Qualif’ Chan 2018 : les notes des Ecureuils

Après la qualification des Ecureuils hier aux tirs aux buts, Bjfoot. Com a noté la prestation des Ecureuils face au Togo hier dans le cadre du match retour du second tour du Chan Kenya 2018 au stade Mathieu Kérékou.

 

Steve Glodjnon 8
Pas exempt de tout reproche sur le but togolais, il a quand même été décisif avec deux parades à l’heure de jeu puis pendant la séance des tirs aux buts. En plus de son tir transformé et des deux arrêts cruciaux pour la victoire du Bénin, le gardien de la JA Cotonou s’est mué en leader naturel pour motiver ses coéquipiers pendant la séance des tirs aux buts. Enorme.

Gaston Houngbédji 6,5
Si le flanc droit béninois a eu de la vie offensive, l’arrière latéral est en était pour beaucoup. Appliqué et posé il était constamment porté vers l’avant et s’est même incrusté à plusieurs reprises dans la surface adverse. Sur le plan défensif quelques progrès à faire puisqu’il s’est fait prendre quelques fois dans son dos. Bon match.

Bah-Yéré Mama, 6
Il a été en dessous de son entrain habituel sur le côté même si on l’a vu faire quelques montées. Le capitaine des Buffles a été trop sérieux dans son rôle d’arrière gauche. Quoique défensivement il était impeccable et a transformé son tir au but qui était le premier de la série à élimination direct. Important.

Nabil Yarou 6
On peut le dire, son match d’hier n’a rien à voir avec celui de Lomé il y a une semaine. On a retrouvé un défenseur central plus en confiance et posé. Plusieurs duels intéressants gagnés, moins de déchets dans la relance. Il faisait aussi partie des motivateurs pendant la séance des tirs aux buts. Joueur-clé.

Ramane Adjanakou 6,5
Il est monté en puissance, comme à Lomé il y a une semaine, le défenseur de la JA Cotonou a encore rendu une copie très correcte. Habile doté d’un bon sens de l’anticipation, il s’est donné corps et âme sans relâche pendant tout le match. En plus de sa hargne discrète, il fait de gros efforts dans la relance et dégage une sérénité presqu’incompatible avec son physique. Et la cerise sur le gâteau c’est lui qui marque le tir au but qui donne la victoire au Bénin.

Mama Seibou 7
Infatigable surtout en première période, le capitaine a dirigé son équipe dans son rôle de sentinelle c’est lui qui lançait les attaques béninoises. Si les Ecureuils ont dominé le match ses choix de relances et sa présence sur les seconds ballons en étaient pour beaucoup. En bon leader il a marqué premier tir béninois lors de la séance et est allé chercher Abdel Bouraima après son tir manqué pour le réconforter. Un geste fort.

Ibrahim Ogoulola 6
Il était omniprésent dans les duels, gonflé à bloc il s’est énormément dépensé dans le pressing. Il a parcouru de longues distances et a manqué parfois de lucidité dans ses relances. Des progrès à faire sur ses transmissions offensives trop faciles à intercepter.

Chabel Gomez 6
Il a enflammé le début de match presque tout seul sur côté droit. Ça se voit qu’il a le drible facile et qu’il ose. Mais ses rares centres n’ont pas trouvé preneurs. Et il partait de trop loin pour faire être décisif grâce à sa technique. Malgré les déchets, un bon match quand même.

Waris Aboky 7,5
Il a eu la détente et le timing parfait sur l’ouverture du score pour son premier but international. Aligné à gauche il a multiplié les appels de balle sans forcément être servi mais cela n’a rien enlevé à son enthousiasme jusqu’à sa sortie à la 76e minute. A mettre à son actif son slalom dans la surface en fin de première période qui aurait pu être mieux exploité.

Marcelin Koukpo 7
On a encore pris du plaisir sur chacune de ses prises de balle, le numéro 10 des Ecureuils a mis à mal la défense des Eperviers. Positionné en neuf et demi il a touché plus de ballons et était au centre des offensives. Auteur du dernier tir béninois dans la première série des cinq aux tirs aux buts, il a été décisif. Seul point noire son occasion manqué de la 38 minutes, des paliers à franchir dans ce secteur.

Jules Elegbèdè 5,5
Aligné en pointe, l’attaquant d’Energie a été bien présent, remuant il s’est beaucoup dépensé dans le replacement défensif et le pressing. Une seule grosse occasion sur un service de Koukpo. Il serait intéressant de le revoir.

Géraud Viwami

1 pensée sur “Qualif’ Chan 2018 : les notes des Ecureuils”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *