Inter: Les nouveaux riches, les faux puristes et les mauvais perdants

Chelsea, Manchester City, Psg ont une cible dans le dos. Au moindre centime qu’ils dépensent, c’est un scandale. Ce n’est pas normal qu’ils aient autant d’argent. Ils dérèglent le foot etc. Les donneurs de leçons pullulent partout. Manchester United a acheté Paul Pogba a 100 millions d’euros. C’est immoral, mais bon…On n’en parle plus.
Chelsea a dépensé 1 milliard d’euros pour atteindre la victoire en Ligue des Champions. Manchester City en est encore loin malgré toutes les dépenses. Le Psg n’y est pas encore. L’argent ne fait pas tout dans le foot. L’arrivée des nouveaux acteurs arabes et chinois est difficile à accepter par les européens. Tant que les chinois achètent des maillots, des droits tv et vont voir des équipes européennes en tournée dans les stades d’Asie, c’est super, c’est bon pour le business ! Tant que les arabes achètent des retraités en fin de carrière, c’est drôle ! Mais quand ils érigent de nouveaux modèles économiques (comme Manchester City avec ses clubs satellites dans le monde entier), qu’ils achètent des clubs, ils sont qualifiés de nouveaux riches, de « dérégulateurs » du foot. Allons demander à la Juve si elle n’est pas gênée de vendre à 100 millions un joueur qu’elle a eu à zéro franc.

Hypocrisie : Le Barça devrait être sanctionné pour avoir dragué Verratti ?

L’hypocrisie est largement répandue dans le foot. Comme Rio Ferdinand qui bondit de son siège de consultant après le 6e but de Barcelone contre le Psg, criant à l’exploit, dans un match où l’arbitre a été plus qu’un acteur déterminant dans le résultat.
Quand le Bayern achète Tolisso à plus de 40 millions, c’est une bonne affaire. C’est un bon club allemand qui achète a un bon club français un bon joueur français. Quand le Barça paye au noir le Père de Neymar pour arracher le joueur au Real, c’est un exploit.
Quand le Barça fait des réunions en douce avec Marco Verratti pendant ses vacances, c’est une bonne stratégie. « Le joueur veut aller dans un grand club, pourquoi l’en empêcher ? ». La ligue française n’a pas porté plainte en ce moment contre le Barça devant l’Uefa.
Quand le Psg veut acheter Neymar, c’est indécent. Ce n’est pas normal, il faut porter plainte. L’Uefa doit réagir. Ce n’est pas aux instances espagnoles de réguler le foot européen. Les règles existent. A chacun de les respecter. Le vrai problème est financier. La ligue espagnole commence à s’agiter parce qu’elle sait que les droits TV qu’elle récolte au Brésil et ailleurs dans le monde vont baisser. Evidemment que les brésiliens et une majorité des autres fans vont suivre Neymar où qu’il évolue.

Les propriétaires non-occidentaux visés ?

Quand Le Real Madrid veut s’offrir Mbappé, c’est génial. Un bon club espagnol, va acheter un bon jeune français dans un club français (ou presque). Ce n’est rien de méchant. Ce jeune n’a que 6 mois de haut niveau dans les jambes. Il vaut 80% de Neymar, capitaine du Brésil, vainqueur de la Ligue des champions.
Les donneurs de leçon ne parlent finalement que des clubs appartenant aux non-européens. C’est bien curieux.
Le foot est une arme dont chacun se sert à sa façon. Heureusement que cette arme n’est pas de destruction massive. Le vrai danger, c’est quand des pays « sérieux », membres du G8 vendent des armes à coups de milliards d’euros à des petits pays riches arabes ou asiatiques. Là, on ne parle pas de sommes indécentes, mais d’accords commerciaux importants négociés par des chefs d’Etat.
Une arme détruit, un footballeur régale. Dans lequel des deux faut-il investir ? Chacun a sa réponse !
bjfoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *