Turquie : Farnolle brillant contre Fenerbahce, la revanche du géant

Publié le: 29/01/2019 18:49:18 UTC

Après avoir débuté la saison dans la peau d’un remplaçant, Fabien Farnolle a gagné avec brio sa place de numéro un dans les buts de Yeni Malatyaspor en première division turque. Auteur d’une bonne prestation contre Fernerbahce hier malgré la défaite des siens, le gardien des Ecureuils n’est pas étranger à la troisième place de son club.

 

Après un échec au Portugal à Sétubal en 2006 puis un second en Roumanie en 2015 on pouvait croire que Fabien Farnolle ne pouvait pas briller ailleurs qu’en France. Dans l’Hexagone il n’a connu que la Ligue 2 où il a été nommé à deux reprises pour le prix UNFP du meilleur gardien en 2012 et 2017  lui qui rêvait de briller dans une première division en Europe. Arrivé libre en Turquie à l’été 2017,  il signe pour deux ans chez le promu Yeni Malatyaspor. Son histoire commence bien titulaire sur les quatre premières journées de la saison, l’ancien bordelais va perdre sa place au profit du turc Ertac  Ozbir. Le gardien des Ecureuils ne retrouvera les cages qu’en fin de saison quand le club avait déjà assuré son maintien. Il aura disputé sept  matches sur tout l’exercice.

Saisir sa chance

Cette saison, il débute comme remplaçant mais il n’a jamais perdu sa foi. Farnolle sera titularisé pour la première en championnat début octobre contre Istanbul Basaksehir  auteur d’un match correct il ne perdra plus sa place. Le géant d’un mètre quatre-vingt-dix-sept a  enchainé sa treizième apparition d’affilée. Pour sa seconde saison dans l’élite turque, le club programmé pour jouer le maintien se retrouve troisième après dix-neuf journées et tutoie les places européennes. Ils sont à trois points du dauphin Galatasaray  et neuf du leader Istanbul Basaksehir et  peuvent remercier leur gardien qui multiplient les arrêts décisifs et compte déjà cinq clean sheet. Sur les treize qu’il a débuté son club a été invaincu dix fois.

Correct malgré la défaite

Face au Ferner, hier soir, le gardien des Ecureuils a sorti un match sérieux malgré les trois buts encaissés. Il ne pouvait rien sur les deux premiers buts notamment le coup franc direct de Mehmet Ekici. Même si sur le troisième but il sort dans un premier temps une parade avant que Topal ne marque, il a retardé l’échéance à plusieurs reprises. Il sort un arrêt déterminant devant l’attaquant espagnol Roberto Soldado en fermant bien son premier poteau (34e), puis s’envole parfaitement sur un tir enroulé de l’algérien Yacine Benzia (47e). Après l’heure de jeu, il a été décisif stoppant un pénalty d’Ekici (64e) le privant du coup du chapeau. Dix minutes plus tard il sort une horizontale parfaite pour détourner une tête de Ciftpinar. Le géant conclu sa rencontre en une superbe détente sur un coup franc lointain du français Mathieu Valbuena. Fabulous a bien pris sa revanche à 33 balais, il sera en fin de contrat dans six de quoi donner des idées à d’autres clubs.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.