Ecureuils : Efficace  dans l’axe, Poté enfin à sa place ?

Etincelant en club, Mickael Poté (33 ans) buteur lors des deux derniers rendez-vous des Ecureuils se retrouve enfin dans son élément sous le maillot jaune, dans l’axe.

 

Comme face à la Guinée Equatoriale il y a un mois , Mickael Poté a encore marqué cet après-midi avec les Ecureuils face au Gabon à Marseille. L’attaquant de l’Apoel Nicosie aligné une nouvelle fois en pointe prouve déjà son efficacité ce qui n’a pas toujours été le cas sous le maillot national.

International béninois depuis septembre 2008, Poté totalise désormais 10 réalisations en une quarantaine de capes en neuf ans de carrière internationale.

Son utilisation en équipe nationale en est pour beaucoup mais le dédouane pas totalement. Souvent décalé sur un flanc d’abord par Razak Omotoyossi pendant plusieurs années. Sur les derniers exercices la concurrences s’est encore corsée avec les arrivées de Rudy Gestede. En réalité il n’a jamais eu les coudées franches dans l’axe de l’attaque des Ecureuils.

Pourtant en club où il est exclusivement aligné dans une position axiale, aucun de ses concurrents en attaque en sélection ne fait aussi bien que lui. 86 buts sur les six dernières saisons avec deux titres de meilleurs buteurs en deuxième division turque et dans l’élite Chypriote. Son efficacité ne souffre d’aucune contestation.

Trois matches dans l’axe, trois buts

Formé au poste d’attaquant axial, Poté rend bien des services sur le côté mais il n’a plus la percussion ou l’entrain de ses 20 ans qui lui permettaient de faire des différences sur le flanc.  On se souvient tous de son dernier match sur le flanc droit face à la Gambie à Cotonou où il n’ pas vraiment brillé.

Mais sur les trois derniers matches où il a été aligné dans l’axe en sélection national il marqué, contre le Sud Soudan en mars 2016 , la Guinée Equatoriale le mois dernier et le Gabon aujourd’hui.  Il a profite surtout des blessures de Frédéric Gounongbé et Steve Mounié  et de la retraite international de Rudy Gestede pour marquer des points.

La question de l’animation offensive et du système de jeu de la sélection aussi entrent en considération, depuis la prise de fonction d’Omar Tchomogo en juin 2015 , le Bénin joue à une seule pointe , son envie de jouer avec deux attaquants n’a pas tenu la route. Il est maintenant évidemment que Poté est bien plus efficace dans l’axe qu’ailleurs.

Géraud Viwami

1 pensée sur “Ecureuils : Efficace  dans l’axe, Poté enfin à sa place ?”

  1. Belle analyse. Il serait même souhaitable au vue de ses rendements de lui confié de façon exclusif les clefs de la pointe de l’attaque de notre 11 national ou que le sélectionneur change carrément sa tactique et passé à deux attaquants en vue de le (pote) faire joué dans l’axe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *