Bénin – Tanzanie : Les notes des Ecureuils

Après le match amical face aux tanzaniens hier, Bjfoot.com a noté les prestations des Ecureuils. Sur 10.

 

Fabien Farnolle 5,5

Il n’a pas eu trop de boulots sauf sur le but où  il a été endormi comme toute la défense. Sinon il a signé une parade décisive sur un coner rentrant en fin première période et une frappe repoussée du poing (60e). On l’a déjà vu dans un meilleur jour.

Rodrigue Fassinou 5,5

Pour une première à Mathieu Kérékou, l’arrière droit de l’Aspac a stressé en début de match. Volontaire il a bien combiné avec Jodel Dossou sur le côté. Il doit encore gommer sa timidité offensive et apprendre à mieux relancer. Des progrès à faire également sur ses centres. Sinon défensivement pas grand-chose à lui reprocher.

Khaled Adénon 5,5

Face à un des tanzaniens plutôt rapides, le défenseur amiénois a quand même fait un match tranquille comme à son habitude. Rarement pris de vitesse et toujours bien placé, il a été utile dans les relances au pied. Seul bémol, l’attitude  attentiste sur le but encaissé.

Cédric Hountondji 6

Il a été plus au duel, il a fait apprécier son jeu de tête défensif. Pour sa seconde apparition à Mathieu Kérékou, l’ancien rennais se montre de plus en plus à son aise dans la défense. Quelques interventions tranchantes à mettre à son actif. Bon match.

David Kiki 6

Il a été en feu sur la première période.  Il a brillé grâce à ses combinaisons avec Djigla. Le brestois s’est même offert une occasion dans la surface et un centre qui aurait pu être décisif. Il va baisser d’entrain en seconde période, plus en difficulté défensivement, il a aussi manqué de lucidité sur ses choix offensifs. On peut voir le verre à moitié vide pour lui.

Olivier Verdon 5

Auteur d’un bon début de match, il venait chercher les ballons pour être la rampe de lancement du milieu. Il a été plus intéressant ce rôle où il jouait simple et vite. Il a encore des paliers à franchir sur les deuxièmes ballons et en terme de volume de jeu puisqu’il s’est éteint au fil des minutes jusqu’à son remplacement. Intéressant quand même.

Djiman Koukou 5,5

Il a fait un match dans son style. Beaucoup de courses et d’engagement pour l’équilibre de l’équipe. Le lensois a gratté assez de ballons à la récupération sans exister offensivement. Mais s’est essoufflé en seconde période comme toute l’équipe qui disputait son deuxième match en cinq jours. Solide.

Jodel Dossou 6,5

Percutant et précis techniquement il a mené la vie dure au latéral sur son flanc. On ne se lasse pas de revoir son enchaînement grand-pont-crochet et centre de la première période. Jusqu’à sa sortie il n’a pas arrêté d’attaquer. Ces centres auraient pu être bonifiés par Sèssegnon et Mounié qui ont vendangé. Il manque aussi une grosse occasion lui-même en fin de première période et s’est parfois emmêlé les pinceaux dans le second acte. Remplacé par Marcellin Koukpo qui a essayé de prendre le relais.

David Djigla 6

Remplaçant en club, le niortais a semblé retrouvé une nouvelle vie sous le maillot des Ecureuils. Entreprenant et inspiré lui aussi a maltraité son latéral sur ses accélérations à gauche. Il a manqué de précisions par deux fois en première période. On a  vu de bonnes choses comme sa connexion avec Kiki à gauche mais il a disparu en seconde période jusqu’à sa sortie. Remplacé par Chabel Gomez qui a eu l’occasion de tuer le match.

Stéphane Sèssegnon 6

Buteur le capitaine a une fois encore montré la voie à sa troupe. Mais il manque une grosse occasion en première et une autre en fin de match on l’a déjà vu faire beaucoup mieux. Même s’il a essayé d’organiser le jeu on a vu très peu de combinaisons entre lui et Steve Mounié qu’il était censé nourrir.

Steve Mounié 5,5  

Même s’il n’a pas marqué, l’attaquant d’Huddersfield a fait son match. Il a bien décroché et participé à la construction un peu plus bas et s’est beaucoup donné sur les duels aériens. Il s’est aussi usé dans le pressing sur la défense adverse. Il peut regretter de n’avoir pas cadré sa tête (36e) et son sa reprise du droit (52e) Le natif de Parakou devra encore attendre pour son premier but à Mathieu Kérékou

Michael Poté 4

Il a été ovationné à son entrée en jeu à la 54e minutes mais on ne verra pas plus l’attaquant de l’Apoel Nicosie , transparent. Il est entré dans une période l’équipe béninois était moins bien. Une seule petite accélération à signaler sinon rien.

NB : seuls joueurs ayant disputé une demi-heure sont notés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *