Can Egypte 2019 : Rien à perdre , tout à gagner pour les Ecureuils

Publié le: 4/07/2019 22:18:18 GMT+0100

Les Ecureuils du Bénin ouvriront le bal des huitièmes de finale de la Can Egypte 2019 face au Maroc , cité parmi les candidats pour le titre, au Al  Salam Stadium du Caire. Les Lions de l’Atlas d’Hervé Renard sont favoris devant les hommes de Michel Dussuyer, outsiders qui n’ont rien à perdre en vrai.

Une respect naissant

Inattendu dans le Groupe F au premier tour , les Ecureuils ont surpris en tenant tête avec deux prestations abouties dans un style organisé au Ghana , six fois demi-finaliste sur les six dernières éditions puis au Cameroun ,champion en titre. Dans leur première impression , les jaunes ont tellement marqué les esprits que le nul de la deuxième journée contre la Guinée-Bissau a sonné comme un mauvais résultat.
Après avoir terminé les qualifications juste derrière l’Algérie , battue à Cotonou, le Bénin commence à prendre goût à l’ambition. Ce premier huitième de finale de l’histoire du Bénin et de la nouvelle formule de la Can sonne une récompense pour un groupe qui affiche des signes de progression. Demain , les Ecureuils passeront au révélateur d’un adversaire mondialiste  avec un coach Hervé Renard , incontesté du cercle restreint des plus réputés sur le continent. Le tableau idéal pour confirmer son évolution aux yeux de l’Afrique et du monde.

Une défense qui résiste….

Autour de Khaled Adénon  en duo avec Olivier Verdon ou en trio avec Moise Adilehou , l’arrière garde béninoise flanche rarement. Si face au Ghana , elle a un peu tremblé , elle s’est bien repris et a soigné sa réputation. La réussite défensive du Bénin incombe aussi au travail collectif fourni par les milieux axiaux avec le pressing de Sessi d’Almeida qui est devenu vitale pour pour l’équilibre des Ecureuils. Les chiffres attestent bien de cette réussite défensive. Sur les cinq derniers matches officiels disputés, le Bénin a réalisé cinq clean sheet dont deux en phase finale. Une première. Dussuyer a bien bâtit les fondations défensives de son animation.

…. une attaque qui pique

Habitué à évoluer avec Steve Mounié en pointe , le Bénin sera privé de son pivot demain. La ligne d’attaque devra être recomposer. La tendance serait plus à un repositionnement de Michael Poté dans l’axe. Auteur d’un doublé inaugurale face au Ghana , l’attaquant va surement retrouver son poste de prédilection. Même s’il n’a plus ses jambes de vingt ans , il a plus que jamais le flair du buteur et la malice qui va avec. Sur les côtes , Jodel Dossou , Cèbio Soukou et Desiré Azankpo Sègbè sont diverses options notamment avec la vitesse nécessaire pour jouer les coups à fond en transition. Le Bénin a ses armes pour piquer des marocains qui laisseront forcément des espaces.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.