Entretien : Glodjinon « prendre le maximum de points »

Auteur d’une prestation très convaincante face au Cap Vert mardi dernier pour le premier tour éliminatoire du tournoi de l’Ufoa, le gardien des Ecureuils Steve Glodjinon (23 ans)   nous accordé un entretien intéressant. Le portier de la JA Cotonou nous parle sa première sortie réussie, de l’équipe béninoise et ses ambitions pour la suite la compétition et du duel de demain soir face aux ivoiriens.   

 

Après une première période totalement manquée face au Cap Vert, on a vu une équipe béninoise d’un autre niveau seconde période, il s’est passé quoi à la pause ?

L’entame de match a été un peu difficile. Nous même on s’attendait à avoir un match difficile vu la qualité l’adversaire. Ils nous ont pressés haut ce qui nous a empêchés de développer notre jeu en début de match. Donc c’est ce qui nous a gênés. A  la mi-temps, le coach a redonné les consignes on s’est réorganisé, ce qui a fait que la seconde mi-temps on a mieux joué.

Vous avez réalisé des arrêts décisifs dans ce match, vous êtes en pleine confiance, comment analysez-vous votre performance ?

Ce n’est pas facile de faire des arrêts décisifs en cours de match il faut être vraiment concentré.  C’est super d’en faire. Je suis fière de cela. Cela me donne de la confiance pour la suite de la compétition pour que les prochaines rencontres je puisse être encore plus décisif. On venu pour gagner, les arrêts c’est le fruit du travail. La confiance ça vient match après match. J’ai joué pas de mal de matches au niveau international ce qui fait que j’ai mûri un peu plus. Je continue de travailler pour pourvoir apprendre. Quand je suis en sélection A avec Fabien (Farnolle) et Saturnin (Allagbé), je suis concentré pour apprendre d’eux également.

Vous avez joué avec une nouvelle défense centrale pendant ce match, c’était un peu compliqué..

J’ai déjà eu la chance de m’entraîner plusieurs fois avec Junior Salomon et Paterne Counou chez les A. Je les connaissais un peu plus. Je compte beaucoup sur eux pour apporter un plus à la charnière centrale.

Le Bénin a passé un premier tour décisif, vous allez débuter la phase de groupe demain, qu’est ce qui est le plus important à ce niveau de la compétition ?

L’objectif c’est d’atteindre la finale. Faire tout ce qui est possible pour passer la phase de groupe et atteindre les demies. Nous sommes assez conscients.  On fera tout pour ramener une médaille. Maintenant on a gagné un premier important mais ça rentre déjà dans le passé, on va se concentrer pour la suite. On a une chance de passer les groupes,  essayé de prendre le maximum de points que nous pouvons.

Vous faites partie des joueurs les plus expérimentés de l’effectif, comment ressentez-vous la vie du groupe vous qui travaille ensemble depuis mars dernier…

Je pense que durant toute la préparation qu’on aura faite pour le Chan il y a une très bonne ambiance. Beaucoup de joies, beaucoup de plaisir. On prend du plaisir à jouer. On se concerte. C’est un groupe formidable. On travaille en harmonie, en sincérité. A  ce tournoi de l’Ufoa on a toujours un bon groupe, on essaye de communiquer pour faire avancer l’équipe.

Dans le groupe B, le Bénin va affronter des adversaires que vous avez croisé récemment en amical ou au tournoi de l’Ufoa, comment entrevoyez-vous ce premier duel de demain soir face à la Côte d’ivoire que vous avez déjà vu jouer contre le Togo ?

C’est un groupe assez relevé. Il y a de très bonnes équipes. Ils sont tous en jambe. On les a joués en match de préparation. On les connait. On a une chance d’aller au second tour à nous de la saisir. De tout mettre de notre côté pour gagner contre le Côte d’ivoire. C’est ce qui nous permettra de prendre une sérieuse option. On a vu l’équipe jouer on est assez conscient de ce qui va se passer demain. D’entrée de jeu on va essayer de les prendre en haut pour faire la différence.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *