Ce Nigéria peut-il le faire ?


Messi et l’Argentine défaillants, le Nigéria créera-il l’exploit de se qualifier au second tour ? L’équipe en a le potentiel, malgré les atermoiements autour du positionnement du capitaine Obi Mikel, sur lequel la légénde Okocha et José Mourinho se sont exprimés. Pour Mourniho, « Le Nigeria a perdu un bon numéro six pour avoir un mauvais numéro dix.« . « C’est fascinant« , lui a répondu Mikel au moment de réagir aux critiques sur son positionnement. « Je joue à ce poste depuis un an demi et personne ne s’en est jamais plaint. »

Milieu créatif ou pas, l’équipe devra retrouver des ressources pour répondre à l’équation de cohésion d’équipe proposée par les vikings islandais. Début de réponse dès ce match face à la bande de Finnbogason, Sigurdsson, SuperEagleNanYiXuésson, LibanaisNonLèouansson, etc… Côté supportrices, le coup d’envoi du match est d’ores et déjà donné.

Transfert : David Djigla prolonge à Niort !

David Djigla (22 ans) va poursuivre l’aventure avec Niort en Ligue 2 française. Arrivé à l’été 2015 , l’ailier était fin de contrat à la fin  de ce mois , le club vient d’annoncer ce soir sa prolongation. L’international béninois  auteur de 4 buts en 22 matches la saison dernière est désormais lié au club jusqu’en juin 2020 avec une année en option. L’ancien bordelais était d’ailleurs présent ce matin à la reprise de l’entraînement du club  sous les ordres de Patrice Lair, le nouveau coach.

Géraud Viwami

Etats-Unis: opéré au tendon , Cédric Hountondji sera absent six semaines

Victime d’une rupture du tendon lors de sa première titularisation avec New York City FC contre les Red Bull dans le derby de la ville le 7 juin dernier , le défenseur international béninois, Cédric Hountondji (24 ans)   a été opéré  avec succès cette semaine. Le joueur formé à Rennes a confirmé via sa page Facebook qu’il sera indisponible six semaines. Prompt rétablissement.

Géraud Viwami

Europa League : Ce qui attend Jodel Dossou et FC Vaduz !

L’Uefa a procédé ce midi au tirage au sort du tour préliminaire  et des deux premiers tours   de qualifications de l’Europa League 2018-2019. Le FC Vaduz de Jodel Dossou est déjà fixé sur son sort. 

Vainqueur de la Coupe du Liechtenstein, bien que pensionnaire de la deuxième division suisse , le FC Vaduz  de Jodel Dossou démarrera son aventure européenne dès le 12 juillet au premier tour  face aux bulgares du Levski Sofia avec un match retour à l’extérieur une semaine plus tard.

S’il passe ce tour  ils disputeront le  deuxième tour préliminaire  entre le  26 juillet et 2 août contre  le vainqueur des duels combinés entre Birkirkara(Malte) , KI Klaksvik (Iles Feroés) et Zalgiris Vilnuis (Lituanie).

Avant d’espérer les groupes , ils devront passer encore un 3e tour de qualification le 9 et le 16 août puis les barrages le 23 et le 30 août. Les tirages au sort de ces deux  dernières étapes seront effectués  le 23 juillet et le 6 août.  La route est encore très longue pour l’ailier international de 26 ans qui fera ses débuts sur la scène européenne.

Géraud Viwami 

Russie 2018 : Le Sénégal garde ses bonnes habitudes

L’Afrique a connu une journée à double vitesse entre la première victoire de son dernier représentant à entrer en lice, le Sénégal et le second échec de l’Egypte, qui roule vers la sortie.

Soyons réalistes on a tous tiqué quand Krychowiak a réduit le score de la tête une nouvelle fois encore sur coup de pied arrêtés dans le dernier quart d’heure. Le syndrome de la dernière minute n’a pas coûté cher cette fois-ci. Le cinquième but concédé par les nations africaines sur cet exercice mais l’essentiel était déjà fait. Les Lions de la Téranga s’imposent finalement 2-1. Une entrée en matière réussie comme en 2002 par une victoire. Le troisième match gagné par le Sénégal en phase finale de coupe du Monde. Au-delà du succès, la bande à Sadio Mané capitaine du jour a été cohérente dans le jeu direct mis en place par Aliou Cissé.  Idrissa Gueye, ancien pensionnaire de Diambars à l’origine du but contre son camp de Cionek en première période et Alfred N’diaye se sont sacrifier à multiplier les courses  pour  l’équilibre de l’équipe dans le milieu de terrain. Parmi les derniers arrivés dans la tanière, l’arrière latéral Youssouf Sabaly et le second buteur Mbaye Niang, désigné homme du match, tous deux binationaux ont été à la hauteur de évènement sur le flanc gauche.  Ils ont géré la pression tout comme le côté droit des «minots » Ismaila Sarr (20 ans) et Moussa Wagué (19ans). La charnière centrale Kalidou Coulibaly et Salif Sané, préféré à Kara Mbodji toujours juste a donné des garanties sauf sur le duel perdu sur le but encaissé.

N’oublions pas le coaching d’Aliou Cissé qui s’est bien adapté  en répondant au changement tactique  des polonais passé à une défense à trois en seconde période avec l’entrée de Cheikhou Ndoye.

Tout n’a pas été parfait mais c’est prometteur pour  les Lions de la Téranga qui pourraient déjà avoir un pied en huitième s’ils s’imposent lors de la prochaine journée contre le Japon. Cette première victoire (africaine du tournoi) devrait générer une confiance de bonnes augures pour la suite dans le groupe H.

A l’inverse dans le groupe A,  l’Egypte n’a pas pu résisté à la Russie pour son deuxième match  , Mo’ Salah était titulaire mais pas en pleine possession de ses moyens visiblement. L’attaquant de Liverpool a certes marqué sur pénalty son premier en coupe du monde mais la lourde défaite 3-1  a donné un sacré coup aux espoirs des Pharaons en attendant le duel entre l’Arabie Saoudite et l’Uruguay demain.

Géraud Viwami

Russie 2018 : La Tunisie prolonge la malédiction

4 équipes africaines, 4 défaites et un troisième échec dans les ultimes instants sur coup de pied arrêté, face à des anglais nettement supérieurs, les tunisiens perdent dans un scénario qui sonne comme déjà vu pendant ce tournoi.  

 

On n’est tous d’accord que les anglais ont été meilleurs surtout sur la première demi-heure. Les hommes de Southgate ont entamé leur match idéalement. Mouez Hassen qui se montrait plutôt rassurant sort blessé à l’épaule et les galères commencent.

Les Aigles de Carthage attendus comme ambassadeur du beau jeu ont eu du mal à garder le ballon au-delà de leur moitié de terrain.  Béni sur le pénalty concédé par Walker puis transformé par Ferjan Sassi  qui bat Pickford. Il devient le premier buteur africain du tournoi. Enfin.

Les Tunisiens pouvaient s’estimer heureux de rentrer aux vestiaires avec le nul.

Dans le second acte, ils défendent beaucoup mieux qu’en première mais restent campés dans leur moitié. Une seule incursion de Wahbi Khazri en seconde période. Offensivement c’était plus que pauvre. Alors qu’ils pensaient célébrer un point mérité, la Tunisie sera rattrapée par le syndrome de la dernière minute sur coup de pied arrêté, Kane s’offre un doublé à la 91e minute.

Une nouvelle défaite sur le fil qui frustre. Sur 4 matches les représentants africains ont concédé quatre buts sur cinq sur coup de pied arrêtés dont trois après la 85e minute. Le bilan interpelle et fait mal et ramène à la réalité. Le manque de concentration et d’ambition dans le jeu se paient cher. Le Sénégal dernier représentant à entrer en lice demain contre la Pologne porte encore des espoirs pendant que l’Egypte jouera sa tête dans le tournoi face à la Russie en confiance pour son deuxième match.

Géraud Viwami

 

Russie 2018 : Le Débrief de Kenneth (1)

Bjfoot.com vous présente en collobaration exclusive avec l’humoriste béninois Kenneth Yannick du Cotonou Comedy Club des débriefings vidéos exceptionnels pendant la coupe du Monde. Voici le premier numéro de la série. Preparez vos mouchoirs!

CM 2018 – Les affinités russes n’auront pas suffi à retourner l’habituel destin Nigérian en ouverture de la CM

John Obi Mikel, sa femme Olga Diyachenko et leurs jumelles

Le Nigéria a fait son entrée dans cette coupe du monde hier soir face à la Croatie de Luka Modric, Ivan Rakitic, Mateo Kovacic et consorts. Il faut croire que la marche était trop haute face à des joueurs qui ont trusté toutes les champions league depuis 2014, tant le Nigéria a paru en dessous des héritiers de Davor Suker (recordman au nombre de buts de la sélection croate, meilleur buteur de la CM 1998 et 2ième au ballon d’or de la même année).

Et pourtant, les supporters russes avaient de la synpathie pour cette formation des super eagles, qui sur ces quatre dernière participations à un mondial ne s’était jamais imposée lors de son premier match. Toutes les affinités étaient mêmes réunies entre Brian Idowu, arrière gauche dont la mère est Russe, Ahmed Musa passé par le CSKA Moscou et ayant ramené près de 20M€ au club lors de son transfert à Leicester. Mieux, le capitaine John Obi Mikel s’était entiché de Olga Diyachenko, fille de son voisin milliardaire russe depuis 2015 et avec laquelle il a eu des jumelles.

Quand bien même le premier tir cadré du match n’aura eu lieu qu’à l’heure de jeu (Ighalo, 59e), les nigérians auront repris ce mondial comme ils ont fini le dernier face à la France, par un csc (celui de Yobo en 2014 et celui d’Etobo du mileu de Stoke City cette fois-ci). Avec l’Islande et l’Argentine en ligne de mire aux deux prochains rounds, la tâche s’annonce ardue pour les super eagles. Vivement que déjà face à l’Islande, les nigérians ne vendent leur peau « Two for 10 kobo ». Ce serait une occasion pour les supporters nigérians de communier davantage avec les russes, à l’image de la célébration dans la vidéo ci-dessous ou des ours ont été mis à partie, soufflant dans une vuvuzela et faisant des bras d’honneur.

Russie 2018 : Les trois sons africains qui peuvent vous ambiancer pendant le tournoi !

Le Nigéria entre en lice ce soir à 20H contre la Croatie , après le franc-succès  fashion du maillot des Super Eagles ,voici les deux tubes du moment qui cartonnent de Lagos à Kano en honneur des verts. Olamidé, le nigérian le boss du label YBNL Nation est impliqué sur les deux sons populaire au pays d’Obi Mikel en association avec le rappeur Phyno puis la talentueuse Naira Marley.   Carrefour mondial de la musique afro ces dernières années , les artistes locaux ont mis leur voix à contribution.

Le dernier choix est signé de l’artiste guinéen Black M en collaboration avec la légende Youssou Ndour pour pousser la sélection sénégalaise dont les joueurs ont tourné dans la vidéo officielle du son. Pas Mal/

Géraud Viwami

 

1- Olamidé et Phyno – Road to Russia 

2- Naira Marley et Olamidé – Issa Goal 

3- Black M  feat Youssou Ndour – Gaindé 

Mondial Russie 2018 :  défaites du Maroc et l’Egypte , le syndrome de la dernière minute.

Zéro pointé en deux matches pour les deux premiers ambassadeurs africains qui perdent sur deux buts tardifs sur coup de pied arrêté, l’Egypte et le Maroc sont tombés sous le syndrome de la dernière minute.

On répète vulgairement que « les matches de haut se jouent jusqu’à la 95e minute et que les détails font la différence », parfaite illustration pour l’Egypte puis le Maroc qui ont manqué leur entrée en matière sur cette première journée en coupe du monde.

Sans être ridicule loin de là, les Pharaons ont fait mieux que tenir tête au favori uruguayen après le carton de la Russie hier contre l’Arabie Saoudite. Verni avec le tir de Cavani qui ricoche sur le poteau et les parades de Mohamed El Shenawi, l’Egypte privée de Mohamed Salah se réjouissait déjà d’un point du nul plutôt mérité avant la catastrophe. 89e minute, coup franc provoqué par l’arrière gauche Abdul Shafy , le défenseur de l’Altlético Madrid, Gimenez place une tête victorieuse. Comme un symbole, le buteur domine Mohamed Elneny et Ahmed Hegazy qui ont pourtant été au niveau dans le jeu sur l’action la plus décisive de la rencontre. Les égyptiens ont déjà la pression. 0bligés de faire un résultat face à la Russie puis l’Arabie Saoudite pour s’extirper du groupe A.

Quelques heures plus tard, le Maroc tombe dans un scénario identique avec un contexte encore plus dramatique. Après un début de match tonitruant, les hommes d’Hervé Renard se sont éteints au fil de la rencontre. Averti sur une contre-attaque en première période, le gardien Munir a sauvé sa cage, ils seront punis plus tard. Après le festival d’occasions manquées et malgré une domination globale, les Lions de de l’Atlas qui semblaient déjà frustrés de partager les points avec l’Iran, adversaire le plus abordable du groupe vont tout perdre. 90e minute Coup franc évitable concédé par l’entrant, Bouhadouz qui va derrière marquer contre son camp sur une tête plongeante alors qu’il était seul au premier poteau. Cruel. Avec le Portugal et l’Espagne à jouer derrière , le Maroc s’est compliqué la tâche dans un groupe corsé et se voit condamner à l’exploit face à des candidats au titre.

Manque de concentration ou fatalité africaine, l’Egypte et le Maroc ont sans doute déjà perdu gros en ce début de tournoi.

Trois autres nations africaines sont encore attendues, le Nigéria, la Tunisie puis le Sénégal en espérant qu’ils ne seront pas aussi victimes du syndrome de la dernière minute.

Géraud Viwami

Russie 2018 : tout neuf, les  jeunes africains à suivre

Ces noms ne vous disent pas encore grand-chose mais cela pourrait bien changer à l’issue du tournoi. Ils sont jeunes, africains et présents dans les 23 de leur pays. Bjfoot vous présente ses neuf paris à la roulette russe.

 

Saefidine Khaoui (23 ans, Troyes/Tunisie)

Il a  fait des étincelles à Troyes en Ligue 1 (5 buts) cette saison malgré la relégation, débarqué en sélection incognito, il a rapidement gagné sa place dans le cœur de Nabil Maouloul. Meneur de jeu, très à l’aise techniquement, il est réputé pour ses percussions qui font très mal et sa vision de jeu. Ce n’est pas pour rien que Marseille, son club propriétaire est allé le chercher à Tours il y a presque trois ans.

Alex Iwobi  (22 ans, Arsenal/ Nigéria)

Neveu du légendaire, Jay Jay Okocha , il a été lancé en Premiere League anglaise à 20 à peine ans par Arsène Wenger chez les Gunners. Des prémices qui en disent déjà long sur le potentiel de cet attaquant polyvalent désormais titulaires chez les Super Eagles qui disputera son premier grand tournoi international. Percutant et vivace, un gros client pour les latéraux.

Naim Sliti  (25 ans, Dijon/Tunisie)

Eblouissant en Ligue 1 cette saison avec Dijon (7 buts), il monte en puissance en meneur de jeu ou ailier c’est un argument technique de poids. Entre finesse et justesse, l’ancien du Red Star avait déjà été très convaincant à la CAN 2017 et est attendu dans un rôle important  dans le jeu des Aigles de Carthage en l’absence de Youssef Msakni.

Wilfried Ndidi   (21 ans, Leicester/ Nigéria)

Quand Leicester a vendu Ngolo Kanté c’est lui qu’ils sont allés dénicher en Belgique pour 17 millions d’euros. Gros volume de jeu, impact physique, intelligence du jeu, il a tout du milieu box-to-box très apprécié en Angleterre. Après avoir gagné sa place chez les Foxes il s’est offert le même statut chez les Super Eagles. Désormais parmi les titulaires indiscutables et déjà suivi en Europe, sa côte peut littéralement exploser pendant le tournoi en fonction de ses prestations.

Ramdan Sobhi  (21 ans, Huddersfield / Egypte)

Nouveau coéquipier de Steve Mounié à Huddersfield où il vient d’être transféré en provenance de Stoke City, il veut montrer que Mo Salah n’est pas le seul gaucher qui sait casser des reins chez les Pharaons. En découverte à la Can, il est désormais un candidat crédible pour être titulaire dans l’esprit d’Hector Cuper. On ne demande qu’à voir.

Mahmoud Hassan « Trézéguet », (23 ans, Samsunspor/ Egypte)

Il était déjà annoncé comme un futur grand quand il portait les couleurs d’Al Ahly au pays. Suivi par Marseille cet été,  auteur de 13 buts en club l’exercice précédent avec Kasimpasa (D1 Turque) où il a été prêté par Anderlecht, le vice-champion d’Afrique est attendu au rendez-vous mondial pour suppléer Salah. Son sens du but lui a déjà valu le surnom de « Trézeguet »

Hakim Ziyech , milieu offensif , (25 ans Ajax/ Maroc)

Critiqué au Pays-Bas, où il est né  pour avoir zappé les Oranje pour les Lions de l’Atlas puis embrouillé avec son sélectionneur Hervé Renard, il est passé par une tempête incroyable pour finir par devenir le magicien dont le Maroc rêvait. Surdoué technique, le gaucher capable de jouer sur un flanc ou en dix est courtisé par la crème européenne qu’il pourrait faire languir dans des duels au sommet face à l’Espagne et le Portugal.

Ayoub El Kaabi , (24 ans, RS Berkane/ Maroc)

Ouvrier menuisier et footballeur amateur il y a quelques années, il a explosé avec 9 buts et un titre de meilleur joueur au CHAN à domicile en janvier dernier. A la recherche d’un numéro 9, les Lions de l’Atlas ont trouvé en lui un tueur de race rare. Buteur pendant la préparation, il est un candidat crédible pour un poste de titulaire, le monde sera-t-il bientôt au pied du gaucher de Berkane dont le nom circule déjà à l’Atlético de Madrid.

Ismaila Sarr ,  (20 ans , Rennes / Sénégal)

Rennes a déboursé 17 millions pour le chiper à Metz un an seulement après son arrivée de Génération Foot de Dakar. Coup de rein facile, virtuose du drible et explosif, à l’état pur il n’a plus besoin de grand-chose. Revenu en forme en deuxième partie de saison en club, Barcelone et Dortmund le suivent déjà. Dans l’ombre de Mané il peut devenir plus qu’un remplaçant.

Géraud Viwami

Coupe du monde 2018: Comment sont arrivés les africains en sol russe ?

C’est parti pour le Mondial 2018 ! La cérémonie d’ouverture de cette Coupe du monde en Russie a donné son coup d’envoi hier devant quelque 80.000 spectateurs au Luzhniki Stadium, à Moscou. S’en est suivi ce match d’ouverture, largement dominé par le pays hote (5-0), le plaçant ainsi en de bonnes dispositions pour une potentielle qualification en seizième de finale. Même Vladimir P. en chef était désolé de la lourdeur du score.

Coupe du Monde 2018: Infantino et Poutine ne savent plus trop quoi dire au cheikh Ben Salmane
Coupe du Monde 2018: Infantino et Poutine ne savent plus trop quoi dire au cheikh Ben Salmane

Avant l’entrée en compétition aujourd’hui du Maroc dans le groupe B, Bjfoot revient en image sur l’arrivée des cinq représentants du continent africain chez les tsars. Entre le bleu de chauffe que sont les survêtements adoptés par le Maroc, les costumes des Egyptiens ou Tunisiens et les tenues locales (Nigéria, Sénégal) chacun y est allé de son style avec plus ou moins de goût et de réussite. Appréciez plutôt en image l’arrivée des copains de Mohamed Salah, Sadio Mané, Obi Mikel and co.

 

Coupe du Monde 2018: Arrivée de l’Egypte et sa star Mohamed Salah en Russie
Coupe du Monde 2018: Arrivée des marocains….en survêt. Pas besoin d’originalité.
Coupe du Monde 2018: Arrivée du Nigéria en tradi customisé aux couleurs nationales…La classe ne s’arrête pas au maillot
Coupe du Monde 2018: Arrivée des tunisiens ….en mode garde républicaine ?
Coupe du Monde 2018: Arrivée du Sénégal…en tradi comme l’autre nation de l’Afrique de l’Ouest, mais en plus sobre.

Et vous ? Laquelle des arrivées avez-vous préférée ? A moins que vous n’ayez une préférence pour les Iraniens ?

Arrivée de l’équipe d’Iran en mode concours « mister univers »…

 

Russie 2018 : Le dernier carré, c’est pour quand ?

Cameroun (1990), Sénégal (2002) et Ghana (2010) ont par le passé atteint les quarts de finale de la Coupe du monde. Alors que débute la 21e édition du festin mondial, les cinq représentants du continent tenteront encore de franchir le plafond de verre pour atteindre des demies.

Une défaite, pour commencer, dans le camp africain. L’avant-Mondial en Russie s’est ouvert mercredi midi par la défaite du dossier de candidature Maroc 2026, lourdement battu par United 2026. Près de soixante-dix voix d’écart et surtout de nombreuses « défections » africaines, onze en tout, en faveur de la candidature tripartite Canada-Etats-Unis-Mexique. Le mot d’ordre d’Ahmad Ahmad, le président de la CAF, qui souhaitait un ralliement de tout le continent autour de la bannière chérifienne, n’a pas été suivi, en particulier par les fédérations australo-africaines, Afrique du Sud en tête.
Loin d’être démoralisé par ce qui était sa cinquième défaite dans ce domaine, le Maroc, à la demande du Palais, se représentera pour 2030. Face à lui l’Amérique du Sud et certainement la Chine. Mais Sa Majesté Mohamed VI a fait savoir qu’il ne resterait pas sur un revers… Place désormais au jeu, aux joueurs et aux pronostics. Bien entendu, aucun observateur international n’ose avancer le nom de l’un des représentants africains parmi les outsiders à la succession de l’Allemagne sur le podium. L’Afrique délègue pourtant en Russie des habitués avec le Maroc, la Tunisie et le Nigeria. Quand au Sénégal et à l’Egypte, ils possèdent dans leurs rangs deux des meilleurs joueurs du continent : Sadio Mané (SEN) et Mohamed Salah (EGY).
Huit ans après le dernier exploit africain – le Ghana en quart, éliminé aux tirs au but par l’Uruguay en Afrique du sud – le continent cherche un successeur à ces Black Stars. L’Afrique n’a encore jamais placé un représentant dans le dernier carré. En 2014, Nigeria et Algérie ont disputé les huitièmes mais avaient été sortis respectivement par la France et l’Allemagne, ce qui n’avait pas manqué de déboucher sur des commentaires évoquant la régression du continent. Quatre ans plus tard, le Maroc et la Tunisie arrivent nantis d’une préparation sereine et rassurante : deux victoires pour les hommes d’Hervé Renard, deux nuls pour la bande à Nabil Maaloul et une défaite (1-0) en fin de match contre l’Espagne. Privés de Mohamed Salah, qui suivait un protocole médical strict pour son épaule gauche, les Pharaons égyptiens ont fonctionné à l’ordinaire. Sans lui, il est bien compliqué de développer du jeu. Le Nigeria n’a pas gagné un seul match et le Sénégal ne s’est imposé que lors du dernier galop d’essai, à huis-clos contre la Corée.
Laquelle d’entre ces cinq sélections saura se frayer un chemin dans le top huit, voire le top quatre ? Pourquoi pas les Lions de l’Atlas marocains, s’ils parviennent à s’extirper du groupe promis à l’Espagne et au Portugal ? Solides défensivement, habiles techniquement et sereins mentalement, un succès sur l’Iran peut les placer sur orbite. A vos pronostics ! Rendez-vous dans une semaine pour un premier point intermédiaire. D’ici là, on l’espère, beaucoup de buts et surtout, des victoires pour le quintette africain. Il y en avait eu trois au premier tour voici quatre ans, grâce à l’Algérie, au Nigeria et à la Côte d’Ivoire…
Source : Frank Simon , Francefootball.fr 

Russie 2018 : Les cinq stars africaines attendues

Avant l’ouverture du tournoi le plus attendu du monde demain après-midi , Bjfoot vous présente les 5 stars africaines  des stars qui seront en Russie.

 

Wahbi Kahzri , attaquant , 27 ans  (Tunisie)

Exit, Youssef Msakni blessé au genou et forfait pour le mondial, il sera le leader technique des Aigles de Carthage. Auteur d’une saison remarquable en prêt à Rennes où il a  mené le club breton à une 5e place inattendue grâce à ses 9 buts et 2 passes décisives, l’attaquant  appartenant à Sunderland arrive en Russie en boulet de canon. Capable d’évoluer à tous les postes offensifs devant il peut aussi jouer derrière l’attaquant. Il peut marquer et faire marquer également, la Tunisie compte beaucoup sur son numéro 10 qui portera aussi le brassard.

John Obi Mikel , milieu ,  31 ans (Nigéria) 

C’est l’un des six rescapés de l’équipe huitième de finaliste en 2014 au Brésil. Désormais exilé au Tianjin en Chine, il a le plus gros vécu avec ses dix années passés à Londres à Chelsea ponctuées par une Ligue Europa et un ligue des champions. Grosse révélation au Mondial U20 en 2005, il est resté une icône à l’échelle nationale malgré ses périodes difficiles en club. Ce tournoi sera l’un de ses derniers peut-être avec les Super Eagles.  Celui a qui le sélectionneur Rhor confie les clés de son entre-jeu et son brassard est attendu pour est la boussole de l’équipe la plus jeune du tournoi.

Sadio Mané  attaquant, 26 ans (Sénégal)

Si son nom circule au Real Madrid cela résume parfaitement comment le garcon de la Casamance  a réussi à mettre l’Angleterre puis l’Europe entière dans sa poche après une saison  monstrueuse chez les Reds de Liverpool (10 buts). Mais en sélection la dernière CAN s’est terminé  pour son pays sur pénalty  qu’il manqué en quart contre le Cameroun. Incontournable dans le onze d’Aliou Cissé à gauche comme à droite ou en soutien de l’attaquant si les Lions de la Téranga doivent faire aussi bien qu’en 2002 (quart de finale), l’ancien pensionnaire de Génération Foot à Dakar doit y mettre pour beaucoup. Revanchard ?

Mohamed Salah , attaquant , 26 ans ( Egypte) 

Le 26 mai, au-delà de la finale de Ligue des Champions toute l’Egypte a retenu son souffle à cause de son épaule. Le buzz occasionné par sa blessure témoigne la nouvelle dimension de l’ancien joueur d’Arab Contractors. De retour à l’entraînement il est incertain pour débuter le match inaugural face à l’Uruguay mais Hecto Cuper compte sur l’impact de son gaucher magique pour passer dans un groupe abordable. Meilleur buteur et meilleur du championnat anglais sur l’exercice écoulé , son état de forme sera forcément scruté , un moindre mal pour un potentiel candidat au ballon d’or en fin d’année. On verra bien ce que ça vaut Salah après un titre de vice-champion d’Afrique 2017 !

Medhi Benatia, défenseur,  31 ans (Maroc) 

Parti de Clermont en Ligue 2 France en moins de cinq années il est passé par la Roma , le Bayern Munich et maintenant la Juventus de Turin. Défenseur de classe mondiale probablement sous-coté , il est un le boss de la ligne défensive du Maroc. Son sélectionneur Hervé Renard a fait de lui son pilier en lui donnant le brassard. Face à l’Espagne et le Portugal , leader du vestiaire et sur le terrain le capitaine est attendu pour mener sa troupe vers le haut. Les Lions de l’Atlas ont tout de même bouclé les qualifications encaisser de but. Infranchissable ?

Géraud Viwami

Ecureuils U17 : une présélection de 30 noms dévoilée

Après une phase d’observation par département puis un tournoi national réunissant les sélections U17 des 12 départements du pays , Yessoufou Lafiou ,le sélectionneur U17 et son staff ont sorti une présélection de 30 noms. Les jeunes joueurs retenus devront passer les test médicaux d’imagerie par  résonance magnétique comme l’exige les nouvelles lois de la Caf pour éviter les fraudes sur âges avant même de prendre part aux qualifications avant les premiers stages. Pour rappel , le Bénin disputera un tournoi de qualifications sous-régional à Abidjan en août-septembre afin d’espérer un sésame pour la phase finale de la Can U17 Tanzanie 2017.

 

Les 30 retenus

Zou (3) : Emel Ahouandjinou ,  Ronaldo Akpo , Florent Bleossi

Collines (1) : Marius Fatoumbi

Plateau (1) : Armand Loko-Avoun

Couffo (1) : Emmanuel Koi

Mono (6) : Judicael Sessou, Jean Carlos Tchodo , Gaston  Da Costa , Samuel Somotodé , Ulrich Aguenounon , Mueriace Hounyo

Ouemé (11) : Aimé Nouatin , Samson Gouakinnou, Joel Djivoessou , Cyrille Aloya , Barnabé Tito , Amir Dossoumou, Luc Bia , Dieudonné Viakinou , Moussafirou Amadou , Amour Agbéssi , Tasfaout Yessouffou

Donga (7) : Nawal Maman , Tadjou Sakibou, Taminou Ouorou , Tairou Sankamahou , Salihou Nouhou , Mabouma Alassane , Nabil Samou , Yahia Ogbe.

Sélectionneur : Yéssoufou Lafiou

Maillots : Le Nigeria gagne déjà sa coupe du monde

Un design rétro en référence à 1994, un style différent qui change et 3 millions de commandes. Nike est débordé et se frotte les mains. Les médias européens ont été surpris par l’information. Eh oui, le maillot griffé Nike le plus commandé n’est pas celui du Brésil de Neymar, mais celui du Nigeria emmené par Mikel Obi.

La Nigerian Football Association (NFA) si elle ne s’était pas assurée 10 à 15% des bénéfices de ventes de maillots, va revoir ses prochains contrats ! A 73 euros pièces (prix officiel) il pourrait bien rapporter autant que les frais de préparation (3 millions d’euros) versés à chaque nation par la Fifa.

Quand le Nigeria se réveillera, le monde tremblera ? Peut-être ? sûrement ! Plus de 200 millions d’habitants et une diaspora difficile à estimer, mais un réservoir d’acheteurs tout aussi impressionnant. Avant même de commencer à montrer leurs capacités sur les stades de la Russie, les Super Eagles ont frappé fort avec leur maillot. Champion du monde par K.O. avec les commandes de maillots.

Première économie d’Afrique (en incluant l’impact économique de Nollywood), le géant pétrolier africain est un géant du foot mais qui devra encore prouver avec un quart de finale qu’il a rejoint le Cameroun de 1990, le Sénégal de 2002 et le Ghana 2010 dans la Légende du foot africain.

Les résultats sur le terrain nous diront si les maillots continuent à se vendre aussi bien au lendemain du 15 juillet 2018.

En attendant, Super Eagles, champions du monde des maillots !

Aubay

Nigéria : Avec trois titularisations d’affilée , Jean-Marie Guera monte en puissance à Enyimba

Arrivé en milieu de saison le mois dernier à Enyimba dans le championnat nigérian , Jean-Marie Guéra (21 ans)  qui vient d’enchaîner trois titularisations d’affilée chez les Éléphants, le milieu offensif béninois monte déjà  en régime.

 

Débarqué sur la pointe des pieds et retardé par des soucis administratifs liés à sa qualification , le milieu offensif polyvalent Jean-Marie gagne progressivement dans le onze d’Enyimba. Lancé dans le grand bain le coach Paul Aigbogun, le joueur international arrivé d’Energie a bien saisi sa chance contre Nassarawa United le 06 juin dernier. Utilisé en relayeur  dans un milieu à deux ou dans un rôle défensif dans un trio, il a encore confirmé dans un duel sommet gagné 1-0 contre le leader Lobi Star, trois jours plus tard.

Il a enchaîné trois prestations intégrales et encourageantes dont la victoire contre 2-0 contre  Katsina United, hier.

Il pourrait s’inspirer du récent passage de son compatriote Giscard Tchato passé par MFM pour briller chez le géant de l’Est. Il reste encore 15 journées à disputer sur les 38 du championnat nigérian pour confirmer ses débuts prometteurs. 5e  à six points du leader Lobi Stars , le club reste en course pour le podium qui n’est qu’à un petit point avec un match en retard.

C’est une recrue qui fait déjà du bien à l’ancien club de Mouri Ogounbiyi, Guera profite du trou laissé dans l’effectif par le départ du milieu international togolais Franco Atchou.

Un renfort qui fera défaut au club qui joue la phase de groupe de la coupe de la confédération qui reprendra le mois prochain car il a déjà disputé les tours préliminaires avec Energie cette saison.  Buteur du but de la qualification face au Hafia à Conakry , il également sorti deux matches de haute facture face à son futur club, Enyimba  au tour suivant. Et tout est parti de là pour le gamin formé à France Benin Football de Jules Sourou  qui a tapé dans l’œil du club de Calabar.

Géraud Viwami

 

But de Guera contre Hafia

Ecureuils U20 : Valère Houandinou étudie de nouvelles solutions

Les Ecureuils Juniors ont repris cette semaine, le chemin du stade.
Après des séances de conditions physiques à la plage, les jeunes
joueurs ont enchaîné avec les séances d’entrainement qui sont
ponctuées de matches amicaux avec des équipes de la Ligue 1 qui
préparent la nouvelle saison. Le jeudi 7 juin 2018, contre Esae, c’est
plutôt une équipe B des Ecureuils juniors évoluant dans un 3-52 qui
s’est inclinée 1-2.

Au regard de la configuration de l’équipe ayant disputé le premier des
matches amicaux programmés contre Esae; du système de jeu choisi et
des confidences recueillis auprès du staff technique, Valère
Houandinou souhaite renforcer l’ossature des Ecureuils juniors et
mettre en place des systèmes de jeu alternatifs à son 4-4-2 classique.
Alors que le monde du football béninois à la tête prise dans le
processus électoral à la FBF, le Directeur des compétitions et le
sélectionneur des Ecureuils juniors œuvrent pour une meilleure
préparation de la sélection. Des matches amicaux contre des équipes
locales sont programmés pour replonger les jeunes internationaux dans
le bain des éliminatoires de la Can juniors, après l’euphorique
qualification contre la Gambie.
Selon les confidences du staff technique, Valère Houandinou veut voir
d’autres joueurs afin d’élargir le champ de ses choix. Le potentiel
d’une équipe de football s’observe à travers la qualité de son banc de
touche et, c’est certainement pour se conformer à cette assertion
vérifiée que le sélectionneur se sert des matches amicaux contre les
équipes locales pour voir de nouveaux joueurs et revoir ceux qui
étaient blessés et n’ont pu prendre part aux matches contre la Gambie.
Les Ecureuils juniors affrontent cet après-midi, Assos. Le score, à
l’issue de chacun des matches préparatoires disputés contre les
équipes locales ne sauront donc servir de baromètres pour évaluer la
forme actuelle des Ecureuils juniors.
Géraud Viwami

Journal des transferts : Damac (Arabie Saoudite) officialise l’arrivée de Giscard Tchato , Sochaux a présenté Olivier Verdon, Junior Salomon prolongé , Bessan sur le départ et Koukou laissé libre

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato hivernal on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : deux mouvements  officialisés , l’arrivée de Giscard Tchato en fin de contrat dans le club nigérian de  MFM , le milieu a rejoint Damac en deuxième division saoudienne. Olivier Verdon non conservé pas Bordeaux a été présenté par Sochaux en Ligue 2 où il a signé deux ans. Au Nigéria le capitaine-défenseur du champion en titre Plateau United Junior Salomon a prolongé son engagement au club. L’attaquant Jacques Bessan devrait quitter la Tunisie cet été. Enfin en France , le milieu défensif Djiman Koukou en fin de contrat sera laissé libre par Lens.

Damac officialise la venue de  Giscard Tchato

Après trois saisons dans le championnat nigérian sous les couleurs de MFM où il a été vice champion en 2017 , Giscard Tchato (23 ans) va poursuivre sa carrière en Arabie Saoudite. Damac (D2 Saoudienne) a officialisé cette la venue de l’international béninois qui s’est engagé pour deux saisons. Désigné meilleur joueur étranger du championnat nigérian en 2017 et meilleur joueur béninois  évoluant en Afrique lors des Bjfoot Awards de la meme , le milieu polyvalent est attendu pour confirmer dans un nouveau challenge dans le golf. Il sera le deuxième joueur béninois a porter les couleurs du club après l’attaquant Abdel Fadel Suanon.

Olivier Verdon arrive à Sochaux ! 

Le défenseur central polyvalent , Olivier Verdon (22 ans) portera la tunique de Sochaux en Ligue 2  française pour les deux prochaines années. Passé pro à Bordeaux l’été dernier seulement , l’international béninois n’a pas vu son bail renouvelé. Apparu à une reprise en Ligue 1 , il a souvent été diminué mais auteur de bonnes prestations avec la réserve girondines avec 4 buts marqués en 10 apparitions et une promotion en National 2 à la clé , l’ancien joueur Angoulême va se frotter à la compétition dans l’antichambre de l’élite française. Il devient le premier joueur béninois à porter les couleurs des lionceaux.

Junior Salomon prolonge à Plateau United

Arrivé en 2016 , Junior Salomon (32 ans)  champion du Nigéria 2017 et capitaine de Plateau United va poursuivre l’aventure dans le club. Le défenseur international béninois a prolongé son contrat cette semaine pour une durée d’un an et demi jusqu’en juin 2019. Devenu un cadre au sein du vestiaire , il portera encore le brassard au centre de la défense la saison prochaine.

Jacques Bessan va quitter la Tunisie              

Auteur d’un come-back réussi dans le championnat tunisien , Jacques Bessan (24ans, 21  matches , 8 buts en 2017-2018) ne sera pas retenu par le Stade Tunisien. Suivi depuis quelques mois par des clubs européens et du golf , l’attaquant international béninois ne devrait pas poursuivre l’avantage au pays des Aigles de Carthage. Son club où il a encore un an de contrat espère toucher un joli chèque pour laisser filer le buteur béninois qui souhaite aussi découvrir autre chose. Les premières pistes chaudes sont à suivre.

Djiman Koukou ne sera plus lensois

Apparu à 48 reprises (TCC) en deux saisons à Lens , Djiman Koukou (27 ans) ne va pas poursuivre l’aventure au sein du club nordiste à la fin de son bail qui expire au terme de ce mois. Déjà peu utilisé par Eric Sikora cette saison, 11  titularisations seulement, il ne fait pas non plus partie des plans d’Olivier Montanier le nouveau coach des sang et or et n’a pas reçu de proposition de prolongation de la part de la direction du club. Il pourrait se diriger vers la Turquie ou une autre écurie de Ligue 2 françaises en toute vraisemblance. 

Géraud Viwami

 

USA : Sale soirée pour Cédric Hountondji

Titularisé pour la première fois par Patrick Vieira en défense centrale avec New York City Fc dans le derby de la ville contre les RedBull , Cédric Hountondji a vu sa soirée tourner au cauchemar hier nuit. D’abord cueilli à froid par l’ouverture du score de Bezecourt (2e) , l’international béninois a été contraint de sortir suite à une blessure au tendon dès la 6e minute. Derrière , NYCFC va couler et s’incliner lourdement 4-0 mais conserve la seconde place de sa conférence derrière Atlanta après 14 journées.

Géraud Viwami