Quarts de finale Egypte 2019 : Place aux Lions de la Téranga !

Publié le: 5/07/2019 23:26:12 GMT+0100

 

Le Bénin a résisté aux Lions Indomptables du Cameroun, aux Lions de l’Atlas du Maroc et s’apprête à défier les Lions de la Téranga. Cette équipe n’est certainement pas une génération issue de centres de formation réputés ou de clubs européens huppés. Cette équipe est un assemblage, une sorte d’alchimie, de bricolage, de bric-à-brac qui a su se donner une âme sous l’égide de son guide, Michel Dussuyer. Une somme d’expériences cumulées par différents acteurs importants. Du Sélectionneur à son adjoint, Moussa Latoundji, premier buteur de l’histoire des Ecureuils dans une Can (en 2004), passé par la Bundesliga 2 à Energie Cottbus. Du capitaine Sessègnon, passé par le Psg en France, Sunderland en Premier League, à son adjoint Khaled Adénon formé à l’Asec d’Abidjan. Une combinaison de joueurs nés et formés au Bénin (au maximum 5 sont présents en même temps sur le terrain dans les matches), et qui ont pris le pouvoir face au Maroc, tant après leur entrée en jeu que lors de la séance des tirs aux buts. Anane Tidjani (Cifas, Alodo Sport), Mama Seïbou (Cifas), David Djigla (Onze Créateurs), Saturnin Allagbé (Tanéka, Aspac) ont accompagné Olivier Verdon dans une séance historique de tirs aux buts dominé 4-1. Sans trembler. Oui, on peut s’appeler Ecureuils ou fourmis, il ne faut pas en rougir. Seul le travail acharné, l’organisation et l’abnégation permettront d’aller au bout du combat. Les prochains Lions sont annoncés, ils viennent de la Téranga !

 

Author: Aubay

Consultant


Auteur : Aubay

Consultant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.