septembre 2013. Les frères Didavi et Moucharafou Anjorin en sont les têtes de fil (avec leur club Ja Plateau). Avec, eux, comme d’habitude, leurs frères de l’Ouémé et du Plateau. Mathurin De Chacus des Dragons, Oussou Saka d’Asos, Clément Adéchian d’Adjobi.

Le quatrième camp existe bel et bien, mais reste le plus discret et forcément le plus courtisé par tous. Son porte-flambeau qui a clamé avoir quitté le football est Victorien Attolou. On y compte Athanase Bocco, président des Requins, Bernard Hounnouvi entre autres. Ce dernier avait cru devenir le secrétaire général de la nouvelle Fbf, en vain.

Derrière ce camp plane l’ombre de Sébastien Ajavon, même si le puissant homme d’affaires s’est retiré de tout activisme politique concernant le football béninois.

 

Les vrais enjeux

D’un côté comme de l’autre, la présidence de la Fbf est l’enjeu majeur. Moucharafou Anjorin, selon plusieurs sources, a réussi à mettre dos à dos, Augustin Ahouanvoébla et Issa Hayatou, « l’éternel » président de la Confédération africaine de football. Ce dernier qui a eu écho de certains propos malveillants qu’aurait tenus Augustin Ahouanvoébla à son encontre, serait très remonté contre l’actuel président de la Fbf. laCaf serait donc prête à soutenir une éventuelle fronde anti-Ahouanvoébla,, annoncent même certaines sources. Bluff, intox ou stratégie…

Le deuxième enjeu est de faire revenir Sébastien Ajavon dans le football. Ceci n’est pas gagné…avant 2016. En délicatesse avec le pouvoir politique, l’homme d’affaires n’entend plus, selon certaines sources, investir un franc dans le football tant que certaines personnes seraient aux affaires dans le football. Parmi celles-ci, Augustin Ahouanvébla. Le député était, avec Bertin Agonkan, l’un des deux fidèles ayant sauvé Moucharafou Anjorin d’un naufrage certain après la démission collective de la majorité des membres en 2010. Il est, selon plusieurs sources, jugé comme celui ayant le plus profité de la crise.

Enfin, la réalité du football béninois est telle que sans des mécènes capables de financer tout le championnat, et pas seulement deux clubs, (comme la plupart des hommes d’affaires membres de la fédération le font) la professionnalisation aura toujours du plomb dans l’aile. Sacrifier des moyens importants sans espérer de retour avant 10 ans, voilà la clé de la relance totale du football béninois. Il faut un riche passionné, un peu fou pour le faire. L’Etat et ses fonctionnaires n’ayant d’yeux et de poches que pour les sélections nationales.

Avant tout cela, une nouvelle crise se profile et le championnat pourrait connaître le même sort qu’en 2011 avec la suspension par les clubs sympathisants de Victorien Attolou, de leurs participations.

(A suivre)

 

Revue des transferts: Dossou lié jusqu’en 2015 au Redbull Salzburg ! Omotoyossi signe en Turquie, Barazé suivi en France, Cédric Coréa rempile aux Dragons, Moise Ekoue a repris du service

C’est les dernières heures du mercato d’hiver et nous vous offrons en exclusivité, les dernières informations sur les joueurs béninois.

Redbull engage Dossou pour un an et demi

Comme nous l’annoncions en début de semaine, l’ailier international béninois Jodel Dossou (21 ans) s’est finalement engagé avec le Redbull de Salzburg. Mis à l’essai par le club  depuis  début janvier. Dossou a signé un contrat d’un an et demi, plus une année en option.  Redbull aurait déboursé 300 000 euros pour convaincre le Club Africain de Tunis qui avait fixé la clause libératoire du joueur à 400 000 euros.  Salzburg actuel leader du championnat après 21 journées reprend la compétition dimanche prochain. Juste après un dernier stage prévu en Turquie. Dossou  portera le numéro 30, il  rejoint deux autres africains, le défenseur ghanéen Isaac Vorsah et l’ailier sénégalais Sadio Mané.

Razak Omotoyossi chute en Turquie

Annoncé en Chine puis en Indonésie, Razak Omotoyossi (28 ans)  a enfin trouvé un club et ce sera en Europe. Le meilleur buteur en activité des Ecureuils a été recruté par Kahramanmarasspor  . Actuel lanterne rouge du championnat turc de deuxième division  avec 11 points au compteur et 9 points de retard sur le premier non relégable. Le club était en quête de renfort offensif cet hiver. Omogoal aurait signé pour six mois. Au moins il retrouvera la compétition après plus de six mois d’inactivité.

Clermont et Lorient sur Seidou Barazé

Auteur d’une bonne première partie de saison avec l’HUS Agadir dans le championnat  marocain,  le défenseur ou milieu défensif international béninois est très suivi en France. Clermont, où évoluent deux autres internationaux béninois, Fabien Farnolle et Emmanuel Imorou  se renseignent sur  Seidou Barazé (23 ans) auprès de ses coéquipiers en sélection. Lorient également garde un œil sur lui. Son style sobre et technique est très apprécié dans l’hexagone. Puisque le mercato d’hiver se clôture ce soir à minuit. Il sera sollicité cet été probablement.

Cédric Corea rempile avec les Dragons

Cédric Coréa (23 ans) a signé un nouveau contrat d’une saison avec les Dragons. Courtisé par plusieurs locaux,  le milieu international béninois était proche d’un essai en Tunisie. Finalement son voyage sera avorté. Coréa débutera le weekend prochain avec les Oranges et Noirs de Porto-Novo.

Moise Ekoué a repris du service !

Disparu des bancs de touche depuis sa démission de son poste de sélectionneur des Espoirs en 2011. Moise Ekoué a retrouvé un banc de touche dans le championnat national de ligue 2. Il a pris les destinées d’Espoir de Savalou avec pour mission première de faire remonter le club en ligue 1.