Can 2017 : L’Egypte brise le cœur au Maroc et rejoint le dernier carré

Devant un peu plus de dix mille spectateurs ce soir au stade de Port-Gentil , l’Egypte est venue à bout du Maroc sur un but en fin de match de Soliman dans un  quart de finale très engagé . Les Pharaons filent en demi-finale où ils défieront les Etalons du Burkina Faso.

Homme du match : Mahmoud Soliman

Entré en jeu en seconde période dans une position de neuf et demi, il a été discret jusqu’à ce qu’il devienne le héros de tout un peuple. Pour avoir fait l’essentiel c’est-à-dire donner la victoire aux siens dans un match compliqué. Il est logiquement l’homme du match.

 

Que d’engagement

Ce choc nord africain comme on pouvait s’y attendre s’est révélé très tactique dès l’entame. Le sélectionneur marocain Hervé Renard est resté fidèle à son 3-4-3 sans chamboulement. Chez les Pharaons, privé de Mohamed Eleneny , Hector Cuper a replacé Fathmy Ahmed (34 ans) , l’un des plus expérimentés du groupe habituel arrière droit en milieu de terrain.

Dans le premier quart d’heure la possession sera marocaine, le bloc égyptien est en place comme d’habitude autour d’Ahmed Hegazy, toujours impérial en défense centrale.  Plus direct dans son jeu, l’Egypte va s’offrir la plus grosse occasion de ce premier acte. Sur un centre d’Ahmed Eissa l’arrière droit, la défense marocaine se troue, Mahmoud Hassan esseulé  frappe dans un angle fermé au second poteau. Munir Kajoui sort une parade en fermant ses jambes. (15e). première alerte du match.

Le match se densifie au milieu avec beaucoup fautes (27 au total sur la première partie), les débats sont très engagés et équilibrés. Les Lions de l’Atlas s’infiltrent par les côtés. Nabil Dirar bien inspiré dans son couloir droit va signer deux percées de qualités (22e et 42e) mais ses centres ne trouveront pas preneurs.

A dix minutes de la pause, le Maroc aussi enfin sa grosse occasion sur une action menée par deux de ces trois défenseurs centraux.  Manuel Da Costa s’arrache à droite pour gagner son ballon et centre fort devant le but, la défense égyptienne cafouille, Romain Saiss en profite mais sa tête lobée atterrit sur la transversale (35e). Les centaines de supporters marocains qui chantent dans le stade y croyaient.

L’Egypte va perdre son attaquant, Fahmy visiblement touché au genou, il cède sa place à Mahgoub juste avant la  pause (42e).

On s’est presque ennuyé dans ce premier acte, même si c’était engagé et  fermé.

Les regrets de Bouhaddouz , le coaching payant de Cuper

Après une seconde partie bien plus animée que la première on avait déjà la tête aux prolongations jusqu’à ce que Medhi Benatia ne concède ce coner fatal de la 87e minute. Soliman entré en jeu en seconde période profite d’un léger cafouillage pour marquer l’unique but du match. Mais les marocains peuvent avoir des regrets.

D’abord pour leur gardien El Kajoui, auteur d’un match exceptionnel.

Salah chipe un ballon à Saiss à gauche puis file au but , sa frappe est enlevée d’une manchette incroyable par El Kajoui (49e) Enorme opportunité et arrêt de grande classe pour le gardien de Numancia.

Après cette alerte des Pharaons, les lions de l’Altlas vont enflammer le match.

Action marocaine bien construite, initiée par Boussoufa , Bouhaddouz n’était pas loin de reprendre un centre à ras de terre de Fajir , El Haddry était bien sorti(53e)

Boussoufa envoi un missile enroulée des  rentres mètre sur la transversale. (54e) dans la foulée Mendyl dépose un centre sur Bouhaddouz mais la tête décroisée de l’attaquant de Saint Pauli n’arroche pas le cadre (55e). L’Egypte n’était pas loin de craquer. Une reprise très chaude.

Fajr centre très fort devant le but, Bouhaddouz est contrée dans la reprise in extremis par Mosaad. El Haddary était battu (60e)

Encore Bouhaddouz,  qui décroise trop sa tête alors qu’El Haddary était pantois, le ballon passe à quelques millimètres de la cage. Le centre était signé de Dirar (68e)

A dix minutes du terme, épuisé, il cède sa place à El Kadourri.

L’Egypte n’était pas loin de craquer, elle reviendra dans le match dans le dernier quart d’heure.

D’abord sur un coup franc  décomposé, Bekhit sert Salah derrière le mur, l’ailier de la Roma à bout partant n’arrive pas à battre, El Kajoui qui sort encore une énorme parade (75e). Avant que Soliman ne porte le coup fatal à trois minutes du terme.

Le dernier coup franc de Fajr meurt dans le petit filet tout comme les derniers espoirs marocains.

Solides, l’Egypte passe ce quart, toujours sans encaisser dans ce tournoi et  va affronter le Burkina Faso en demie finale. L’autre affiche opposera  le Ghana au Cameroun.

A Port-Gentil , Géraud Viwami

Egypte

El Haddary- Hegazy , Mosaad, Seifeldin (Soliman 63e), Eissa- Ahmed Ibrahim , Tarek Ibrahim – Salah , Hassan, Bekhit – Fahmy (Mahgoub 42e)

Coach : Hectoir Cuper

Maroc

El Kajoui – Benatia ,Mendy , Da Costa, Dirar – Saiss (Alioui 90e ) , El Hamady , Boussoufa – En-Nesry , Fajr, Bouhaddouz (El Kadouri 78e)

Coach : Hervé Renard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *