Devoir de mémoire : Yessoufou Sèmiou ou l’Eternel Campos

Publié le: 16/01/2020 20:21:55 GMT+0100

C’était un pur crack à son poste, quinze années plus tard, le gardien restera bien dans nos cœurs. Dans une autre vie, il aurait été numéro un chez les Ecureuils, des centaines de matches professionnels, briller sous d’autres cieux mais son destin a été raccourci. Rappelé aux cieux en pleine coupe d’Afrique U20 sur ces terres, c’était douloureux. Un drame national s’était produit le 16 janvier 2005.

Le Bénin a assurément perdu une belle promesse dont on ne saura jamais les limites. Il était tellement doué au point où on l’avait déjà surnommé Campos à 18 piges à peine dans le Borgou, en référence au légendaire gardien mexicain Jorge Campos. Incontournable dans les cages des Buffles à l’époque, les Dragons se sont offert ses services en prêt pour disputer un tour de ligue des champions en 2003-2004. Il était précoce.  Il mérite bien des hommages Bjfoot.com a fièrement donné son patronyme au prix du meilleur gardien décerné lors des Bjfoot Awards.  Il restera donc éternel.

Génération « 2005 » que de gâchis

On peut aussi se questionner sur l’avenir de cette génération 2005 qui s’est fondue  rapidement au fil des années. Romuald Boco (34 ans), le polyvalent fort de ses passages en Angleterre et Irlande détient le record de longévité. Plus de dix ans à un bon niveau avant d’arrêter sa carrière en 2018 après une dernière expérience à Leyton Orient. Razak Omotoyossi (34 ans) a surgit de sa retraite pour s’offrir une pige inattendue à l’Uss Kraké en 2019 avant de s’éclipser à nouveau, symbole d’une carrière en dents de scie pour celui qui était le fer de lance et le plus convoité. Avant ça,  Jocelyn Ahoueya (34 ans), Oscar Olou (32 ans)  ou encore Abou Maiga (34 ans) ont vite disparu de la circulation dans le foot amateur en France. On rappellera également le décès tragique du capitaine mythique Osséni Bachirou (34 ans) en fin d’année dernière lui qui avait raccroché les crampons depuis 2012. Le reste de l’effectif est devenu invisible sur les radars depuis des lustres. Que de fins regrettables.

La question ,des choix de carrière et régularité sur le long terme des internationaux béninois, doit interpeller quant des joueurs issus de la même génération qui a disputé le Mondial U21 Hollande 2005 comme l’hollandais Ryan Babel, l’espagnol Cesc Fabregas et l’argentin Lionel Messi tutoient toujours le haut niveau mondial.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.