Ecureuils : Sèssegnon , Mounié et Poté , ce qu’il faut retenir de l’entraînement du jour

De retour à Cotonou, les Ecureuils se sont entraînés cet après-midi au stade Mathieu Kérékou de Cotonou. Voici les quatre infos à retenir de cette séance où Omar Tchomogo a dirigé un groupe de 19 joueurs.

 

Sèssegnon est bien présent…

Absent lors du déplacement au Congo mercredi dernier, le capitaine Stéphane Sèssegnon était présent après avoir rejoint le groupe plutôt. Le Montpelliérain sera donc bel et bien présent dimanche prochain face à la Tanzanie.

… Farnolle  aussi

Il était quant à lui présent en terre congolaise mais l’habituel numéro un des Ecureuils n’a pas été aligné parce que son passeport était expiré.  Un souci administratif qui devrait être réglé avant dimanche prochain puisque e portier de Yeni Malatyaspor s’est quand même entraîné normalement avec le groupe.

Séance écourtée pour Poté et Mounié

Après l’échauffement, le groupe s’est produit dans un exercice de conservation en opposition sur un demi-terrain mais Michael Poté n’a pas participé entièrement à la seconde partie de la séance. L’attaquant de l’Apoel Nicosie s’est arrêté à cause d’une gêne visiblement au bas du dos. Il a été pris en charge par le kiné immédiatement.

Même s’il a pu tenir pendant la majeure partie, Steve Mounié aussi a écourté sa séance à  cause d’un mal à la cuisse.  Il a fini avec une poche de glace sur la cuisse afin de calmer la douleur. Les deux devraient être sur pied  pour dimanche.

Les gestes de l’après-midi

On a vu de belles choses pendant l’opposition. Comme le râteau de Djiman Koukou , le lensois a régalé le public tout comme David Djigla qui s’est offert un petit pont vicieux sur Nabil Yarou même si ce dernier a commis la faute derrière. Steve Mounié a sans doute réaliser le geste de la soirée avec sa frappe enroulée des 18 mètres en lucarne sous les applaudissements du maigre public présent. L’attaquant d’Huddersfield a signé un doublé au passage pendant l’opposition. Enfin la dernière galette du jour porte la griffe de Marcellin Koukpo qui a aussi marqué d’un sublime retournée  acrobatique. Les Ecureuils sont déjà chauds !

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *