Bénin – Togo : les notes des Ecureuils

Après la victoire 2-1 acquise face au Togo hier au stade Général Mathieu Kérékou, synonyme de qualification pour la Can Egypte 2019 , Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils.

Saturnin Allagbé 6

Aligné dans les buts suite au forfait de Fabien Farnolle , il a globablement transmis de la sérénité à ces défenseurs. A l’aise dans son jeu au pied et ses relances , le gardien a signé deux arrêts importants en seconde période. Seul hic deux sorties mal maîtrisée en fin de partie sinon sa copie est propre.

Khaled Adénon 6,5

Positionné au centre de la défense centrale à trois, le capitaine du soir a été la boussole défensive des béninois. Dans l’anticipation sur les couvertures comme sur les duels avec Adébayor notamment , l’amiénois n’a jamais été dépassé dans le jeu. Il a aussi eu du métier pour replacer et donner de la voix comme un vrai leader. Impeccable.

Olivier Verdon 6.5

Jamais dépassé ,il a encore sorti un match de haut niveau. Toujours posé il géré avec beaucoup d’aisance sa zone défensive. Comme à l’aller il a encore gagné des duels décisifs devant le capitaine togolais. A l’image de ce sauvetage in extrémis presque sur la ligne en seconde période. Convaincant.

Moise Adilehou 6

Pour sa deuxième titularisation d’affilée , le défenseur de Levadiakos confirme sa montée en puissance dans l’équipe. Parfois trop tendre sur les duels il a été précieux dans l’anticipation et sobre dans ses interventions. Pas grand chose à lui reprocher si ce n’est son oubli au marquage sur l’égalisation adverse. Correct.

David Kiki 7

A l’origine du but de la victoire en fin de rencontre , son centre était la consécration d’une prestation aboutie. Le joueur du Red Star a fait sa loi dans son couloir. Sur les sorties de balles offensives , les choix de relances , le replacement défensif, il a tout fait à la perfection. En prime, on retiendra son dégagement salvateur sur la ligne en fin de match. Dans son rôle de piston gauche , on a presque oublié qu’il a été préféré à Imorou. Très bon.

Seidou Barazé 5.5

Toujours en adaptation dans un rôle de piston droit où il dépanne. Le défenseur s’est contenté de bien défendre sans forcément être utile dans la moitié adverse offensivement hors mis sur quelques incursions en début de partie. Sinon un match acceptable dans la combativité où il a été tranchant.

Mama Seibou 6.5

De retour en sélection nationale , il ne s’est pas économisé au milieu. Pas intimidé par l’ambiance ni l’enjeu, il a sorti une prestation de guerrier. Au four et au moulin il a beaucoup couru à la récupération entre les lignes pour l’équilibre de l’équipe. Engagé et agressif , c’est lui qui déclenchait le pressing dans un très bon état d’esprit jusqu’à son accrochage avec Adébayor qui lui coûté son jaune. Remarquable.

Jordan Adéoti 6.5

Comme son binôme du milieu , il a multiplié les courses au milieu. En l’absence de Sessegnon il a essayé de prendre un rôle plus important dans l’organisation et l’utilisation du ballon. C’est l’auxerrois qui était le déclencheur des meilleurs phases offensives à l’image de son décalage sur Kiki qui amène le second but. Maestro.

Cebio Soukou 6.5

Pour une première apparition , tout n’a pas été parfait mais il a marqué des points. Auteur d’une ouverture lumineuse sur l’ouverture du score , il aurait pu être double passeur si Dossou avait eu la même réussite que Djigla. L’attaquant a beaucoup tenté offensivement et aurait même pu marquer avant d’être remplacé à dix minutes du terme. Prometteur.

David Djigla 7

Il a peut-être sorti son meilleur match de sa carrière sous le maillot des A. En jambe , l’ailier a vite mis le feu au stade avec son but mais il a aussi lancé son match parfaitement. Sa vitesse et sa percussion ont beaucoup perturbé la défense togolaise mis à mal sur chaque accélération. Remplacé dans la dernière demi-heure , il a assuré sans contestation. Mature.

Steve Mounié 6.5

On ne pourra retenir que son but libérateur en fin de match. Un vrai but de renard en passant. Mais avant il a beaucoup souffert dans un rôle ingrat de pivot mais aussi de déclencheur de pressing. Mis en échec sur ses précédentes tentatives , il a su patienter pour avoir son heure de gloire. Il a fini presque sur les rotules mais il a été le buteur attendu. Efficace.

Jodel Dossou 6

Sa grosse occasion manquée laisse un goût amère sur son entrée en jeu attendue. Piqué , l’ailier avait quand même des jambes et de l’envie. Il a apporté de la vitesse en fin de rencontre. Il sera récompensé en étant passeur décisif sur le second but. Une bonne rentrée mais on l’a déjà vu dans un meilleur état. Peut mieux faire.

Géraud Viwami

Ecureuils : les réactions d’après-match

Après la qualifications, ils réagissent…

David Djigla , buteur

« Ca fait neuf ans que le peuple béninois l’attend , je ne peux pas dire ma joie »

Steve Mounié , buteur

« Je suis super content. Super cadeau pour ma maman. Joyeux anniversaire maman »

Jodel Dossou , passeur décisif sur le deuxième but

« On est contents de la qualification. On a beaucoup travaillé. Voir le peuple en joie , nous rend heureux »

Olivier Verdon, défenseur des Ecureuils

« C’était un match difficile face à une bonne équipe du Togo, on est fiers de la qualification »

Michel Dussuyer , sélectionneur national

 » c’est de la joie , une grande joie , après une qualification attendue part tout un peuple »

Stéphane Sèssegnon , capitaine des Ecureuils

« Je n’ai plus de voix. C’est un sentiment de joie. Il n’y a pas de mots. Cela a été un match maîtrisé, il n’y a que de la joie maintenant.

Qualification Can Egypte 2019: Bénin – Togo 2-1, Et Dieu créa Steve Mounié

Neuf ans après sa dernière participation , le Bénin retrouvera la scène africaine en juin prochain en Egypte pour la quatrième fois de son histoire. Les Ecureuils se sont qualifiés cet après-midi au stade Général Mathieu grâce à un succès tardif 2-1 face au Togo à l’occasion de la sixième et dernière journée des éliminatoires dans le groupe D. Emmanuel Adébayor a répondu à l’ouverture du score de David Djigla avant le but de la victoire signée Steve Mounié  dans ce derby ouest africain. .

Air Mounié décolle

1-1 affichait le marquoir. A ce moment , les Ecureuils étaient toujours qualifiés mais étaient sous la menace d’un but togolais qui serait fatal. La libération part d’une action bien construite. Jordan Adéoti , décale David Kiki à gauche. Le latéral du Red Star centre fort  , le ballon est prolongé de la tête par Jodel Dossou au second poteau , en embuscade au second poteau Steve Mounié marque de la tête dans un angle fermé (83e). 2-1. Grâce au deuxième but de l’attaquant d’Huddersfield dans ces qualifications, le Bénin signe un troisième succès en trois matches à domicile dans cette campagne et s’offre le deuxième ticket du groupe pour la Can. Les Ecureuils terminent avec dix points derrière l’Algérie.

Débuts parfaits

Dans un stade Général Mathieu Kérékou surchauffé et plein , les Ecureuils démarrent avec beaucoup de réussite. Pour sa première sous les couleurs béninoises, Cèbio Soukou trouve David Djigla en profondeur. L’ailier de Niort résiste bien au retour de Steve Lawson et ouvre le score du gauche 1-0 (12e). Son deuxième but international.

Après avoir pris l’avantage , les Ecureuils jouent en maîtrise sans prendre de risque. Mounié place une première tête cadrée et captée par Bassa-Djéri (24e).

Le 3-‘4-3 des jaunes dérangent les hommes de Claude Leroy, timorés  qui n’ont pas cadré un seul tir sur le premier acte.

Adébayor n’a pas suffi

Le second acte sera plus avantage des visiteurs , plus offensifs avec l’entrée de Fo Doh Laba et mieux dans le jeu. L’attaquant de la RS Berkane se crée la première occasion togolaise sur une frappe du droit. Saturnin Allagbé se détend bien et sort la parade. Adéboayor est l’affût mais Olivier Verdon dégage (56e).
Le Bénin souffre et aurait pu tuer le match. Quelques secondes après son entrée en jeu. Jodel Dossou lancé en profondeur perd son duel devant Bassa-Djéri qui était aussi la parade (68e). Enorme occasion.

Derrière le Togo égalise sur un coup franc tiré fort dans la surface par Floyd Ayité , Allagbé repousse une première tête de d’Hakim Ouro-Sama mais le capitaine Adébayor a suivi et égalise de tête. 1-1 (72e)

Les visiteurs reprennent espoir le match se tend. Mathieu Dossevi dans un cafouillage suite à un coner togolais place un tir vicieux mais c’est dégagé sur la ligne par David Kiki (80e)

Entré en jeu pour ses premières minutes aussi en Ecureuils Anaane Tidjani tente sa chance des vingt mètres , Bassa-Djéri était encore là (88e). Le gardien du Coton Sport est à nouveau sollicité sur une tête de Mounié , sa détente horizontale est décisive car elle empêche Soukou de reprendre derrière au second poteau (75e).

Adébayor aura une dernière occasion sur coup franc mais Allagbé sort une ultime parade (90e.)

La fin ce derby vous la connaissez déjà.

Le retour gagnant de Michel Dussuyer

Le Bénin retrouve la Can , neuf avant après sa dernière participation en Angola en 2010 avec Michel Dussuyer sur le banc. Le technicien français réussi un retour gagnant. Il devient le premier sélectionneur à qualifier deux fois le Bénin à une Can. Historique.

Géraud Viwami

 

Feuille de match

Bénin – Togo 2-1

Buts : Djigla 12e , Mounié 84e // Adébayor 72e

Avertissements : Seibou (90e) // Ouro-Sama (45e) , Djene (21e)

Arbitre. Mr Tesseya

XI Bénin :

Allagbé – Verdon , Adilehou , Adénon (c) – Barazé , Kiki – Seibou , Adéoti – Soukou (Anaane 81e) , Djigla (Dossou 66e) , Mounié
Coach : Michel Dussuyer

XI Togo :

Bassa-Djéri – Wilson , Djéné , Ouro-Sama , Lawson (Placca 62e) – Atchou (Akoro 77e) , Romao , F. Ayité – Sunu (Laba 46e) , Dossevi , Adébayor

Coach : Claude Leroy.

Qualifications Egypte 2019 : La Gambie éliminée , l’enjeu de Bénin – Togo

Vendredi dernier à Blida, l’Algérie a concédé un nul 1-1 contre la Gambie à domicile à l’occasion de la 6e journée dans le groupe D des qualifications de la Can Egypte 2019. Danso (90e) a répondu à l’ouverture du score de Abeid (42e).

Ce nul permet à l’Algérie de terminer première du groupe avec 11 points. Les gambiens sont définitivement hors course avec 6 points.

Le deuxième et dernier ticket du groupe se jouera entre le Bénin actuellement en position de qualifié avec 7 points et le Togo 5 points. Les Eperviers doivent s’imposer à Cotonou cet après-midi pendant qu’un nul devrait suffire aux béninois.

G.V.

Bénin – Togo : neuf chiffres à retenir avant le match

Dimanche prochain le stade Général Mathieu Kérékou accueille le match Bénin – Togo pour le compte de la 6e journée des qualifications de la Can Egypte 2019. Nous vous présentons neuf chiffres que vous ignoriez sur ce derby ouest africain.

 

3  buts marqués

Si les Ecureuils sont deuxièmes avec sept points et deux unités d’avance sur les  Eperviers, les deux équipes ont marqué le même nombre de buts sur ces qualifications.  Trois. Deux à domicile et un à l’extérieur. Un bilan identique avec des résultats différents.

3 mêmes passeurs

C’est le distributeur automatique des Eperviers, Mathieu Dossevi (31 ans) triple passeur décisif sur tous les buts togolais inscrits dans cette campagne. Il a servi à tour de rôle, Kevin Denkey contre la Gambie à Lomé, Floyd Ayité en Gambie et Fo Dho Laba contre l’Algérie à Lomé.

3 buteurs différents

Dans leur rang les Ecureuils ont marqué trois buts avec trois buteurs différents. Stéphane Sèssegnon contre la Gambie à l’aller à Cotonou, Sèssi d’Almeida contre l’Algérie à Cotonou et Steve Mounié  contre la Gambie à Banjul.

0 but encaissé

Sur les deux matches joués à domicile en cinq journées, les Ecureuils n’ont pas concédé de but à domicile avec deux victoires 1-0 au compteur.

0 phase finale ensemble

Voisins, le Bénin et Togo n’ont jamais disputé de phase finale ensemble et ce sera encore le cas en 2019. Le Bénin espère une quatrième Can après 2004 , 2008 et 2010. D’ailleurs sur cette dernière édition les Eperviers (8 participations)  étaient aussi qualifiés mais ne participeront pas au tournoi en Angola suite à la fusillade de Cabinda.

Le grand 8

Le Bénin est difficile à jouer sur la pelouse du stade Général Mathieu Kérékou, il n’a plus perdu à domicile depuis  juin 2011 et une lourde défaite  contre les ivoiriens en matches officiels de qualifications.  Depuis le Bénin en matches officielles est sur une série de huit victoires et trois nuls sur sa pelouse fétiche.

4 suspendus

Les deux sélectionneurs seront privés d’éléments importants. Le Bénin fera sans Sessi d’Almeida, Stéphane Sèssegnon et Michael Poté et le Togo sans Lalawélé Atakora, tous les  quatre sont suspendus.

9 CAN

Le Togo arrive à Cotonou en ayant sur son banc, le sélectionneur qui compte le plus Can sur un banc africain, neuf phases finales disputées pour Claude Leroy avec le Cameroun, le Sénégal, la RD Congo, le Ghana, le Congo et le Togo. La première  était avec le Cameroun en 1986. Et la dernière avec le Togo en 2017. Il a remporté le tournoi une fois en 1988 à la tête des camerounais.

0 défaite pour Dussuyer à domicile.

Sur son premier passage entre 2008  et 2010, Michel Dussuyer était déjà invaincu avec  les Ecureuils en matches officiel au Stade Général Mathieu Kérékou, 5 victoires  1 nul.  Série prolongée lors de sa première victoire à domicile 1-0  contre l’Algérie  en octobre dernier pour débuter son deuxième passage.

Géraud Viwami

Ecureuils : un troisième gardien rappelé

Suite au forfait de Fabien Farnolle (34 ans) , le sélectionneur des Ecureuils , Michel Dussuyer a rappelé Abiola Katchon (18 ans). Le gardien de Soleil a déjà été titulaire avec les Ecureuils U17 en 2016 puis U20 en 2018. Il a rejoint le groupe ce matin et sera probablement numéro trois.

G.V.

Qualifications Can Egypte 2019 : le classement et le calendrier du groupe D

Le programme du Groupe D

Algérie – Gambie , Vendredi 22 mars  à 20h45 à Blida

Bénin – Togo , dimanche 24 mars à 16h à Cotonou  (match à suivre sur Canal + Afrique) 

Classement du groupe D

1-Algérié 10 points + 5  (Q)

2-Bénin 7 points – 2

3-Togo 5 points – 3

4-Gambie 5 points + 0

 

Togo : Barcola out , Mlapa incertain

Le sélectionneur du Togo, Claude Leroy sera privé d’un nouveau élément dans le cadre du match du 24 mars prochain comptant pour la 6e journée des qualifications de la Can Egypte 2019 contre le Bénin à Cotonou , le gardien l’Olympique Lyonnais , Malcom Barcola (18 ans) a déclaré forfait suite à des douleurs à l’épaule. Le gardien remplaçant des Eperviers a été supplée par le portier de l’As Togo Port , Bernard Adjima.

L’attaquant du VVV Venlo (Hollande) , Peniel Mlapa (28 ans) est aussi incertain car touché à la cheville. Son état est suivi de près.

G.V.

Ecureuils : Fabien Farnolle blessé et  forfait contre le Togo

Aligné sur les cinq premières journées des qualifications de la Can Egypte 2019, Fabien Farnolle (33 ans) manquera l’ultime rendez-vous du 24 mars contre le Togo à Cotonou.  En effet le gardien de Yeni Malatyasor souffre des adducteurs et ne sera pas opérationnel pour tenir son rôle de numéro un dans les buts de la sélection béninoise. Alors qu’il devait rejoindre le groupe ce soir, l’ancien bordelais forfait ne pourra faire le déplacement.

Habituel numéro deux, le gardien niortais Saturnin Allagbé (24 ans) devrait suppléer dans les cages.

Géraud Viwami

Entretien : Steve Mounié «  Tout ce que nous voulons , c’est rendre fier le peuple béninois en se qualifiant  »

Avant le début du stage de préparation, ce lundi,  dans le cadre du match décisif de la 6e journée des qualifications de la Can Egypte 2019 des Ecureuils contre le Togo, Steve Mounié (24 ans) nous a accordé un entretien exclusif. L’attaquant d’Huddersfield revient sur sa saison en club, son avenir  et du duel du 24 mars prochain. Entretien.

Vous  êtes dans une saison compliquée avec Huddersfield, dernier de Premiere League anglaise , comment vous arrivez à vous motiver dans cet épisode ?

C’est vrai que cette saison elle n’a pas été simple. On n’a pas su reproduire ce qu’on avait fait la saison dernière. Il faut savoir qu’on est Huddersfield, le petit poucet de la Première League.  L’équipe avec le moins de moyens. On a réussi à le faire une saison et celle-ci malheureusement a été un peu plus compliquée. Après cela n’a pas été facile à gérer mentalement que ce soit en tant qu’attaquant ou compétiteur j’ai du mal à accepter d’être dans cette situation. Une saison avec peu de buts (ndlr : 2   buts en PL), une saison avec peu de victoires. C’est très compliqué.  Au-delà de cela même si les gens ont du mal à le voir je sais que malgré tout même si  le bilan comptable n’a pas suivi, même si les statistiques, les performances collectives  n’ont pas suivi, je sais que j’ai énormément progressé cette saison, je suis un meilleur joueur. L’important c’est de ne pas baisser les bras, de toujours relever la tête dans les moments difficiles d’être conscient de ses qualités et sa valeur.

Personnellement avec seulement deux buts marqués l’effet de surprise de votre arrivée la saison dernière en Angleterre est dissipé…

L’effet de surprise n’a plus été pour l’équipe entière. Je ne pense pas que je n’ai pas marqué plus de buts que ça à cause du fait que les adverses me connaissent mieux. Je pense simplement  que cette saison je suis dans une équipe où on a du mal à se créer des opportunités, de la différence. En tant qu’attaquant on a besoin de ses partenaires pour donner des bons ballons. Après il a fallu que je me réinvente, que je cherche des solutions, que je sorte de mon  style de jeu mais malheureusement je ne peux pas faire des miracles.

Le changement d’entraîneur avec le départ de David Wagner  et l’arrivée de Jan Siewert  en décembre n’a pas fait plus de bien que cela ?

Le changement de coach pour l’instant n’a pas eu son effet. Cet effet qui normalement est censé galvaniser les troupes et donner un nouvel élan à l’équipe. Malheureusement pour l’instant cela n’a pas encore fonctionné, on a qu’une pauvre victoire à notre compteur. Il reste des matches pour changer la donne et on va essayer de donner le maximum. On se bat avec nos armes.  Le changement de coach à a été très compliqué à vivre  pour la plus part des joueurs. On portait tous l’ancien manager près du cœur. C’est quelqu’un qui nous a tous fait venir en PL, ramener en PL pour ceux qui était là au club. C’est grâce à lui et aux autres que le club en est là. C’est grâce à lui que j’ai signé en PL.  Je le remercierai toujours. Il m’a fait progresser en tant que joueur

Le mardi 26 février vous avez d’ailleurs offert  cette victoire dont vous parlez en toute fin de match, ce genre de moment font toujours du bien …

C’est toujours de grandes émotions. On joue au foot pour ce genre de moment. Un but à la dernière minute qui permet à votre équipe de remporter le match. Ça fait toujours son effet même si vous êtes dernier. J’étais content de ramener la victoire à mon équipe, de donner la joie aux fans, mes coéquipiers et au staff. J’espère pouvoir reproduire ce genre de performance en équipe nationale. Si cela peut déjà être lors du prochain match face au Togo, j’aimerais revivre ce genre de moment  avec le peuple béninois.

« monter que le Bénin à des ressources et de l’avenir avec sa jeunesse »

D’ailleurs débutez ce lundi, le stage de préparation  du match contre le Togo à domicile dans quel état d’esprit allez-vous aborder ce derby ?

C’est toujours une fierté de représenter les couleurs du Bénin. On sait que ce match face au Togo va être crucial. C’est une finale chez nous. Il va falloir gérer ce match comme des hommes, comme des footballeurs professionnels matures.  Ne pas faire n’importe quoi. On a déjà nos fantômes du passé comme ce match face au Mali où on avait subi cette lourde défaite. Avec une meilleure gestion cela aurait pu se passer autrement. Il faut que ces expériences nous servent.  Il va falloir le soutien de tout le peuple. Il va falloir une ambiance de feu au stade pour nous galvaniser.

En l’absence de Stéphane Sèssegnon et Michael Poté, vous êtes attendus pour endosser le rôle du leader d’attaque ?

C’est vrai que ces absences redistribuent les rôles au sein de l’équipe. On connait leur importance dans l’expérience dans la gestion des matches. Il va falloir que l’on prenne la relève. On sait qu’ils ne seront pas éternels.  Ce match  est une bonne occasion pour monter que le Bénin à des ressources et de l’avenir avec sa jeunesse.

Vous rêvez d’une première Can…

Bien sûre que c’est  un rêve, un objectif aussi. On a envie de rendre fier le peuple béninois. De porter haut les couleurs du Bénin à l’échelle continentale. C’est pour cela qu’on joue pour le Bénin. Tout ce que nous voulons c’est rendre fier le peuple béninois en se qualifiant. On sait que cela fera beaucoup d’heureux et cela donnera beaucoup d’espoir à tout le monde. Ça donnera plus d’envie de nous soutenir.  C’est très important. On va tout donner.

« Avec le douzième homme on est capable de grandes choses »

Dites-nous, en cas descente  probable, vous avez déjà imaginé la saison prochaine, jouer en Champîonship ou rester en PL ailleurs, vous avez une priorité ?

J’ai encore deux ans  de contrat. C’est vrai  que  l’idée de jouer en Championship n’est pas ma priorité, si je peux rester en PL, je ferai tout pour. Mais dans la vie il faut savoir respecter les contrats aussi donc  je ne sais pas ce qui adviendra à la fin de la saison. Mais je suis prêt à relever tous les défis. L’objectif c’est de rester en PL.

On a appris il y a quelques jours que vous avez envoyés votre maillot à un étudiant béninois en France qui se fait moquer par ses amis sur les footballeurs béninois…

C’est vrai ! Il m’avait écrit il y  a un moment sur  mon compte Instagram. Il m’a dit qu’il se faisait chambrer par ses camarades qui lui disait qu’il y avait aucun joueur béninois connu et qu’on  ne pouvait même pas acheter un  maillot d’un joueur béninois dans un magasin. Du coup cela m’as touché et je me suis dit je suis fière d’être béninois. Je ne peux pas accepter qu’on chambre un compatriote. J’avais la possibilité de faire ce geste et je l’ai fait avec plaisir. Ce n’est pas la première fois que je fais cela d’ailleurs. J’en ai envoyé à d’autres aussi. Je le fais assez régulièrement si je peux faire plaisir à des gens je le fais. Encore plus quand il s’agit des béninois je le fais. On est en Europe  on sait à quel point c’est dur, le froid, les baisses de moral si je peux relever un peu celui d’un compatriote qui se fait chambrer c’est avec plaisir.

On a aussi vu un supporter anglais célébrer votre but contre Wolverhampton avec un drapeau du Bénin …

Il faut savoir qu’il y a une famille anglaise qui a chaque  match à domicile brandit le drapeau du Bénin. C’est tellement une fierté de voir le drapeau dans le stade, je suis parmi l’un des seuls drapeaux à être représenté dans le stade à chaque match. Ce n’est pas même des africains, c’est des anglais qui m’apprécient et le pays aussi. C’est un geste qu’ils font à chaque match à domicile et c’est magnifique. Je les remercie à chaque en leur donnant des maillots.  C’est très beau.

Pour finir…

Un dernier message à tout le peuple béninois, j’espère que vous serez nombreux le dimanche  24 mars, on a besoin du soutien du peuple de la chaleur. Avec le douzième homme on est capable de grandes choses,  on  l’a déjà montré contre l’Algérie. Je suis sure qu’on peut reproduire ce genre de performance surtout à la maison. 

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Ecureuils : le programme de la semaine

Les Ecureuils débutent demain le stage de préparation vue de la 6e journée des qualifications de la Can Egypte 2019. Une grosse partie de l’effectif arrive au camp de base ce soir sauf Fabien Farnolle , Emmanuel Imorou et Moise Adilehou  annoncés pour lundi et Cèbio Soukou attendu mardi. voici le programme de la semaine.

Toutes les séances sont prévues au stade Général Mathieu Kérékou

Programme

Lundi : 17h  (ouvert au public)

Mardi : 16h  (ouvert au public)

Mercredi : 16h (Huit clos)

Jeudi : 16h (Huit clos)

Vendredi : 16h (ouvert au public)

Samedi: 17h30 (Huit clos).

Dimanche : 16h: Bénin -Togo.

Coupe du Bénin : Dragons éliminé , ça passe pour Buffles et Aspac

Les résultats du premier tour  de la coupe du Bénin qui s’est disputé cet après-midi.

ASVO FC 0 – 1 Tonnerre FC

JSP FC 0 – 2 ESAE FC

Panthères FC 2 – 0 Dragons FC

AYEMA FC 1 – 1  ASPAC FC (3-4 aux tab)

USS Kraké  0 – 0  Buffles FC (3-4 aux tab)

UPI ONM FC 0 – 1 BEKE FC

Ecureuils : les suspendus seront au chevet du groupe

Suspendus  contre le Togo , le capitaine Stéphane Sèssegnon , le milieu de Yeovil Town , Sèssi d’Almeida , actuellement blessé à l’épaule et l’attaquant d’Adana Demirspor , Michale Poté seront à Cotonou pour pousser leur coéquipiers moralement dans le cadre du match du 24 mars comptant pour la dernière journée des qualifications de la Can Egypte 2019.

G.V.

Bulagrie : Cédric Hountondji , 283 jours plus tard

Annoncé cette semaine au Leski Sofia (3e), Cédric Hountondji (25 ans , 1 match)  a fait ses débuts avec son nouveau club ce soir en participant à la victoire 3-4 des siens à l’extérieur devant Veraya (14e) à l’occasion de la 26e journée de compétition. Le défenseur international béninois  avec son dossard 18 dans le dos , est entré en jeu à la 84e minute n’avait plus joué en club depuis sa sortie sur blessure dans le derby de New York en juin 2018. Il retrouve le terrain 283 jours après son dernier match officiel.

Géraud Viwami

Ecureuils : Michel Dussuyer «  je suis venu au Bénin pour  relever ce genre de challenge »

Le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer était en conférence de presse hier, il a évidemment évoqué la rencontre du 24 mars prochain contre le Togo à Cotonou, la liste des 23 joueurs convoqués  et les enjeux de cette dernière journée. Morceaux choisis.

 

 

Chams Deen Chaona et Rodrigue Fassinou

« Je pense que Chams Deen Chaona joue en défense centrale dans son club, j’ai déjà beaucoup de défenseurs centraux. On a essayé de le faire travailler sur le côté droit mais ce n’est pas quelqu’un qui a beaucoup de repères sur ce poste actuellement. L’idée c’est que maintenant que les joueurs locaux ont du temps de jeu, suffisamment de rythme et de compétition, c’était d’appeler Rodrigue Fassinou sur ce poste qui peut apporter un plus dans ce registre »

L’enjeu du match

« Je pense que tous les joueurs sont conscients de l’enjeu, ils sont tous responsables, ils sont tous motivés aussi pour ce billet qualificatif à la Can. Certains d’entre eux sont passés près malheureusement après le match de  Bamako  cela a été une souffrance pour tout le monde. Et puis ceux qui n’y ont pas participé, ils ont envie de découvrir la coupe d’Afrique. Tout le monde est motivé depuis le début de la campagne. Je sais que j’ai des joueurs qui sont prêts, on a cette finale à disputer. L’aspect mental va beaucoup compter et je sais que les joueurs ont faim. »

Son plan de jeu

On a les moyens de contrer cette équipe. On l’a déjà fait à Lomé. Mon plan de bataille il est déjà  dans ma tête.  La clé ça être le mental pour beaucoup. C’est un derby augmenté par une dimension dramatique. Il y a un enjeu de qualification derrière.  Le mental va beaucoup compter.

Attendons de savoir le résultat du match Algérie – Gambie , le vendredi  soir. Au début du match on sera peut être qualifié, il ne faut pas  se tromper. Il ne faut pas être sur le reculoir en se disant qu’il faut serrer les fesses jusqu’à la fin du match. Il faut qu’on ait une équipe qui se libère qui évacue cette pression soit déterminée, de l’agressivité, de la générosité. Tous ces aspects mentaux pour bien faire sentir aux togolais que ce n’est leur jour c’est le nôtre.  Et il y a les détails, chaque match bascule sur les détails, les coups de pieds arrêtés.  Des exploits ou erreurs individuels. Il s’agit d’être efficace et tirer parti de nos temps forts. Etre efficace dans les deux surfaces de réparation sur le plan offensif et défensif »

Steve Mounié

« Notre buteur n’est pas à la hauteur en terme de statistiques mais on sait aussi qu’on compte beaucoup sur lui »

Le public

« C’est un match où il y aura beaucoup de pression à cause de l’enjeu qu’il y a derrière. Nous avons la chance de jouer ce dernier match à la maison et avec notre public. Je pense que tous les gens qui seront au stade comme ils l’ont fait contre l’Algérie. Ils peuvent nous aider à sublimer notre équipe. La difficulté dans ce genre de match c’est d’arriver  à le jouer que les joueurs ne soient pas inhibé par la pression qu’on arrive à s’exprimer pleinement. Si on y arrive on a les moyens de rivaliser avec cette équipe du Togo. L’apport du public est important parce qu’il permet à un moment de se sublimer. Quand vous sentez derrière vous le soutien de tout un stade,  chacun se livre à fond.  On aura besoin de toute cette énergie pour ce match. J’attends du public qu’il nous aide, qu’il ait confiance en son équipe parce qu’on a les moyens de bien faire, de mettre de la joie, de répondre aux attentes de tous les béninois. Il y aura des temps fort et faibles. Dans les temps faibles qu’il soit là pour nous pousser comme il y a eu cette réaction en fin de match quand on était réduit à dix contre l’Algérie et qu’ils ont aussi porté l’équipe ».

Emmanuel Imorou

« Concernant Manu (Imorou) c’est vrai que depuis le mois de janvier il a traversé une période difficile non pas parce qu’il est blessé ou parce qu’il était malade mais parce que il y avait des problèmes de santé dans son entourage très proche. Donc cela a affecté aussi très durement le joueur qui a fait passer pendant quelques temps le football au second plan. Mais depuis il est revenu il a repris du temps de jeu avec la réserve. Il s’entraine régulièrement avec les pros. Il a fait un match amical avec la réserve le week-end. J’ai espoir qu’il va jouer ce week-end  contre Saint Etienne.  Il fait partie intégrante du groupe. Bien sûre que je suis conscient que ce n’est pas les meilleures conditions j’aurai préféré que  tous les joueurs soient à temps plein avec du temps de jeu. Mais ce sont des joueurs d’expérience qui compose le groupe sur lesquelles on se doit de s’appuye r ».

Les nouveaux Soukou et Aguémon

« De toute façon il y a trois absents chez nous , trois suspendus. De fait il y avait trois nouveaux joueurs. Tous n’ont pas fait la campagne. Cèbio Soukou , il était avec nous en Gambie. Ce n’était pas une perte de temps loin de là. Cela lui a permis un peu de mesurer le football africain de prendre beaucoup d’informations. Je pense qu’aujourd’hui il a surement un niveau de préparation et d’informations qui pourrait lui permettre d’être plus performants et de s’exprimer pleinement. Concernant Yannick Aguémon c’est une première pour lui mais c’est un garçon qui est expérimenté. Comme  j’ai dit tout à l’heure ils ont tous envie d’être à la Can. C’est un événement qu’ils tous envie de vivre y compris chez les nouveaux comme chez les anciens, ils sont conscient de l’enjeu. Ils sont conscients que ce sera un match difficile et compliqué, ils sont tous déterminés à vouloir passer cette étape pour aller en Egypte au mois de juin ».

Son état d’esprit

« Je suis serein et déterminé, bien sûr c’est un match couperet j’en ai déjà disputé par le passé. J’ai aussi un capital expérience qui me permet d’appréhender ce type de match. Maintenant comme je l’ai dit. Je suis venu au Bénin pour relever un challenge qui est celui de la qualification. Aujourd’hui on prépare le match avec le plus grand soin. Tout ce qu’on souhaite c’est de faire un grand match »

Le groupe

« Tous les postes sont doublés. Il y a David Kiki aussi qui a récupéré du temps de jeu depuis le mois de janvier vous le savez c’est une bonne nouvelle. On a une semaine pour travailler intégrer les nouveaux, jauger les états de forme et construire la meilleure équipe possible pour ce match. S’ils sont là c’est que je pense qu’ils peuvent nous aider. Ce sont  de jeunes joueurs qui méritent d’être là ».

Rodrigue Kossi

« Il  est en train de faire quelque chose de bien avec  le Club Africain, il est en train de gagner ses galons de titulaires. C’est  le signe d’un garçon qui franchit des paliers qui peut apporter quelque chose à notre équipe. Ils ont encore un match de ligue des champions contre Ismaily , peut-être l’occasion pour lui d’enrichir son capital expérience »

Patrick Sèdjamè

«  C’est un joueur dont j’ai apprécié, les qualités.  J’essaye de mesurer le potentiel, il a des qualités c’est une occasion aussi pour lui. A travers cette semaine de préparation d’emmagasiner encore, de s’enrichir. On verra dans la semaine comment il se comporte »

Stéphane Sèssegnon

« On sait tous depuis des mois qu’il est suspendu, tout le monde sait l’importance qu’il a dans cette équipe. C’est un leader technique et c’est aussi le capitaine de cette équipe. C’est un joueur très important dans la gestion de l’effectif. On n’a pas d’autres joueurs de son niveau donc aujourd’hui  c’est collectivement qu’on doit trouver les réponses, c’est à chacun d’amener un plus dans l’équipe. C’est à chacun d’en faire un peu plus »

Géraud Viwami

Algérie : Jacques Bessan débloque son compteur !

Il aura fallu  sept  rencontres à Jacques Bessan (25 ans , 7 matches , 1 but cette saison) pour débloquer son compteur avec le MO Bejaia (14e). Cet après-midi contre Tadjenanet (11e), l’attaquant convoqué avec les Ecureuils contre le Togo a ouvert le score dès la 7e minute. En mode renard de surface , il a poussé au fond des filets un tir repoussé par le gardien adverse. Transféré en janvier dernier , c’est son premier but sous ses nouvelles couleurs. Le MOB va finalement concéder un nul 2-2 et resté relégable à l’issue de cette 24e journée.

Géraud Viwami

Qualifications Can Egypte 2019 : Bebou forfait à son tour , Placca en renfort

Après Razak Boukari , le Togo sera privé d’un autre élément offensif , l’ailier d’Hanovre en Bundesliga allemande,  Ihlas Bebou est forfait pour blessure. Il est remplacé par l’attaquant de Beerschot (D2 belge)  Euloge Meme Placca Fessou (23 ans, 10 matches , 1 but cette saison).

Pour rappel , le Togo se déplace à Cotonou , le 24 mars prochain pour affronter le Bénin dans le cadre  d’une dernière journée décisive pour les éliminatoires de la Can Egypte 2019.

Géraud Viwami

Transfert : Levski Sofia (Bulgarie) récupère Cédric Hountondji !

Après avoir résilié son contrat à New York en début d’année 2019, Cédric Houtondji (25 ans) va reprendre du service dans le championnat bulgare. Le défenseur central international béninois qui était libre s’est engagé jusqu’ à la fin de la saison avec le Levski Sofia , actuel troisième  du championnat bulgare et en course pour une qualification en ligue de champions. « C’est un réel plaisir pour moi de relever ce nouveau challenge et de découvrir un nouveau championnat, une nouvelle culture, avec de réels objectifs européens » a déclaré l’ancien joueur d’Auxerre après sa signature

Formé à Rennes, Hountondji va découvrir un troisième championnat après son expérience raté aux USA.

Géraud Viwami

Ecureuils : Patrick Sèdjamè « comme si c’était un rêve  »

Convoqué pour la première fois chez les A , le milieu des Buffles Patrick Sédjamè (18 ans) raconte comment il a découvert qu’il était sélectionné chez les Ecureuils pour affronter le Togo le 24 mars prochain. « J’étais vraiment surpris parce que c’est au terrain que j’ai appris cela. J’étais à l’entraînement hier soir en club et  notre coach Bruno Goudjo à la prise de main alors que je n’étais au courant de rien, Il m’a dit Patrick : Mes félicitations tu es convoqué en équipe nationale sénior.  C’était comme si c’était un rêve.  C’est vrai que j’ai rêvé joué pour mon pays, chez les jeunes d’abord. Honnêtement je n’étais pas si pressé de jouer en A. Mais on m’a donné une chance d’y goûter, je dois y aller. J’avais  l’impression de rêver sur le terrain. J’ai senti une énergie et j’étais fier »  Le rêve deviendra donc réalité à lundi prochain lors du début du stage des Ecureuils à Cotonou.

Géraud Viwami