Entretien :  Paterne Counou «  la saison a été sauvée avec la coupe »

Il vient de boucler un troisième exercice à plus de trente matches et une deuxième coupe du Nigéria  glanée sur trois possibles avec Akwa United , Paterne Counou (21 ans) sort d’un parcours riche dont il nous parle dans cet entretien exclusif juste après le récent sacre en coupe nationale.

 

4e en championnat, vous avez remporté la Coupe du Nigéria, il y a une dizaine de jours c’était la consécration d’une longue saison ?

Je me sens. Je suis content. On a manqué la troisième place en championnat  qualificative pour la Coupe des Confédérations pour un point. Enyimba nous a chipé cette place.  Nous nous sommes ensuite focalisés sur la coupe nationale afin d’avoir une place Africaine  la saison prochaine. Nous avons réussi à le faire,  ça fait plaisir. La saison a été longue mais sauvée avec la coupe.

Vous étiez sur le banc pour la finale face à Niger Tonardoes , vous êtes forcément déçu …

C’est toujours un regret de ne pas jouer.  L’objectif d’un  joueur c’est de jouer tout le temps. Mais quand le coach décide autrement on n’a pas le choix. Je souhaite le meilleur à mes coéquipiers sur le terrain. On est allé jusqu’aux tirs aux buts, j’en avais les pieds qui tremblaient. C’était des moments fort. C’est mieux quand tu es sur le terrain. L’essentiel a été fait, c’était de remporter cette coupe.

C’est votre troisième saison à Akwa United, comment jugez-vous personnellement votre saison ?

Avec un trophée, c’est forcément positif du point de vue collectif. Personnellement, je pense que je capable de faire encore mieux. Je m’étais fixé des objectifs de jeu , ils m’ont pas tous été atteints. J’ai manqué un peu le début de saison mais je reste concentré pour la suite puisque c’est la progression qui compte.

Vous n’avez pas l’air très satisfait visiblement…

Comme je le disais, en début de saison  on avait un nouveau coach qui avait débarqué avec ses recrues qui avaient du mal à s’adapter malgré sa confiance donc au fil des matches il a fini par donner la main aux anciens comme moi. Certaines recrues sont parties à la mi- saison d’ailleurs. J’ai manqué le début de saison aussi parce que j’étais en renégociation.

En fin de contrat, qu’allez-vous faire, prolonger ou partir ?

Je ne sais pas encore honnêtement. Il y a encore du temps. Le championnat reprend dans deux mois environ. Le marché est fermé aussi est un peu partout, on verra la suite à partir du prochain mercato mais je ne me prends pas la tête. J’ai des touches. Je suis patient.

On vous a vu le mois dernier avec les Ecureuils lors du tournoi de l’Ufoa au Ghana , une grosse première expérience sous le maillot national…

Je crois que nous avons fait un bon tournoi jusqu’à la quatrième place. C’était un tournoi assez riche d’enseignements pour moi. C’était mes grands débuts en compétition avec les Ecureuils. J’ai su gérer parce qu’on jouait chaque 48 heures ce n’était pas évident.  On a fait un bon tournoi je pense.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *