Ecureuils : comment le Bénin débute les éliminatoires

Dimanche prochain, les Ecureuils débutent les qualifications de la Can Cameroun 2019 face à la Gambie. Revenons  sur les premiers pas des Ecureuils en éliminatoires depuis la Can 2004.

Quand le  Bénin commence à domicile

Ce cas de figue n’est arrivé que deux fois depuis 2004 et quand le Bénin a gagné son premier match sur ses terres il s’est qualifié par la suite.

Qualifications 2004 : Aux termes de ces qualifications le Bénin a décroché sa première participation à une coupe d’Afrique en Tunisie. Les Ecureuils avaient débuté de la meilleure des manières face à la Tanzanie au stade René Pleven avec le belge René Taelman sur le banc. Victoire 4-0 le 2 septembre 2002. Cet après-midi la un arrière gauche, jeune bordelais du nom d’Anicet Adjamossi avait brillé avec un doublé (9e et 28e). Oumar Tchomogo avait été buteur sur pénalty (75e) avant que Moussa Latoundji ne parachève le succès à cinq minutes.  Le Bénin avait terminé en tête de son groupe devant la Zambie, le Soudan et la Tanzanie.

Qualifications 2012 : 05 septembre 2010. Logé dans le groupe H en compagnie du Rwanda, Burundi et la Côte d’ivoire, sous les ordres du français Jean-Marc Nobilo , le Bénin a débuté sa campagne un nul inattendu 1-1 à domicile contre le Burundi. Quelques mois après la dissolution de l’équipe nationale au retour de la Can 2010, le technicien français avait ce jour là lancé plusieurs jeunes dans le grand bain comme Cédric Coréa, Djamal Fassassi ou encore Ousmane Makarimi. Le Bénin termine tristement  dernier de son groupe avec 5 points. L’ogre ivoirien a tout raflé en signant un sans faute avec 18 points au compteur.

 

Quand le Bénin commence à l’extérieur

Ce cas de figure est arrivé quatre fois depuis 2004. Comme si le Bénin avait besoin d’un électrochoc avant se qualifier pour la Can 2008 et 2010, les Ecureuils ont perdu d’entrée.

Qualifications 2006 : c’était des éliminatoires couplées Can et Mondial.  Dans un groupe très relevée en compagnie de la Côte d’ivoire, l’Egypte, la Libye,  le Soudan et le Cameroun.  Le Bénin débute par un déplacement chez les Lions Indomptables. Personne n’a oublié l’incroyable frappe de Seidath Tchomogo de plus de 40 mètres pour l’ouverture du score à la 11e. Derrière deux légendes Samuel Eto’o (43e) et Rigobert Song (45+2) offriront la victoire 2-1 aux locaux avant la pause même. Les Ecureuils finissent lanterne rouge avec 5 points glanés en dix journées.

Qualifications 2008 : 3 septembre 2006, qualifications de la Can Ghana 2008, le Bénin figure dans le même groupe que le Mali, la Sierre Leone et le Togo. Les Ecureuils débutent par un échec 2-1 à Lomé sous les ordres d’Edmé Codjo. Mené 2-0 sur des buts de Thomas Dossevi (15e) et  Komlan Amewou (75e), c’est le cristolien Abou Maiga qui réduira le score à la 85e minute pour le Bénin. C’était la première cape de Khaled Adénon. Malgré cette défaite initiale les Bénin va  relever la tête en signant trois victoires dont un cinglant 4-1 infligé aux togolais à Cotonou en  juin 2007. Avec 11  unités, les Ecureuils seront qualifiés en étant meilleurs deuxièmes derrière le Mali 13 points.

Qualifications 2010 : 1er juin 2008, les Ecureuils se déplacent à Luanda pour défier l’Angola, futur organisateur du tournoi. Le Bénin perd lourdement 3-0 d’entrée. Derrière le Bénin enchaînent quatre succès de rang face au Niger en aller retour, l’Angola et l’Ouganda à domicile pour sécuriser sa première place avec 12 unités. Michel Dussuyer avait bien terminé un boulot commencé par Wabi Gomez. Ensuite le Bénin est entré dans un second groupe de qualification avec le Mali, le Soudan et le Ghana. Les Ecureuils ont encore débuté cette seconde par une défaite contre le Ghana à Kumasi en mars 2009 1-0. Le Bénin accrochera sa  troisième qualification en terminant deuxième derrière le Ghana (13 points) avec 10 points  et devant le Mali (9 points)

Qualifications 2017 : 14 juin 2015, c’était le premier officiel d’Omar Tchomogo sur le banc des Ecureuils. En déplacement à Bata  pour affronter la Guinée Equatoriale, malgré l’ouverture du score de Stéphane Sèssegnon, les Ecureuils vont concéder un 1-1 dans un match bien à leur portée.  Bien placé jusqu’à l’ultime journée le Bénin va s’écrouler à Bamako et laisser filer la  qualification malgré ses 11 points.

Il faut noter que les qualifications la Can 2013, le Bénin a été éliminé au dernier tour dans un match couperet face à l’Ethiopie. Et pour les qualifications de la Can 2015, le Bénin a échoué lors du deuxième tour préliminaire contre le Malawi.

Géraud Viwami.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *