Ecureuils : Les faces cachées de la deuxième journée

Publié le: 27/06/2019 22:02:56 GMT+0100

 

Le Bénin affronte à Ismailia samedi prochain , la Guinée-Bissau dans le cadre de son deuxième match dans le groupe à la Can Egypte 2019. Après le nul prometteur face au Ghana , les Ecureuils doivent valider cette promesse par un succès qui pourrait ouvrir la voie du second tour. Bjfoot décrypte les faces cachées du match à venir.

 

Une nouvelle organisation?

Si face au Ghana , Michel Dussuyer a opté pour un 3-4-3 avec une organisation défensive solide , le Bénin devrait changer face à la Guinée – Bissau. Le groupe s’est entraîné sous nos yeux ce soir au stade du Canal de Suez dans une séance basée sur des exercices de conclusion devant les buts. Les Ecureuils devraient évoluer dans un 4-3-3 qu’ils connaissent bien et qu’ils ont utilisé en préparation contre la Guinée avec succès. Ce qui ne serait pas une surprise car après le rouge de John Boye , le technicien français était passé dans une défense à quatre après l’heure de jeu. Avec un trio au milieu face à un adversaire d’un calibre égal, le Bénin est attendu pour produire du jeu. Le Cameroun vainqueur de la Guinée-Bissau, a réussi à gagner la bataille de l’entre-jeu devant Zezinho et ses coéquipiers qui étaient loin d’être ridicules. Le trio Djoum-Anguissa-Mandjeck était au pas. Pour s’imposer, le Bénin doit faire autant et un homme peut apporter cette plus-value attendue.

Retour de l’homme-clé

Le doublé de Michael Poté combiné au point obtenu en ouverture ont failli faire oublier Stéphane Sèssegnon. Le capitaine purgeait son dernier match de suspension et sera apte face aux Djurtus. Son retour aussi milite pour le changement d’organisation attendu. Connu pour ses qualités techniques de meneur de jeu, il peut bien porter l’équipe aussi dans l’attitude. Co-meilleur buteur de la sélection béninois avec 22 réalisations à 34 ans, il sera forcément l’homme clé qui va tout changer.

Eviter le piège du match facile

Sans point avec une différence de but négative, en cas de défaite , la Guinée-Bissau pourrait sortir de la compétition avant même la troisième journée. Ce sera le match entre les deux petits poucets du groupe pendant que les deux favoris, Cameroun et Ghana s’affrontent. Les Djurtus enchaînent une seconde phase après celle de 2017 où ils n’ont pas marqué le moindre point , faire nul ou même gagner serait une sacrée performance.Le Bénin ne doit pas tomber dans le piège du match « facile ». Prendre l’adversaire de haut ou se dire qu’un grand pas a été fait face au Ghana pourrait avoir un revers inattendu. En quête de son premier succès sur la scène continentale depuis 2004 , les béninois doivent être sérieux car un succès ouvrira grandement les portes des huitièmes. Tandis qu’une défaite brûlera une belle option avant de jouer le Cameroun, champion d’Afrique en titre, lors de la troisième journée.

D’Ismailia , Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.