Perf’ des béninois :   Kola Raimi  brille et Michael  Poté monte en puissance, le point complet.

Votre rubrique vous dresse un bilan express des performances des joueurs  béninois à l’étranger. Cette semaine  on retiendra les buts de Kola Raimi en coupe du Nigéria et le quatrième but de Michael Poté à l’Adana Demirspor. Beaucoup d’internationaux étaient absents ou repos. Point complet.

 

 Les Tops

Au Nigéria, Kola Raimi a eu le sourire, hier avec Abia Warriors en seizième de finale de la coupe nationale du Nigéria, le club s’est débarrassé du club de deuxième division Crown FC 3-1. Le milieu droit international béninois a participé à la victoire en marquant le deuxième but des siens d’un tir au premier poteau. Son sixième  but de la saison toutes compétitions confondues , Abia Warriors a validé son ticket pour les huitièmes et attend son prochain adversaire.

Samedi en Turquie , Michael Poté a réussi la passe trois en trouvant le chemin des filets lors d’un troisième match d’affilée. Son club , l’Adana Demirspor s’est baladé 3-0 devant Hatyaspor , l’attaquant béninois a montré le chemin de la victoire avec l’ouverture du score sur pénalty (41e). Son quatrième pion qui le propulse à une seule unité du meilleur buteur du championnat.

 

Ils n’ont pas joué.

En Allemagne,   Daniel Didavi (Stuttgart) était blessé et indisponible en Bundelisga   tout comme  Cèbio Soukou en Bundesliga 3.

En Angleterre , Rudy Gestede n’était pas dans le groupe de M’Boro en Championship.

En France en Ligue 2 , Jonathan Tinhan (Troyes)  et David  Djigla (Niort)  dont les clubs s’affrontaient n’étaient pas convoqués. Jordan  Adéoti  (Auxerre) quant à lui est resté sur le banc sans entrer en jeu.

En Grèce,  Moise Adilehou (Levadiakos) est resté sur le banc sans entrer en jeu.

En Turquie, en première division Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor) est resté sur le banc sans entrer en jeu pendant que Stéphane Sèssegnon (Genclerbiligi) était au repos.

 

Aux USA, en MLS, l’attaquant Femi Hollinger-Janzen (New England Revolution) n’était pas dans le groupe retenu. En phase de reprise, Cédric Hountondji (New York City FC) n’était pas disponible.

En Afrique du Sud , Christophe Aifimi n’était pas dans le groupe de Black Leopards en première division.

En Tunisie , les deux internationaux ont été contraints au repos à cause du report de leur match prévu pour la quatrième journée, Jacques Bessan (Stade Tunisen) et Marcellin Koukpo (Hammam-Lif). En attente de sa qualification après son prêt au Stade Gabésien Chamsdine  Chaona n’a pu être aligné par son nouveau club. Anaane Tidjani aussi n’a pas été aligné avec Ben Guerdane.

Géraud Viwami 

TABLEAU DES STATS

Afrique du Sud

D2-J4

Witbank Spurs – University of Prétoria  1-2

Entré en jeu  : 26e minute –  Ghislain Débouto – attaquant (Witbank Spurs)

Stat saison :  4  matches

Classement : 10e/16 : Witbanks Spurs 4 points

Angleterre

D1-J5

Huddersfield – Crystal Palace 0-1

Titulaire : Steve Mounié –  attaquant (Huddersfield)

Stat saison :  5 matches , 1 passe déc’

Classement : 18e/20 : Huddersfield 2 points

D4 – J8

Newport County – Yeovil Town 0-6

Titulaire : Sessi d’Almeida – milieu défensif (Yeovil T.)

Stat Saison : 7 matches, 1 but

Classement : 5e/23 : Yeovil T. 14 points.

 

Arabie Saoudite

D2 – J3

Al Jabalain – Al Najoom 1-0

Titulaire : Paterne Counou – défenseur central (Al Jabalain)

Stat saison : 3 matches

Classement : 14e/20 : Al Jabalain, 4 points

Belgique

D2-J6

Tubize – OH Louvain 3-1

Titulaire : Yannick Aguémon -ailier – 90 minutes (Louvain)

Stat saison : 5 matches.

Classement : 8e/8 : Louvain 6 points.

 

France

L1 – J5

Amiens – Lille   2-3

Titulaire : Khaled Adénon, défenseur central, 90 minutes  (Amiens)

Stat saison : 5 matches

Classement : 18e  /20 : Amiens 4 points.

 

Bordeaux – Nîmes   3-3

Titulaire : Jules Koundé, défenseur central  (Bordeaux) ;  90 minutes.

Stat saison : 5 matches

Classement : 19e  /20 : Bordeaux  4 points.

 

Ligue 2 – J7

Troyes – Niort 2-0

Titulaire : Saturnin Allagbé, gardien, 90 minutes (Niort)

Stat saison : 7 matches, 2 clean sheet

Classement : 5e/20 : Niort 13 points

 

Lens – Sochaux

Titulaire : Olivier Verdon, défenseur central , 80 minutes (Sochaux)

Stat saison : 7  matches,

Classement : 11e/20 : Sochaux 9 points.

Nigéria

Coupe – 16e de finale

Abia Warriors – Crown Fc

Titulaire : Kola Raimi – milieu droit – 90 minutes (Abia Warriors)

But : Raimi 56e minute

Stat saison : 19 matches, 6 buts, 5 passes dec’

 

Plateau United – Yobe Desert 1-0

Titulaire : Junior Salomon – défenseur central- 90 minutes (Plateau United)

Stat saison : 25 matches, 3 buts

Slovaquie

D1- 7

Senica – Trencin

Titulaire : Désiré Azankpo Sègbè – attaquant –90 minutes (Senica)

Stat saison : 7 matches, 2 buts

Classement : 11e/12 : Senica 6 points

 

 

Turquie

D2-J5

Adana Demirspor – Hatyaspor 3-0

Titulaire : Michael Poté, attaquant, 71 minutes (Adana Demirspor)

But : Poté 41e (sp)

Stat : Poté , 5  matches , 4 buts

Classement : 4e /18 : Adana Demirspor 10 points.

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

 

Qualifications Can Cameroun 2019: Les dates officielles de la double confrontation contre l’Algérie

Le calendrier des Ecureuils pour le mois d’octobre est désormais officiel avec la double confrontation contre l’Algérie , co-leader du groupe D comptant pour la 3e et 4e journée des qualifications de la Can Cameroun 2019. Les Ecureuils joueront la manche aller à Blida le 12 octobre puis accueilleront la seconde manche à Cotonou , quatre jours plus tard le 16 octobre. Le sélectionneur Michel Dussuyer a prévu un stage en France avant de rallier l’Algérie pour la 3e journée.

G.V.

Turquie : Michael Poté poursuit sur sa lancée

Michael Poté (33 ans , 5 matches, 4  buts) poursuit sur sa lancée avec Adana Demirspor (3e)  en deuxième division turque en étant buteur lors d’un troisième match consécutif. Large vainqueur 3-0 d’Hatyaspor (12e)  , L’ancien attaquant de Nice a ouvert le score sur pénalty juste avant la pause (41e). A l’image de son buteur vedette le club plane en ce début de saison en assurant sa place sur le podium après 5 journées à deux unités des deux premiers.  Poté n’a qu’un petit but de retard sur  le portugais d’Altay Marco Paixao le meilleur buteur du championnat (5 buts).

Géraud Viwami

Nigéria – Coupe : Kola Raimi buteur , Abia Warriors passe

Abia Warrios s’est imposé cet après-midi devant Crown Fc en 16e de finale de la Coupe du Nigeria 3-1. Kola Raimi (23 ans, 18 matches , 4 buts et 3 passes décisives en 2018 au Nigéria) était titulaire en position de piston droit dans le 3-5-2 des Warriors , l’international béninois a marqué le second but des siens à la sortie d’une percée dans la surface avec un tir au premier poteau (56e).  Abia Warrios se qualifie pour le tour suivant et attend son futur adversaire , Raimi poursuit sa progression après la fin du championnat (interrompu à la 24e journée sur 38) où son club a terminé 8e.

G.V

Tournoi de qualification U17 – UFOA (B) : Le Nigéria décroche le titre et son billet pour la Can Tanzanie 2019

Le Nigéria a triomphé hier à  Niamey face au Ghana en finale du tournoi de qualification U17 de la Zone Ufoa B. Les Eaglets représenteront donc la zone à la phase finale de la Can 2019 en Tanzanie. Le Ghana avait pourtant ouvert le score par Tofik Shaibu (54e) avant que qu’Amoo n’égalise pour le Nigéria qui va finir par s’imposer aux tirs aux buts 3-1 au stade du Général Seyni Kountché.

En plus de la Tanzanie , pays hôte ,le  Nigéria rejoint ainsi , l’Angola , le Cameroun , le Maroc  et l’Ouganda qui ont remporté les tournois dans leur zone respective. Les deux dernières places qualificatives pour la phase finale de la Can  seront attribuées à l’issue du tournoi de la Zone A de l’UFOA qui se joue actuellement à Dakar au Sénégal.

Rappelons que le Bénin a été disqualifiée avant le tournoi car 10 joueurs sur 18 avaient été épinglés lors des test IRM de la Caf.

G.V. 

Transfert: Le Club Africain de Tunis officialise l’arrivée de Rodrigue Kossi !

Le milieu défensif  des Buffles , Rodrigue Kossi (18 ans) vient de s’engager après deux semaines d’essai au Club Africain de Tunis. Titulaire indiscutable lors de la récente campagne de qualification des Ecureuils U20 , Kossi va vivre sa première expérience à l’étranger. Le nouveau venu est désormais lié au club du Parc A jusqu’en 2022. Kossi a été champion du Bénin 2017 avec les Buffles et découvert la Ligue des Champions en début d’année 2018. Il sera le deuxième joueur d’origine  béninoise à porter les couleurs du Club Africain après Jacques Bessan en 2016.

Géraud Viwami 

UFOA (B) U20: Le Togo acceuille la compétition en décembre

Après la Zone A en mars dernier , la zone B de l’Ufoa aussi aura son tournoi des U20 en décembre 2018 prochain et c’est le Togo qui accueillera la compétition à Lomé. Les détails sur le calendrier et le format du tournoi seront communiqués ultérieurement. A défaut de Can U20 , les Ecureuils auront un tournoi sous régional pour se jauger.

G.V.

Ligue 1 : Dragons Fc a un nouveau coach, Espoir de Savalou signe un technicien togolais

En vue la saison prochaine dont le lancement est annoncé pour le 29 septembre prochain , les clubs locaux s’activent avec les nominations des entraîneurs.

Dragons Fc  vient de nommer le béninois Luc René Mensah  pour diriger les Oranges et Noirs  la saison prochaine. Une première grosse expérience en Ligue 1 béninoise à la tête du club le plus titré du pays basé dans  la capitale Porto-Novo. Mensah avait précédemment connu des expériences en Ligue 2 béninoise à Dadjè puis Energie. Ensuite il a roulé sa bosse au Mali et aux Iles Maurice.

En Ligue 2 , Espoir de Savalou aussi s’est attaché les services d’un technicien togolais , Jules Koudjodji. Il était à la tête d’Agaza de Lomé , relégué à l’issue de la saison 2017-2018 en deuxième division togolaise.

Géraud Viwami

France: RB Leipzig cible Colin Dagba !

Auteur d’une préparation estivale intéressante et ses débuts en pro en Ligue 1 avec le PSG , Colin Dagba (20 ans , 2 matches en L1) est dans le viseur du RB Leipzig. Le club allemand reconnu pour piocher les jeunes et les lancer aussitôt craque pour l’arrière droit franco-béninois. Encore lié au club, francilien jusqu’en 2020 une proposition de prolongation serait en cours d’étude même s’il aura du mal a grappiller du temps de jeu cette saison avec les retours  de Thomas Meunier et Dani Alves , qui a repris l’entraînement individuel après sa blessure au genou en fin de saison dernière.

Géraud Viwami 

Ecureuils : le 3-4-3 de Michel Dussuyer, une bonne idée ?

Michel Dussuyer a sans doute surpris en installant une équipe béninoise en 3-4-3 pour sa première, un choix tactique qui a permis aux Ecureuils de ramener un point de Lomé face au Togo  mais tout n’a pas été parfait.

Ce qu’on a aimé

Le duo central du milieu Jordan Adéoti – Stéphane Sèssegnon a été complémentaire. On ne pouvait pas s’y attendre mais ça a marché.  Parce que le premier ne s’est pas économisé dans le pressing  et le replacement et que le second a surpris par son activité, ce dont on doutait presque. Le capitaine s’est aussi révélé utile dans la construction, tel un leader avec beaucoup de sérénité et des choix de relances. S’il peut conserver cet engagement, cette collaboration peut durer.

Le trio défensif n’a pas perdu de temps pour se comprendre. Khaled Adénon et Junior Salomon déjà alignés à plusieurs reprises avaient déjà des affinités ce qui n’a pas empêché, Olivier Verdon aligné pour la première fois en sélection en défense centrale de sortir une copie très propre.  Les trois centraux ont aussi transmis l’assurance aux milieux avec la multiplication des relances courtes qui traduit une volonté de construire depuis l’arrière base.

Ce qu’on a moins aimé

Si le Bénin a frappé pour la première fois dans ce match après la 20e minute c’est qu’offensivement, les attaquants ont mis du temps à rentrer dans le rythme. Toute l’animation offensive était poussive. Pourtant ce n’est pas la première fois que  le trio Dossou-Poté-Mounié était aligné mais la configuration n’était pas la même. Mounié a souvent manqué d’appui malgré son bon travail en pivot. Les attaquants intérieurs qu’étaient Poté et Dossou ne resserraient pas assez vers le but pour combiner. Les rares fois où c’est arrivé, les Ecureuils ont été dangereux. Des automatismes à revoir.  Le positionnement relativement  bas de la ligne défensive n’a pas vraiment aidé car les Ecureuils qui ont récupéré souvent les ballons trop loin des buts adverses mettent du temps à amorcer les attaques et n’ont pas pu utiliser notamment la vitesse de Dossou en profondeur par exemple.

Les coups de pied arrêtés aussi doivent être mieux exploités car l’équipe dispose du potentiel  avec quatre joueurs de plus d’un mètre 84 avec un jeu de tête de qualité dont Steve Mounié, redoutable dans ce secteur.

Les pistons alignés dans les couloirs ont failli offensivement. Diminué par son mal à la cheville, David Kiki pourtant reconnu pour son apport offensif a été timide même si son second acte été un peu mieux. On attend beaucoup plus d’apports dans la moitié adverse. A droite Chams-deen Chaona a fait un match impeccable sur l’aspect défensif mais n’a presque servi à rien offensivement.  Dans ce système les milieux latéraux sont loués pour leur apport offensif clés.

Géraud Viwami

Transfert – Exclu : Paterne Counou arrive en Arabie Saoudite !

Après trois saisons et deux coupes nationales décrochées avec Akwa United au Nigéria, Paterne Counou (22 ans) poursuit désormais sa carrière dans le golf. Le défenseur international béninois s’est engagé jusqu’à la fin de la saison avec Al Jabalain en deuxième division saoudienne. Aussitôt arrivé, Counou a déjà fait ses débuts avec son numéro 5 dans le dos chez le promu.

Il devrait signer une nouvelle apparition ce soir à l’occasion de la troisième journée pour la réception Al Najoom.

Il sera le troisième béninois a évoluer dans ce championnat après Abdel Fadel Suanon et Giscard Tchato sociétaires à Damac, dans la même division.

Counou a débuté sa carrière au Bénin passé notamment par Avrankou Omnisports et le Cifas dans le championnat local avant une première pige à l’étranger au Niger à l’As Garde Nationale où il a gagné la coupe nationale en 2013 avant de prendre la direction du Nigéria en 2014.

Géraud Viwami

Affaire Ecureuils U17 : le procès prévu pour les 23 octobre

Après les interpellations suite à la disqualification des Ecureuils cadets au tournoi de qualification à Niamey le 1er septembre dernier, le Procureur de République près du Tribunal de Première instance de première classe de Cotonou a émis un émis un mandat de dépôt contre les mis en cause. Ils sont en cause pour faux et usage de faux ainsi : les dix joueurs déclarés inéligibles lors du test d’imagerie à résonance magnétique  de la Caf à Niamey , les trois membres du staff technique, le médecin de l’équipe, l’ancien secrétaire administratif de la fédération béninoise de football , l’ancien directeur des compétitions de la FBF et l’ancien président de la FBF et Moucharafou Anjorin, sont actuellement détenus jusqu’au procès. A suivre.

Togo – Bénin : les notes des Ecureuils

Après le nul vierge décroche à Lomé hier contre les Eperviers du Togo , Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils sur 10. 

 

Fabien Farnolle 6,5

Un arrêt incroyable sur la tentative de Fo-Doh Laba (48e) en début de second période, il est resté concentré et décisif quand il le fallait. On l’a bizarrement vu fragile sur une sortie aérienne sinon à part ça il a fait un match plus que correct. Imposant dans sa cage il a dégagé de l’assurance comme à son habitude. Ses longs ballons sur Steve Mounié  ont connu un taux de réussite élevé. Et il s’est même permis un crochet Emmanuel Adébayor. Inspiré.

Khaled Adénon 6,5

C’est le boss. Il a dirigé replacé sans arrêts ses deux autres partenaires du trio défensif. Positionné au centre l’amiénois a encore fait un match dans son style. Sobre dans les duels, avec de l’anticipation et des relances soignés. Si l’assise défensive des Ecureuils n’a pas été bousculée c’est parce qu’il tenait le gouvernail. A 33 piges on a presque l’impression que l’âge le bonifie. Impeccable.

Junior Salomon 6

Aligné à droite de la défense à trois , il a sorti un match dans son style habituel avec beaucoup de puissance et de présence physique. Dur sur l’homme il n’a pas perdu beaucoup de duels. A part un retard dans le timing sur les ballons en profondeur on ne l’a pas vu en difficulté. Malgré le changement de système il n’a pas perdu ses affinités avec Adénon. Correct.

Olivier Verdon 7  (Homme du match)

Aligné à gauche dans le trio central défensif, il a sorti un match de patron. Très propre dans ses duels et dans ses relances. Il dégage une assurance inhabituelle pour un gamin de 22 ans. L’ancien sochalien a maîtrisé sans état d’âme Emmanuel Adébayor. L’ancien madrilène fini par lui offrir son maillot au coup de sifflet final. Classe.

Chamsdeen Chaoan 5,5

Aligné en piston droit , il a rendu une copie à deux visages. D’abord sur le plan défensif il a très bien verouillé son couloir , avec ses prises aux duels et son placement sur les interceptions. Il n’est pas souvent tombé dans le piège des ailiers adverses. Mais son apport offensif a été quasi nul. A part deux centres dans le jeu , il n’a été d’aucune utilité dans la moitié adverse. De gros progrès à faire dans ce registre s’il doit continuer à ce poste. Pour une  première cape il a été loin d’être ridicule. Il doit faire mieux.

David Kiki , 5, 5

Il avait plus de repères offensifs dans son rôle de piston gauche qu’il connaissait très bien. Mais le brestois n’était visiblement pas en pleine possession de ses moyens pour prendre son couloir. Quoique il aurait pu être passeur décisif pour Jordan Adéoti en seconde période, celle où il a été le plus présent car dans la première le jeu penchait plus à droite. On attend un peu mieux tout de même. Satisfaisant.

 Jordan Adéoti 6,5

Il a tout donné pour l’équilibre de l’équipe dans l’entre jeu. Il parcouru un nombre incalculable de kilomètres au nom du pressing, un harcèlement de tout le temps. En position haute comme basse le capitaine auxerrois a prouvé qu’il maitrisait le poste. Il a aussi été très utile à la récupération dans ses choix de relances souvent verticales et très appliqué dans sa justesse technique. On ne peut rien lui reprocher si ce n’est son occasion de la 66E . Convaincant.

Stéphane Sèssegnon 7

Aligné en doublette avec Adéoti au milieu il a balayé tous les doutes sur son état physique et son engagement. A 34 piges il a sans doute donné une leçon avec son sens du sacrifice dans le harcèlement puis l’orientation du jeu béninois. Evidemment on a pu apprécier son coup de rein même s’il était plus bas qu’à son habitude, il a clairement eu de l’influence sur le comportement de l’équipe. L’ancien parisien n’a pas cessé de replacer, et gueuler pour rappeler ses coéquipiers à l’ordre. Même si les togolais avaient mis un contrat sur sa tête, il a pris des coups et s’est relevé pour le combat. Exemplaire.

Jodel Dossou 5,5

Son match laisse un arrière-gout d’inachevé. En première période il a vraiment démarré son match quand il est passé à droite. Entre accélération, prise de risque et percussion, il était dans son style. Il a été l’origine des meilleures actions béninoises mais comme souvent son manque de lucidité dans les derniers mètres a coûté cher. Il aurait pu faire beaucoup mieux. Intéressant.

Michale Poté 5

A l’image de ces dernières prestations sur le côté , l’attaquant s’est beaucoup dépensé dans le replacement et s’est peu signalé offensivement. Un match difficile voire quelconque. Il aurait pu être le héros s’il avait transformé son occasion de 41e minute. Remplacé par Désiré Sègbè Azankpo à la 69e minute, il a fait beaucoup de sacrifices sans être récompensé. Insuffisant.

Steve Mounié 6

Il a mené la vie dure à la défense centrale togolaise. Presqu’imbattable dans les duels aériens, il très bien assuré son rôle de pivot en pointe. Même s’il manquait parfois de soutien pour enclencher les attaques. L’attaquant d’Huddersfield s’est aussi dépensé dans le premier pressing sur  la première ligne. Il a été décisif en sauvant un ballon sur la ligne alors que Farnolle était battu. Il aurait pu être passeur décisif si Poté n’avait pas vendangé. Un match complet où il ne manquait qu’un petit but.

Bjfoot.com

Seuls les joueurs qui ont disputé une mi-temps sont notés.

 

Qualifications Can Cameroun 2019 : Togo – Benin 0-0,  Les Ecureuils s’en contenteront

Au bout d’un match équilibré, les Ecureuils obtiennent un point du déplacement du stade Municipal de  Lomé face aux Eperviers. Ce derby ouest africain accouche d’un nul pour le compte de la deuxième des qualifications de la Cameroun 2019. Avec 4 points le Benin de rejoindre l’Algérie en tête finale du groupe D. 

Domination stérile , le gâchis de Poté 

Le premier constat du premier acte du match est que les éperviers avaient la possession de balle au détriment d’une équipe béninoise qui jouait pour la première fois avec 3-4-3 instauré par Michel Dussuyer. Le Togo se signale dangereusement avec l’incursion de Razak Boukari à droite dont le centre qui ne trouve pas preneur (9e) ensuite le centre Mathieu Dossevi sera trop appuyé pour Emmanuel  Adebayor (14e). Très actif, le toulousain ne démord pas avec une frappe enroulée qui prenait le chemin de la lucarne sans un dégagement de la tête salvateur de Khaled Adénon , irréprochable sur tout le match (17e). Il revient à la charge avec une tête juste au-dessus sur un service James Olufade , dont c’était la première cape. Les Eperviers dominent. Les Ecureuils sont bas et contiennent les assauts. La première alerte des visiteurs arrive par la droite suite à une percée de Jodel Dossou , Steve Mounié écrase sa reprise au point de pénalty (19e). Après la demi-heure, la rencontre se rééquilibre pour s’enflammer vers la mi-temps. D’abord pour les visiteurs, Michael Poté manque une occasion avec une reprise molle sur Sabirou Bassa-Djeri suite à un bon travail de Mounié à gauche (41e).Enorme opportunité. Ensuite dans l’autre surface , Dossevi hérite d’un ballon relâché par Fabien Farnolle qui manque son arrêt en deux temps. L’ancien valenciennois place un lob sauvé sur la ligne par Mounié (43e). Les hommes de Claude Leroy filent aux vestiaires avec des regrets en face on se félicite déjà du nul.

Merci Farnolle

A la reprise, les togolais ne perdent pas pour autant leur envie mais ils manquent de créativité dans les derniers mètres adverses. Mais Fo-Doh Laba oblige Farnolle à s’employer magnifiquement sur une reprise en pivot qui filait au fond (48e) après une remise d’Adébayor sur un centre de Dossevi, encore. C’est l’arrêt du match. Sans solutions offensives, les Eperviers perdent leur football et balancent de longs ballons. Le trio défensif Adénon – Verdon –Salomon se régale. Dossou, il sera l’homme en feu sur cette période. Bassa-Djéri n’était pas loin de commettre une faute de main sur l’une de ses frappes des vingt mètres (48e). Puis sur une ouverture lumineuse de Stéphane Sèssegnon dans le dos de la défense, l’ailier de Vaduz fixe Steve Lawson et enroule mais Dakonam Djene dégage son camp. Bassa-Djeri semblait battu.

Après l’heure de jeu, le match s’anime davantage et chaque équipe aura sa balle de match. Jordan Adéoti rate son contrôle esseulé dans la surface sur un centre de David  Kiki (66e). Dommage.

Alors que le dernier quart d’heure est tendu, Chams-deen Chaona était à quelques centimètres de marquer contre son camp sur un centre de Dossevi, qui aura tout tenté. 0-0.  Score final.

Les Ecureuils se contenteront de ce point obtenu à l’extérieur qui leur permet de rejoindre l’Algérie en tête du groupe pour ce premier match  l’ère 2 de Michel Dussuyer.

Homme du match : Olivier Verdon (Bénin)

Aligné à gauche dans le trio central défensif, il a sorti un match de patron. Très propre dans ses duels et dans ses relances. Il dégage une assurance inhabituelle pour un gamin de 22 ans. L’ancien sochalien a maîtrisé sans état d’âme Emmanuel Adébayor. L’ancien madrilène fini par lui offrir son maillot au coup de sifflet final. Classe.

Géraud Viwami

 

Feuille de match 

Qualifications Can Cameroun 2019

Stade Municipal de Lomé

Groupe D – Deuxième journée

Togo – Bénin  0-0

Arbitre : El Jaffari Nourredinne (Maroc).

XI Togo : Bassa-Djeri – Djene , Gbégnon , Lawon, Olufade – Atakora , Boukari (Atchou 70e)  , Bebou – Dossevi , Laba , Adébayor (Denkey 76e) 

Coach : Claude Leroy

XI Bénin : Farnolle – Adénon , Verdon , Salomon – Chaona, Kiki- Sèssegnon , Adéoti – Dossou (Koukpo 80e) , Poté (Sègbè Azankpo 67e), Mounié

Coach : Michel Dussuyer

 

Togo – Benin: la compo des Éperviers

La compo du Togo contre les Ecureuils

XI: Bassa-Djeri – Gbegnon, Dakonam, Olufade, Lawson- Atakora , Boukari, Bebou- Dossevi , Laba, Adebayor

coach: Claude Leroy

Qualification Can Cameroun 2019: Togo – Bénin: 3-4-3 , première de Chaona , la compo officielle des Ecureuils !

La compo officielle des Ecureuils vient d’être dévoilé , le premier onze de Michel Dussuyer face au Togo est désormais officielle. Le technicien francais alignera une équipe comme nous l’annoncions hier en 3-4-3.  Junior Salomon a été préféré à Moise Adilehou pour compléter les trois axiaux. Puis sur la ligne offensive Jodel Dossou a été préféré au détriment de David Djigla qui se retrouve sur le banc. Le défenseur du Stade Gabésien Chams-dine Chaona fera ses débuts internationaux dans le couloir droit. Retabli de sa douleur à la cheville , David Kiki tiendra le rôle de piston gauche. Le capitaine Stéphane Sèssegnon évoluera en tandem au milieu avec Jordan Adéoti. coup d’envoi à partir de 17h de Cotonou.

Géraud Viwami 

Qualifications Can Cameroun 2019: La Gambie tient tête à l’Algérie.

La Gambie a accueilli ce soir à Banjul l’Algérie dans le premier match du groupe D.  Bagdhad Bounedjah a ouvert le score pour les visiteurs (47e minute) , il n’aura fallu que deux minutes Assan Ceesay  pour égaliser. 1-1 score final, Tom Saintfier et Djamal Belmadi débutent leur nouvelle aventure par un nul.  Les Fennecs conservent la tête du groupe avec 4 unités en attendant le duel entre le Bénin et le Togo demain. La Gambie marque son premier point.

G.V.

Togo – Bénin : le best of de la conférence de presse de Dussuyer

Avant de défier le Togo demain après-midi au stade municipal de Lomé, Michel Dussuyer a abordé longuement sujet en conférence d’avant-match dans la capitale togolaise. Morceaux choisis. 

Le contexte du match

« C’est toujours important de bien débuter. Nous sommes dans une période délicate. Tous les matches sont difficiles en Afrique. Ce sera un match engagé. On sait ce qui nous attend. Le temps est court, c’est cinq jours pour se préparer. C’est peu il faut du temps en sélection pour prendre contact. Il y a des anciens que je connais. J’ai un bon effectif avec des nouveaux que j’apprends à découvrir »

Le niveau de son effectif

«  On est dans une configuration où on a un effectif réduit. On a un effectif de qualité pour prétendre jouer notre carte à fond pour se qualifier dans ce groupe »

Le poste d’arrière droit

« On a travaillé à onze (rires) pas à dix donc il y aura quelqu’un à ce poste-là »

La hiérarchie des gardiens

« il y a une  hiérarchie qui existait avant mon arrivée , on va rester sur une forme de continuité »

La pelouse synthétique

« Les joueurs ont quelques repères fondamentaux. On a travaillé hier et aujourd’hui sur ce genre de pelouse pour qu’il prenne leurs habitudes. »

La santé du groupe

«  A part le forfait de Manu Imorou, on a avait une petite crainte pour David Kiki mais avec les soins ça va. Il sera apte »

Le niveau de l’adversaire

«  malgré qu’on soit en avance au classement Fifa , le Togo est une excéllente équipe. On aura fort à faire avec un effectif à rivaliser. L’objectif c’est la qualification. Mon style de jeu est de faire en sorte que mon équipe pratique son jeu , sans balancer. Tout ça demande du temps. »

Un plan anti-Adébayor

« Non. Sheyi tout le monde le connait. On sait de quoi il est capable. On sait tous l’importance qu’il a dans cette équipe. Il faudra être très attentif, il est capable de faire la différence »

Géraud Viwami

Ecureuills : changement de système et les choix possibles, compo probable face au Togo   

Après une semaine de préparation Michel Dussuyer va faire son retour officiellement  à la tête des Ecureuils, contre le Togo demain. Le technicien français devrait aligner une équipe inédite.

 Le système va changer

Après le 4-3-3 utilisé par le précédent sélectionneur, Dussuyer va innover à Lomé, le Bénin devrait évoluer dans un 3-4-3. Avec une animation offensive flexible notamment avec les milieux latéraux que seront Chams-deen Chaona à droite et David Kiki à gauche.

Farnolle numéro 1

Alors que Saturnin Allagbé a pris du galon en club à Niort où il est devenu vice-capitaine, il devrait rester numéro deux derrière Fabien Farnolle. L’ancien havrais numéro deux à Yeni Malatyaspor garde la confiance du sélectionneur, lui-même ancien gardien de but. Le géant 1m95 sera encore dans les cages à Lomé.

Sèssegnon au cœur du jeu

Le capitaine Stéphane Sèssegnon dont le positionnement sera l’une des clés du match sera positionné dans la ligne de quatre dans l’axe du  milieu avec un rôle de meneur de jeu aux côtés de Jordan Adéoti. Plus haut, Dussuyer devrait choisir entre Marcellin Koukpo,  David Djigla, Jodel Dossou et Michael Poté pour les deux postes sur les flancs aux cotés de Steve Mounié, seul en pointe. En défense centrale, Olivier Verdon et Khaled Adénon devraient être alignés. Il existe donc un ballotage entre Moise Adilehou et Junior Salomon pour le rôle du troisième central.

Géraud Viwami.

Ecureuils : Marcellin Koukpo « peu importe l’adversaire, il faut être au maximum »

Fraîchement transféré à Hammam-Lif dans le championnat tunisien, Marcellin Koukpo (22 ans)  est  dans le groupe retenu pour le déplacement de Lomé par Michel Dussuyer, l’ancien attaquant de Buffles s’est confié à nous en exclusivité. Il parle de sa nouvelle vie en Tunisie, de sa carrière et du duel de dimanche. Entretien.

 

C’est votre sixième convocation d’affilée en équipe fanion après l’épisode avec les A’, satisfaction ?

Oui en partie. Mais ce n’est pas une fin en soi. J’ai eu du temps de jeu précédemment. J’en veux davantage. C’est déjà une très bonne chose d’être régulier dans le groupe. Je suis très fier de cela. J’ai envie de jouer tant que le sélectionneur me donnera ma chance je suis prêt à prouver davantage.

Dimanche vous jouez un match à l’extérieur face un à un voisin  dans un chaud derby…

Très chaud même. Ce n’est pas ça l’objectif. On reste concentré sur ce qu’on à faire. Le contexte du match est un peu lourd avec tout ce qui se passe actuellement mais on fera fi de tout cela pour être au top sur le terrain. C’est tout ce qui compte faire plaisir à nos supporters. On a envie de faire un résultat prendre des points c’est tout ce qui compte dans des éliminatoires. A la fin on fera les comptes peu importe l’adversaire, il faut être au maximum.

Un nouveau sélectionneur est arrivé, les choses changent déjà ?

Le foot est le même. Evidemment qu’il essaye déjà de mettre ses idées en place, de nous transmettre de la confiance pour un bon rendement. En même temps, on a eu quelques jours de travail, la cohésion et tout le reste arrivera collectivement progressivement. Mais le groupe n’a pas beaucoup changé, il y a un noyau dur qui est là et guide les jeunes et les nouveaux habitués dont je fais partie.

Personnellement vous avez signé pro à Hammam-Lif, cette saison vous découvrez l’élite tunisienne, comment ça se passe pour vous…

Je suis encore en adaptation même si je suis arrivé pendant la préparation j’ai rattrapé le train. C’est un autre football, un autre mode de vie. Je rentre dans la gamme à petit feu. Sur le terrain j’apprends à connaitre mes coéquipiers, rentrer dans les plans  de l’entraineur. Pour l’instant ça va. J’ai fait deux entrées en jeu dont la dernière contre Kairouan où c’était plutôt intéressant. Je découvre un nouveau rôle …

Lequel ?

Je joue sur le côté  gauche en club, j’ai déjà mes repères à ce poste. J’aime avoir de l’espace aussi.  Vu mon style de jeu, j’arrive à faire des différences pour revenir sur mon pied droit et servir mes coéquipiers ou conclure. Le coach m’aligne là parce qu’il sait que je peux apporter et je me donne à fond.

Vous vous êtes fixé un objectif pour la saison ?

Oui mais c’est un secret (rires) parce que je ne veux pas mettre la pression. Honnêtement j’ai juste besoin de gagner ma place, être utile, indispensable pour l’équipe. Rendre la confiance au club, être influent et faire gagner les matches. Comme je dis le plus important c’est d’être sur le terrain après le reste dépend de moi-même.

Ce n’était pas forcement en Tunisie qu’on vous attendait on vous annoncé un peu partout…

Oui c’est vrai, mon nom a pas mal circulé. Mais j’ai fait confiance à mes agents et mon conseiller. J’ai eu des offres pas forcément celles dont le public parlait d’ailleurs. J’avais vraiment à cœur  de ne pas tromper et de faire le meilleur choix possible pour ma carrière. L’avenir nous le dira mais je suis déjà content d’être là.

Vous avez déjà marqué au Togo avec les A’ vous êtes prêt à récidiver dimanche ?

Avec plaisir même. Pour ça il faut déjà que je joue. Je sais que le public ne m’a pas vraiment oublié depuis l’Uemoa 2016 à Lomé ensuite mon but avec les A’ à Kégué l’année dernier. C’est de bons souvenirs mais c’est ce qui se passer dimanche qui est le plus important.

Entretien réalisé par Géraud Viwami