Ligue 1 Le point de la 1ere journée

Samedi

Une forte pluie stoppe l’Aspac dans son envol 

L’ouverture de la ligue 1 a eu lieu samedi .Le champion en titre, l’Aspac a accueilli Avrankou Omnisports d’Eric Tossavi. Après une demi-heure de jeu sous une pluie fine, Yakubu Adamu a réalisé un doublé permettant à son équipe de mener 2-0. Mais la rencontre n’ira à pas son terme. Bonaventure Codjia sera obligée d’arrêter le spectacle a cause de l’intensité de la pluie qui a rendu le terrain impraticable. Quel dommage pour les amis de Gérard Yolou. La rencontre a été reporté  a une date ultérieure.

Un seul match a finalement eu lieu. A Djougou, les Panthères ont concédés un nul vierge contre le Dynamo d’Abomey de Jean-Paul Anato.

Dimanche

Les Requins et les Mambas vainqueurs à l’extérieur

A Pobè, les Requins de l’Atlantique, ont réussi une belle affaire en allant s’imposer à Pobè devant le JA Plateau 2-0. Des réalisations signées, Shakirou Abikoyè (75’) et Ceikezie Stanley (85’).  Rappelons que le match programmé pour samedi n’avait pas eu lieu pour cause d’intempérie.

A Parakou, les Mambas Noirs de Béchir Mahamat ont surpris les Buffles. Les jaunes et noirs de Cotonou  ont  pris le dessus par deux buts à rien. Le gardien Ludovic Alla a ouvert le score sur pénalty à la 45’. Avant que Donald Chadra, ne corse l’addition en marquant contre son propre camp en seconde mi-temps.

A Porto-Novo, Soleil FC d’Akpakpa a battu les Dragons sur le score étriqué s’un but à zéro. L’unique but de la partie a été l’œuvre d’Isaac Louté.

Pour finir à Kraké, les amis de Cédric Coréa ont damés le pion au promu Cifas 1-0. Grace au coup de patte de l’ancien joueur des Dragons, Michael Kessou  (26’).

Géraud Viwami (coll.)

Tous les Résultats

Aspac-Avrankou  (reporté)

Mogas – As Tonnerres 2-1
Buffles -Mambas Noirs 0-2
J.A. Plateau – Requins 0-2
Uss Kraké-Cifas 1-0
Panthères -Dynamo Abomey 0-0
Soleil – Dragons 1-0

 Au classement, les Mambas Noirs et les Requins se partagent la cime des honneurs. Pendant que les Buffles et la J.A.Plateau sont coincés en bas de tableau.

 

Moovligue1 /Mogas – As Tonnerres 2-1 :Suanon et Viza offrent un premier succès aux pétroliers

Au stade René Pleven d’Akpakpa, les jaunes et verts du Mogas ont acceuilli l’As Tonnerres de Bohicon. Les poulains d’Akélé Stanislas se sont imposés sur le score de deux à un. Grace à des réalisations signées Fadel Suanon et Kocou Viza.

Géraud Viwami (coll.)

Le début du match a été chaud. Dès la première minute le Mogas se signale. Fadel Suanon ouvre le score. La réplique de Tonnerres surviendra à la 4e .Et c’est le capitaine, Luizan Getheme qui montre la voie en égalisant pour son équipe. Le jeu s’anime le Mogas a légèrement l’avantage. (36’) Suanon déborde à gauche, et centre pour Kocou qui reprend victorieusement 2-1. Les jaunes et verts reprennent l’avantage. C‘est sur ce score que la pause intervient.
Du retour des vestiaires, la qualité de jeu ne s’est pas améliorée des deux cotés. Tonnerres va jeter ses dernières forces dans la bataille. E. Joseph, la recrue phare du club va faire son entrée. Les pétroliers n’arrivent plus à dominer. Tonnerres va en profiter pour se créer des occasions .Comme à la 81’ quand Francky Agbossou pourtant seul dans la surface met sa tète hors du cadre. Le Mogas gère son résultat mais va essuyer quelques frayeurs comme à la 84’. Ganha Olivier, à l’entrée des 16 mètres décale pour Agbossou .L’ailier gauche arme un tir croisé du gauche qui rase le poteau gauche d’Awalou. 90 ‘ Sur un coup décalé à gauche de la surface, du Mogas. Getheme enroule le cuir, Awalou est à la parade et met en coner. La dernière action des verts de Bohicon porte la griffe d’Emmanuel Joseph. Mais l’ancien joueur Avrankou, dans la surface de réparation, tarde à armer son tir et se fait contrer par Lunel Dossougbété, le défenseur auteur d’un match propre. Brice Igué va mettre fin au match sur ce score deux buts à un. A noter les sorties sur blessures de Mazou Aboubakar et Judicaël Kouassi du coté du Mogas.
Le spectacle n’était pas fameux mais le suspens y était. Pour leur première entrée dans cette seconde saison de la Moovligue 1. L’As Tonnerres malgré la présence de ses nouvelles recrues, E. Joseph et O. Tanko. Elle n’ pas excellé dans la production du jeu. Les jaunes et verts du Mogas étaient nettement mieux sans vraiment convaincre. On espère que ça viendra

Mooovligue 1: les résultats de la 1ere journée

Aspac -Avrankou (reporté)
Mogas – As Tonnerres 2-1
Buffles -Mambas Noirs 0-2
J.A. Plateau – Requins 0-2
Uss Kraké-Cifas 1-0
Panthères -Dynamo Abomey 0-0
Soleil – Dragons 1-0

(plus de détails dans les minutes à venir)

Ligue1- 1ere Journée : Les affiches

Samedi

Deux affiches sont programmées. L’Aspac de Hyacinthe Sewanou accueillera au stade de l’amitié de Kouhounou  Avrankou Omnisports d’Eric Tossavi. Le champion en titre est logiquement favori. Les bleus et blancs  du port ont conservés leur effectif à plus de 80% et peuvent frapper fort d’entrée. Quant aux verts de Bruno Goudjo, prendre un point pour démarrer ne serait pas si mal.

La jeunesse Athlétique du Plateau accueille au stade Jean-Pierre Gascon de Pobè les Requins de l’Atlantique. Pendant ce temps à Djougou, les Panthères reçoivent le Dynamo d’Abomey de Jean-Paul Anato  

Dimanche

Cifas – Kraké : Un petit choc

L’Uss Kraké, de Moussa Latoundji, accueille le promu Cifas pour son premier match officiel sur le banc  du club de la cote Est. L’adversaire n’est pas si prenable. Kraké aura à cœur de se signaler d’entrée. Le Cifas de Natabi Traoré n’ira pas au Saint Louis Stadium de Kraké en victime expiatoire. Ce qui promet un petit choc qui vaudra le déplacement.

Mogas –Tonnerres à Kouhounou

L’année dernière, l’As Tonnerres  avait ouvert sa saison en humiliant les Requins 3-0 à Kouhounou. Pour cet exercice, les verts débuteront encore à Kouhounou.Vont-ils récidiver ? Le Mogas espère bien entrer dans la compétition. Les pétroliers de Stanislas Akélé n’auront pas la tâche facile.

A Parakou, les Buffles d’Ignace Fassinou accueillent Mambas Noirs d’Emmanuel Kido. Soleil  jouera cette saison à domicile à Porto-Novo. Les coéquipiers de Gérard Adanhoumè recevront en ouverture les Dragons de l’Ouémé.

Bénin- ligue 1 : Les forces en présence

Aspac,club champion du Bénin

 

Ce samedi, la deuxième saison de la Moovligue 1 ouvrira ses portes. 14 clubs entreront ainsi en compétions, jusqu’au  09 Avril 2011. Nous vous présentons en quelques lignes les forces en présence.

Géraud Viwami (coll.)

Les candidats au titre

ASPAC  (Champion en titre)

Coach : Alain Gaspoz

Ils ont été vainqueurs de la première édition de la Moovligue 1. Les amis de William Dassagaté abordent logiquement cette saison en tant que favori. Les bleus et blancs du port auront donc la pression. A eux de confirmer leur statut. 

Uss Kraké : Vice-champion en titre

Coach : Moussa Latoundji

 Ils ont manqués le titre pour peu la saison dernière. Les protégés du président Oké auront à cœur de conquérir le titre.  Le club a affiché ses ambitions, d’abord en signant Moussa Latoundji et  en recrutant  Cédric Coréa et autres. Le club phare de la cote Est, est  donc  très attendu.

Buffles : (3e)

Coach : Agoroh Tchagodonou

C’est le plus grand club du septentrion. Les verts de Parakou ont frappés forts en terminant  premier à l’issue de la phase Aller la saison dernière. Malgré le départ de quelques éléments vitaux. Le club désormais coaché par Agoroh Tchagodonou tient à jouer les premiers rôles.

As Tonnerres :

Ils ont perdus le titre de champion l’année dernière. Mais l’As Tonnerres veut revenir de plus belle. Le président Glèlè a investit quelques millions dans le recrutement. Même l’ambiance à Bohicon n’est pas au top. Les verts de Bohicon visent toujours la cime des honneurs.

LES OUTSIDERS

Mogas 90

Coach : Stanislas Akélé

Les pétroliers ont flopés la saison dernière. Mais pour cette campagne, le président Rock Ajavon a été claire : « je rêve de titre et de coupe ». La bande à Stanislas Akélé a-t-il reçu le message ? Hors mis le départ de Iréké Agonhossou, le Mogas a conservé le reste de ses meilleurs éléments. Ils pourraient bien surprendre les favoris.

Dragons :

Coach : Jean – Louis Noumahangnan

L’ambiance extra-sportive a tout gâté dans la maison orange et noire. Après le départ Du belge Claesen. On se demande bien dans quel état d’esprit les Dragons aborderont cette édition. L’effectif a changé à plus de 80%. Le groupe peut bien surmonter les difficultés et surprendre. Quelques soit leur forme les Dragons sont à craindre.

Requins

Coach : Codjo Eyikoué

C’est le club le plus populaire de Cotonou .Les Requins de l’Atlantique conserve leur statut de club légendaire. Mais ils risquent de peiner cette saison. La préparation n’a pas été très convaincante. Le nouvel entraineur connait peu les joueurs. La majorité des cadres sont restés mais l’homogénéité n’est toujours pas retrouvée. Les amis d’Aly Mohammed auront leur mot à dire.

Cifas :

Coach : Lionel Soccoia

Lionel Soccoai, coach du club promu très humble affirme que le club joue le maintien. Mais avec un recrutement en mode « Manchester City ». Makarimi, Traoré et Dossou ont débarqués. Le Cifas ne se laissera pas prendre comme un novice. L’effectif semble aguerri pour faire mieux que le maintien.

OBJECTIF : MAINTIEN

J.A. Plateau, Avrankou, Panthères, et Dynamo d’Abomey devraient jouer pour le maintien.  Leurs ambitions restent modestes. Ces clubs devraient à priori se contenter du maintien. Même si certains, comme Soleil et Mambas Noirs au vue de leur préparation espérer mieux.

Le classement de la saison dernière

1. ASPAC                               45 pts +19 

 2. Buffles du Borgou           44 pts+9

 3. USS Kraké                         45 pts +6

 4. Tonnerre FC                     38 pts +9

 5. Dragons FC                       38 pts +7

 6. Requins de l’Atlantique  35 pts + 2

 7. Mambas Noirs                 35 pts -4

 8. Panthères de Djougou    34 pts +1

 9. Avrankou Omnisport       33 pts – 5

10.Mogas 90 FC                       32 pts +1

11. Dynamo d’Abomey         28 pts – 10

12. Soleil FC                            28 pts – 12

———————————————————-

13. Dynamo de Parakou         26 pts – 11 Relégué

14. Espoir de Savalou             26 pts – 14   Relégué

 

 

Club promus

-Cifas

-Jeunesse Athlétique du Plateau  (ex-cavaliers de Nikki)

 

Bénin-Ligue 1 :Cavaliers de Nikki devient Jeunesse Athlétique du Plateau (JAP)

 

Le bruit courait depuis plusieurs semaines. C’officiel Cavaliers de Nikki a été délocalisé et change en même temps de nom. Le club sera désormais basé à Pobè et devient Jeunesse Athlétique du Plateau (JAP). C’est sous ce patronyme que le club évoluera en ligue 1 cette saison. Rappelons que la J.A. Plateau jouera ses matches à domicile au stade Jean-Pierre Gascon de Pobè.

G.Viwami

Dynamo d’Abomey : Maurice Noussoudjin nommé !

Après les Requins, Dynamo d’Abomey s’est aussi attaché les services d’un technicien togolais. Il s’agit de Maurice Noussoudjin. Il succède ainsi officiellement à Kamel Djabour. Noussoudjin sera appuyé dans sa tâche par Antoine Zinsalo, son adjoint. Sa mission risque d’être compliquée à quelques jours du démarrage de la saison. Soulignons que pour le compte de la première journée, les verts d’Abomey se déplacent à Djougou pour y défier les Panthères.
Géraud Viwami (coll.)

Tournoi de présaison : Soleil FC s’impose

Gérard Adanhoumè,nouveau capitaine de Soleil FC

Ce weekend, le stade de l’amitié de Kouhounou, a servi de cadre au tournoi de la rentrée sportive. Au total quatre clubs y ont participés. Au finish Soleil FC s’est imposé en finale contre les Requins de l’Atlantique.

Géraud Viwami

Ce mini-tournoi a été ouvert vendredi dernier par les demies-finale. Soleil avait à créer la surprise en surclassant, l’Aspac d’Alain Gaspoz 3-0. Pendant que les Requins de Codjo Eyikoué ont battu l’As Cotonou deux buts à un.
La finale de ce mini-tournoi était donc un derby cotonois qui a opposé Soleil FC de Vizir Touré au Requins de l’atlantique de Patrice Djokoué. Ce sont les jaunes d’Akpapka, qui se sont imposé par deux buts à zéro. Grace deux buts de la tête de Jacques Bessan 62’et 77’. Soleil a présenté un fond de jeu très intéressant et remporte logiquement donc le trophée .Quant aux Requins, ils sont encore à la recherche des automatismes au grand désarroi des supporters.
Rappelons qu’en prélude à la finale, l’Aspac a battu l’As Cotonou (ligue2) deux buts à zéro dans le match comptant pour la troisième place. Les deux buts portuaires ont été l’œuvre de Yakubu Adamu.
Les impressions de Gérard Adanhoumè, capitaine de Soleil FC.
« Je suis très ému d’avoir remporté le trophée, le reste maintenant c’est le championnat on fera tout pour jouer le haut du tableau cette saison .Actuellement on est prêt le travail fait par les coachs est bien maintenant on va continuer sur cette lancée. Du point de vue personnelle je suis aussi satisfait du tournoi que j’ai réalisé »

Tous les résultats

Vendredi 10-09-2010

Soleil –Aspac 3-0

Requins –As Cotonou 2-1

Dimanche 12-09-2010

Finale

Soleil –Requins 2-0

Troisième place

Aspac –As Cotonou2-0

Eliminatoires Can cadets 2011 / premier tour : Le Bénin sorti par la cote d’ivoire

Après le nul 1-1 enregistré, il y a 15 jours les écureuils cadets n’ont pas réussi l’exploit en terre ivoirienne. Les poulains d’Edmé Codjo ont obtenu un nul vierge insuffisant pour passer ce premier tour. Le but encaissé à Cotonou coute donc très cher aux écureuils cadets.
Au prochain tour les éléphanteaux de la cote d’ivoire joueront la Sierre-Léone .
G.Viwami

http://www.news24.ci/?parcours=actu_photo_detail&media_item=1626&sport

TALENTS LOCAUX :Ludovic Alla , La perle des Mambas Noirs

ludovic alla



Il fait partie des révélations de cette saison. Il est souvent rare de voir un gardien de but faire l’unanimité. Mais Ludovic Alla, international béninois, a su conquérir le public cotonois puis béninois par son talent.

Géraud VIWAMI

Sa saison : 20 matches

Ludovic Alla est un gardien de but béninois. Il a signé aux Mambas Noirs en début de saison, il y a un an. Formé au Cifas, ce jeune joueur a travaillé très dur pour s’intégrer et s’imposer chez les jaunes et noirs de Cotonou. Très tôt il est devenu un cadre au sein de l’effectif. Yusif Haruna, le technicien ghanéen alors coach des Mambas Noirs, décide de lui confier le capitanat. Alla aligne les bons matches dans les cages du club du président Sylvain Lawson. Mais les Mambas en début de saison l’équipe avait des faiblesses sur le plan défensif. Alla sera mis en concurrence avec Said Sholaidé. Il réalise tout de même une bonne saison globalement. Son équipe ira mieux en phase retour. « Ludo » multiplie les bonnes prestations et va faire son apparition en équipe nationale A. Au soir de la 26e journée les Mambas Noirs finissent en milieu de tableau, grâce à leur succès deux à zéro sur les Dragons à Djeffa. Ils finissent 8e sur  une bonne note tout comme Alla.

Bénin – Burundi, première titularisation chez les grands

Alla fait ses débuts en équipe nationale chez les juniors en 2008. C’était lors des éliminatoires de la Can Rwanda 2009. En matches officielles il sera titularisé à quatre reprises par Patrick Aussems. En Aller et Retour contre le Maroc puis contre le Mali. Les juniors ne vont pas se qualifier pour Rwanda 2009. Mais Alla, lui, va retrouver l’équipe nationale en mars 2009 en amical contre le Niger où il a été nommé capitaine de l’équipe nationale locale. En Avril 2009 lors du tournoi de l’UFOA à Abéokuta au Nigéria. Michel Sorin va  le sélectionner et lui confier à nouveau le capitanat. Alla sera titulaire indiscutable lors des trois rencontres du Bénin en terre nigériane. Il va retrouver l’équipe à nouveau le 11 aout 2010 lors du match amical contre le Niger à Cotonou. Alla fait son entrée en seconde mi-temps et sauve le Bénin à deux reprises par des parades remarquées.

Jean-Marc Nobilo, le nouveau sélectionneur des Ecureuils, le sélectionne en équipe nationale. Alla va connaître son baptême de feu sur le plan international. Il a été  titularisé contre le Burundi dimanche 5 septembre lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2012. Il a encaissé un but, sans forcément passer à côté de son match. Sa prestation n’enlève rien à son talent.

Pisté en Turquie et aux Etats-Unis

Ludovic Alla, après une saison au Bénin, est en partance pour l’étranger. Il a une piste très sérieuse en Turquie. Le joueur avait déjà tapé dans l’œil de plusieurs recruteurs lors d’un tournoi disputé en Turquie. En effet un club de deuxième division turque l’ayant supervisé durant ce tournoi lui a déjà proposé un essai.

Les turques devront se dépêcher car l’Amérique aussi est intéressée par la perle  des  Mambas Noirs. Un club, de la Major Soccer League (d1 américaine) a aussi proposé un essai à l’ancien pensionnaire du Cifas. A Alla de confirmer.

Style de jeu

Ludovic Alla est un jeune gardien assez talentueux. Il a un bon gabarit (1.83m) pour un gardien de but. Il est surtout connu pour ses arrêts-réflexes. Il possède également une bonne détente et un calme digne des grands. L’autre force du numéro1 des Mambas Noirs reste son jeu au pied. Il est adroit et précis dans ses relances. Il lui reste à améliorer ses relances à la main et développer son placement sur les coups de pieds d’arrêtés. Sinon il possède une bonne marge de progression.

Fiche du joueur

Ludovic Carlos Alla

Nationalité : Béninoise

Poste : Gardien de but

Taille : 1.83m

Poids : 75 kilos

Statut : international A (3 sélections)

Club : Mambas Noirs (ligue 1 –Bénin)

Suite à son départ des Dragons:Claesen : «Il pose trois conditions et désigne les responsables de son départ»


daniel claesen (source: Jipsports)

Il a pris sa décision il y a quelques jours. Daniel Claesen a quitté les Dragons de l’Ouémé. Dans cet entretien qu’il nous accordé le belge, très franc et peiné dévoile en exclusivité les raisons de son départ.

Propos recueillis par Géraud Viwami (coll.)

Qu’est-ce qui motive votre  départ ?

Si je démissionne des Dragons c’est parce que deux personnes, (Claude Kpaki secrétaire général du club et Bruno Gbèmènou organisateur du club) se sont introduites personnellement dans mon travail de détection, de recrutement, et ça je ne peux tolérer. Chacun doit rester à sa place.

Des regrets ?

J’ai des regrets très profonds pour les joueurs parce que je n’aime pas ces genres de situations. Au départ c’était très bien structuré avec les adjoints que j’avais, et le travail était bien fait. Par la suite, avec l’incohérence et l’incompétence de certaines personnes, je pars.

A quelles conditions reviendrez-vous sur votre décision ?

Je reviens à trois conditions : que les joueurs soient bien payés, je dois postuler à une place de directeur général, manager du club avec la fonction d’entraîneur et à ce moment, fructifier mon travail par les ventes des joueurs en fin de saison. Travailler comme ça on peut jouer les trois premières places du championnat et une qualification pour les coupes africaines.

L’organisation au sein du club ?

L’organisation du bureau au départ elle était très bonne. Il y avait des gens consciencieux et au fur et à mesure du temps je me suis rendu compte que ce n’était pas très clair et bien ordonné. Le staff technique en place était bon, le travail était bon mais on s’est entraiîé sur des terrains peu praticables. C’était intolérable pour une équipe professionnelle.

Vous avez d’autres pistes au Bénin ?

Je reviendrai volontiers au Bénin, je pourrais revenir une semaine avant le championnat peut-être aux Dragons si mes conditions sont remplies, ou  pour une autre équipe, en première ou en seconde division et même un centre de formation.

De bons souvenirs ?

J’ai eu de très bons rapports avec les gens de Porto-Novo, avec tout mon staff, le président De Chacus et avec les journalistes, les supporters et les entraineurs des autres clubs.

Des joueurs qui vous ont marqué ?

Il y a plusieurs joueurs. Je peux citer, l’attaquant Emmanuel Liyindé qui est aux Dragons, il y en a d’autres, Junior Salomon, Emmanuel Joseph ils sont nombreux.

Des déceptions ?

En matière de déception, c’est malheureux de laisser un travail entamé comme ça parce qu’indirectement à cause de deux personnages. Je laisse les enfants à leurs sorts mais je leur ai dit ce matin à la dernière séance d’entrainement qu’on a eu (ndlr : hier lundi matin). Je leur explique la cause de mon départ et que mon billet d’avion était pris avant la décision. J’aurais dû revenir le 14 septembre.

Un mot pour le public ?

Je n’ai jamais eu de problèmes avec les supporters, sauf une fois après le match piège contre l’Aspac. J’ai discuté avec une trentaine de supporters à Porto-Novo. C’est des gens sympas ce n’est pas ce qu’on m’avait dit au départ, mais j’ai admiré leur sens sportif en vers moi et les joueurs.

Strasbourg : Ahoueya qualifié

Après Marcio, qualifié en fin de semaine dernière, la DNCG de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a homologué, hier après-midi, le contrat de Jocelyn Ahoueya. Le milieu international béninois de 24 ans fait donc officiellement partie de l’effectif du Racing Club de Strasbourg (National).
(source: francefootball)

Bénin-ligue1 : Les derniers infos du mercato

Le premier mercato d’intersaison prend officiellement fin ce jour. Et on vous offre en exclusivité les derniers bruits de couloirs et les derniers mouvements.

Géraud Viwami

Requins : Codjo Eyikoué, nouvel entraineur

Les Requins de l’Atlantique ont enfin un entraineur. Le togolais, Codjo Eyikoué, a été nommé à la tête des Requins de l’Atlantique pour cette saison 2010-2011. L’attente aura été quand même longue. Eyikoué hérite d’une mission assez difficile à moins de quinze jours du démarrage de la ligue 1.
Après l’abandon de la piste de Seydou Ouattara, Eyikoué s’est révélé comme le choix idéal. Il succède ainsi donc officiellement à Michel Sorin.

Cifas : Jordel Dossou tout proche

Le Cifas continue son « pillage » des clubs de la ligue 1. Le jeune milieu offensif des Requins, Jordel Dossou est passe de s’engager au Cifas. Un transfert entre deux clubs d’Ajavon qui se négocie sans grand bruit. Mais selon nos sources la direction des rouges et blancs ne serait pas prêt à lâcher sa perle. Va-t-on vers le clash ? Rappelons que Dossou est polyvalent capable d’évoluer en milieu offensif ou en attaque.

Aspac : Modeste Agbonon « Espion » à l’essai

Modeste Agbonon « espion » est actuellement à l’essai à l’Aspac. Alain Gaspoz fraîchement revenu de Suisse va observer l’ancien international junior béninois pendant quelques jours avant de se décider. Agbonon, avait évolué il y a deux saisons à Energie FC en D1 béninoise. Rappelons que le joueur peut jouer en position d’excentré droit ou d’arrière sur le même flanc.
-Junior Salomon rempile !
Le défenseur international béninois, Junior Salomon vient de prolonger son contrat à l’Aspac. Il n’ya donc plus de doute, Salomon portera les couleurs des bleus et blancs de du port en 2010-211. Il file ainsi entre les doigts de l’As Tonnerres et du Cifas qui était très intéressé par l’ancien joueur de l’UNB.

Avrankou : Emmanuel Joseph finalement à Tonnerres ?

Récemment annoncé avec instance à l’Aspac puis au Cifas.Emmanuel Joseph, le gaucher précieux d’Avrankou serait tout proche de l’As Tonnerres. Le club phare de Bohicon aurait convaincu le joueur qui aurait donné son accord. Si son arrivée est officielle ce sera belle affaire pour le président Valère Glèlè.

Tonnerres sur Seydou Outtara

L’As Tonnerres s’active déjà pour remplacer Kamel Djabour. La dernière piste a nom : Seydou Ouattara. Tonnerres a pris contact avec le technicien ivoirien et les négociations sont en cours. Après l’échec des négociations avec les Requins Outarra a de fortes chances d’officier en ligue 1 béninoise.

Mambas Noirs : Emmanuel Kido vers Karşıyaka (D2 Turque)

Le jeune milieu offensif béninois, Emmanuel Kido, est proche de Karsiyaka, club de 2e division turque. Le mois dernier, Kido avait effectué un essai satisfaisant. Mais le joueur n’a pas pu signer son contrat avant l’échéance du mercato le 31 Aout dernier. Le club avait essayé de le retenir au sein du groupe, mais ce dernier n’a pas pu obtenir gain de cause. Les dirigeants du club, très intéressé, lui ont proposé un bail pour le mercato de décembre. En attendant le joueur va reprendre avec les Mambas.
Soulignons qu’il n’a fait qu’une dizaine lors de la phase retour du championnat national. Kido avait même été pré sélectionné par Michel Sorin en équipe nationale séniore locale.

Buffles : Carlos Karoué dans le groupe

Carlos Karoué, est proche de s’engager avec les Buffles de Borgou. Karoué s’entraine déjà avec le club phare de Parakou. Ce jeune gardien avait été numéro un au Dynamo Parakou relégué en ligue 2. Il suit ainsi son entraineur, Agoroh Tchagodonou qui est actuellement à la tête des verts de Parakou

Géraud Viwami

Requins : Bézo Yaovi au Caire !
Il était annoncé en partance. Le soir du match nul face au Burundi, le meilleur buteur du championnat béninois, resté impuissant sur le banc de touche, a filé. Direction, le Caire où il va effectuer quelques essais au sein des clubs cairotes. Depuis 3 mois avec la fin de la Ligue1, on espérait un transfert d’un joueur ayant évolué au Bénin, cela pourrait venir grâce au meilleur buteur : Bézo Yaovi.
(A suivre)
Aubay

Eliminatoires 2012 – 2013 / Bénin- Burundi 1-1:Ecureuils : Un nul

Entre une équipe béninoise sans repère et une équipe burundaise, modeste mais joueuse, le nul 1-1 sonne comme un résultat logique, presque prévisible au vu des 7 mois passés.

Géraud Viwami

Cette première sortie des Ecureuils version Nobilo, n’a pas été un coup de maître. Les Ecureuils ont également joué pour la première fois, depuis 2004, en blanc à domicile.
Les poulains de Nobilo entrent quand même assez bien dans la partie. La première alerte est venue de la droite mais Makarimi est trop court à gauche (1’). Les verts burundais finiront par être cueillis à froid à la 3e. Tout part de Fassassi à droite qui trouve Poté. Ce dernier à l’entrée des 16 mètres sollicite le Une –deux avec Sessègnon. Le niçois se présente seul face au gardien burundais et marque d’un plat du pied parfait à ras de terre. 1-0. L’ancien clermontois signe ainsi son premier but en équipe nationale. Malgré l’ouverture du score des béninois, les burundais posent le jeu et essayent de trouver la faille. A l’inverse des béninois qui font preuve d’un grand manque de coordination tant en milieu qu’en attaque. Après la demi-heure de jeu les verts d’Adel Amrouche prennent le contrôle du jeu. Les Ecureuils souffrent en fin de première partie. L’arbitre sud africain, Mr Bennett renvoie les deux équipes aux vestiaires sur ce score d’un but à zéro.
En début de seconde période, Stéphane Sessègnon, sort sur blessure et cède sa place à Razak Omotoyossi (68e). Et les Ecureuils vont manquer cruellement de coordination en attaque. Les burundais vont prendre totalement le contrôle du jeu. Le milieu béninois est inexistant et multiplie les fautes. Koukou et Coréa sont presque à bout. La défense tient bon mais elle finira par craquer. L’attaquant burundais bien lancé dans le dos de la défense béninoise va battre Alla d’un tir à ras de terre (85’). Une égalisation logique et méritée pour les hirondelles. La rencontre va s’achever sur ce score de parité d’un but partout.
Les Ecureuils prennent un mauvais départ en concédant ce nul très amère à domicile. La Cote d’ivoire file seul en tête du groupe grâce à sa victoire 3-0 sur le Rwanda samedi à Abidjan.

Les onze entrants
Alla-Imorou, Adénon, Chrysostome, Boco-Koukou, Coréa, Fassassi, Makarimi- Sessegnon (Omotoyossi 67e), Poté.

Sur le banc
Allagbé ; Salomon Junior, Bézo, Adanhounmè, Séka, Adjaï Moussa.

Ecureuils : Nobilo avec 20 joueurs

Après la séance d’entrainement de ce matin, Nobilo a réduit comme prévu son groupe à 20 joueurs. Les cadres habituels seront évidemment là. Seul suprise, l’arrière droit de Sturm Graz Mouftaou Adoun n’a pas été retenu tout comme Gérard Adanhoumè de Soleil. Soulignons que dimanche seulement 18 joueurs seront qualifiés pour jouer.

Le reste du groupe

GARDIENS: Valère Amoussou (Mogas 90), Ludovic Alla (Mambas Noirs), Saturnin Alagbé (ASPAC)

DÉFENSEURS:), Romuald Bocco (Sligo Rovers/IRL), Emmanuel Imorou (Châteauroux/FRA/D2), Khaled Adénon (Le Mans/FRA/D2), Damien Chrysotome (Denizlispor/TUR), Junior Salomon (ASPAC),

MiILIEUX: Stéphane Sessegnon (Paris SG/FRA), Koukou Djiman (Créteil/FRA/NA), Cédric Coréa (US Kraké), Ousmane Makarimi (Cifas), Arnaud Séka (Tonnerre), Djamal Fassassi (US Kraké), Jordel Dossou (Requins)

ATTAQUANTS: Mickaël Poté (Nice/FRA), Razack Omotoyossi (Metz/FRA/D2), Yaovi Bézo (Requins), Moussa Adjai (Buffles), Ouzérou Abdoulaye (Buffles)
Coach : Jean-Marc Nobilo

Géraud Viwami

Ecureuils : Sessègnon , nouveau capitaine

Jean-Marc Nobilo a décidé de confier le brassard au parisien ,Stéphane Sessègnon. L’ancien joueur des Requins de l’Atlantique aura donc l’honneur de succéder à Damien Chryostome en tant que capitaine des écureuils du Bénin .

Bénin-Burundi en direct sur Bjfoot.com

Vous pouvez suivre ,ce dimanche 5 septembre sur votre site préféré ,la première sortie des écureuils dans ces élmiminatoires CAN Gabon-Guinée Equatoriale. Les écureuils acceuillent au stade de l’amiotié de Kouhounou le Burundi . Rencontre à suivre en intégralité sur Bjfoot.com

Au sujet du match Bénin –Burundi :« J’ai trois jours pour faire un résultat » dixit Nobilo

.A quelques jours du match Bénin-Burundi. Nous avons rencontré Jean-Marc Nobilo, le nouveau sélectionneur des écureuils. Il nous parle ici de l’équipe et de ses ambitions.

Parlez nous du groupe ?

J-M N : Il y a des jeunes joueurs les locaux qui auront leur chances eux ils sont dans une configuration de « tous à prouver ». Ensuite les joueurs professionnels qui n’ont pas été sélectionné depuis un moment qui eux sont dans une opération séduction, une opération rachat vis-à-vis du public de la fédération des médias. Je pense que l’association de ces deux doit faire un bon match et un bon résultat.

Des assurances ?

J-M N : Vous n’avez jamais d’assurance même avec des joueurs très confirmé. Les grandes équipes européennes elles ne gagnent pas tous leurs matches. Il faut trouver la bonne association le bon équilibre dans une configuration qu’est la mienne .L’équipe n’a pas jouer ensemble depuis un moment. J’ai trois jours pour faire une équipe, motiver les gars les organiser tactiquement, mettre les règles du jeu en place et avoir un résultat. Il ne faut pas se compliquer la tâche quand vous êtes entraineur.

Vous connaissez le Burundi ?

J-M N : L’adversaire j’ai eu quelques informations sur internet, l’équipe s’est regroupé avec un entraineur d’origine algérienne depuis le 21 aout dernier cela fait 15 joueurs d’entrainements. Il y a les joueurs qui jouent dans deux clubs principaux là-bas, ils ont quelques pros qui jouent en Belgique et au Pays- Bas .Un pays qui est 143e au classement Fifa, il faut respecter l’adversaire ce ne sera pas un match facile.

Un mot pour le public ?

J-M N : Vous savez le public doit se mettre dans une situation d’encouragement, il y a un groupe très jeune qui va repartir 18 joueurs locaux, dont douze qui n’ont jamais participé d’un regroupement pour les éliminatoires. Donc ce sont un peu leurs enfants et quant on a des enfants il faut être un peu patient avec eux, il faut leur apprendre des choses, même si tout ne se passe pas bien au départ il faut être indulgent avec eux. S’il me critique moi c’est normal mais qu’avec leurs enfants ils doivent être indulgents.

Propos recueillis par Géraud Viwami

Ecureuils : Des joueurs prêts à repartir sur de nouvelles bases !

Depuis le chamboulement de février dernier, on se demandait bien dans quel état d’esprit nos écureuils expatriés vont revenir en sélection nationale. Ils sont bien là et ils ont parlé. Avec le même mot d’ordre : Repartir avec sur de nouvelles bases.

Damien Chrysostome : « On va défendre les couleurs du Bénin »

Le désormais, ex-capitaine, en tous cas selon la FBF, des écureuils s’est exprimé et n’est pas prêt à regarder dans le rétroviseur. « Je n’aimerais pas parler du passé j’aimerais parler du présent. Je crois qu’il à un nouveau groupe .on va penser à la qualification de la prochaine coupe d’Afrique. L’intégration avec le nouveau groupe se passe très bien il y a une bonne en ambiance. » . « Je fais confiance à l’entraineur aux dirigeants. Actuellement tout ceux qui sont là sont les meilleurs du moment. On va toujours faire notre boulot défendre vaillamment les couleurs du bénin »
Et quand on lui demande d’aborder l’épisode des sanctions il répond ceci « je ne veux pas en parler ».Une réponse assez claire. Chrysostome est bien décidé à tourner cette sombre page de l’histoire du football béninois.

Romuald Boco : « Laisser tout ça (les sanctions) derrière et avancer »
Le retour en sélection ?

romuald Boco

« Cela a été long parce qu’on eu des infos par ici et par là. Mais cela fait très plaisir d’être de retour. Je n’ai pas envie de parler des problèmes qu’il y eu c’est mieux de laisser cela derrière et d’avancer. Maintenant nous avons une nouvelle campagne à préparer on espère se qualifier en 2012 et ça passe par le match de dimanche »

Le groupe ?

« Un nouveau groupe on se prépare bien il y encore de l’avenir pour le foot béninois. Le mixage entre les anciens et les nouveaux se passent bien. Chaque deux ans il a y souvent des changements naturels. Des anciens s’en vont, des nouveaux débarquent pour faire leur trou et je pense qu’il y a aucun problème réellement. On a un groupe on va s’entrainer on va jouer. On va essayer de s’adapter d’aider les nouveaux, ils sont nombreux c’est importants de leurs donner notre expérience pour qu’eux-mêmes s’adaptent. Ils sont bien adapté cela fait trois jours je m’entraine je suis content de l’attitude de tout un chacun il y pas d’inquiétude à avoir on va donner le maximum. »

Votre opinion sur les sanctions ?

« Je ne suis pas dans tout ce qui est politique ce n’est pas mon problème. Mon problème c’est de jouer au football et d’être le meilleur possible. C’est ce que j’essaye de faire au maximum je suis venu pour jouer pour représenter le Bénin dans l’objectif de rejouer encore la CAN et d’évoluer. Maintenant on est habitué aux grands matches ».

Stéphane Sèssègnon
« Nobilo est assez conscient de la situation »

Le meneur parisien très conscient de la situation reconnait la complexité de la mission de dimanche prochain «Ca va être délicat ça être compliqué. Il y a beaucoup de choses qui se sont passées. Il y a un travail qui est en train d’être fait le coach a fait des choix. C’est évident ce sera aussi compliqué lui (Nobilo) et pour nous ». Quant à l’absence de certains cadres, L’ancien manceau, espère bien que cela peut se compenser « On a plein de joueurs qui sont importants et qui ne sont pas là on va essayer de faire avec. »
Pour finir au sujet des sanctions infligées aux joueurs, le parisien situe les responsabilités « on va discuter avec le coach pour voir comment on peut faire. Quant il y une décision ce n’est pas au niveau des joueurs c’est les autorités qui décident. Le coach est assez conscient de la situation. »

Michael Poté : « c’est un nouveau départ »

L’attaquant niçois très heureux de retrouver les écureuils ne cachent pas sa joie
« C’est nouveau départ, ça fait plaisir de retrouver le groupe j’ai toujours été ouvert à la sélection maintenant on va tout faire pour gagner dimanche »

Propos recueillis par Géraud Viwami

Ecureuils : la course au capitanat lancé

Anjorin Moucharafou, a annoncé mardi dernier à Porto-Novo, lors de la conférence de presse de présentation du nouveau sélectionneur que Damien Chrysostome ne sera plus le capitaine de la sélection nationale. En fermant une porte il ouvre un ouvre un autre débat. Qui va donc porter le brassard dimanche prochain ?

Géraud Viwami

Quel profil, pour quel capitaine, dans quel groupe ? C’est bien les questions qu’on se pose .La FBF recherche avant tout un capitaine rassembleur. A l’heure la seule certitude que nous avons est qu’il sera un expatrié. Koukou et Imorou eux sont hors course, trop jeunes et peu expérimenté pour prétendre à ce titre. Les regards se tournent alors le quatuor composé d’Omotoyossi, Sessègnon, Boco et Poté.
Omotoyossi répond bien à la question d’ancienneté. Mais il possède déjà une réputation qui ne plaident pas en sa faveur dans ce cas de figure.
Poté, sur le terrain, c’est une jeune dynamique et enthousiaste aura-t-il, la baraka nécessaire pour fédérer un groupe qu’il fréquente depuis bientôt deux ans ?
. Boco répond parfaitement au profil de l’ancienneté. Il est aussi reconnu pour son sens du devoir et son abnégation. Souvent discret au sein du groupe, il peut bien retrouver une responsabilité qu’il avait déjà assumée chez les juniors en 2005.
Enfin, le dernier et le favori selon certains, Stéphane Sèssègnon. C’est le plus grand joueur béninois de ces deux dernières années sur le plan international. L’ancien joueur des Requins a su soigner son image vis-à-vis du public et au sien du groupe. Le parisien qui devenu une icône nationale. En plus sa place de titulaire ne peut être mise en cause en aucun cas.
Ces candidats potentiels disposent de trois jours pour convaincre Nobilo qui devrait choisir le prochain capitaine des écureuils .A moins que ce dernier contredise la FBF en faisant confiance à Chrysostome.