Ecureuils : Invincibilité, Abou Maiga et l’affaire des maillots, trois choses à savoir avant Gabon – Bénin

Avant de défier les Panthères du Gabon demain après-midi à Mallemort, Bjfoot.com révèle trois choses sur  les Ecureuils et  cette affiche que vous ignorez. Croustillant.

Enfin une victoire ?

Avant  la fin de la rencontre de demain, les gabonais peuvent toujours s’enorgueillir de n’avoir jamais perdu aux  béninois. Sur les neuf duels on note six victoires pour les Panthères et trois nuls, tel est le bilan. Les deux derniers duels qui étaient déjà des amicaux disputés en France se sont soldés par des nuls 2-2 en août 2007 et 1-1 en août 2009.  Un rescapé de ce dernier match ? Il y  en a. Le milieu Djiman Koukou, sociétaire d’Evian TG à l’époque ,  entré en jeu en seconde période. Un mythe tombera à Mallemort ?

Abou Maiga , le sauveur

On se souvient tous d’Abou Maiga (32 ans)  , l’ancien attaquant des Requins ?  Dans sa carrière internationale où il a souvent été taxé de « vendangeur » , il a marqué deux fois contre le Gabon.

En match amical à Créteil en  2007 il avait égalisé pour le Bénin à la 21e après l’ouverture du score de Chivastar Nzigou pour les Panthères (4e). score final 2-2.

Deux ans plus tard en 2009 , il a remis ça , dans un match encore disputé en France à Dieppe. Les Ecureuils cueillis à froid , Maiga va égaliser de la tête sur un service de Pascal Angan (10e). Actuellement en pré-retraite chez les amateurs de Chateaubriands en France , l’ancien cristolien devrait se rappeler de bons souvenirs demain après-midi.

La bourde de Johnson et L’affaire des maillots

Si vous avez oublié le dernier match amical face au Gabon, on va vous rafraîchir la mémoire. Un jeune défenseur béninois qui évoluait à Plymouth (D2 Anglaise) venait débarquer en sélection nationale est aligné par Michel Dussuyer qui était privé de plusieurs cadres dont Khaled Adénon et Stéphane Sèssegnon. Le colosse défense commence son match de la pire des manières avec une passe en retrait mal dosée dont profite  un certain Pierre Emerick Aubameyang pour battre Rachad Chitou dès la première minute. Même si derrière il s’en sort avec une prestation solide , Reda Johnson n’a pas oublié cet après-midi d’ août 2009.

La grosse fausse note de cet après-midi c’était le maillot des Ecureuils. En effet le Bénin a joué ce jour-là avec des maillots jaunes certes mais qui appartenait à Quevilly ( actuellement en Ligue 2 française) , club amateur à l’époque. En ce moment le Bénin avait un équipementier, Airness mais faute à une organisation défaillante l’équipe s’est retrouvée sans maillot sur le sol français. L’un des épisodes les plus rocambolesques du foot béninois. Huit ans plus tard , la sélection béninoise peine toujours à avoir un équipementier officiel et s’habille avec des tenues bons marchés. L’histoire bégaie.

Géraud Viwami

2 réflexions sur « Ecureuils : Invincibilité, Abou Maiga et l’affaire des maillots, trois choses à savoir avant Gabon – Bénin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *