Ecureuils U20 : Quatre têtes qui pourraient faire du bien 

Publié le: 9/03/2018 20:56:53 UTC

Dans quelques jours les Ecureuils juniors entreront en lice au premier tour des qualifications de la Can Niger 2019, le sélectionneur Valère Houandinou devra faire ses premiers choix en un laps de temps voici quatre têtes expatriées qui pourraient bien faire du bien au groupe.

 

Firas Kora,  18 ans, Hotchkiss School (USA)

Détecté à Cotonou en 2012 il a rejoint la prestigieuse académie de Right To Dream à Ho au Ghana.  Défenseur central polyvalent doué dans l’anticipation et la vison de jeu,  il a rapidement confirmé son potentiel en devenant capitaine dans sa catégorie. Le prodige béninois apprend bien et participe avec le brassard  régulièrement aux tournois avec l’équipe de RTD au Portugal, en Irlande, en Belgique et Pays-Bas. Issu d’un centre affilié à Manchester City, il a effectué trois stages consécutifs dans le nord de l’Angleterre ponctués par un  passage au sein de la réserve Citizen en 2015. Brillant dans ses études à la faveur des ouvertures académiques de de RTD il a rejoint Hotchkiss School dans le Connecticut depuis trois ans où il poursuit ses études en Business/relation international tout en faisant le bonheur de son école en championnat universitaire.Kora (en blanc) totalise 7 buts en 40 apparitions en Ligue universitaire en attendant de passer pro ou un draft en Major League Soccer. L’avenir du Général est quasi assurée.

Joël Sogbo, 18 ans,  Hapoel Hadera (Israël)

Il n’a eu besoin que d’une saison dans le championnat togolais pour prendre son envol vers le monde professionnel. Attaquant géant (1m91), il présente aussi bien des qualités de vitesses inhabituels pour un  buteur de son profil. Comparé à Thierry Henry, il est  arrivé l’été dernier à l’Hapoel Hadera en deuxième division israélienne puis mis à la disposition de l’équipe U19  en prêt à Irony Bacca pour son adaptation. L’ancien buteur de Gbikinti ne perd pas de temps et a déjà  claqué 8 buts et délivré 7 passes décisives en 19 journées cette saison. En confirmant son potentiel de finisseur il est devenu  un pion essentiel dans le jeu des siens. Déjà international béninois depuis le tournoi de l’Uemoa 2016 à Lomé celui qu’on surnomme déjà SoGoal affiche une progression intéressante et pourrait  être le fer de lance des  Ecureuils juniors.

William Gbenouga , 18 ans , As Douanes (Niger)

Capable de jouer sur le tout front de l’attaque, à gauche, à droite en soutien de l’attaquant et même en pointe. Il présente un profil assez atypique comme son parcours, peu connu sur la scène locale il a rapidement tapé dans l’œil du prestigieux club nigérien de l’As Douane qui l’a enrôlé  en janvier dernier. Intégré dans un groupe où la colonie béninoise (William Dassagaté , Affissou Tamou et Eric Tossavi) lui apporte tout son soutien le crack est en entrain de polir après ses premières apparitions en première division nigérienne. Surnommé « Nani » en comparaison au champion d’Europe portugais il présente une science du dribble intéressante ainsi qu’une très bonne agilité et se fait aisément remarquer comme un joueur de ballon  apprécié. Les observateurs le présentent déjà comme une belle surprise car sa marge de progression est forte. En janvier dernier, il n’était  pas loin de s’engager avec les équipes de jeunes du CS Sfaxien en  Tunisie lors du dernier mercato hivernal et a de beaux jours devant lui.

Aubin Vidékon, 17 ans, Salitas (Burkina Faso)

Il faisait partie des cadres de la génération des cadets de 2016, il a été l’un des rares du groupe à franchir les frontières après cette première expérience internationale. L’ancien défenseur d’Esae après une saison seulement dans le championnat local a convaincu les recruteurs de Salitas actuel leader du championnat burkinabè de miser sur lui. Le club est également réputé pour sa pépinière qui a vu éclore l’attaquant  Hassane Bandé, transféré à l’Ajax en janvier dernier.  Il a rejoint le pays des Hommes intègres en janvier dernier dans le but de donner une nouvelle tournure à sa carrière. Défenseur central longiligne (1m87), il a séduit par son sang-froid et sa solidité dans les duels aériens. Il a également un bon coup de pied, buteur sur pénalty avec les cadets en 2016 contre la Côte d’Ivoire. C’est un fort potentiel à bonifier.

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.