Frédéric Gounongbé , l’inoubliable finisseur

Publié le: 1/05/2020 18:48:07 GMT+0100

Il fête ses 32 ans aujourd’hui mais il a fait ses adieux aux pelouses depuis deux ans. Frédéric Gounongbé a connu une fin de carrière prématurée , sérieusement freiné par une pubalgie récurrente , l’attaquant a finalement arrêté le foot à l’issue de l’exercice 2017-2018 à contre cœur. Retour sur le parcours du gaucher.

 

Arrivé au Pays de  Galles avec pleins d’ambitions , il ne pouvait pas se  douter que les cinq minutes disputées en fin de match contre Nottingham Forest , le 26 novembre 2017 à l’occasion de la 19e journée de Championship (D2 anglaise) seraient les dernières de sa carrière professionnelle.

Sa première saison , était déjà en dents de scie avec seulement 11 matches disputés sur 46 possibles. La dernière sera encore plus courte , seulement 3 apparitions en 2017-2018.  Mais il n’a pas lâché si facilement, il racontera plus tard en ces termes  « En novembre 2016, je me suis occasionné une déchirure du ligament de la symphyse pubienne.  Cette blessure, je la ressens encore aujourd’hui alors que j’ai été opéré deux fois, que j’ai suivi des rééducations à la pelle et enduré des dizaines d’infiltration. J’ai pu rejouer un peu quelques mois plus tard, mais ça a relâché en décembre 2017 et j’ai su que c’était la fin même si mentalement, il m’aura fallu quasiment un an pour me l’avouer »

Après une énième rechute , Il refuse de prendre le risque de passer une nouvelle fois sur le billard «  Le médecin m’avait prévenu que la moindre rechute, avec ce type de blessures, pouvait être fatale.  Je préfère donc arrêter plutôt que de ne plus pouvoir marcher dans quelques années. »
A 30 ans , il sera contraint d’annoncer officiellement sa fin de carrière. On a envie de crier au gâchis.

La Belgique était à ses pieds

Rien ne prédisait que Gounongbé allait passer au football de haut niveau. Fan de tennis , le gaucher était un as de la raquette , il n’était pas loin d’entrer dans le circuit professionnel. Mais son ascension au foot ira plus vite. Alors qu’il jouait pour le plaisir avec ses amis à Bruxelles. En troisième division à Woluwe-Zanvanten de 2009 à 2012 , il plante 36 buts dont 19 sur l’exercice 2011-2012. Courtisé par plusieurs clubs de l’élite belge , Zulte-Waregem gagne la bataille et lui offre un premier bail professionnel. Dans la foulée , il sera prêté au FC Bruxelles en deuxième division. Il réussi son adaptation avec 9 buts en 28 apparitions. Il va rester dans la capitale une saison supplémentaire avec 11 réalisations en 18 matches. Il confirme qu’il est buteur à craindre. Westerlo lui donnera la possibilité de briller dans l’élite en 2014. Il participe activement au maintien du club sur son premier exercice avec 9 galettes. Sur le second exercice , il fait fort avec 13 réalisations. Avec son numéro 12 dans le dos , il a longtemps dominé le classement des buteurs pendant la saison 2015-2016 avant de terminer derrière Hanni et Perbet (14 buts). Sociétaire du FC Bruges à l’époque , Thomas Meunier n’hésite pas l’incorporer dans son équipe type de la saison. A cette époque , il aurait été supervisé par le staff des Diables Rouges mais il avait déjà porté la tunique des Ecureuils.

A l’été 2016, en fin de contrat , Mayence , le club allemand qualifié pour l’Europa League lui fait une proposition tout comme plusieurs clubs huppés de Belgique. Il choisira finira Cardiff en Championship. L’aventure va tourner court , 14 matches officiels en deux saisons , malgré la promotion du club en première division en 2018 et les nombreuses relances du coach  Neil Warnock , il ne pourra pas découvrir la Première League. Quel dommage.

Ecureuils à vie

Né d’un père béninoise et d’une mère belge. Gounongbé a grandi  à Dakar avant de rejoindre définitivement la Belgique pour s’épanouir dans le foot.

Didier Ollé-Nicolle va lui offrir sa première cape avec les Ecureuils en mai 2014 contre le Sao Tomé. Il débloquera son compteur dès sa deuxième sélection contre le même adversaire d’une magnifique reprise du gauche à Porto-Novo.  Sa carrière internationale se résumera à 7 sélections pour 3 buts et s’arrêta en septembre 2016 contre le Mali 0 Bamako, où il a été buteur d’ailleurs. Il a rapidement fait l’unanimité avec une palette technique plus large. C’était un joueur complet. Il est resté dans le cœur des supporter et l’esprit des observateurs comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire des jaunes.

Diplôme en gestion à l’université , depuis sa vie en dehors des terrains , il a monté un projet de gestion de patrimoine pour les footballeurs. Il est aussi consultant sur les chaînes de télé belge. Une reconversion quasi réussie.  Quand on a son palmarès 80 buts en 183  matches , peut-on vraiment avoir des regrets?

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.