Ecureuils U20 : trois choses à savoir avant le Ghana

Publié le: 3/08/2018 14:56:52 UTC

Les Ecureuils U20 disputent ce samedi le dernier ticket en jeu pour la Can Niger 2019  avec un match aller programmé à l’extérieur, demain  à Cape Coast. Voici trois choses à savoir avant la rencontre. 

Gomez incertain, Akinyola absent

Le sélectionneur Valère Houandinou a fortement remanié son groupe depuis la qualification acquise au deuxième tour contre la Gambie en mai dernier. Même s’il a convoqué un effectif a peine élargi de 20 joueurs,  il devra se passer de deux éléments offensifs de poids. Le milieu offensif Chabel Gomez touché à la cheville plus d’un mois, il n’est pas totalement remis. Le capitaine ne débutera pas la rencontre et sera au mieux sur le banc de touche. Quant à Samson Akinyola double buteur contre la Gambie, l’attaquant n’est pas dans le groupe. Selon nos informations il serait aussi indisponible.

Dernier ticket en jeu

Initialement prévu le mois dernier, le duel entre le Bénin et le Ghana a été reporté à cause de la crise qui secoue la fédération ghanéenne de football qui a d’ailleurs conduit à sa dissolution. Même si un doute aurait plané sur un probable forfait du pays de Michael Essien il n’en est rien. Le match aura bien lieu. Toutes les autres rencontres du dernier tour ont été jouées et les sept premiers qualifiés sont connus. Burkina Faso, Afrique du Sud, Burundi tombeur surprise du champion en titre zambien, Nigéria, Sénégal, Mali, Niger. Le 8e et dernier ticket reviendra au Bénin ou au Ghana. Match aller ce samedi au stade de Cape Coast puis retour un semaine plus tard à Cotonou.

Bête noire 

De son histoire le Bénin n’a disputé que deux phases finale de Can U20, la première organisée en 2005 à Cotonou et la seconde obtenue par la génération de Saturnin Allagbé conduite par le duo Mathias Déguénon et Ulrich Alohoutadé en 2013 en sortant la Côte d’ivoire et le Sénégal.

Récemment le Ghana a déjà sorti les U20 béninois lors des qualifications de la Can 2011 au dernier tour. En 2010  c’était la génération d’Ismaël Adjibadé, battu à Cotonou 2-0  et corrigés 4-1 à Accra. Le Ghana avait dans ses rangs à l’époque un jeunot nommé Jordan Ayew.

Puis en 2013 à la Can en Algérie, le Bénin s’est une fois encore cassé les dents contre le Ghana 1-0 pour son deuxième match de groupe. Une bête noire à vaincre.

Donc si la bande à Ibrahim Ogoulola, tombeur de la Gambie (2-1, 2-0) passe l’ogre ghanéen qui a éliminé l’Algérie (0-0, 2-0)  au tour précédent ça serait un énorme coup.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.