Tournoi de Uemoa 2016 : c’est le grand jour !

La 7e édition du tournoi de l’intégration de l’union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) sera officiellement lancé dans quelques heures dans la capitale togolaise, Lomé. On vous présente la compétition.

 

Le grand retour

Le tournoi est exclusivement réservé aux joueurs locaux évoluant dans les huit pays de l’Uemoa. Il a pour principe de base de favoriser le brassage entre les populations autour du sport le plus populaire de la région d’où la dénomination du tournoi de l’intégration. Les huit pays sont répartis en deux groupes  de quatre. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés directement pour la finale.

La compétition se joue sur un rythme très élevée avec  13 matches  en sept jours. Le stade de Kégué accueillera des rencontres tous les jours.  La dernière spécificité concerne la règle des changements, les équipes ont exceptionnellement droit à  quatre remplacements au lieu de trois comme souvent dans les grandes compétitions. La Côte d’ivoire (2007 et 2008) et le Sénégal (2009 et 2011) sont les recordmans de victoires finales. Le Niger en 2011 et le Burkina Faso en 2013 compte un triomphe chacun.

Le Bénin , le Mali et le Niger ont chacun perdu deux finales lors des six premières éditions.

Le Burkina Faso est le champion en titre, les Etalons avaient battu le Bénin en finale à Abidjan en 2013 aux tirs aux buts. En 2014 la compétition avait été reporté à cause de l’épidemie Ebola et en 2015 aucune nouvelle des organisateurs.

Les affiches du jour

En ouverture les Eperviers du Togo joueront contre le Mali à 15h TU puis à 17h30 le Niger affronte la Côte d’ivoire dans le groupe A. Les deux matches se jouent sur le stade de Kégué.

Les Ecureuils entreront en lice demain contre la Guinée-Bissau à 17h30, un peu plutôt à 15h , le Burkina Faso jouera contre le Sénégal dans le groupe B.

Géraud Viwami

 

Ecureuils : les débuts de la préparation pour l’Uemoa.

Les Ecureuils locaux ont entamé ce lundi matin au stade Mathieu Kérékou la première phase de la préparation de la 7e édition du tournoi de l’Uemoa qui se jouera à Lomé le mois prochain.

Sous la houlette du staff conduit  par le sélectionneur Mathias Déguénon , le groupe des Ecureuils locaux a entamé la phase initiale de son programme de préparation. 28 joueurs évoluant sur les 32 convoqués étaient présents. Les quatre évoluant à l’étranger rejoindront le groupe lors des prochaines phases de la préparation. Cette première phase sera ponctuée par un match amical le 26 octobre prochain contre les Buffles.  Déguénon et son staff réduiront l’effectif avant d’entamer la seconde phase de la préparation. La seconde phase se fera entre le 31 octobre et le 4 novembre et sera conclu par un autre match amical dont l’adversaire reste à déterminer. Enfin la dernière phase se fera à compter du 5 novembre jusqu’au départ pour le tournoi au Togo.

Pour rappel, la liste finale pour le tournoi qui se jouera à Lomé du 26 novembre au 3 décembre prochaine sera constituée de 20 joueurs et la compétition est exclusivement réservée aux joueurs évoluant uniquement dans les huit championnats de l’Uemoa  (Bénin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Guinée Bissau, Mali , Niger, Sénégal et Togo). Lors de la dernière édition à Abidjan en 2013, le Bénin avait échoué en finale aux tirs aux buts contre le Burkina Faso.

Géraud Viwami

Photo : les trois membres du staff de la gauche vers la droite (Marcel Kouton , entraîneur des gardiens, Bruno Goudjo , adjoint  et Mathias Déguénon , sélectionneur)

Liste des 32  retenus

Gardiens.
Christophe Aifimi (As Tanda/Côte d’ivoire), Judicael Agbokou (Energie), Steve Glodjinon (JA Cotonou) , Marcel Dandjinou (Esae)

Défenseurs 
Apollinaire Danvidé (As Douanes/Niger), Nabil Yarou (Aspac), Hervé Quenum (Requins), Eric Tossavi (Énergie) , Antonin Kassa (Aspac) , Rodrigue Gbetokpanou (Énergie) ,Charles Tiesso (Buffles), Dine Koukpere (JA Cotonou) , Ismael Orou (Aspac), Romuald Bantanvi (Hodio)

Milieux 
Arsène Loko (Africa Sports/Côte d’ivoire) , Ferdinand Azinsou, Mama Seibou (Aspac) , Pacifique Gbaguidi (Énergie) , Ireke Agonhossou (JA Cotonou) , Yaossa Fousseni (Uss Krake) , Waris Aboky (JA Cotonou) , Arnaud Kassa (Esae), Agnide Osseni (Uss Krake), Jean-Marie (Énergie) , Rodrigue Kossi (Buffles) , Moise Tegaou (Panthère)
Attaquants 
Marcellin Koukpo (Énergie), Roméo Ahovey (As Police) , Joëyl Sogbo (Gbikinti/Togo) Ghyslain Debouto (Uac), Briciano Kouthon (Aspac)

Coach : Mathias Deguenon

Tournoi de l’Uemoa : retour de la compétition en novembre prochain

La 7e édition du tournoi de l’Uemoa aura finalement lieu en novembre prochain après deux éditions avortées.

Initié par l’Union monétaire des états ouest africains, le tournoi offre l’opportunité aux sélections A’ de s’illustrer pendant une semaine de compétition. Réservé uniquement aux joueurs évoluant sur le territoire africain, le tournoi a déjà révélé plusieurs talents, comme le béninois Saturnin Allagbé (Niort), le nigérien Moussa Maazou (AC Ajaccio) ou encore le malien Tiécoro Keita (Paris Fc) lors des éditions précédentes.

La dernière édition remonte à Abidjan en 2013, les Ecureuils avaient perdu en finale aux tirs aux buts face au Mali.
L’édition suivante devrait se jouer en 2014 dans la capitale togolaise mais elle a été avortée à cause des risques sanitaires liés à l’épidémie de la fièvre Ebola. En 2015 le tournoi n’a pas été organisé.

Ce sera finalement en 2016 que Lomé abritera la compétition. L’annonce a été faite cette semaine même au pays de Faure Gnassingbé à la sortie d’une séance de travail entre la commission chargé du sport à l’Uemoa et le ministre des sports togolais Guy Lorenzo. Elle regroupera les huit pays de l’espace Uemoa : Bénin, Burkina Faso, Cote d’ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Togo, Sénégal.

Géraud Viwami

Décembre 2009-2014 / 5 ans d’anniversaire : Bjfoot, la vraie histoire…

alodo sports et étoile d'agla soutiennent bjfoot.com
alodo sports et étoile d’agla soutiennent bjfoot.com

alodo sport soutient bjfoot!Durant ce mois de décembre, qui est celui de notre anniversaire, ou de nos anniversaires (5 ans de bjfoot.com, 10 ans de aubayskyblog.com), nous vous racontons notre histoire. Et espérons aussi vos messages !

C’est en 2004 que le premier blog actualisé quotidiennement sur le foot béninois a été créé. Le but étant, à la base, de sauvegarder sur internet des articles parus dans le journal pour lequel je travaillais. Des erreurs techniques sont survenues avec la suppression de fichiers (textes et photos) alors que j’avais des articles à publier. Suite à cela, j’ai donc commencé à me demander comment faire pour que n’importe quel collègue, par erreur ne supprime plus des fichiers, pour toujours. L’idée d’un blog a ainsi germé. La plate-forme n’a pas été facile à trouver. Pendant 3 mois, j’y ai réfléchi. Et enfin j’ai choisi skyblog. www.aubay.skyblog.com (aujourd’hui : www.aubay.skyrock.com ) est né en décembre 2014. Le premier article faisait le bilan de l’année des Ecureuils. Titre « Bilan 2004 de l’équipe nationale de football : Huit matches, 0 victoire : les Ecureuils au creux de la vague ».

C’était du « Tout info » avec comme sujet principal, les footballeurs béninois évoluant à l’étranger. Le blog avait donc une simple mission première : stocker des infos. Le but n’était pas forcément des visiteurs !

Mais après la Can 2005 des moins de 20 ans organisé par le Bénin, et mes premières apparitions dans les émissions tv Ortb en 2006, il n’était plus possible de priver autant de gens d’un accès illimité et permanent à des infos sur le foot béninois. Cette période de plus d’un an a marqué un tournant. Les visites ont commencé à s’accumuler et au fil des mois, et des années, de vraies relations se sont tissées avec les lecteurs assidus et sains. Beaucoup m’ont posé des questions et m’ont orienté et soutenu dans mon travail. D’autres ont fait autrement.

Les plus proches sont devenus Quentin Hoffmann, basé en France dans le temps… dont le pseudo « trogenti béninois » m’a marqué. J’ai donc commencé à échanger avec lu qui a découvert le blog grâce à Abou Maïga. Et puis, un jour, un étudiant béninois vivant au Maroc, Lookman a commencé à commenter les articles. Le Bénin allait jouer un match amical, sous Michel Dussuyer, contre le Maroc. Lookman et ses amis y étaient et m’avaient envoyé de nombreuses photos. Même si notre plan initial était de mettre les photos au fil du match, en live. Cet album-photos fut un franc-succès.

En 2009, alors que le blog est dans sa 5e année, Lookman va me proposer de passer à un format « site web ». J’avoue que comme beaucoup de lecteurs du blog, j’ai eu du mal à m’adapter à cette idée. Pendant 2 ans j’ai continué à alimenter les deux.

On a donc décidé du nom, du logo etc. Et www.bjfoot.com est né. C’était juste avant la Can 2010 en Angola. Les Ecureuils étaient en stage à Lomé et évidemment j’y étais. A coup de photos et d’articles, nous avons lancé le site et dans la foulée avec les premiers « live text » sur des matches des Ecureuils du Bénin. La Can 2010 a été une excellente rampe de lancement pour cette nouvelle aventure.

Et puis arriva Géraud. Sa connaissance de l’environnement du football a permis de maintenir un très bon niveau de couverture des événements même quand je me fais discret ou quand je suis occupé sur d’autres fronts. Géraud est aujourd’hui celui qui produit le plus d’articles sur le site, dans l’esprit bjfoot. Seul un activisme passionné peut permettre à nos sports béninois d’être exposés…Vivement que ça continue!

 

Pour accéder à 10 ans d’archives sur le foot béninois cliquez www.aubay.skyrock.com !

Le blog en date et chiffres : Création le 26/12/2004 à 13:35 – Total des visites : 149 113 visites (les visites ont continué depuis 5 ans malgré que bjfoot.com existe)

  • 5 230 articles – 1 822 commentaires

Photo: Aubay , lors de la réception du prix du meilleur journaliste de la presse écrite en en 2012

Uemoa : les 23 Ecureuils retenus pour la deuxième phase préparation 

Les Ecureuils locaux ont débuté cette semaine, la deuxième  phase de la préparation du tournoi de l’Uemoa prévu au Togo (22-27 novembre). Ulrich Alohoutadé, le sélectionneur A’, a réduit son groupe 23 joueurs. A l’issue de cette phase de préparation qui sera ponctuée par un match amical international contre le Nigéria, il sortira la liste définitive  des  20 joueurs invités à prendre part à la phase finale du tournoi.

Dans cette pré-liste, on note la présence de trois joueurs évoluant dans la sous-région, le défenseur Danvidé et l’attaquant Dognon de l’As Douane du Niger et le milieu offensif Raimi d’Onze Créateurs au Mali. Les néo-internationaux A , les défenseurs ,Tossavi, Sossa et Oré sont logiquement présents. Il y a également le retour de plusieurs ex-internationaux U-20 qui étaient à la Can 2013 en Algérie, comme l’arrière gauche Kassa (photo) , l’arrière Fousséni  et le défenseur central Yarou.

 

Gardiens : Sheyi Damilola (Ayéma) , Steve Glodjinon (Energie)

Défenseurs :  Eric Tossavi (Avrankou), Lazadi Fousséni (Aspac) , Nabil Yarou (Aspac), Fortuné Oré (Uss Kraké) , Shams-Dine Choana , Didier Sossa (Uss Kraké), Appolinaire Danvidé (As Douane/Niger) , Antonin Kassa (Energie)

Milieux : Akim Oladjidé (As Police) , Louis Iréké Agonhossou  (Energie) , Joel Bonou (Onze Créateurs), Thomas Viza (As Tonnerres), Kola Raimi (Onze Créateurs/Mali) , André Honfo (Dragons), Paterne Kokou , Francis Salami

Attaquants : Idrissou Bakary (Ayéma) , Marcellin Koukpo (Energie) , Nicolas Dognon (As Douane/Niger),

 

Géraud Viwami

Uemoa: Bénin – Sénégal : Tamou et Allagbé , les points forts

 

A quelques heures de son entrée en lice dans la sixième édition du tournoi de l’Uemoa, les Ecureuils ont rallié Abidjan depuis vendredi. Dans ce match d’entame qui sera déterminant le Bénin peut compter sur deux points forts son gardien Saturnin Allagbé et le meilleur buteur du championnat Affissou Tamou.

 

 

Allagbé : Le gardien du temple !

Les sélections nationales n’ont plus aucun secret  pour lui à 18 ans il est déjà titulaire dans les buts des A. Saturnin Allagbé (1.91m) le dernier rempart n’est est pas un comme les autres. Très suivi par les recruteurs depuis sa prestation remarquée à la dernière Can junior, le gardien formé à Tanéka reste concentré sur son tournoi « J’ai déjà été remplaçant sur deux tournois à Niamey et à Dakar celui-ci sera comme une grande première pour moi et je serai à cent pour cent. Je sais qu’il y a des gens qui seront là pour me superviser certainement mais je ne perdrai pas de vue ma mission première »  Sa lucidité n’étonne plus  avec son éclosion précoce. De 2009 à 2013 il est passé du rang de simple numéro 2 à celui de cadre de  son club l’Aspac qu’il a fièrement mené à deux titres de champions du Bénin en 2010 et en 2012. Il a presque tout prouvé dans le championnat local dont il est le gardien le plus régulier sur les trois dernières saisons. Son assurance, ses détentes et ses arrêts réflexes seront l’un des atouts premiers de l’équipe béninoise dans ce tournoi. Les Ecureuils peuvent compter sur Allagbé. Premier test  ce dimanche après-midi à 14h temps universel. Rencontre à suivre en direct sur Bjfoot.com

Tamou : ça va vite et ça marque !

« Je veux prendre du plaisir, être à mon meilleur niveau, surprendre les adversaires » c’est  dans cet état d’esprit de conquérant qu’Affissou Tamou (photo) compte aborder son premier tournoi avec la sélection nationale béninoise. Meilleur révélation du championnat national cette saison dont il a fini meilleur buteur avec 10 réalisations sous les couleurs du Mogas. Tamou a déjà bien la tête dans son tournoi «  Nous avons eu une bonne préparation, c’est vrai que je n’ai pas marqué en préparation mais l’essentiel c’était dans les bonnes choses réalisées. Ça va se débloquer dans le tournoi parce que j’ai très faim ». Explosif et dribleur, ses appels en profondeurs et ses accélérations laissent peu de chance aux adversaires. Polyvalent, il peut évoluer sur tout le front de l’attaque. Dans le 4-4-2 de Moussa Latoundji , Tamou est souvent positionné à droite en position d’ailier « J’ai déjà mes repères à poste là , même en club je jouais régulièrement là ça m’empêchait pas d’être efficace, dès que je sens le jeu ça va » Tamou sera sans aucun doute le joueur le plus suivi pendant ce tournoi. A l’été dernier  il avait été très proche  d’un club marocain. Des français également sont venus aux renseignements « mon boulot c’est sur le terrain. J’espère que  d’ici là les choses seront conclues mais en attendant je dois réaliser un tournoi c’est mon objectif ».  Il connait sa mission les sénégalais sont prévenus !