Ecureuils : Les questions  sur la défense avant la liste de novembre

Publié le: 31/10/2019 20:19:32 GMT+0100

Dans quelques jours, le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer dévoilera la liste des 23  joueurs retenus pour affronter le Nigéria à la Sierra Leone dans le cadre des qualifications de la Can Cameroun, Bjfoot creuse les dernières questions qui pourraient exister avant d’entamer cette nouvelle campagne. Première partie consacrée à la défense béninoise. 

Quid du troisième gardien ?

Si la présence de Saturnin Allagbé et Fabien Farnolle ne souffre d’aucune contestation le choix du troisième gardien ne sera sans doute déterminante cette fois-ci.   Retenu dans cette position lors de la Can 2019, Chérif Dine Kakpo a tenu sa place avec les A’ pendant les qualifications du Chan. Moyen sur ses apparitions  le gardien des Buffles  a perdu du galon en devenant numéro deux lors du de l’Ufoa quelques semaines plus tard au profit de Sheyi Damilola. Le portier d’Ayéma quant à lui malgré de bonnes prestations a une belle part de responsabilité sur le but encaissé face au Sénégal  en quarts. Invité surprise en septembre, Marcel Dandjinou a soigné sa côte depuis. Le capitaine d’Esae a enchaîné hier une cinquième apparition en coupe de la Caf sans concéder de buts. Un record pour un portier béninois qui ne saurait passer inaperçu . L’araignée a encore maintenu les siens en vie à Thiès en sortant plusieurs arrêts décisifs.  Enfin , placardé en sélection depuis 2013 malgré une régularité dans le championnat éthiopien à Bahar Dar, Harrison Hessou aussi est une option.

Comment bâtir une nouvelle  base  en défense ? 

Privé d’Olivier Verdon, apte mais suspendu face au Nigéria, le sélectionneur doit recomposer un secteur également orphelin de Khaled Adénon et Moise Adilehou.  Le premier est en convalescence tandis que le second est sans club. Le retour à la compétition de Cédric Hountondji est une bonne nouvelle, le clermontois absent en octobre va vite devenir un pilier. Déjà présent en septembre et octobre, Nabil Yarou titulaire contre la Zambie et Junior Salomon  entré en jeu contre  les chipololos pourraient compléter le duo cité plus haut. Jordan Adéoti également peut faire valoir sa polyvalence et occuper pleinement l’axe de la défense. A moins que le technicien français sorte une nouvelle surprise à un poste où les options crédibles ne sont pas multiples.

Des couloirs recomposés ? 

Dans les couloirs, à gauche, David Kiki, convoqué avec Brest pour la première fois de la saison hier soir en coupe de la Ligue est quasi assuré d’être présent. Il devrait être accompagné de Djalilou Ouorou, titulaire les trois premières journées de championnat avec la JA Cotonjou,  comme doublure. Sauf si Emmanuel Imorou qui a retrouvé du temps de jeu en régional 1 en France à Thonon Evian, lui est préféré. A droite, Youssouf Assogba, a pris ses marques en tant que titulaire sur les deux derniers rassemblements. L’amiénois qui  attend de faire ses débuts officiels avec les jeunes en Picardie montre des signes de progressions restera dans le groupe. Par contre, Mael Sèdagnondji , régulier avec la réserve dijonnaise , qui n’a disputé aucune minute sur les trois matches amicaux pourrait sortir du groupe ou continuer son apprentissage du niveau international. Ecarté après la Can , Rodrigue Fassinou , l’arrière droit et capitaine de l’Aspac  auteur d’un bon début de saison peut faire son retour. Dussuyer peut encore surprendre par ces choix avec de nouvelles trouvailles sur ce poste. A suivre.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.