Envoyé spécial : on a assisté au retour à la compétition de Saturnin Allagbé 

Publié le: 7/03/2020 2:51:55 GMT+0100

FOOTBALL LIGUE 2 / NIORT CONTRE NANCY / STADE RENE-GAILLARD LE 06/03/2020 / PHOTO PQR LE COURRIER DE L’OUEST BENOIT FELACE / PHOTO DE OWALABI ALLAGBE KASSIFA

Niort (18e) a concédé ce vendredi soir à domicile, au stade René Gaillard un nul 1-1 aux allures de défaite face à Nancy (12e) à l’occasion de la   28e journée de championnat. Les chamois privés de l’ailier David Djigla (24 ans) , blessé , pouvaient compter sur le retour à la compétition de l’autre international béninois Saturnin Allagbé (26 ans) après trois mois d’absence. Le gardien des Ecureuils a retrouvé la Ligue 2 sous nos yeux. Le film de son match. 

 

Allagbé tranquille, Sissoko place Niort devant

FOOTBALL LIGUE 2 / NIORT CONTRE NANCY / STADE RENE-GAILLARD LE 06/03/2020 / PHOTO PQR LE COURRIER DE L’OUEST BENOIT FELACE / PHOTO DE OWALABI ALLAGBE KASSIFA

Son  nom est le tout premier cité par le speaker en présentant la composition des locaux. Saturnin Allagbé reprend ses repères dans les cages avec un triple saut pour toucher la transversale et l’angle des deux poteaux avant de s’agenouiller au centre du but pour une dernière prière avant le coup d’envoi.

D’entrée, il donne déjà de la voix et chauffe vite ses gants. Il maîtrise sans trembler un centre venu de la gauche de Vincent Muratori puis relance à la main à gauche sur  son latéral Lapis (4e).

Pendant que Nancy joue en bloc bas, Niort pose le  pied sur le ballon, Allagbé va participer au jeu de construction des siens bien souvent.

Dylan  Lousière récupère un ballon au milieu, la défense est remontée,  Allagbé sort de sa surface et se propose. Servi, il  contrôle  puis allonge dans le camp adverse (6e). Guy-Marcellin Kilama sous pression s’appuie sur Allagbé en retrait. La première relance ne passe pas sa moitié de terrain,  le ballon revient sur le gardien béninois qui assure pour la seconde fois. L’action se poursuit et Valentin Jacob va obtenir un coup franc à  l’entrée des dix-huit mètres (11e).

Allagbé esseulé dans sa moitié,  en profite pour rappeler Kilama pour la couverture pendant que Jacob s’apprête à tirer le coup franc.

Le match s’équilibre après le premier quart d’heure.

Sous pression Thibault Vion joue derrière sur Allagbé , très sollicité aux pieds , qui coulisse à courte distance à son défenseur  central Kilama (18e)

L’attaquant sénégalais de Nancy, Makhtar Gueye en lancé en profondeur, Kilama coupe la trajectoire  de la tête. Positionné haut dans ses seize mètres,  Allagbé a bien suivi, il cueille le ballon et relance à la main.  Il se propose à nouveau en appui sur Louisière et relance dans la moitié adverse. (20e)

Le gardien des Ecureuils sera mis en danger sur un corner de Bassi qu’il se voit obliger de claquer pour éloigner le danger (21e). Première alerte.

Les visiteurs se signalent pendant que  Niort joue mal ses coups offensifs sur des approximations et manque de justesse de Goduine Koyalipou et Jacob.

Loris Nery va adresser un centre fort de la droite  capté tranquillement par Allagbé qui soigne sa relance à la main (24e).

Niort va reprendre le dessus dans le jeu et s’illustrer.

Une première action aboutie et bien construite, initiée et conclue par un centre de Jacob qui ne trouve pas preneur. Le stade applaudit, pendant qu’Allagbé , désœuvré , pour un laps de temps , s’échauffe devant sa surface sous les sept degrés du soir indiqués par la météo (28e).

Dans la foulée sur un  ballon en profondeur, laissé par la défense, il monte aux abords de la surface, protège et se saisit  pour relancer court (29e).

Il récidive  trois minutes plus tard en communiquant avec son capitaine Sans, qui laisse passer un ballon aérien récupéré par le portier sereinement (32e).

Kilama prolonge intelligemment  de la tête pour son gardien, qui relance court sur Sans,  trente secondes plus tard sans perdre le contrôle du cuir, l’action se termine par l’ouverture du score d’Ibrahim Sissoko d’une frappe ajustée. 1-0, Les Chamois sont devant grâce au quinzième but de l’attaquant malien, déjà buteur face aux nancéiens à l’aller en octobre dernier (40e).

Dans les arrêts de jeu,  Bassi dépose un coup franc dans la surface niortaise, Allagbé sort avec autorité et rassure. Ça plait au groupe de supporters Niort 1925 qui en profite pour chanter son nom. Ambiance.

Les locaux rentrent aux vestiaires avec une avance.

Allagbé battu, les chamois rattrapés

FOOTBALL LIGUE 2 / NIORT CONTRE NANCY / STADE RENE-GAILLARD LE 06/03/2020 / PHOTO PQR LE COURRIER DE L’OUEST BENOIT FELACE / PHOTO DE OWALABI ALLAGBE KASSIFA

A la reprise, Allagbé  est le premier niortais  à revenir sur la pelouse. Il sera rapidement sollicité sur le second acte.  D’abord pour un long dégagement aux six mètres déposé sur la poitrine de Sissoko (49e) ensuite sur une bonne sortie au sol sur un énième ballon en profondeur dans la surface (50e). Puis sur un nouveau centre vicieux de Nery , il lit bien le rebond et capte avec sérénité le cuir (51e).

Niort va reprendre le contrôle du jeu. Koyalipou manque deux fois la balle du break (55e)

En confiance, Allagbe se plait à relancer  court en deux touches avec Sans , malgré la pression de l’attaquant Gueye (61e)

Sur un  long dégagement du gardien adverse  Valette, suite à un corner ,  alors que la défense niortaise revenait vers son but , Allagbé lit bien la trajectoire et sort aux bords de la surface récupérer et soulager les siens (67e).

Antoine Leautey (69e) et Vion (71e) n’étaient pas loin de creuser l’écart une nouvelle fois. Niort manque encore le break.

Bassi tire fort un coup franc au point de pénalty,  Allagbé sort aux poings. Corner. Le coup de pied de coin est aussi bien tiré, le gardien se détend suffisamment pour la toucher et empêcher  deux nancéiens esseulés au second poteau d’en profiter. C’était chaud car l’action se termine par un tir dans le petit filet extérieur. (74e).

Niort sera puni à dix minutes du terme. Vion concède un pénalty. Bassi prend Allagbé à contre pied.1-1. C’est la première fois de la saison que le portier s’incline sur cet exercice. Premier tir cadré des visiteurs ce soir. Cruel.(80e)

Bassi trouve Ande Dona Ndoh  qui  filait aux buts, il pousse un peu trop son ballon, Allagbe sort bien dans les pieds de l’attaquant (82e)

Le dernier frisson du match sera encore pour les lorrains.

Sous pression, le dégagement  lointain du défenseur Lybohy prend de la vitesse avec un ultime rebond qui a  failli lober Allagbé, avancé. Le gardien s’emploie pour aller du bout des gants dévié le ballon en reculant (87e). Ouf !

Niort qui lutte pour le maintien concède un nul amer à domicile et reste barragiste à deux unités du Paris Fc , 17e ,  avec beaucoup de regrets ce soir.

Croisé dans les couloirs du stade, David Djigla forfait ce soir n’a pas caché sa déception « C’est le résumé de notre saison, on devait tuer ce match et on se fait rattraper, c’est dommage. On perd des points » Allagbé se montre plus philosophe et savoure son retour « cela été un grand plaisir de retrouver la compétition »

Un selfie pour la route

Géraud Viwami  au stade René Gaillard de Niort.

 

 

 

 

 

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.