Perf’ des béninois : Niort peut remercier Allagbé, Imorou brille, Sogbo passeur, Counou termine avec le brassard et les débuts de Sèssegnon à Montpellier

Retrouvez chaque lundi le maximum d’infos sur l’actualité des footballeurs béninois à l’étranger. A la une : comme faits marquants, en France Saturnin Allagbé énorme contre Orléans a signé son quatrième match de la saison sans encaisser en Ligue 2. En Ligue 1, l’arrière gauche Emmanuel Imorou aussi a rendu une copie très propre contre Toulouse pendant que Stéphane Sèssegnon débutait avec Montpellier. Au Togo, l’attaquant Joël Sogbo de Gbikinti Bassar s’est signalé avec une passe décisive. Enfin au Nigéria pour la dernière sortie de la saison , le défenseur international béninois Paterne Counou a hérité du brassard.Point global.

Les Tops : Allagbé monstrueux, Sogbo passeur, Imorou brillant , Sèssegnon retrouve la Ligue 1

Vendredi en Ligue 2 française, Niort de Saturnin Allagbé (22 ans) recevait Orléans et s’est imposé 1-0 pour sa deuxième victoire consécutive de la saison. Le gardien béninois a sauvé la mise à plusieurs reprises face aux orléanais en signant des arrêts décisifs à la 25e, 36e et 68e minute. Son quatrième match de la saison sans encaisser, dont trois d’affillée. La prestation d’Allagbé a tellement impressionné le coach adverse Olivier Frappolli , qui a reconnu la qualité du match de l’ancien portuaire « il y a un joueur qui sort du lot , c’est le gardien Allagbé ». Bravo « Le chat »

Samedi, en Ligue 1 Caen a décroché succès utile contre Toulouse 1-0 mais à noter la très bonne prestation d’Emmanuel Imorou (28 ans) dans son couloir gauche. Entre montées tranchantes et interventions défensives propres, l’international béninois a été logiquement retenu dans l’équipe type de la journée par FranceFootball avec une note de 6/10.

Pendant ce temps à Stéphane Sèssegnon (32 ans) a fait son retour sur les pelouses de Ligue sous le maillot de Montpellier. Le capitaine des Ecureuils est entré en jeu à la 81e minute mais les héraultais ont concédé un triste match nul 3-3 après avoir longtemps mené au score. Sa dernière apparition en Ligue 1 remontait au 18 décembre 2010 (PSG – Monaco 2-2)

Enfin dimanche, au Togo, à l’occasion de la 5e journée, Gbikinti de Bassar poursuit avec son excellent début de saison avec son attaquant béninois Joel Sogbo (18 ans) . Les lions ont battu Agaza 2-1 à domicile. Menés dans un premier temps, ils ont égalisé par à la 45e grâce à Panawé Taboulsouna qui a profité d’un joli service de Sogbo pour sa première passe décisive de la saison. Gbikinti a pris seule la tête du championnat avec 11 points avant la trêve internationale.

Enfin au Nigéria, c’était dans la dernière journée, Akwa United, déjà assuré de son maintien a perdu à domicile mais il y a un homme heureux, Paterne Counou (22 ans) qui avait arboré le brassard de capitaine pour la première fois de la saison. Une belle marque de confiance pour l’international béninois qui confirme son statut au sein du club qui sera encore dans l’élite nigériane la saison prochaine.

La vidéo : Les parades d’Allagbé avec Niort

Géraud Viwami

LE TABLEAU DES STATS

Algérie
D1-J6
Tadjenanet – CR Belouizdad 1-2
Entré en jeu : Mohamed Aoudou, attaquant, 75e minute (CRB)
Stat : 04 matches / 1 but
Classement : 8e /16 : CR Belouizdad 7 points
Angleterre
Championship (D2)- J11
Preston NE – Aston Villa 2-0
Entré en jeu : Rudy Gestede, attaquant, 46e minute (Aston Villa)
Stat : 9 matches /3 buts
Classement : 17e /24 : Aston Villa 10 points

League Two (D4)- J11
Cambridge – Accrintgton Stanley 2-1
Titulaire : Romuald Boco, milieu offensif, 90 minutes (Accrington)
Stat : 10 matches / 3 buts
Classement : 12e /24 : Accrington 15 points
Autriche
D2-J12
Austria Lustenau – Floridsdorfer 1-1
Entré en jeu: Jodel Dossou, ailier 55e minute (A. Lustenau)
Stat : 10 matches / 1 but
Classement : 3e /10 : Austria Lustenau 22 points
Arabie Saoudite
D2-J5
Al Tae’ee – Dhamak 1-2
Entré en jeu : Abdel Fadel Suanon, attaquant, 65e minute (Dhamak)
Stats saison : 3 matches / 1 but
Classement : 3e /16 : Dhamak 10 points
Belgique
D2 –J8
Union Saint-Gilloise – Tubize 0-1
Titulaire : Yannick Aguémon, milieu offensif, 62 minutes (Saint-Gilloise)
Stats : 8 matches / 1 but
Classement : 3e / 8: Saint-Gilloise 8 points

France
Ligue 1- J8
Dijon – Montpellier 3-3
Titulaire : Steve Mounié 81 minutes (Montpellier),
Entré en jeu : Stéphane Sèssegnon , 81e minute (Montpellier),
Stats : Mounié 6 matches / 1 but, Sèssegnon 1 match
Classement : 17e /20 : Montpellier 7 points,

Caen – Toulouse 1-0
Titulaire : Emmanuel Imorou , arrière gauche ,90 minutes
Non entré en jeu : Jordan Adéoti,
Stat : Imorou 6 matches, Adeoti 3 matches
Classement : 13e/20 : Caen 10 points.

Ligue 2 –J10
Niort – Orléans 1-0
Titulaires : Saturnin Allagbé, gardien ,90 minutes. David Kiki, arrière gauche, 90 minutes, (Niort)
Entré en jeu : David Djigla, ailier, 63e minute (Niort)
Stat : Djigla 8 matches/ 1 but. Allagbé 10 matches, 4 clean sheet, Kiki 4 matches
Classement : 15e /20: Niort 11 points.

Tours – Gazélec Ajaccio 0-3
Titulaire : Cédric Hountondji , défenseur central, 90 minutes. (Gazélec Ajaccio)
Stats : Hountondji 10 matches
Classement : 9e/20 : Gazélec Ajaccio 14 points

Amiens – Troyes 0-1
Titulaires : Khaled Adénon défenseur central 90 minutes,
Entré en jeu : Jonathan Tinhan , attaquant , 73e minute
Stats : Adénon 9 matches. Tinhan 9 matches/ 5 buts
Classement : 3e /18 : Amiens 18 points

Nigéria
D1-J36
Plateau United – Hearthland 1-1
Titulaire : Junior Salomon, défenseur central, 90 minutes, (Plateau United)
Stat : Salomon, 32 matches/ 2 buts
Classement : 12e/20 : Plateau Utd 49 points

MFM – Ifeanyi Uba 1-0
Titulaire : Isaac Louté , arrière gauche, 90 minutes, (Akwa)
Stat : Louté, 28 matches/ 4 buts
Classement : 4e/20 : Ifeanyi Uba 56 points

Akwa United – Rivers United 1-2
Titulaire : Paterne Counou , défenseur central, 90 minutes, (Akwa)
Stat : Counou, 29 matches
Classement : 14e/20 : Akwa 47 points

Slovaquie
D1-J11
Spartak Trnava – Zlate Moravce 0-1
Titulaire : Babatoundé Bello, milieu offensif, 90 minute (S. Trnava)
Stats saison : 9 matches / 1 but
Classement : 5e/12 : S. Trnava 17 points
Togo
D1- J5
Gbikinti Bassar – Agaza 2-1
Entré en jeu : Joël Sogbo, attaquant, 90e minute
Stat : 5 matches / 1 but/ 1 passe
Classement : 1er /14 : Gbikinti 11 Points

Turquie
D2-J6
Balikesirspor – Sanluiafarspor 0-0
Titulaire : Michael Poté, attaquant. 90 minutes.
Stat : 6 matches / 2 buts
Classement : 11e/18 : Adana Dermispor 7 points

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

Saint-Malo : On a retrouvé Abou Maiga

Copain de Stéphane Sèssegnon , ils ont débarqué à Créteil ensemble à l’été 2004, une dizaine d’année plus tard ,  Abou Maiga fait son temps en CFA à l’US Saint Malo. Avec ses amis amateurs, l’ancien buteur des Requins n’est pas passé loin d’un exploit hier en huitième de finale de Coupe de France. On a retrouvé Abou Maiga.

 

Abou Maiga était le seul international béninois encore en lice en coupe de France, son club Saint-Malo a réussi à se hisser jusqu’en huitième de finale. Un petit exploit pour un club amateur. L’histoire aurait été encore plus belle s’il avait accédé aux quarts. Hélas, Saint-Malo s’est incliné de justesse 2-1 face au Gazélec Ajaccio (Ligue 1). Titulaire, hier Maiga a disputé 75 minutes de jeu sans être vraiment décisif comme autour précédent. L’ancien cristolien a quand même porté son équipe avec ses trois buts  inscrit dans cette  compétition lors des tours précédents.

Maiga brille autant en championnat

Avec 13 buts, il domine le bal des buteurs de son  groupe en CFA. C’est grâce à lui que Saint-Malo, où il dispute sa quatrième saison,  est 6e  avec   44 unités  et tutoie le haut de tableau. Mais ils sont loin du leader Concarneau et ses 54 points après 17 journées de Compétition.

 

Un vrai gâchis !

Il a signé professionnel  à l’été 2004, à 20 piges à peine  avec Stéphane Sèssegnon , son copain avec qui il a tout vécu quelques années plutôt sous les couleurs du mythique club des Requins à Cotonou. Attaquant longiligne et joueur de surface, il était annoncé comme un futur finisseur. Maiga a mis du temps à confirmer ses qualités de buteurs à Créteil en Ligue 2, il ne jouera que 8 matches lors de ses deux premières saisons.  Derrière le club sera relégué en National à l’été 2008, Maiga va porter l’attaque cristolienne en devenant titulaire indiscutable. En deuxième saisons il aligne 48 apparitions pour 8 buts seulement.

Contre toute attente, il va s’offrir une petite pige au Qatar entre 2010 et 2012 avant de revenir en CFA en France. En passant notamment Locminé avant de rejoindre l’US Saint-Malo  depuis 2012 sans vraiment accrocher un meilleur challenge sportif.

Ancien espoir  des Ecureuils

Maiga dans ses plus années formait avec Razak Omotoyossi, ils ont mené les Ecureuils juniors en demi-finale de la CAN 2005 organisé à Cotonou. Puis lors du Mondial de la catégorie en Hollande la même année.

Si Omotoyossi a su percer chez les A en devenant le meilleur buteur en activité des Ecureuils, Maiga n’a pas connu le même succès. Malgré sa complicité affichée sur et en dehors du terrain avec Sèssegnon. L’attaquant s’est même fait la triste réputation de « gâcheur » d’occasions. Une carrière internationale en dent de scie, même s’il a participé à la CAN 2008 au Ghana, Maiga n’a pas confirmé les prouesses réalisées chez les juniors. Chez les A il n’aura marqué que 4 buts en une trentaine de sélection dont la dernière remonte à juin 2013 contre le Mali. Il restera un eternel espoir !

 

A 30 balais,  Maiga s’est fait une belle réputation sur les pelouses de CFA mais pourrait-il aller plus haut ? Et si c’était une maturité tardive, Maiga intéresse plusieurs clubs National qui ont déjà coché son nom pour la prochaine saison.

IMG_20160210_213530

Interpellé sur Twitter récemment par internaute nommé Mister Jipi alors Guest sur le commentaire des béninois le réseau social, nous avions bien retrouvé Abou Maiga.

 

Géraud Viwami

Ecureuils : Le groupe (presque) complet s’est déjà entrainé

Hormis Stéphane Sèssegnon et Mouri Ogounbiyi qui devrait rejoindre le groupe ce soir tout le reste a déjà foulé la pelouse du stade de l’amitié de Kouhounou pour la première séance d’entrainement. Rappelons que Djigla et Imorou ont déjà déclaré forfaits quand à Adéoti et Koukou ils sont tous deux suspendus pour cumul de cartons jaunes.

Le groupe  actualisé

Gardiens

Saturnin Allagbé (Aspac), Steev Glodjinon  (Uss Kraké), Josiasse Sèssou (Mogas)

défenseurs 

Fousséni Lazadi (Aspac), Rédah Johnson (Sheffield Wednesday/Angleterre) , Nana Nafiou (Aso Chlef/Algérie), Anicet Adjamossi (Locminé/France) , Seidou Barazé (Hassania d’Agadir/Maroc), Oscar Olou (Romorantin/France)

Milieux

Mama Séibou (Uss Kraké) , Seidath Tchomogo (Panthères), William Dassagaté (Mogas) , Djibril Naim (As Police) , Stéphane Sèssegnon (Westbromwich Albion/Angleterre) , Mouri Ogounbiyi (Nimes/France) , Bello Babatundé (MSK Zillina/Slovaquie) Jodel Dossou  (Club Africain/Tunisie).

Attaquants

Rudy Gestede (Cardiff/Angleterre) , Michael Poté (Dynamo Dresden/Allemagne) , Mohammed Aoudou (JS Saoura/Algérie), Razak Omotoyossi (Syrianska/Suède)

Ecureuils: David Djigla ne sera pas là pour le Rwanda

David Djigla (18 ans) sera absent contre le Rwanda. La nouvelle pépite des girondins de Bordeaux ne sera pas présent à Porto-Novo pour la dernière sortie des éliminatoires 2014 avec les Ecureuils du Bénin.
Aucune raison officielle n’a encore été évoqué pour expliquer son forfait.
Pour rappel Djigla a connu sa première et unique sélection en juin 2012 sous Manuel Amoros contre le Rwanda alors qu’il avait a peine 17 ans et qu’il jouait encore à Onze Créateurs en D2 béninoise.

Mondial 2014 : Le Bénin pourrait perdre trois points au profit du Mali

Anjorin Moucharafou , la taupe ?

Le bénin pourrait être rattrapé par la patrouille de la Fifa dans le cadre des nouveaux critères de qualifications de joueurs naturalisés. Le Mali a porté plainte contre Arsène Menessou et Fabien Farnolle et la mèche aurait été vendu aux maliens par Anjorin Moucharafou. Situation.

L’affaire des réserves formulées par la Fédération malienne de football alimente actuellement la scène sportive. En effet, celle-ci a saisi la Fédération internationale de football sur la participation du gardien Fabien Farnolle et du joueur Menessou au match Bénin-Mali du 2 juin 2012, ainsi que celle de l’attaquant Medie Kagere à la rencontre Rwanda-Bénin, du 9 juin 2013. Tous les Algériens en parlent. D’ailleurs, beaucoup sont même préoccupés par cette affaire, car on craint que les Aigles du Mali bénéficient des trois points du match face au Bénin. Si tel est le cas, les Verts n’auront qu’un point d’avance sur les Maliens, et le match du 6 septembre constituera la finale du groupe. Concernant cette affaire, un nouveau détail nous est parvenu, et quel détail ! Il s’agit de la manière avec laquelle l’information est parvenue chez les responsables de la Fédération malienne. En effet, un journaliste malien proche de la fédération, que nous avons eu hier au bout du fil, s’est lâché en nous racontant les détails troublants de cette affaire qui vire carrément au scandale : «Il faut savoir que les réserves formulées contre les deux joueurs du Bénin, le gardien Farnolle et le joueur Menessou, sont bel et bien fondées, contrairement à ce que disent les journalistes algériens. On est confiants d’avoir les trois points du match contre le Bénin, c’est sûr.» Et d’ajouter le détail troublant : «On est vraiment sûrs de nous. On a eu l’information de Moucharafou en personne.» Ce détail bouleversant nous a conduits à essayer d’avoir plus d’informations. Notre source révèle par la suite : «Oui, c’est Moucharafou. Il a balancé l’information à l’un de nos joueurs professionnels évoluant à l’étranger.»

«Le président de la fédération béninoise aurait encaissé une grosse somme d’argent en contrepartie»

Moucharafou a vendu l’information, cela paraît quand même bizarre, lui qui avait donné sa parole d’homme à Raouraoua le 9 juin dernier, à Cotonou, pour jouer le jeu à fond à Bamako face aux Maliens. Finalement, il avait tenu parole, tout en jouant le double jeu. Dans ce même registre, notre source proche de la Fédération malienne nous révèle comment Moucharafou a balancé l’information : «Oui, je suis sûr de ce que je vous dis. Moucharafou a balancé l’information à un joueur professionnel malien. Ce dernier, bien fortuné, a payé une somme colossale à Moucharafou en contrepartie, ce qui relancera carrément le Mali dans la course pour la qualification aux barrages du Mondial.» Interrogé sur l’identité du joueur et le coût de cette information précieuse, notre source s’est excusée : «Je suis désolé, je vous ai donné suffisamment d’informations. Je ne peux rien vous dire de plus.»

Le joueur pourrait être Seydou Keïta

A travers cette enquête que nous avons menée hier, il se pourrait que ce soit le joueur Seydou Keïta qui a versé cette somme colossale à Anjorin Moucharafou, le président de la Fédération béninoise de football. D’après les informations que nous avons eues auprès de certains journalistes maliens sur les relations des joueurs avec la fédération, notamment leur attachement aux Aigles, on nous a fait savoir que ça ne pourrait être que Seydou Keïta très attaché à l’Equipe malienne, et plus nationaliste par rapport aux autres joueurs. Donc, il y a de très fortes chances que ce soit lui.

Moucharafou joue double jeu pour gagner l’estime de toutes les parties
Récemment, nous avons cité Manuel Amoros qui aurait vendu la mèche aux Maliens. En effet, Amoros a bel et bien communiqué l’information à ses amis de la Fédération malienne, mais sans pour autant savoir que son ancien président, puisqu’il n’est plus sélectionneur des Ecureuils, ait déjà communiqué l’information moyennant une somme colossale. Quant à Moucharafou, il veut gagner les deux parties. A travers les déclarations faites au Buteur, il veut gagner l’estime des Algériens, particulièrement de Mohamed Raouraoua, après avoir surtout réussi à accrocher le Mali chez lui. Entre-temps, il a eu celle des Maliens, en leur vendant une information de taille qui va les relancer dans la course pour la qualification aux barrages.

La FIFA rendra son verdict d’ici au 1er août

Selon les informations en notre possession, le dossier du Mali se trouve sur le bureau du secrétariat de la FIFA. Cette affaire sera traitée dans les tous prochains jours. Selon les mêmes informations, la plus haute instance footballistique rendra son verdict au plus tard le 1er août. Une chose est sûre, c’est qu’on le saura bien avant le match Algérie-Mali, du 6 septembre prochain.
(Lebuteur.com)

Amoros mis à l’écart par Anjorin

Au lendemain de la défaite des écureuils face à l’équipe nationale d’Algérie, nous apprenons la mise à l’écart du sélectionneur Manuel Amoros par le président de la FBF Anjorin Moucharaf. C’est Oumar Tchomogo et Jonas Bidé qui vont conduire les Ecureuils dimanche prochain a Bamako. La décision est intervenue en fin de journee à Porto-Novo, dans le camp de base des Ecureuils.

Manuel Amoros annoncé à la Js Kabylie aurait deposé, selon plusieurs sources, sa démission. Il réclamerait selon certaines sources, trois mois de salaires. Cette mise à l’écart pour un match de qualification à la CM est donc une aubaine pour le technicien francais qui pourra non seulement filer en Algérie, mais par la même intenter un procès contre la fédération béninoise auprès des institutions de la Fifa.

Qualifications Coupe du monde 2014 – Groupe H : La liste complète de l’équipe

Gardiens: Fabien Farnolle (Clermont, France), Guillaume Bemenou (Chambéry, France), Saturnin Allagbe (ASPAC Cotonou), Steve Glodjinon (USS Kraké)

 

Defenseurs: Arsène Ménessou (La Louvière Centre, Belgique), Anicet Adjamossi (Locminé, France), Emmanuel Imorou (Clermont, France), Junior Salomon (Seme Krake), Femi Adjayi (JA Plateau), Fousséni Lazadi (ASPAC), Jordan Adéoti (Laval, France), Vincent Fanou (ASPAC Cotonou), Seidou Baraze (Mogas 90), Nana Nafiou (ASPAC Cotonou)

 

Milieux: Djiman Koukou (Niort, France), Stephane Sessegnon (Sunderland, England), Pascal Angan (CR Belouizdad), Romuald Boco (Accrington Stanley, England), Seidah Tchomogo (Panthères FC), William Dassagaté (Mogas 90), Mouri Ogunbiyi (Nimes, France), Jodel Dossou (Club Africain, Tunisie), Cédric Corea (AS Dragons), Dider Sossa (Dragons), David Djigla (Onze Createur)

 

Attaquants: Bello Babatoundé (MŠK Žilina, Slovaquie), Abou Maïga (US Saint-Malo, France), Mohamed Aoudou (COD Meknès, Maroc), Rudy Gestede (Cardiff City, Angleterre), Razak Omotoyossi (-), Antonin Oussou (AS Oussou Saka)

Ecureuils : Les rendez-vous de juin

Qualifications Coupe du monde 2014 – Groupe H 

Match Score
2 juin 2012 0 h 00 min Blida
Algérie Rwanda

4 - 0

3 juin 2012 0 h 00 min Cotonou
Bénin Mali

1 - 0

Classement du groupe H

Pos   Equipe J G N D PCT Pts Derniers 5 matchs
0 Logo Bénin 3 1 1 1 0.5 0       
0 Logo Mali 3 2 0 1 0.667 0       
0 Logo Algérie 3 2 0 1 0.667 0       
0 Logo Rwanda 3 0 1 2 0.167 0       

Championnat d’Afrique des nations (Chan)

21/06/2013  Bénin – Ghana

 

 

Qualifications Coupe du monde 2014 – Groupe H : Amoros, le tournant

 

Il y a un an, on lui a reproché d’avoir eu un groupe restreint, un peu juste où parfois des joueurs blessés comme Wisdom Aka s’installaient sur le banc de touche. Il semble avoir tiré leçon. Cette fois-ci, il lui sera reproché d’avoir un groupe trop important pour quelqu’un qui a passé 18 mois à la tête des Ecureuils. Et qui sait que 23 joueurs auraient été suffisants pour peaufiner, affiner des automatismes nécessaires pour deux matches cruciaux.

Une chose est sure, en ratant la coupe d’Afrique des nations, le sélectionneur s’est mis à dos le président de la fédération béninoise de football. Manuel Amoros aux commandes depuis 18 mois, est proche de la fin de son bail de deux ans, et est bien à la croisée des chemins. S’il ne peut sauver complètement sa tête, il lui restera juste à se faire une réputation face à deux grands adversaires pour mieux rebondir, dans six mois, à la fin de son contrat au Bénin. Une qualification pour le mondial étant bien hypothétique, il sait qu’à défaut d’atteindre la ligne d’arrivée, il doit négocier les deux virages d’un difficile tournant.

Qualifications Coupe du monde 2014 – Groupe H : A 23, c’est studieux, à 30, c’est la kermesse ?

 

Le technicien français a tenté à maintes reprises, au lendemain de la défaite 1-3 à Blida en Algérie de défendre son bilan. Il va falloir désormais regarder devant. Et on y est. En convoquant un groupe de 30 joueurs, paritaire entre expatriés et locaux, il a envoyé un signal sur sa connaissance du football national. Mais attention, peut-on bâtir un collectif avec 30 joueurs à l’entraînement ? Peut-être. Mais peut-on créer une ambiance studieuse avec 30 joueurs dans un hôtel où les visiteurs et visiteuses peuvent passer entre les mailles des filets de sécurité? Pas sûr. A 23, c’est déjà difficile de canaliser les tendances festives de joueurs en vacances. C’est donc une sélection à deux vitesses où en réalité 18 ou 20 joueurs sont réellement concernés, le reste faisant le décor.

A 30 joueurs dans un hôtel, ce pourrait être une kermesse. Un mini-bordel où les soirées arrosées peuvent plomber l’essentiel…comme l’année dernière. Au lendemain de la victoire face au Mali, l’équipe était l’ombre d’elle-même pour la suite. C’est face au Rwanda et à l’Ethiopie que cela s’est ressenti.

Qualifications Coupe du monde 2014 – Groupe H : Une équipe parfois capable du meilleur…

 

Sur leurs installations, les Ecureuils du Bénin ont déjà su dominer l’Angola, la Zambie, faire match nul 3-3 face à l’Egypte par exemple. Ces exemples sont des preuves tangibles qu’en mettant en œuvre les grands moyens, tout est possible. En 2007 à Bamako, les Ecureuils avaient réussi à obtenir un bon nul 1-1, même si en juin 2009, ils ont été battus 1-3. Seulement voilà, la coupe du monde au Brésil en 2014 est l’événement le plus attendu par toute la planète et en face du Bénin, les adversaires sont de gros calibres. Le Mali et l’Algérie disposent d’individualités de grande qualité évoluant au haut niveau européen, pendant que le Bénin doit se contenter de Sessègnon ou du néo-Ecureuil Rudy Gestede (Cardiff promu en Premier League anglaise) et de quelques autres qui tentent de se faire un nom dans des divisions inférieures principalement en France. Cette absence de carte de visite est à double tranchant. Elle donne un côté revanchard aux Ecureuils qui savent qu’en se donnant à fond dans des grands matches médiatisés on peut attirer quelques écuries européens. Evoluant dans des divisions moins huppées, ils viennent aussi en juin avec une meilleure fraîcheur physique. Le cas de Sessègnon, suspendu pour les derniers matches de la saison, présente un certain avantage pour la sélection béninoise.

Par contre, l’envers du décor est que dans des matches de grande intensité, les joueurs de divisions inférieures ont tendance à se relâcher dans les derniers instants, quand la puissance du collectif et la qualité du coaching ne sont pas au rendez-vous. Voilà les deux gros points sur lesquels Amoros à un rôle majeur à jouer.

 

Qualifications Coupe du monde 2014 – Groupe H : Amoros et les Ecureuils à la croisée des chemins…

 

Seule une place disponible pour la phase suivante des qualifications de la Coupe du monde 2014 dans chaque groupe. Pour le Bénin, ex-leader relégué au 3e rang derrière l’Algérie et le Mali, la bataille décisive est annoncée pour juin…

Juin nous apporte des victoires et des défaites toujours historiques. Ces 5 ou 6 dernières années, on notera pêle-mêle, le succès face au Togo, sur la route de Ghana 2008, celui face à l’Ouganda dans la bataille pour Angola 2010. 4-1 à chaque fois. On notera la lourde défaite accueillant le début de mandat du ministre des sports Didier Aplogan 2-6 à domicile face à la Côte d’Ivoire en 2011, et la belle victoire 1-0 sur le Mali un an plus tard. Les Ecureuils bien préparés sont capables de signer quelques succès retentissants. Une chose est sure, le mois de juin change toujours le destin d’une sélection nationale surtout en Afrique où il reste un moment crucial dans les qualifications.

Deux rendez-vous officiels sont au programme : L’Algérie à Porto-Novo le 9 juin et le Mali à Bamako le 16 juin. Le Bénin veut y croire, et peut y croire au vu des exploits ponctuels réalisés par le passé à domicile et même à l’extérieur.

Eliminatoires Mondial 2014 / Bénin : Amoros tente de rassurer avant les deux chocs de juin…

Après 14 mois à la tête de la sélection nationale qu’il n’a pu qualifier pour la Can 2013, Manuel Amoros voit du bon dans son bilan….

 

Manuel Amoros espère avoir tout son groupe en juin pour battre l’Algérie. C’est ce qu’a confié le technicien français à la télévision nationale samedi dernier. Plutôt satisfait de son bilan d’une défaite sur 6 matches malgré une élimination dans les qualifications de la Can 2013 par l’Ethiopie, il est revenu sur l’arbitrage en Algérie et d’autres facteurs externes. C’est un Manuel Amoros convaincu que son équipe a fait un bon match à Blida qui est apparu aux téléspectateurs béninois. L’expulsion de Fabien Farnolle, et un supposé hors jeu de position sur le 3e but algérien sont autant de points évoqués par le coach des Ecureuils du Bénin. Sans réellement analyser les failles de son équipe et les errements défensifs d’Arsène Ménessou, tout comme la petite forme d’Omotoyossi entré en 20 minutes de la fin, Amoros a réfuté la thèse d’un boycott du match par Sessègnon. Le capitaine des Ecureuils avec lequel il est en contact « régulièrement » était réellement blessé confirme le sélectionneur national. Amoros a ainsi tenté de désamorcer toutes les polémiques ambiantes. Seul test pour le technicien français et son groupe, le mois de juin avec deux matches contre les deux premiers du groupe. Des tests majeurs pour lesquels le soutien de tous les béninois est souhaités par le technicien français.

Aubay

BENIN / D.KOUKOU : « La pression sur l’Algérie »

Appelé par Manuel Amoros pour le déplacement de mardi prochain en Algérie, Djiman Koukou fait figure d’ancien parmi les Ecureuils du Bénin. En exclusivité pour Footafrica365.fr, le milieu défensif de Niort analyse le défi qui attend son équipe contre un adversaire qu’elle n’a jamais battu.

http://www.footafrica365.fr/infos-pays/algerie/article_627097_exclu365-benin-d.koukou-La-pression-est-sur-l-Algerie-.shtml

Pour nous, le Bénin est quand même en tête du groupe, avec un coach qui est en froid avec le président de la fédération depuis l’élimination du pays de la Can 2013. Donc les deux équipes ont la pression. Si le Bénin perd lourdement, je pense que Manuel Amoros sera viré avec des indemnités…, à 9 mois du terme de son contrat.

Algérie – Bénin Mardi 26 mars 2013

Ecureuils seniors/ Eliminatoires Mondial 2014

Algérie – Bénin  Mardi 26 mars 2013

Les deux équipes s’affrontent un jour inhabituel en Afrique. Cette date permet aux Ecureuils seniors de disposer d’une semaine pleine pour mieux se préparer.