Can 2017: Benatia « on a tout donné»

Le défenseur de la Juventus, Medhi Benatia n’a pas caché sa déception après la cruelle éliminations des Lions de l’Atlas face aux Pharaons. Le capitaine marocain a aussi jeté un regard sur l’avenir.
Mehdi Benatia, défenseur-capitaine du Maroc
sur l’effectif
« on n’a un groupe très jeune , par rapport à nos capacités, personne n’a triché on n’a tout donné. on avait envie de mettre ce but, on aurait pu se contenter de rester derrière. de jouer comme en première mi-temps, pas beaucoup jouer mais défendre. On avait envie d’être ambitieux, on avait l’impression qu’on pouvait marquer. On n’a été les inquiéter, regarder la barre , les centres qui passent à deux trois mètres du but. on a eu les occasions malheureusement on n’a pas concrétisé. Tout le monde a fait un grand travail et c’est ce qu’il faut retenir. prendre un but sur coup de pied arrêté bien sûr que c’est rageant mais je peux vous dire qu’on a beaucoup appris en tous cas.»

message aux supporters
«leur dire qu’on est déçu de sortir en quart de finale , même si il y a deux mois on nous aurait dis ça , on aurait été content de faire ça. mais dans la compétition on a vu qu’on pouvait rêver mieux , il y a eu une réelle ambition dans ce groupe d’aller en finale. Le coach nous a dit depuis le début ne vous inquiétez pas , vous avez les capacités pour aller loin. Personne ne nous attendait là. lui il a cru en nous et on a cru ce qu’on pouvait faire. on est resté soudé. Aujourd’hui on ne passe pas mais ça se joue à pas grand chose. On est déçu pour nos supporters, on aurait aimé les voir faire la fête. on est loin un peu de tout mais on a tous vu les vidéos des familles, sur les téléphones entrain de voir les marocains faire la fête c’était magnifique. on joue pour le football aussi pour des moments comme ça. malheureusement on avait envie de répéter ça. On est éliminé c’est dur. »
sur le scénario
«ça s’est joué sur un coup de pied arrêté comme j’ai dis. c’était un match fermé. En seconde période c’était plus débridé on a eu des occasions de part et d’autre. Après il faut dire que le terrain facilitait pas pour jouer. Mais le plus important on a l’impression qu’on a tout donné c’est un sentiment qui fait plaisir »
A Port – Gentil, Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *