Bénin – Cameroun , les notes des Ecureuils

Publié le: 3/07/2019 14:34:40 GMT+0100

Saturnin Allagbé 6
Pour ses débuts en coupe d’Afrique, le gardien niortais a sorti un match parfait avec deux arrêts décisifs en première période sur un centre de Collins Fai puis une frappe de Choupo-Mouting. Rassurant sur ses sorties, il a dégagé beaucoup de sérénité et assuré ses longues relances.

Olivier Verdon 6
Il monte en régime au fil des matchs. Le nouveau défenseur du Déportivo Alavès s’est montré au niveau. Dans les duels comme dans les relances, il n’a commis aucune erreur. Il a bien contenu les assauts des attaquants camerounais sans trembler.

Khaled Adénon 7,5
On lui doit beaucoup sur ce clean sheet. Lui aussi est monté en puissance. Il a dirigé la défense comme un chef. Jamais dépassé dans les duels, il n’a pas été bougé et a assuré toutes les couvertures sans flancher. Il a signé une prestation de très haut niveau. Enorme.

Séidou Barazé 4
Il a été mis en difficulté par la fluidité du jeu adverse dans son couloir. Ayant accusé le coup physiquement, il a manqué de lucidité sur certaines relances. Pour son troisième match d’affilée, il n’a pas existé offensivement. Il s’est contenté de bloquer son côté tant bien que mal. Doit mieux faire.

David Kiki 5
Il s’est réduit à exécuter à la perfection les tâches défensives sans faire plus. Il a bien géré son couloir sur cet aspect sauf sur quelques incursions. Mais il n’a pas eu l’entrain qu’on lui connait sur les sorties de balles et la prise de risque offensive. Dommage.

Jordan Adéoti 5,5
Dans son rôle de sentinelle, il ne s’est pas économisé. Le capitaine de l’Aj Auxerre a été un peu moins que d’habitude en réussite sur ses choix de relances tant il manquait de solutions offensives mais il a été présent dans le combat de bout en bout pour un troisième match intégrale de suite. Soldat.

Séibou Mama 5,5
Il a assumé à la perfection le rôle qui était le sien. En milieu relayeur, il n’a jamais levé le pied pour le pressing. Il a séduit par son volume de jeu et son sens du sacrifice pour l’équilibre de l’équipe. Offensivement pas grand-chose à son actif mais il a été plus que correct. Prometteur.

Stéphane Sessègnon 4,5
Si son rôle premier était de porter l’équipe, le capitaine n’a pas eu le coffre pour diriger l’équipe offensivement comme à son habitude. Mais mentalement et physiquement, il n’a rien lâché. Il a multiplié les courses et montré beaucoup de solidarité et d’engagement. On l’a déjà vu dans une meilleure forme même dans un match compliqué.

Jodel Dossou 4
Dans le couloir, il s’est dépensé à aider son latéral et bloquer les circuits de passes adverses. Il a passé tout le match dans une position défensive. Il n’a pas eu la verve offensive qu’on lui connait. Il s’est sacrifié jusqu’à son remplacement.

David Djigla 4,5
Lui aussi s’est usé à défendre dans son couloir. Il a eu plus d’entrain offensif avec la première incursion en début de match et quelques montées en seconde période. Un match besogneux pour le Niortais qui s’est beaucoup usé.

Steve Mounié 5
Comme à son habitude, il a aligné les courses répétées pour enclencher le pressing et le rideau défensif initial. Il a pesé et s’est aussi battu sur les ballons aériens au point d’être sanctionné d’un jaune qui le privera du huitième. Il n’était pas loin de marquer à la demi-heure de jeu. Il s’est sacrifié pour le collectif.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.