Bjfoot Awards 2019: Prix spécial Joueur de la décennie de Bjfoot 2009-2019

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2018. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le Prix spécial: Joueur de la décennie de Bjfoot 2009-2019

Mouri Ogounbiyi, Khaled Adénon, Stéphane Sèssegnon, Razak Omotoyossi

Que des Légendes dans cette catégorie ! Ils empilent les records de nombre de sélections, de titres, de buts. Ils sont comme nos ballons d’or à nous.

Mouri Ogounbiyi, le plus titré !

Il a brillé pendant 24 ans. Oui ! La saison dernière encore, il portait les Dragons de l’Ouémé, plus de 20 ans après ses premières apparitions (1995). Il a gagné en Afrique subsaharienne (Champions League avec Enyimba), en Afrique du Nord (Etoile sportive du Sahel) et en Europe (Coupe de France avec Guingamp. Il n’a pas d’âge et aura « débordé » sur plusieurs décennies.

 

Khaled Adénon, le Roc

13 ans de Présence en sélection, il n’aura connu qu’un seul statut : titulaire. De ses débuts à Lomé en septembre 2006 à La Can 2019 où il a été dans la peau du Vice-capitaine, il s’est peu à peu imposé comme un roc dans la mer qui ne vacille pas, malgré les vagues.

 

Stéphane Sèssegnon, le « 10 » qui porte le « 17 » ! ou le Recordman

Il s’est exilé en Europe il y a 15 ans et évolue toujours dans une Ligue 1 en Europe. De Cotonou à Paris en passant par Sunderland, le recordman de buts des Ecureuils du Bénin continue à rayonner en Turquie. Il est arrivé chez les Ecureuils en 2004 dans la peau d’un titulaire et il aura tout connu surtout la belle épopée 2019.

 

Razak Omotoyossi, le « Taureau de Pobè »

Lors de la Can U20 en 2005 au Bénin, nous l’avons surnommé le « Taureau de Pobè » sur ce qui était l’embryon de bjfoot : aubay.skyblog.com. Cette énergie incroyable a fait de lui « Le » buteur attendu depuis si longtemps par les Ecureuils. Il reste dans l’imagerie collective comme un buteur d’exception difficile à remplacer. Même si son record de buts a été battu par Stéphane Sessègnon récemment, Razak Omotoyossi reste pour toujours une légende.

Joueur de la décennie de Bjfoot 2009-2019

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoor Awards 2019: Meilleur joueur évoluant en Afrique

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2019. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le titre de meilleur joueur évoluant en Afrique.

Jean-Marie Guéra, 23 ans (Enyimba/Nigéria) : Sans  faire du bruit il a pris du poids chez un géant à l’Est. Avec son numéro 10 dans le dos, le milieu international a fortement contribué au titre de champion du club qui dispute la phase de groupe de la coupe Caf cette saison.

Marcellin Koukpo, 23 ans (Hammam-Lif/ Tunisie) : Auteur de 8 buts toutes compétitions confondues sur l’année civile, les verts lui doivent quasiment leur maintien en fin de saison et leur bon début d’exercice actuel. Le prodige béninois s’épanouit en plus de sa qualité technique reconnue fait parler son réalisme.

Arsène Loko, 24 ans (DC Motema Pembé/RD Congo) : Il ne peut plus se cacher, il est devenu un maillon fort au bout de sa troisième saison à Kinshasa. Incontournable en championnat local, le milieu de terrain s’est montré décisif en coupe de la Caf où les Doras sont en groupe.

 

Meilleur joueur évoluant en Afrique 2019

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoot Awards 2019: Meilleur espoir «Prix Médard Zanou »

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2019. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le prix Médard Zanou.

Youssouf Assogba 18 ans (Amiens /France): Capitaine des U17, puis incontournable chez les U20, il a bouclé les échelons en sélection nationale en s’installant chez les séniors depuis septembre dernier. Désormais sous contrat chez les jeunes à Amiens, arrière droit tonique et puissant il poursuit son apprentissage sous des regards avisés.

Fabrice Hounkpè  18 ans (Tallina Kalev/Estonie): Formé à Alodo Académy, il a signé son premier contrat pro en Europe cet été. Le gamin a mis un peu de temps pour finir par s’imposer en fin de saison. Pur produit de la formation béninoise, le gaucher est présenté comme un milieu polyvalent à très fort potentiel.

Bello  Rouchdane, 20 ans (Esae) : Grande stature (1m85), gros volume de jeu et qualité technique, le milieu défensif s’est révélé à l’image de son club aux yeux du grand public. Infatigable et lucide dans ces choix, le gaucher a déjà tout du box to box moderne qui n’hésite pas à casser les lignes.

Meilleur espoir 2019 «Prix Médard Zanou »

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoot Awards 2019: Meilleur joueur local

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2019. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le titre de meilleur joueur local.

Anselme Kokpon, 21 ans (Esae) : Vous voulez un  pied gauche qui casse des reins et sert des caviars, il l’a. Révélation sur le plan local et vainqueur de la coupe nationale, l’ailier doté d’une technique au dessus de la moyenne s’est formidablement exporté sur l’échelle continentale en coupe de la Caf.

Alfred Linkpon, 20 ans (Esae) : joueur de poche, ne vous fiez pas à son gabarit. Doté d’une très bonne vista et d’une science tactique, c’est lui qui organise et distribue le jeu de son équipe. Il a tapé dans l’œil et s’est révélé comme un maillon très fort sur l’année avec un titre national à la clé.

Idrissou Saliou, 21 ans (Panthères) : Si les Panthères ont terminé sur le podium ils le doivent en grande partie à l’attaquant international béninois. Pourtant utilisé sur un flanc, celui qu’on surnomme « Govou » à Djougou sort d’une année très remplie en terminant meilleur buteur du championnat avec 14 buts.

 

Meilleur joueur local 2019

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoot Awards 2019: Meilleur gardien «Prix Yessouffou Semiou»

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2019. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le prix Yessouffou Semiou.

Saturnin Allagbé, 26 ans (Niort/France) : Héros du Bénin lors de la Can 2019, il a percé aux yeux de l’Afrique sur un tournoi majeur. Avant cela,  nommé aux trophées UNFP en France,  il a été élu joueur de la saison dans son club. Le gardien ne pouvait pas rêver mieux pour une année quasi parfaite.

Fabien Farnolle , 34 ans (Yeni Malatyaspor/Turquie) : Titulaire pour sa première Can en Egypte, il a rendu de bonnes copies à l’image de son exercice en club.  Indiscutable il a conduit les siens à une 6e place puis disputé les préliminaires de la Ligue Europa. Une année complète.

Marcel Dandjinou,  21 ans< (Esae) :  Esae peut le remercier pour accession en groupe de la coupe Caf.  Il  a été décisif  dans le jeu et aux tirs à chaque tour disputé. En plus de la coupe nationale, son année est embellie par ses premières apparitions dans le groupe des Ecureuils.

Meilleur gardien 2019  « Prix Yessouffou Semiou »

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoot Awards 2019: But de l’année

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2019. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le but de l’année.

Michael Poté contre le Ghana (25/06/2019)

Jérôme Agossa à l’Ufoa (01/10/2019)

Jodel Dossou contre la Sierra Leone (17/11/2019)

Anselme Kokpon contre Génération Foot (30/10/2019)

Nourou Dine Gakou (Panthères – USS Kraké) 17/04/2019

But de l’année 2019

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoot Awards 2019: Joueur de l’année

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2019. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le joueur de l’année 2019

Saturnin Allagbé, 26 ans (Niort/France) : Héros du Bénin lors de la Can 2019, il a percé aux yeux de l’Afrique sur un tournoi majeur. Avant cela,  nommé aux trophées UNFP en France,  il a été élu joueur de la saison dans son club. Le gardien ne pouvait pas rêver mieux pour une année quasi parfaite.

Khaled Adénon, 34 ans (Al Wahda/Arabie Saoudite) : A l’image sa carrière, il a dû être patient pour reconquérir sa place de titulaire sur la seconde partie de saison, en début d’année, en Ligue 1 dans son ancien club à  Amiens. Vice-capitaine des Ecureuils à la Can, il a été aussi monstrueux.  Une grosse année.

Michael Poté, 35 ans (BB Erzurumspor /Turquie) : Il est entré dans l’histoire en devant le premier joueur béninois à inscrire en phase finale de la Can contre le Ghana.  A 35 ans, le buteur est dans ses standards habituels avec 14 buts marqués toutes compétitions confondues sur l’année.

Joueur de l'année 2019

View Results

Loading ... Loading ...

Bjfoot Awards 2019: les dates, les catégories, les nommés, tout ce qu’il faut savoir

Bjfoot.com vous annonce en exclusivité les Bjfoot Awards 2019,  pour récompenser comme chaque année depuis six éditions les performances des footballeurs sur l’année civile du 1er janvier au 31 décembre.

 

Les catégories seront les suivantes :

  • Joueur de l’année
  • Prix Médard Zanou (meilleur espoir -23 ans)
  • Prix Yessoufou Sèmiou (meilleur gardien)
  • Meilleur joueur évoluant en Afrique
  • Meilleur joueur local
  • But de l’année
  • Soulier d’or
  • Joueur de la décennie

Prix spécial : Joueur de la décennie de Bjfoot 2009-2019

Cette récompense est une nouveauté. Pour fêter ses dix années d’existence, Bjfoot décerne un prix spécial pour récompenser un joueur béninois qui aura marqué cette période par son parcours en club et sélection nationale.

Les prix du meilleur binational et du développement du football sont retirés sur cette édition.

Comment et quand voter ?

Le système de vote n’a pas changé, le public pourra voter selon le calendrier sur le site dans toutes les catégories sauf celle du soulier d’or où le vainqueur désigné après le compte des buts marqués sur l’année au soir du 31 décembre 2019. Le public pourra voter sur un lien qui sera disponible à la Une du site du 5 au 31 décembre  2019.

Le choix du public comptera pour 50% et l’autre moitié sera comptée avec les voix de la rédaction.

Les vainqueurs seront dévoilés le 10 janvier 2020.

LA REDACTION

Eliminatoires CAN 2021: LE XI des écureuils face aux Leone stars pour la 2ième journée

XI Ecurreuils - Benin  # Sierra Leone
XI Ecurreuils – Benin # Sierra Leone

Michel Dussuyer a dévoilé la compo des Ecureuils contre la Sierra Leone en 2ième journée des éliminatoires de la CAN 2021. Le sélectionneur aligne une équipe en 4-2-3-1 sans surprise avec Fabien Farnolle dans les buts.  Stephane Sessegnon évolue en faux neuf, derrière Steve Mounie, tandis que Mickael Pote et Jodel Dossou animeront les ailes. Coup d’envoi à 14h.

Eliminatoires CAN 2021: LE XI de la Sierra Leone face aux écureuils pour la 2ième journée

L’entraîneur de l’équipe de la sélection de la Sierra Leone a dévoilé sa composition officielle pour la confrontation face aux écureuils. Sans surprise, les Leone Stars s’appuieront en défense sur Umaru Bangura, défenseur central du FC Zurich (11 matchs cette saison) et capitaine de cette équipe.

Titulaires

1. Mohamed Kamara (East End Lions – Sierra Leone)
2. Mustapha Dumbuya (Rising Phoenix – US)
3. Hassan Sesay (Myllykosken Pallo47 – Finlande)
4. Umaru Bangura (FC Zurich – Suisse)
5. Alie Sesay (FK Arda Kardzhali – Bulgarie)
6. John Kamara (Kelsa FK – Azerbaidjan)
7. Kwame Quee (Víkingur Reykjavík – Islande)
8. Abu Dumbuya (East End Lions – Sierra Leone)
9. Mustapha Bundu (AGF Arhus – Danemark)
10. Ibrahim Conteh (Persipura Jayapura – Indonésie)
11. Prince Barrie (Bo Rangers – Sierra Leone)

Remplaçants

1. John Trye
2. Ibrahim Mansaray
3. Salieu Tarawalie
4. Abdul Sesay
5. Alimamy Bundu
6. Suffian Kalokoh
7. Osman Kakay
8. Mahmoud Fofanah
9. Solomon Zombo Morris
10. Morie Alie

Absents
1. Mohamed Buya Turay- Blessé
2. George Kweku Davies- Suspendu

BEN 1-1 MAR: Réactions en vidéo après la victoire des écureuils

Les écureuils ont bien célébré leur victoire en communiant avec le public présent au stade, puis dans le vestiaire. Des chansons entonnées en langue locale aux compétences linguistiques insoupçonnées de Dussuyer en Nago, vivez-le en images.

Plus tard à l’heure du dîner, par l’intermédiaire du ministre des sports, le président de la république a pu s’adresser aux joueurs. Il leur a exprimé sa fierté et toute la joie que le Bénin tout entier recevait d’eux.

Côté supporters, les zangbeto étaient de sortis au Caire…

pendant que les rues de Cotonou vibraient

Maroc – Benin* 1-1: Les écureuils prennent leur quart…aux tirs au buts


Plus d’infos à venir…

Les écureuils avaient marqué en premier…

Avant égalisation des lions de l’Atlas

A la 90ième, Ziyach avait placé son penalty sur une faute de Sessegnon sur la barre, envoyant ainsi les écureuils en prolongation

CAN Egypte 2019: Les gagnants des pronos de la phase de groupe

Gagnants du maillot supporters bjfoot
BEN 2-2 GHA Gédéon’s Ahanmada et Abdoul Wahid Adam. (Bravo à Ferdo’s Wollou et Aimé Césaire qui avaient aussi le bon score, mais n’ont pas eu la chance du tirage).
BEN 0-0 GNB Takpara Worou-méré et Herman Kakito Akakpo
En commentaire votre pronostic du match BEN – MAR. Deux bons pronos seront tirés au score.
Allez les écureuils!!

CAN 2019 – Les Ecureuils verront l’Egypte

Le Bénin s’est qualifié ce dimanche 24 mars pour la Coupe d’Afrique des  Nations (CAN) Egypte 2019.

Le billet pour l’Egypte a été obtenu grâce à la victoire des écureuils sur les éperviers du Togo dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la CAN-Egypte 2019 (2-1).

Qualifié au début du match grâce au match nul de la veille entre l’Algérie et la Gambie, les écureuils ont dans un premier conforté leur position grâce à un but de David Djigla  (11e) avant de jouer à se faire en encaissant un but de l’inévitable Adebayor (75e). Steve Mounié fera parler la foudre de la tête à la 85e pour sceller définitivement le retour des écureuils sur la scène continentale.

Bavure policière également à signaler à la mi-temps de ce match  avec deux supporters touchés.

…plus de détails à suivre.

Eliminatoires CAN 2019 – Les écureuils en 4-3-3 pour affronter les éperviers

Les écureuils évolueront ce soir face au Togo pour cette dernière journée des qualificatoires à la CAN 2019 en 4-3-3.  Michel Dussuyer répète une composition d’équipe utilisée face à la gambie en fin d’année dernière. Si le schéma lui ne change pas, les hommes quant à eux changent au regard des forfaits annoncés. Nouveaux hommes dans son dispositif: Saturnin Allagbé dans les buts , Seibou à la place de Sessi d’Almeida au milieu, puis enfin Soukou et Djigla à la place de Poté et Dossou.

Allagbé – Verdon , Adenon , Adilehou – Barazé, Kiki – Seibou , Adéoti – Soukou , Djigla , Mounié

Contrairement au match face à la Gambie, on espère que cette composition les mènera à une qualification à la CAN.

Allagbé – Verdon , Adenon , Adilehou – Barazé, Kiki – Seibou , Adéoti – Soukou , Djigla , Mounié

CM 2018 – L’Europe sur le toit du monde

Le dénouement de cette coupe du monde Russie 2018 approche avec les demies-finales qui verront s’affronter Français et Belges d’un côté, puis Anglais et Croates de l’autre. Exit tous les favoris (espagnols, brésiliens, argentins, portuguais, etc…), c’est l’ère des outsiders non hispaniques, ni luxophones.

Cette édition de la coupe du monde annonce-t-elle le déclin du football de possession à outrance ? Dans tous les cas, le constat jusque là est que les équipes qui ont régulièrement passées chacun des tours ont su régulièrement mettre en oeuvre un jeu direct, plein de pragmatisme sans jamais endormir le spectateur dans un faux rythme, fait de passes infécondes.  Les matchs de l’Espagne face au Maroc et la Russie ou ceux de l’Allemagne face à la Corée en sont le parfait exemple. Autre constat, toutes les équipes du dernier carré ont en plus de cette constance dans le style de jeu, affronté et battu des nations sud-américaines. Que ce soit les Français, sérial bourreau des équipes du CONMEBOL (Pérou, Argentine, Uruguay), les anglais, tombeurs des Colombiens avec plus de 70% de leurs buts marqués jusque là sur coups de pieds arrêtés (8/11), les belges tombeurs des favoris et impressionants brésiliens et les croates qui ont sans doute infligé à Messi et ses compatriotes une sacré claque (3-0) en phase de poule, cette coupe du monde aura marqué le renversement d’un modèle hispano luxophone, qui a brillé de mille feux avec l’Espagne entre 2010 et 2012 avec ses victoires à la coupe du monde et l’euro.

Les cartes étant rabattues côté approche du jeu, quid du ballon d’or France Football 2018 ? Messi, Ronaldo et Neymar éliminés, le prochain ballon est-il toujours en lice dans cette coupe du monde ?

Russie 2018 : Ce Nigéria peut-il le faire ?


Messi et l’Argentine défaillants, le Nigéria créera-il l’exploit de se qualifier au second tour ? L’équipe en a le potentiel, malgré les atermoiements autour du positionnement du capitaine Obi Mikel, sur lequel la légénde Okocha et José Mourinho se sont exprimés. Pour Mourniho, « Le Nigeria a perdu un bon numéro six pour avoir un mauvais numéro dix.« . « C’est fascinant« , lui a répondu Mikel au moment de réagir aux critiques sur son positionnement. « Je joue à ce poste depuis un an demi et personne ne s’en est jamais plaint. »

Milieu créatif ou pas, l’équipe devra retrouver des ressources pour répondre à l’équation de cohésion d’équipe proposée par les vikings islandais. Début de réponse dès ce match face à la bande de Finnbogason, Sigurdsson, SuperEagleNanYiXuésson, LibanaisNonLèouansson, etc… Côté supportrices, le coup d’envoi du match est d’ores et déjà donné.

CM 2018 – Les affinités russes n’auront pas suffi à retourner l’habituel destin Nigérian en ouverture de la CM

John Obi Mikel, sa femme Olga Diyachenko et leurs jumelles

Le Nigéria a fait son entrée dans cette coupe du monde hier soir face à la Croatie de Luka Modric, Ivan Rakitic, Mateo Kovacic et consorts. Il faut croire que la marche était trop haute face à des joueurs qui ont trusté toutes les champions league depuis 2014, tant le Nigéria a paru en dessous des héritiers de Davor Suker (recordman au nombre de buts de la sélection croate, meilleur buteur de la CM 1998 et 2ième au ballon d’or de la même année).

Et pourtant, les supporters russes avaient de la synpathie pour cette formation des super eagles, qui sur ces quatre dernière participations à un mondial ne s’était jamais imposée lors de son premier match. Toutes les affinités étaient mêmes réunies entre Brian Idowu, arrière gauche dont la mère est Russe, Ahmed Musa passé par le CSKA Moscou et ayant ramené près de 20M€ au club lors de son transfert à Leicester. Mieux, le capitaine John Obi Mikel s’était entiché de Olga Diyachenko, fille de son voisin milliardaire russe depuis 2015 et avec laquelle il a eu des jumelles.

Quand bien même le premier tir cadré du match n’aura eu lieu qu’à l’heure de jeu (Ighalo, 59e), les nigérians auront repris ce mondial comme ils ont fini le dernier face à la France, par un csc (celui de Yobo en 2014 et celui d’Etobo du mileu de Stoke City cette fois-ci). Avec l’Islande et l’Argentine en ligne de mire aux deux prochains rounds, la tâche s’annonce ardue pour les super eagles. Vivement que déjà face à l’Islande, les nigérians ne vendent leur peau « Two for 10 kobo ». Ce serait une occasion pour les supporters nigérians de communier davantage avec les russes, à l’image de la célébration dans la vidéo ci-dessous ou des ours ont été mis à partie, soufflant dans une vuvuzela et faisant des bras d’honneur.

Coupe du monde 2018: Comment sont arrivés les africains en sol russe ?

C’est parti pour le Mondial 2018 ! La cérémonie d’ouverture de cette Coupe du monde en Russie a donné son coup d’envoi hier devant quelque 80.000 spectateurs au Luzhniki Stadium, à Moscou. S’en est suivi ce match d’ouverture, largement dominé par le pays hote (5-0), le plaçant ainsi en de bonnes dispositions pour une potentielle qualification en seizième de finale. Même Vladimir P. en chef était désolé de la lourdeur du score.

Coupe du Monde 2018: Infantino et Poutine ne savent plus trop quoi dire au cheikh Ben Salmane
Coupe du Monde 2018: Infantino et Poutine ne savent plus trop quoi dire au cheikh Ben Salmane

Avant l’entrée en compétition aujourd’hui du Maroc dans le groupe B, Bjfoot revient en image sur l’arrivée des cinq représentants du continent africain chez les tsars. Entre le bleu de chauffe que sont les survêtements adoptés par le Maroc, les costumes des Egyptiens ou Tunisiens et les tenues locales (Nigéria, Sénégal) chacun y est allé de son style avec plus ou moins de goût et de réussite. Appréciez plutôt en image l’arrivée des copains de Mohamed Salah, Sadio Mané, Obi Mikel and co.

 

Coupe du Monde 2018: Arrivée de l’Egypte et sa star Mohamed Salah en Russie
Coupe du Monde 2018: Arrivée des marocains….en survêt. Pas besoin d’originalité.
Coupe du Monde 2018: Arrivée du Nigéria en tradi customisé aux couleurs nationales…La classe ne s’arrête pas au maillot
Coupe du Monde 2018: Arrivée des tunisiens ….en mode garde républicaine ?
Coupe du Monde 2018: Arrivée du Sénégal…en tradi comme l’autre nation de l’Afrique de l’Ouest, mais en plus sobre.

Et vous ? Laquelle des arrivées avez-vous préférée ? A moins que vous n’ayez une préférence pour les Iraniens ?

Arrivée de l’équipe d’Iran en mode concours « mister univers »…

 

Les premiers pas contrastés de Steve Mounié à Huddersfield

Cet été, Steve Mounié a pris ses deux jambes à son cou pour quitter le ciel bleu de la Méditerranée. Formé au MHSC, le buteur béninois a cédé aux sirènes de l’Angleterre, pour rejoindre le promu Huddersfield.

Tout a très bien commencé pour Steve Mounié en Angleterre. Pour son premier match en Premier League, le championnat phare outre-manche, l’ancien buteur de la butte Paillade au MHSC s’est offert un doublé pour la victoire de son club. Mais, depuis, Mounié déchante et se heurte aux solides défenses britanniques, toutes aussi physiques les unes que les autres. Apparu, depuis, à 5 reprises, l’ex-attaquant du Nîmes Olympique n’a pas retrouvé le chemin des filets. Au mois de juin, lorsque la saison avec Montpellier s’est terminée, le Béninois était au coeur des rumeurs de transfert en raison de son profil, plutôt atypique.

Du haut de son mètre 90, le natif de Parakou impressionne physiquement, grâce, notamment à sa frappe de balle et son excellent jeu de tête. Parti pour près de 13 millions d’euros en Angleterre, il profite, entre autre, de l’inflation des prix sur le marché des transferts pour remplir les caisses du MHSC, comme le rappelle Sports Bwin au coeur d’une enquête sur les différent transferts qui ont marqué l’histoire du football mondial.

Interrogé, dès son arrivée à Huddersfield, par So FOOT, Steve Mounié est revenu sur son mercato.

« J’ai appris l’intérêt d’Huddersfield quand j’étais en sélection nationale, avec le Bénin. Tout a ensuite été très vite, j’ai été touché par leur discours, le système de jeu que m’a présenté le coach, la philosophie de l’équipe et j’avais aussi envie de retrouver un club similaire, dans la mentalité, à ce que j’avais à Montpellier. Rapidement, je me suis dit que, pour faire ses débuts en Angleterre, il n’y avait pas mieux que ce club là » explique-t-il, lui qui avoue rêver de Premier League depuis qu’il est tout petit. « Je sais que je vais bosser, qu’on va me faire progresser, mais c’est aussi un pari personnel parce que je pense qu’à l’heure actuelle, tout le monde nous voit descendre en fin de saison. J’aime bien relever les challenges, comme j’ai pu le faire avec Nîmes (il a été prêté à Nîmes lors de la saison 2015-2016 alors que le club avait une pénalité de huit points en début de saison, ndlr). Changer de pays en était un aussi, pour découvrir de nouvelles choses ».

Forcément, le choix de rejoindre le petit club anglais interpelle, puisque Huddersfield ne jouit pas d’une grosse réputation. Pour autant, Steve Mounié apprend, petit à petit, l’histoire du club, et ne semble pas déçu par ses premier pas. « Honnêtement, rien du tout. Je n’en avais jamais entendu parler. Après, j’ai commencé à m’intéresser à l’histoire du club et j’ai découvert qu’il avait remporté le championnat d’Angleterre trois fois de suite (en 1924, 1925, 1926, ndlr). Une fois sur place, j’ai rapidement compris qu’Huddersfield était un club historique, que tout le monde avait du respect pour son histoire. Si en France la majorité des gens n’arrive certainement pas à prononcer le nom, en Angleterre, c’est autre chose (rires) ». Désormais, Mounié doit repartir au travail afin que son rêve anglais ne tourne pas au cauchemar.