Chan Kenya 2018 : la marche était trop haute pour les Ecureuils

Le Nigéria a dominé et logiquement battu le Bénin cet après-midi au stade Sanni Abatcha de Kano pour la manche retour du second tour des qualifications du championnat d’Afrique Kenya 2018. Rabiu Ali et Kingsley Eduwo ont permis au Nigéria de remonter la défaite 1-0 du match aller. Le Bénin peut regretter le pénalty manqué par Mama Seibou.

 

Les buts :

22e   : Sur un ballon perdu au milieu, Stephen Odey, Alhassan Ibrahim et Rabiu Ali lance le contre. Ce dernier, légèrement hors-jeu va battre Steve Glodjinon pour l’ouverture du score. 1-0

47: Sur un  centre de Akas Chima centre au point de pénalty, Kingsley Eduwo passe devant Rodrigue Fassinou et cadre sa tête. 2-0

 

Seibou aurait pu tout changer

Déjà mené 2-0  sans avoir existé pendant une heure de jeu,  le Bénin a cru à un signe du destin à la 63e minute. Chabel Gomez décalé à droite fixe son défenseur et coulisse pour Marcellin Koukpo dans la surface. L’attaquant des Buffles remet au centre. Waris Aboky jaillit et reprend de volée mais sa tentative ricoche sur le bras de Stephen Eze. Penalty. Le capitaine Mama Seibou voit sa tentative admirablement stoppé par Ikechukwu Enzema l’autre capitaine qui garde ses buts inviolés. C’était l’unique tir cadré béninois du match. Une petite revanche pour le gardien Ifeanyi Ubah qui  avait été battu dans le même exercice à l’aller à Cotonou. Ce but à l’extérieur aurait pu tout changer. Hélas.

Dominés et assommés

Le Nigéria devant son public a pris le match d’entrée avec une possession en sa faveur et des assauts répétés sur les buts de Glodjinon. La défense béninoise va craquer à la 22e sur une incursion rapide conclue par Ali  pourtant en position de hors-jeu non signalé. 1-0. Campés dans leur moitié de terrain les Ecureuils touchent peu de ballons et souffrent. Osas Okoro a failli doubler la mise juste avant la pause. Sur un coup franc des 20 mètres, l’arrière gauche a vu son tir rebondir sur le poteau alors que Glodjinon était battu. Les nigérians ont copieusement régnés sur le premier acte.

A la reprise, Omar Tchomogo tente de sonner la révolte avec un changement tactique. Le milieu défensif, Gaston Houngbédji cède sa place à l’attaquant d’Energie Jules Elègbèdè. Mais le Nigéria portera le coup de grâce quelques minutes plus tard. Kingsley Eduwo est récompensé de son activité sur le front de l’attaque. L’attaquant de Lobi Star croise parfaitement sa tête sur un centre de Chima et ouvre la voie de la qualification aux Supers Eagles (47e). 2-0

Derrière le jeu sera plus ouvert. Le Bénin va mieux mais pas assez pour rivaliser jusqu’à ce penalty qui aurait pu tout changer.

Le Nigéria passe avec un succès mérité et sera au Kenya en janvier prochain.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018: Nigéria – Bénin 2-0 , les Supers Eagles qualifiés

Le Bénin n’ira pas au Kenya en janvier prochain. Après la victoire 1-0 à Cotonou lors du match aller du deuxième tour face au Nigeria, les béninois se sont inclinés cet après – midi au stade Sanni Abatcha de Kano 2-0 sur des buts de Rabiu Ali (22e) et Kingsley Eduwo (47e). Mama Seibou aurait pu réduire le score et qualifier le Bénin grâce au but marqué à l’extérieur s’il n’avait pas manqué le penalty obtenu par Waris Aboky à la 65e minute. Enzewa, le gardien – capitaine du Nigeria était à la parade. Et le Nigeria valide son billet pour le Chan.
Géraud Viwami

Chan Kenya 2018: la compo du Nigéria avec Odey et Alhassan

Salisu Yesufu a dévoilé sa compo face au Bénin cet après-midi au stade Sanni Abatcha de Kano avec quatre entrées. En défense centrale, Ariwachukwu Emmanuel a été préféré à Orji Kalu. Au milieu, entré en jeu à l’aller Ibrahim Alhassan prend la place de Afeez Aremu. Puis en attaque , Stephen Odey et Samuel Mathias démarrent  en lieu et place de Thomas Zenke et Sikiru Olatounbosun. Kingsley Eduwo conserve sa place en pointe.

Chan Kenya 2018 : avec Houngbédji au milieu, Koukpo en pointe, la compo des Ecureuils face au Nigéria

Omar Tchomogo vient de révéler la composition qui débutera face au Nigéria cet après-midi à Kano pour le compte de la manche retour du second tour des qualifications du Chan Kenya 2018. Le sélectionneur a opéré un changement avec l’entrée de Gaston Houngbédji au milieu de terrain qui relègue l’attaquant d’Energie Jules Elègbèdè sur le banc. Le Bénin jouera dans un 4-3-3 habituel avec un trio Ogoulola – Seibou- Houngbédji au milieu et un trio Gomez – Aboky- Koukpo en attaque.

 

Géraud Viwami

Remplaçants : Marcel Dandjinou, Charles Tiesso, Ramane Adjanakou, Gaston Houngbédji, Idrissou Saliou , Osséni Agnidé, Raimi Kola

TV : Où suivre Nigéria – Bénin ?

Le Nigéria accueille le Bénin cet après-midi à partir de 16h (GMT+1)  à Kano pour la manche retour du deuxième tour des qualifications du Chan Kenya 2018. Match à suivre en direct  sur la chaîne cryptée SuperSport 9. Prise d’antenne un quart d’heure avant la rencontre.

Transfert : d’Almeida à la relance à Blackpool

Une saison après son arrivée, Sessi d’Almeida (21 ans) quitte Barnsley (D2 Anglaise). Le milieu défensif formé à Bordeaux s’est engagé pour une saison plus deux autres en options avec Blackpool (D3 Anglaise), promu cette saison. D’Almeida a vu sa première saison en Angleterre tourner court puisqu’il s’est blessé aux ligaments en septembre dernier. Il n’avait joué que trois bouts de matches en début de saison (31 minutes cumulées) avant de se blesser. L’ancien parisien a déjà retrouvé le chemin de l’entraînement et va rechercher du temps de jeu pour retrouver la confiance à Blackpool.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : Pourquoi le Bénin doit y croire

Demain à 16h le Bénin jouera à Kano face au Nigeria le match retour du second et dernier tour des qualifications du championnat d’Afrique Kenya 2018, vainqueur au match aller à Cotonou dimanche dernier 1-0, voici trois raisons qui devraient amener les béninois à croire en une première qualification pour ce tournoi continental.

 

Parce qu’un un nul suffit

Sans vouloir être minimaliste, le Bénin n’a besoin que d’un match nul pour se qualifier pour la phase finale. La victoire du match aller est précieuse parce que les Ecureuils seront qualifiés au coup d’envoi. La pression va donc changer de camp, ce sera le Nigeria qui va courir après le score. La défense béninoise a réussi un clean sheet à Cotonou et si elle peut faire autant demain après-midi ce serait l’idéal. Quant à l’attaque béninoise, depuis mars que l’équipe est mise en route, en dix matches (amicaux et qualifications confondus) elle a toujours marqué au moins un but par match.

Parce que le Bénin l’a déjà fait

Ce n’est pas la première fois que le Bénin joue un match décisif pour une qualification à l’extérieur. En octobre 2007, l’équipe fanion était allée chercher son billet pour la Can Ghana 2008 à la faveur d’une victoire 2-0 à Freetown face à la Sierra Leone. Cet après – midi là, l’actuel sélectionneur Omar Tchomogo était capitaine et buteur d’une équipe béninoise conduite par un technicien local Wabi Gomez. En octobre 2012, les juniors ont signé un exploit similaire en allant battre le Sénégal à Dakar sur but de Kola Raimi, qui fait partie du groupe du Chan, pour décrocher une première historique pour les Ecureuils dans cette catégorie sous les ordres d’Ulrich Alohoutade. Pour l’anecdote Mama Seibou était buteur lors de la victoire 3-1 à l’aller.

Parce que Tchomogo joue sa tête

On a beau apprécié les efforts consentis dans la mise en place de sélection locale mais une qualification serait une vraie bouffée d’oxygène pour le sélectionneur Omar Tchomogo. L’ancien guingampais n’est plus en position de force depuis la triste élimination avec les A à Bamako en septembre 2016. Et ce n’est pas la copie rendue lors de la première journée des qualifications de la Can Cameroun 2019 contre la Gambie en juin dernier qui a arrangé son image. Décrocher une première qualification pour les A’ le fera entrer dans un cercle restreint de performance et lui offrira un sursis pour négocier une prolongation de son bail qui se termine en décembre. Parce que la phase finale du Chan se joue en janvier et il pourrait être prolongé en cas de qualification. Il y a enjeu à tous les étages.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018-Amical: Odey fait gagner le Nigéria

Le Nigéria a répété ses gammes hier en match amical contre Kano Pillars , actuel 5e de la première division du pays. Stephen Odey a marqué l’unique but du match. Battus 1-0 à Cotonou, dimanche dernier  pour le compte de la manche aller du second tour des qualifications du championnat d’Afrique Kenya 2018, les Super Eagles reçoivent les Ecureuils samedi prochain à Kano pour la manche retour.

G.V 

Entretien : Allagbé «l’essentiel, c’est d’être décisif»

 

Avant la réception  de Tours demain soir pour le compte de la quatrième journée de Ligue 2 française , le gardien international béninois de Niort , Saturnin Allagbe (23 ans) a accordé un entretien au site officiel de son club. L’ancien gardien de l’Aspac qui a conservé ses buts inviolés sur les trois premières journées parle sa bonne forme et celle des Chamois en ce début de saison.  

 

Saturnin bonjour. À quoi attribues-tu ce meilleur départ en championnat que celui de la saison dernière?
Au travail, tout simplement. À l’engagement et l’envie du groupe aussi.
On est dans la continuité. Le groupe a peu changé, ce qui nous permet aussi de travailler plus sereinement.

Cette première victoire contre Auxerre va-t-elle lancer votre saison?
Évidemment. Une première victoire, c’est toujours libérateur, surtout quand ça arrive tôt.
Maintenant, il faut rester concentré pour enchaîner les bons résultats.

Votre seule défaite a été concédée à Tours, en Coupe de la Ligue. Et vous les recevez vendredi soir. Ça peut jouer?
Ce sont deux compétitions différentes, même si on joue à fond sur tous les tableaux. Il n’y a pas de désavantage psychologique. La défaite en coupe est déjà derrière nous. C’est à nous de mettre tous les avantages de notre côté pour faire un bon match. On joue pour gagner.

« QUAND ON JOUE À RENÉ GAILLARD, C’EST POUR GAGNER. »

Gagner deux fois de suite à la maison n’est jamais facile. Si vous y parvenez, vous pourriez vous retrouver sur le podium. Vous y pensez?
Honnêtement, non. Le classement n’est pas forcément la priorité après si peu de journées. Même si ça fait toujours plaisir et redonne confiance d’être en haut de tableau.
Le plus dur sera de continuer sur cette lancée. Pour y arriver, il faut qu’on continue à être solide comme on le fait depuis le début de ce championnat.

Tours, votre adversaire, reste sur trois échecs en trois matches. Est-ce le bon moment pour les affronter?
Il n’y a jamais de bon moment pour affronter une équipe. Eux, ils auront envie de se relever. Nous devons rester concentrés, ne pas sous-estimer l’adversaire. Être sérieux sur le terrain.
Peu importe la série de Tours, on sera devant notre public et, quand on joue à René Gaillard, c’est pour gagner et faire plaisir aux supporters.

Vous n’avez toujours pas encaissé de buts. D’où provient cette solidité défensive?
Ah bon? (rires) Sérieusement, c’est tout le travail défensif collectif de l’équipe que je mets en valeur. Même si ça fait toujours plaisir d’enchaîner des matches sans prendre de but.
Il y a le travail effectué avec le staff qui paie, et la confiance. J’espère que ça continuera. L’essentiel, c’est d’être décisif.

Comment allez-vous aborder la rencontre de vendredi afin d’obtenir les 3 points?
Être patient, contenir l’adversaire, ne pas se mettre la pression, jouer notre football comme on le fait depuis le depuis de la saison et le résultat arrivera.

source: Chamoisniortais.com 

Chan Kenya 2018 : Attendus à Kano , les Ecureuils joueront samedi (le groupe retenu)

Les Ecureuils locaux sont arrivés à Lagos hier nuit et devrait rallier Kano , au nord du Nigéria dans le cadre du match du retour du second tour du Chan Kenya 2018, ce jour même. Vainqueurs à l’aller 1-0 dimanche dernier , les Ecureuils joueront samedi un match décisif face aux Super Eagles du Nigéria au stade Sanni Abatcha. Le sélectionneur Omar Tchomogo a fait le voyage avec le même groupe sans aucune surprise.

Les 25 Ecureuils 

Gardiens

Marcel Dandjinou (ESAE), Steve Glodjinon (JA Cotonou ) , Imorou Yessouf (Aspac)

Défenseurs

Dine Koukpéré (JA Cotonou) , Nabil Yarou (Aspac) , Rodrigue Fassinou  (Aspac) , Gaston Houngbédji (Aspac) , Ismael Yorou (Aspac) Mama Bah-Yéré (Buffles) Ramane Adjankou (JA Cotonou), Joel Tognon (JA Cotonou), Djalilou Orou (Aspac)

Milieux

Gérard Adanhoumè (JA Cotonou) , Mama Seibou (Aspac) , Ibrahim Ogoulola (Requins )  , Raimi Kola (Aspac) , Agnidé Osseni ( USS Kraké) , Waris Aboky (JA Cotonou) , Djibril Naim (Dragons) ,  Charles Tiesso (Buffles) , Djibril Naim (Dragons), Abdel Bouraima (Aspac)

Attaquants

Chabel Gomez (ESAE), Sylvain Ahouansè (USS Kraké) , Marcellin Koukpo (Buffles), Jules Elegbede (Energie), Ulrich Dah Achefon (ASVO) , Idriss Saliou (Panthères)

Barrages Ligue des Champions : L’Apoel Nicosie de Poté prend une belle option

L’Apoel Nicosie a gagné hier son match aller des barrages de la Ligue des Champions 2-0 face à Slavia Prague. Michael Poté était sur le banc des chypriotes et n’est même pas entré en jeu. Son club a tout de même pris une belle option pour accéder à la phase de groupe de la compétition qui débute le mois prochain. Un bon résultat à confirmer à dans une semaine lors du match retour.

Turquie : Farnolle brille d’entrée

Fabien Farnolle (32 ans) a réussi sa première apparition avec Yeni Malatyaspor en première division turque. Son club accueillait, dimanche dernier Osmanlispor et s’est imposé 3-1 avec un gros match de son gardien béninois. Farnolle a été désigné dans l’équipe type de la première journée.

Transfert : Levadiakos récupère Adilehou (Grèce)

Libéré en fin de saison dernière après un exercice avec l’AO Kerkyra , Moise Adilehou (21 ans) a trouvé un nouveau club dans le championnat grecque. Le défenseur international béninois s’est engagé pour quatre saisons avec Levadiakos, 14e du dernier championnat  désormais entraîné par le français, José Anigo , ancien de Marseille. Peu utilisé , Adilehou n’avait disputé que quatre rencontres de championnat la saison dernière avec son ancien club.

Géraud Viwami

Transfert : Bessan quitte le Club Africain pour un promu !

En froid avec le Club Africain qu’il a rejoint l’été dernier, Jacques Bessan (23 ans) a quitté le club pour s’engager avec le Stade Tunisien fraîchement promu en première division tunisienne. 

Jacques Bessan ne sera reste lié au Club Africain qu’une année, l’aventure de l’attaquant international béninois a tourné court au Parc A. Après avoir résilié son bail avec le club pour cause de nombreux chèques impayés il y a quelques jours, l’international béninois vient de rejoindre le Stade Tunisien , promu dans l’élite pour deux ans. Il arrive comme un renfort chez le champion de la deuxième division tunisienne l’exercice précédent.

Deuxième meilleur buteur du championnat tunisien en 2016-2016 avec Gafsa où il avait inscrit 12 buts, Bessan va se relancer dans une ligue qu’il connait bien. L’ancien buteur de Soleil  sort d’un exercice compliqué où il n’a marqué qu’un but en six apparitions avec le Club Africain sur la première partie de saison avant d’être prêté de janvier à juin dernier aux Libyens d’Al AlhyTripoli où il a disputé les tours préliminaires de Ligue des champions.

passé par Zarzis, Bizerte , Gafsa et le Club Africain ce sera son cinquième club en première division tunisienne où il compte 19 buts en 63 apparitions.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : les notes des Ecureuils face au Nigéria

Vainqueurs hier de la manche aller du second tour des qualifications du Chan Kenya 2018, Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils.

Steve Glodjinon 5

Une partie plutôt tranquille. Il a été précieux dans les relances courtes. Le gardien de la JA Cotonou a aussi signé un arrêt rassurant sur un centre en cordeau dangereux en début de match et aussi en seconde période deux sorties réussies dans les pieds nigérians.

Rodrigue Fassinou 4

Défensivement presque rien à dire sur ses interventions. L’arrière latéral de l’Aspac n’a pas été d’un grand apport offensif. Inexistant sur les phases dans le camp adverse, des progrès à faire sur ce plan.

Mama Bah-Yéré 6

Rien n’à dire sur son match. Le capitaine des Buffles a encore brillé dans son couloir à gauche. Energique et déterminé dans ses sorties défensives. Il a également montré de l’envie sans grande précision parfois sur les actions offensives qu’il entreprenait .Un match correct.

Dine Koukpéré 5

Il ne s’est pas compliqué la vie, il s’est contenté de faire son job grâce à  impact physique. Sans vraiment se dépasser au-delà de son boulot de défenseur. Il s’est fait prendre de vitesse quelques fois. A surveiller.

Nabil Yarou 6

Il avait les épaules pour être le chef de la défense et il en avait l’air. Présent dans les duels et utile dans le placement, le défenseur des Buffles a longtemps essayé d’être le premier relanceur au sol.  Hormis sa passe en retrait mal dosée en première période, pas grand-chose à lui reprocher. Il aurait pu ouvrir le score de la tête sur coup de pied arrêté.

Ibrahim Ogoulola 5,5

Il s’est contenté de jouer trop bas sans vraiment se transcender dans son rôle.  Le milieu des Requins s’est énormément dépensé dans la récupération et le pressing où il a consenti de gros efforts. Esquinté  en seconde période on aurait pu le faire souffler.

Mama Seibou 6,5

Il s’est comporté en leader dans l’attitude sur le terrain en essayant de prendre le contrôle de l’organisation du jeu béninois. Il manque la conclusion sur action bien construite en seconde période. Et c’est lui qui marque le but de la victoire sur pénalty avec  sang-froid. Un match propre.

Waris Aboky 4

Il a touché des ballons trop bas pour amener le danger dans son couloir gauche. Il a été transparent offensivement jusqu’à son remplacement à la 77e minute. Un match à oublier.

Chabel Gomez 4

Il a un peu mieux animé son côté droit, il a montré de l’enthousiasme sans pour autant faire la différence en un contre un. Le milieu offensif d’Esae a souvent tenté des options peu payantes. Un match moyen.

Marcellin Koukpo 6

Il n’a pas touché énormément de ballons notamment en seconde période où son repositionnement en pointe en était pour quelque chose. Sinon quand il évoluait un peu plus bas il a été intéressant avec des prises de balle et lançait les offensives. Son esprit combattif a été récompensé par le pénalty qu’il provoque beaucoup de malice.

Jules Elègèdè 4

En pointe, l’attaquant d’Energie n’a jamais été servi dans les meilleures conditions. Mais il a été très utile dans le pressing et le replacement. Sa volonté n’a pas suffi pour se créer des brèches jusqu’à sa sortie (55e)

Gaston Houngbédji 3

Son entrée en jeu n’a eu aucun impact. Positionné en pointe haute dans le milieu de terrain, il n’a ni la technique ou la vista pour être tranchant à ce poste et ça se voyait. Même s’il a fait des efforts dans la récupération, son entrée est loin d’être convaincante.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : Bénin – Nigéria 1-0, un succès à confirmer 

Le Bénin a signé un succès vital 1-0 devant le Nigéria cet après-midi  au Stade Mathieu Kérékou pour le match aller du deuxième et dernier tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018 grâce à un pénalty tardif obtenu par Marcellin Koukpo et transformé par Mama Seibou. Un succès à confirmer dans une semaine à Kano pour la manche retour pour espérer accrocher le sésame pour une première qualification.

 

Le but

88: Stephen Eze hésite à dégager un ballon dans les seize mètres, Marcellin Koukpo joue avec son corps et passe devant le défenseur nigérian qui le déséquilibre. L’arbitre algérien Mr Ghorbal désigne le point de pénalty. Le capitaine Mama Seibou prend Enzewa Ikéchukwu à contre-pied 1-0.

Un premier acte prometteur

Dans ce duel entre voisins, le Bénin est entré dans le match avec le pied sur le frein. Les dix premières minutes sont clairement à l’avantage du Nigéria qui avait le ballon et prenait le dessus dans le jeu. Passé le premier quart d’heure  un peu raté, les Ecureuils vont se réveiller et prendre le contrôle du jeu. Les Ecureuils auront de meilleures situations  sur coup de pied arrêtés.  Seibou dépose un coner tiré  à la rémoise avec Mama Bah Yéré sur la tête de Koukpo au point de pénalty. L’attaquant des Buffles trouve le cadre mais aussi les gants du gardien nigérian. (16e). La bande à Omar Tchomogo combine bien mais trop loin des buts d’Ikéchukwu. Le défenseur Nabil Yarou va faire apprécier son de jeu tête offensif à deux reprises il passe près de l’ouverture du score (24e et 28e) sur des services de Seibou. Le Bénin pousse et aurait pu se faire surprendre  par les Super Eagles. D’abord sur un ballon dangereusement remis en retrait par Yarou  alors l’attaquant Eduwo Kingsley rodait, heureusement Steve Glodjinon assure sa sortie au pied (25e). Puis en fin de première période, un coner de Chima Akas occasionne un léger cafouillage dans la surface béninoise Bah Yéré va finir par dégager son camp.

La malice de Koukpo, les regrets du Nigéria 

A la reprise le Bénin peine à retrouver son niveau du premier acte, la confiance va changer de camp  avec les entrées du milieu offensif d’Akwa United Ibrahim Alhassani et l’attaquant de MFM Stephen Odey, le Nigéria va prendre la direction du match. Plus entreprenants les Super Eagles  se créent des brèches. A droite, Okoro Osas centre fort à ras de terre pour Kingsley, Yarou tacle le cuir en coner in extrémis et n’était pas loin de marquer contre son camp (65e).  Alhassani, l’homme aux 12 buts en première division nigériane, aura deux occasions d’ouvrir le score d’abord sur un slalom incroyable dans la surface béninoise qu’il n’arrive pas à conclure (70e) et une tête décroisée au premier poteau qui fuit le cadre. (82e)

Super actif sur le front de l’attaque malgré la mi-temps difficile du Bénin Koukpo s’est signalé sur un centre en profondeur de Seibou qu’il n’était pas loin de reprendre de la tete (64e). A la sortie d’une séquence de possession des béninois, Seibou trouve le cadre mais écrase sa frappe des 20 mètres. L’unique éclat collectif du Bénin dans ce second acte. (83e) Avant la libération avec ce penalty obtenu par Koukpo et transformé par Seibou (88e).

Le Bénin assure l’essentiel à domicile avant le match retour dans une semaine à Kano. Les Ecureuils sont à 90 minutes de signer une première qualification pour le Chan. Il faut vraiment aller la chercher parce que le visage montré cet après-midi n’était pas convaincant malgré la volonté des Ecureuils.

Géraud Viwami

 

Feuille de match

Stade : Mathieu Kérékou

Match aller – 2e tour Chan Kenya 2018

Arbitre : Mr Ghorbal (Algérie)

Bénin – Nigéria 1-0

But : Mama Seibou 88e (sp)

Bénin :    Glodjinon –  Bah Yéré, Fassinou, Koukpéré, Yarou – Ogoulola , Seibou  – Gomez , Aboky (Osseni 77e) – Koukpo – Elègbèdè (Houngbédji 56e)

Coach : Omar Tchomogo

Nigéria : Ikechukwu – Osas, Chima , Stephen, Orji, – Rabiu (Alhassani 56e ) , Afeez, Ifeanyi- Sikiru,Thomas (Odey 58e), Kingsley (Onwubiko 81e)

Coach : Yusuf Salisu

Qualif Chan Kenya 2018: Le Bénin domine le Nigéria !

Grâce à un penalty transformé par Mama Seibou (88e), le Bénin a battu cet après – midi au stade Mathieu Kérékou le Nigeria 1-0 pour le match aller du deuxième tour des qualifications du Chan Kenya 2018. Plus de détails à venir.

 

 

Qualif Chan Kenya 2018: Bénin – Nigéria 0-0 , intéressant mais insuffisant (Mi-temps)

0-0 au stade Mathieu Kérékou au terme d’un premier acte rythmé mais pauvre en occasion franche entre les Ecureuils et les Super Eagles pour ce match aller du second tour des qualifications du Chan Kenya 2018. Après un début de match difficile le Bénin a eu la possession mais se montrer dangereux dans le jeu. C’est sur coup de pied arrêté que Nabil Yarou manque le cadre de la tête pour peu (24e). Puis le Nigéria y était presque dans un léger cafouillage dans les six mètres suite à un coner d’Akas Chima (45e). On espère voir un meilleur spectacle en seconde période. Le contenu est intéressant mais insuffisant pour faire la différence.

Géraud Viwami 

Chan Kenya 2018: la compo du Nigéria sans Odey !

Le sélectionneur nigérian aussi à révélé son équipe type face au Ecureuils pour le compte du match aller du second tour du Chan qui joue cet après – midi à partir de 16h au stade Mathieu Kérékou de Cotonou. Salisu Yesufu a aligné une equipe en 4-3-3 avec une grosse surprise, Stephen Odey de MFM le meilleur buteur du championnat est sur le banc. On y retrouve son coéquipier Sikiru Olatunbosun, l’un des meilleurs passeurs du championnat du Nigeria.

Chan Kenya 2018 : la compo des Ecureuils face au Nigéria avec deux retours en défense (match à suivre en Tweet Live sur @Bjfoot_officiel )

Omar Tchomogo vient de dévoiler la compo des Ecureuils face au Nigéria pour le compte du match aller du second tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018. Le sélectionneur béninois a reconduit la même organisation en 4-2-3-1 que face au Togo à domicile mais avec deux changements en défense. Dans l’axe Dine Koukpéré a été préféré à Ramane Adjanakou pour former le duo avec Nabil Yarou. Puis à droite , Rodrigue Fassinou fait son retour et pousse Gaston Houngbédji sur le banc. Sur la ligne offensive, Abdel Bouraima est indisponible.Touché à la cuisse , l’ailier de l’Aspac est forfait pour ce match aller. Du coup , Tchomogo a conservé le même quatuor en attaque avec Marcellin Koukpo en soutien de Jules Elègbède.

Coup d’envoie à 16h de Cotonou , match à suivre en Tweet Live sur @Bjfoot_officiel
Géraud Viwami

Remplaçants : Marcel Dandjinou, Charles Tiesso, Ramane Adjanakou, Gaston Houngbédji , Idrissou Saliou , Ossénin Agnidé, Ulrich Dah-Atchefon