Décembre 2009-2014 / 5 ans d’anniversaire : Bjfoot, la vraie histoire…

alodo sports et étoile d'agla soutiennent bjfoot.com
alodo sports et étoile d’agla soutiennent bjfoot.com

alodo sport soutient bjfoot!Durant ce mois de décembre, qui est celui de notre anniversaire, ou de nos anniversaires (5 ans de bjfoot.com, 10 ans de aubayskyblog.com), nous vous racontons notre histoire. Et espérons aussi vos messages !

C’est en 2004 que le premier blog actualisé quotidiennement sur le foot béninois a été créé. Le but étant, à la base, de sauvegarder sur internet des articles parus dans le journal pour lequel je travaillais. Des erreurs techniques sont survenues avec la suppression de fichiers (textes et photos) alors que j’avais des articles à publier. Suite à cela, j’ai donc commencé à me demander comment faire pour que n’importe quel collègue, par erreur ne supprime plus des fichiers, pour toujours. L’idée d’un blog a ainsi germé. La plate-forme n’a pas été facile à trouver. Pendant 3 mois, j’y ai réfléchi. Et enfin j’ai choisi skyblog. www.aubay.skyblog.com (aujourd’hui : www.aubay.skyrock.com ) est né en décembre 2014. Le premier article faisait le bilan de l’année des Ecureuils. Titre « Bilan 2004 de l’équipe nationale de football : Huit matches, 0 victoire : les Ecureuils au creux de la vague ».

C’était du « Tout info » avec comme sujet principal, les footballeurs béninois évoluant à l’étranger. Le blog avait donc une simple mission première : stocker des infos. Le but n’était pas forcément des visiteurs !

Mais après la Can 2005 des moins de 20 ans organisé par le Bénin, et mes premières apparitions dans les émissions tv Ortb en 2006, il n’était plus possible de priver autant de gens d’un accès illimité et permanent à des infos sur le foot béninois. Cette période de plus d’un an a marqué un tournant. Les visites ont commencé à s’accumuler et au fil des mois, et des années, de vraies relations se sont tissées avec les lecteurs assidus et sains. Beaucoup m’ont posé des questions et m’ont orienté et soutenu dans mon travail. D’autres ont fait autrement.

Les plus proches sont devenus Quentin Hoffmann, basé en France dans le temps… dont le pseudo « trogenti béninois » m’a marqué. J’ai donc commencé à échanger avec lu qui a découvert le blog grâce à Abou Maïga. Et puis, un jour, un étudiant béninois vivant au Maroc, Lookman a commencé à commenter les articles. Le Bénin allait jouer un match amical, sous Michel Dussuyer, contre le Maroc. Lookman et ses amis y étaient et m’avaient envoyé de nombreuses photos. Même si notre plan initial était de mettre les photos au fil du match, en live. Cet album-photos fut un franc-succès.

En 2009, alors que le blog est dans sa 5e année, Lookman va me proposer de passer à un format « site web ». J’avoue que comme beaucoup de lecteurs du blog, j’ai eu du mal à m’adapter à cette idée. Pendant 2 ans j’ai continué à alimenter les deux.

On a donc décidé du nom, du logo etc. Et www.bjfoot.com est né. C’était juste avant la Can 2010 en Angola. Les Ecureuils étaient en stage à Lomé et évidemment j’y étais. A coup de photos et d’articles, nous avons lancé le site et dans la foulée avec les premiers « live text » sur des matches des Ecureuils du Bénin. La Can 2010 a été une excellente rampe de lancement pour cette nouvelle aventure.

Et puis arriva Géraud. Sa connaissance de l’environnement du football a permis de maintenir un très bon niveau de couverture des événements même quand je me fais discret ou quand je suis occupé sur d’autres fronts. Géraud est aujourd’hui celui qui produit le plus d’articles sur le site, dans l’esprit bjfoot. Seul un activisme passionné peut permettre à nos sports béninois d’être exposés…Vivement que ça continue!

 

Pour accéder à 10 ans d’archives sur le foot béninois cliquez www.aubay.skyrock.com !

Le blog en date et chiffres : Création le 26/12/2004 à 13:35 – Total des visites : 149 113 visites (les visites ont continué depuis 5 ans malgré que bjfoot.com existe)

  • 5 230 articles – 1 822 commentaires

Photo: Aubay , lors de la réception du prix du meilleur journaliste de la presse écrite en en 2012

Can juniors / Bénin – Egypte à 17h30 : Un très mince espoir…

 

Cette équipe a 9 mois de vie commune, mais ne dégage pas l’âme de celle de 2005 pour aller chercher un exploit, une victoire, celle du genre qui vous propulse en coupe du monde. En tout cas, jusque-là, elle n’a pas montré de tripes. Avec des joueurs diminués ou carrément blessés, les Ecureuils juniors ont eu du mal à afficher quoique ce soit de chatoyant dans ce tournoi. Cet après-midi, c’est à 17h30 que les Ecureuils juniors ont rendez-vous avec l’Egypte déjà qualifiée, mais si peu rassasiée. Les jeunes béninois semblent avoir laissé des plumes aux deux matches précédents et ont montré des limites physiques d’abord, et si peu de cohésion entre les lignes. Ce match est celui dans lequel il faudrait bien figurer, à défaut de réaliser l’espoir, tant les organismes vont souffrir dans un 3e match en 6 jours toujours aussi délicat.

Gagner ? Cela reste possible dans l’ordre général, mais si compliqué que ce serait un exploit. Il faudra ensuite compter sur le résultat du match Algérie-Ghana pour espérer quoi que ce soit. Ce n’est ni le moment, ni le lieu de condamner les juniors béninois. Ce dernier match, ils devront le disputer comme une finale pour ne pas avoir des regrets en fin de compte.

Aubay

 

 

 

16-03-2013 Algérie

00

Bénin

16-03-2013 Ghana

1 – 2

Egypte

19-03-2013 Bénin

0 – 1

Ghana

19-03-2013 Egypte

1 – 0

Algérie

22-03-2013 Algérie

17:30

Ghana

22-03-2013 Bénin

17:30

Egypte

17-03-2013 Nigeria

0 – 1

Mali

17-03-2013 RD Congo

00

Gabon

20-03-2013 Mali

17:30

RD Congo

20-03-2013 Gabon

20:30

Nigeria

23-03-2013 Nigeria

17:30

RD Congo

23-03-2013 Mali

17:30

Gabon

 

 

Can U20 / Bénin – Ghana : derby décisif

En panne de créativité et comptant trop sur le défi physique, les Ecureuils juniors devront sortir leur meilleur match contre le Ghana pour ne pas avoir des regrets.

Aubay

Dans un tournoi des jeunes, on cherche des éclats de génie, des perles, du talent. Cette équipe béninoise a laissé tout le monde sur sa faim. Le point remporté face à des jeunes algériens évoluant en 3e division dans leur pays reste un service trop minimum. Le moment maintenant est venu de se frotter aux deux favoris de ce groupe A. Ce mardi, les Ecureuils juniors ont rendez-vous avec le Ghana. Habitué à cette compétition, le Ghana défait 1-2 au match précédent sait qu’un mauvais résultat le renverrait à la maison. C’est un derby de l’Afrique de l’Ouest aux allures donc de 1/8e de finale, le vaincu étant déjà proche de la maison à peu de choses près.

Le Bénin qui durant tout son parcours n’a jamais marqué plus d’un but en dehors de Porto-Novo et Cotonou devra sortir un réel exploit pour passer cette étape ghanéenne.

Dans ce genre de match, l’équipe béninoise plus ancrée dans un jeu physique trouve chaussure à ses pieds. Mais attention, avec plusieurs joueurs qui ne sont pas à 100% de leurs capacités physiques, dans la zone arrière, les Ecureuils devront se montrer ingénieux, et surtout efficaces. Il est rare en effet de passer un tour à la Can sans marquer de but. L’animation offensive sera donc la clé de ce derby. Il faut marquer, et marquer encore pour espérer gagner.

 

 

Dates, Affiches et Résultats

16-03-2013   Algérie  0 – 0 Bénin    

 16-03-2013   Ghana  1 – 2 Egypte    

 19-03-2013   Bénin  17:30 Ghana    

 19-03-2013   Egypte  20:30 Algérie    

 22-03-2013   Algérie  17:30 Ghana    

 22-03-2013   Bénin  17:30 Egypte    

 17-03-2013   Nigeria  0 – 1 Mali    

 17-03-2013   RD Congo  0 – 0 Gabon    

 20-03-2013   Mali  17:30 RD Congo    

 20-03-2013   Gabon  20:30 Nigeria    

 23-03-2013   Nigeria  17:30 RD Congo    

 23-03-2013   Mali  17:30 Gabon    

CAN U20 2013: En route pour le mondial en Turquie juin prochain

Le championnat d’Afrique des nations de football des U20 organisée pour cette édition par l’Algérie, débute samedi prochain à Aïn Témouchent pour les équipes du groupe A et à Oran pour celles du groupe B. Les écureuils juniors (groupe A), arrivés hier en provenance de Marseille ont été accueillis par les autorités locales ainsi que le comité d’organisation avant de rallier Aïn Témouchent par la route.

La sélection béninoise se frottera dans le groupe A à l’algérie, pays organisateur entrainé par Jean Marc Nobilo qui connait le Bénin pour être passé à la tête de la sélection. Si pour ces deux nations, l’objectif affiché est clairement l’accès aux demies finales, synonyme de qualification pour la coupe du monde (voir la conférence de presse de Nobilo ci-dessous), pour le Ghana et l’Egypte grands favoris du groupe A et à égalité parfaite en participation (9) et en consécration (3) il s’agira d’aller décrocher le titre.

La tâche s’annonce très difficile pour les protégés de Ulrich Alohoutadé très lucide sur la position d’outsider de ses poulains: “On vendra chèrement notre peau. L’équipe est en train d’affûter ses armes pour aborder cette phase finale de la CAN-2013 dans de bonnes conditions. Mon équipe est prête pour défendre crânement ses chances et jouer sur ses valeurs”.

can junior 2013: Naim out, Quenum et Debourou in

Les 21 joueurs qui representeront le Benin á la Can junior en Algerie sont desormais connu. Trois gardiens, six defenseurs,sept milieux et cinq attaquants. Dans la composition du groupe deux joueurs evoluent á l’extèrieur. Il s’agit de Wallis Debourou et Raimi Kola exilé au Mali. C’est d’ailleurs la seule surprise du groupe. Autre présence remarquée celle du jeune cadet surclassé Ulrich Quenum. Dans le rang des recalés on notera Djibril Naim , le meneur de jeu de l’As Police et Brice Gozo le dèfenseur de Kraké.
Gardiens: saturnin allagbè (aspac), steev glodjinon (kraké), harriston hessou (dragons)
Défenseurs: dine koupkere (krake),nabil yarou (aspac),fréderic hounkponou (asos), adjai femi (jap), lazadi fousseni (aspac), antonin kassa
(Aspac)
Milieux: jerome bonou (onze createurs), giscard tchato (mogas),mama seibou (krakè),tokoumbo bamidele (jap),kola raimi (onze createurs/Mali), david djigla (onze createurs), daniel gbenga (avrankou)
Attaquants:ezekiel okotou (akanke),jacques bessan (krakè), antonin oussou (asos) , ulrich quenum, wallis debourou.

Le Benin entrera en competition le 16 mars contre l’Algerie.

Can juniors : Le programme Coup d’envoi le 16 mars

 

Can Juniors 2013

Groupe A

Algérie

Benin

Ghana

Egypte

 

Groupe B

Nigeria

Mali

RD Congo

Gabon

 

 

 

Le programme

16-03-2013         Algérie                17:30     Bénin

 

16-03-2013         Ghana                 20:30     Egypte

 

19-03-2013         Bénin   17:30     Ghana

 

19-03-2013         Egypte                20:30     Algérie

 

22-03-2013         Algérie                17:30     Ghana

 

22-03-2013         Bénin   17:30     Egypte

 

17-03-2013         Nigeria                17:30     Mali

 

17-03-2013         RD Congo           20:30     Gabon

20-03-2013         Mali      17:30     RD Congo

20-03-2013         Gabon                 20:30     Nigeria

23-03-2013         Nigeria                17:30     RD Congo

23-03-2013         Mali      17:30     Gabon

 

 

 

 

 

Préparation d’Algérie – Bénin du 24 mars prochain : Les Ecureuils en Arabie Saoudite puis à Oman : Pourquoi des sélections fictives ?

Ecureuils du Bénin, encore des errements…

 

L’équipe d’Oman encadrée par le français Paul Leguen a dominé les Ecureuils de Manuel Amoros 2-0 hier à Oman. Après l’Arabie Saoudite Espoirs en novembre, la sélection béninoise semble fan de ce genre de rendez-vous à la sauvette sans aucune préparation…

Aubay

« Tu n’es pas en forme ! Et pourtant, tu m’avais dit que c’était le cas quand avant le match je t’avais posé la question ! » Ces propos d’un technicien du staff national rapportés par un attaquant ayant pris part au voyage des Ecureuils bis à Ryad en novembre dernier illustrent bien la supercherie. La sélection béninoise se fait au téléphone désormais ! Une invention béninoise. On bat de nouveaux records avec pourtant deux sélectionneurs français… Manuel Amoros, malgré une carrière exceptionnelle de footballeur s’égare peu à peu dans les dédales de l’impréparation à la béninoise…Comment jouer un match amical à 5.000 kilomètres de sa base, sans aucun entraînement, avec des joueurs sans club et des locaux sans entraînement ? La question mérite d’être posée. A la sauvette, onze joueurs sont embarqués vers le Golfe arabe, via Lagos au Nigeria pour disputer un match tous frais payés. Là-bas, ils sont rejoints par quelques autres résidents en Europe, mais pas forcément en compétition. Après 5 mois sans boulot, c’est donc à ça que se sont confinés Nicolas Philibert et Manuel Amoros. C’est malheureux qu’ils acceptent cela. C’est encore plus inquiétant quand on sait que le prochain adversaire du Bénin est l’Algérie qui compte tellement de joueurs de qualité dans les championnats européens qu’on se demande si les Ecureuils ne sont pas déjà partis perdants. En 10 mois au Bénin, les deux techniciens français se sont bien tropicalisés, épousant des pratiques, qu’ils critiqueraient avec force conviction dans leur propre pays. C’est affligeant. Amoros conduisant une sélection senior face à l’Arabie Saoudite Espoirs ! Pendant que dans le même temps, la vraie sélection saoudienne jouait l’Argentine. Le Bénin n’est pas une sous-sélection parce qu’il accepte cette invitation. Mais le pays de Sessègnon devient une sélection sans zone quand il se présente sans entraînement avec une sélection de joueurs « amis » des coaches et qui finissent par perdre 0-3 contre des Espoirs.

Celui qui s’est battu pour obtenir les deux matches face à l’Arabie Saoudite et à Oman a pensé au match capital contre l’Algérie le 24 mars 2013 comptant pour la coupe du monde 2014. Ceux qui ont coaché l’équipe ont pensé à tout, sauf à ce match. Ils ont pris en compte d’autres paramètres. Des affinités. Sans plus. Et pourtant, ce sont là deux occasions de préparer le match de l’Algérie avec sérieux. Ils laissent passer ces opportunités alors qu’il n’y en aura plus d’autres avant le fatidique 24 mars à Alger. C’est dommage. Et pour un pays pauvre qui débourse 8 millions de francs Cfa par mois pour les deux techniciens, et les loge dans une villa de luxe en bord de mer, c’est cruel…

Aubay

 

 

Objectif Aspac 2012-2013/Fousseni Lazadi, latéral droit « Le sacre en championnat et aller loin en champions league »

Actuellement en stage de préparation à Lomé au Togo en vue du démarrage du championnat national de D1, l’international béninois Fousseni Lazardi a bien voulu se prêter à nos questions. Joint au téléphone, le très talentueux latéral droit de l’Aspac a bien voulu nous dire un mot sur leur préparation au niveau de Lomé et promet déjà le titre aux supporters des Bleu et Blanc. Lire plutôt !

Vous êtes actuellemnen en préparation à lomé au Togo, dites nous comment se passe ce stage?

Oui sa ce passe très bien. Nous avons joué quatre (4) matches déjà et les résultas sont acceptable. Je peux donc dire que ce stage nous ferra beaucoup de bien en championnat. Car le coach nous apprends beaucoup de chose surtout sur le plan tactique. Nous travaillons aussi physiquement et techniquement . Je remercie au passage les dirigeants et le coach Emile qui fait beacoup pour l’évolution du club. Nous sommes prêt pour le démarrage du championat.

Pouvez vous nous donnez le score des matches et les adversaires rencontrés?

Oui. Quatre (4) matches on déjà été joué. On a battu une sélection des meilleurs joueurs du championnat togolais par le score de (3 à 0). Le 2è, on a rencontré un centre de formation avec lequel on a fait un nul (1-1). Nous avons joué contre un club de deuxième division qu’on a gagné (4-0). Enfin, on a enregistré ce matin un nul (2-2) face à un autre club de deuxième division qui se prépare pour la monté en 1ère division.

 

On sait que l’équipe a fait beaucoup de recrutement avant l’entame de la saison. dites-nous avec l’arrivée de mama fadyl sur le flan droit, la concurence sera rude de ce côté là?

Oui mais je pense quee chacun jouera son rôle donc à qui la chance je dirais. Aussi, la concurence c’est bien car cela nous permet de nous surpasser et donner le meilleur de nous sur le terrain. Lorsque tu n’as de concurrence, tu ne progresse pas comme cela se doit. Fadyl est un bon joueur et je pense que c’est aussi pour le bien du club qu’il est là.

 

L’aspac est encore engagé sur deux fronts cette saison. Le championnat et la ligue africaine des champions. Quels sont les objectifs à ces deux niveaux ?

L’objectif principal de l’Aspac, c’est basé sur la ligue africaine des champions. Nous avons l’obligation de mieux faire que l’année passé et atteindre les  phases de poule. Maintenant, tout le monde sait que l’Aspac vise le sacre au niveau du championnat national. Sur ce point, il n’y a rien à dire.

Quel est l’ambiance actuel du groupe vu que beaucoup de joueurs ont intégrés l’équipe ?

Oui, l’ambiance est bonne. On se connait tous même s’il y a de nouvelles têtes au sein de l’équipe. Il ne faut pas oublier qu’ils viennent aussi du championnat beninois donc ça peut aller.

Propos recueillis par Armel R. KASSAVI ( par téléphone)

 

le très remuent Fousseni Lazadi

CAN 2013: **LE CALENDRIER COMPLET DES MATCHES**

Nelspruit a été rebaptisée Mbombela en 2009…….

01 Afrique du Sud – Cap Vert A 19 janvier 16h TU Johannesburg
02 Angola – Maroc A 19 janvier 19h TU Johannesburg
03 Ghana – RDC B 20 janvier 15h TU Port Elizabeth

04 Mali – Niger B 20 janvier 18h TU Port Elizabeth
05 Zambie – Ethiopie C 21 janvier 15h TU Nelspruit (1)
06 Nigéria – Burkina Faso C 21 janvier 18h TU Nelspruit (1)
07 Côte d’Ivoire – Togo D 22 janvier 15h TU Rustenburg
08 Tunisie – Algérie D 22 janvier 18h TU Rustenburg
09 Afrique du Sud – Angola A 23 janvier 15h TU Durban
10 Maroc – Cap Vert A 23 janvier 18h TU Durban
11 Ghana – Mali B 24 janvier 15h TU Port Elizabeth
12 Niger – RDC B 24 janvier 18h TU Port Elizabeth
13 Zambie – Nigéria C 25 janvier 15h TU Nelspruit (1)
14 Burkina Faso – Ethiopie C 25 janvier 18h TU Nelspruit (1)
15 Côte d’Ivoire – Tunisie D 26 janvier 15h TU Rustenburg
16 Algérie – Togo D 26 janvier 18h TU Rustenburg
17 Maroc – Afrique du Sud A 27 janvier 17h TU Durban
18 Cap Vert – Angola A 27 janvier 17h TU Port Elizabeth
19 Niger – Ghana B 28 janvier 17h TU Port Elizabeth
20 RDC – Mali B 28 janvier 17h TU Durban
21 Burkina Faso – Zambie C 29 janvier 17h TU Nelspruit (1)
22 Ethiopie – Nigéria C 29 janvier 17h TU Rustenburg
23 Algérie – Côte d’Ivoire D 30 janvier 17h TU Rustenburg
24 Togo – Tunisie D 30 janvier 17h TU Nelspruit (1)

QUARTS DE FINALE
N° Match Date Heure Lieu
25 1er groupe A – 2e groupe B 02 février 18h30 TU Durban
26 1er groupe B – 2e groupe A 02 février 15h TU Port Elizabeth
27 1er groupe C – 2e groupe D 03 février 18h30 TU Nelspruit (1)
28 1er groupe D – 2e groupe C 03 février 15h TU Rustenburg

DEMI-FINALES
N° Match Date Heure Lieu
29 Vainqueur match 25 – Vainqueur match 28
06 février 15h TU Durban
30 Vainqueur match 27 – Vainqueur match 26
06 février 18h30 TU Nelspruit (1)

MATCH POUR LA 3e PLACE

Match Date Heure Lieu
31 Perdant match 29 – Perdant match 30 09 février 18h TU Port Elizabeth

FINALE

Match Date Heure Lieu
32 Vainqueur match 29 – Vainqueur match 30
10 février 18h TU Johannesburg

Can Séniors 2013: Afrique du sud # Cap-Vert en ouverture, les différents groupes au complet

…….L’Afrique du Sud en ouverture de la Can 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce mercredi soir à Durban en Afrique du Sud, à l’occasion du tirage au sort de la phase de poules de la CAN 2013, le hasard a proposé une poule A composée du pays hôte, l’Afrique du Sud, de l’Angola, du Maroc et du Cap Vert. Le Ghana a été placé en tête de série du groupe B avec le Mali, le Niger et la RD Congo. Les premiers matchs seront Ghana-RD Congo et Mali-Niger. La Zambie, championne en titre devra batailler dans le groupe C pour défendre son titre. Les Chipolopolos affronteront le Nigeria, le Burkina Faso et l’Ethiopie. Les premières oppositions seront Zambie-Ethiopie et Nigeria-Burkina Faso. La Côte d’Ivoire, vice-championne d’Afrique en titre a été placée en tête de série du groupe D. Une poule relevée qui sera complétée de la Tunisie, de l’Algérie et du Togo. Les premiers matchs seront Côte d’Ivoire-Togo et Tunisie-Algérie. Le match d’ouverture verra les Bafana Bafana affronter les Requins Bleus au Soccer City de Johannesburg.

A.R.K

Cadets et juniors : Les fleurons du Cifas éblouissent les sélections de jeunes

 

Ulrich Quenum, la perle du Cifas

 

Les Ecureuils juniors et cadets se sont produits sur ces dernières semaines et même si le système formation de jeunes au Bénin est très peu organisé, certaines individualités sont venues rappeler la référence en matière de formation de jeunes footballeurs : le Cifas.

Aubay

« Le Cifas, et après ?». Ils sont nombreux à avoir critiqué le seul centre de formation structuré et sérieux qu’a connu le Bénin durant les 10 dernières années. Les produits, c’est vrai, ce sont fait attendre. Si les premiers castings ont été peu productifs, les suivants ont apparemment eu un meilleur succès. Aujourd’hui, on remarque aisément que la politique du défunt Cifas en matière de recherche des talents et de vérification des âges porte ses fruits. Le dire, c’est respecter l’investissement tant financier, très colossal, que technique.

La fédération béninoise de football depuis 10 ans, annonce des centres de formation dont celui de Missérété reste un symbole. Des mots, et surtout rien de fait. Si à lui seul un privé a pu montrer la voie, une institution aussi riche que la Fbf, régulièrement dotée par la Fifa devrait pouvoir mettre en place une académie de grande référence.

En voyant aujourd’hui tous les jeunes talents du Cifas, on se rend compte que la fermeture du centre a causé plus de tort au foot béninois qu’à son propriétaire…

Les fleurons du Cifas évidemment ne sont pas juste les 3 dont nous parlons dans les lignes suivantes. Il y en a bien d’autres qui attendent juste qu’on leur montre la voie…

Aubay

Encadré

Mama Seïbou, le « Tigana » du Cifas…

Mama Seïbou tente une frappe des 30 mètres et fait mouche. Le public l’applaudit et se demande d’où il vient. Le premier qui essaye une réponse avance : « du Nord ». Et pourtant, même s’il a signé aux Buffles la saison écoulée, le jeune milieu de terrain a bien été formé au Cifas. En 2010, il a disputé le mondial des minimes de Montaigu en France avant d’étrenner sa première sélection chez les cadets face à la Côte d’Ivoire quelques mois plus tard. Le peuple a la mémoire parfois courte…car ce même Mama Seïbou a été régulièrement titulaire à Dakar en 2011 au tournoi de l’Uemoa. Ce choix du sélectionneur du moment, Edmé Codjo, a été vécu comme une « provocation » par les parrains de certains de ses concurrents. Le joueur, lui, a été remarqué par les plus avertis. C’est en « pompant » les listes de l’ex-sélectionneur que désormais tous les techniciens se l’arrachent…Il a failli faire un essai à Vannes en France…la crise des visas sévissait et a eu raison de l’opération.

Ulrich Quenum, passeur et buteur en herbes détecté par le Cifas

Durant la même année 2011, le petit milieu des académies de football va découvrir une perle : Ulrich Quenum. Son frère aîné, Parfait, a disputé quelques bouts de match lors du tournoi de l’Uemoa 2009 organisé au Bénin. Lui, a fait ses débuts au Cifas aussi, sous les ordres d’un certain Edmé Codjo, alors encadreur des 14 ans du centre. Le petit dribbleur va devenir buteur en série. En 2011, c’est tout naturellement qu’en leader, il mobilise ses « copains » du Cifas quand s’est présentée la présélection pour le Brésil. La seule « équipe » participante sans encadreur, le Cifas ayant été fermé quelques semaines plus tôt. Ulrich Quenum et 4 autres de ses camarades du Cifas vont faire partie de l’expédition brésilienne. 11 mois plus tard, il régale le public de Porto-Novo face au Cameroun.

 

Gaston Houngbédji, défenseur moderne remarqué au Cifas

« En général les jeunes joueurs, il faut éviter de les couvrir d’éloges, car après, ils choppent la grosse tête. » Ces mots d’un formateur français très connus résonnent dans ma tête quand j’écris cet article. Mais seulement voilà, ce défenseur central-là, a un destin particulier. Expulsé lors d’un petit match au Cifas, il était assis et isolé tout seul quand Edmé Codjo en passant au bord du terrain s’arrête pour lui parler. Le coach le récupère dans son équipe. Depuis, il est devenu le futur « Khaled Adénon », pour citer une référence béninoise…Son jeu fluide en défense central a marqué les esprits dimanche 14 octobre 2012 au stade Charles de Gaulle. Il va même se permettre de parcourir 90 mètres d’une surface de réparation à l’autre pour tirer deux penalties. Il réussit le premier, manque le deuxième…Demain, cela fera partie de son histoire. Une chose est sure, il a du caractère.

Aubay

 

Eliminatoires Can 2013 : Les Panthères du Gabon à huis clos à Cotonou

Arrivés dimanche en début de soirée à Cotonou, les Panthères du Gabon ont pris leurs quartiers au Novotel pour préparer le match face au Togo. Pierre Emeroick Aubameyang a rejoint le groupe mardi soir par vol Brussels airlines. La tension est déjà palpable…

Aubay

Tenus en échec 1-1 à Libreville par le Togo, les Panthères en quête d’une deuxième Can consécutive n’ont donc aucun avantage au score avant la manche aller du dimanche prochain. Le contexte est difficile, et l’enjeu de taille.

Daniel Cousin et les siens en sont conscients et le sélectionneur Paulo Duarte a donc décidé d’être géographiquement au plus près du Togo afin d’éviter un long déplacement depuis le Gabon à la dernière minute. Loin de la pression locale du public gabonais, Aubameyang et les siens sont dans une ambiance studieuse à Cotonou. Mardi, le groupe s’est entraîné l’après-midi. La séance à huis clos exigée par le staff technique a été respectée par le personnel du stade de l’Amitié de Cotonou. Ce qui aura empêché la presse béninoise d’être plus près des Panthères.

Le Togo après avoir manqué 2012 entend disputer la Can 2013 avec son enfant terrible Emmanuel Sheyi Adébayor. Le Onze gabonais s’attend alors à un match difficile et sous tension. Ce campement établi à Cotonou n’est pas anodin. Les plaintes des camerounais au sujet de la cuisine capverdienne au lendemain de la défaite 0-2 de début septembre ont certainement inspiré les gabonais.

« On devra prendre les dispositions pour éviter des surprises désagréables, surtout les cas de malaises dus aux repas », soulignait Didier Ovono, le gardien de but gabonais il y a quelques semaines sur l’émission Talents d’Afrique de Canal+.

En attendant d’avoir des détails sur le plan de vol de la délégation gabonaise en direction du Togo, on peut se dire que l’échéance sera retardée le plus possible. Ceci afin d’éviter les pratiques d’intimidation psychologiques courantes dans le football africain. Une chose est déjà sure, entre le Togo et le Gabon, une seule équipe ira en Afrique du Sud en janvier-février 2013.