Can 2017: Tisserand , comme un patron

Avant le début des quarts de finale samedi prochain, Bjfoot.com vous présente les onze révélations du premier tour de la Can 2017. L’Afrique peut bien compter sur ces pépites dans les années à venir. On vous offre cinq découvertes aujourd’hui. Voici notre cinquième coup de cœur.

Marcel Tisserand (24 ans, Ingolstadt/ RD Congo) , comme un patron 
C’est sa première Can mais on a l’impression que c’est sa énième. Associé en défense centrale à Bope , l’ancien monégasque à tout d’un crack et d’un chef en même temps. Défenseur véloce et difficile à prendre au duel, le joueur d’Ingolstadt ne laisse rien passer. Si les Léopards paraissent si solides derrière il en est pour beaucoup. Devenu quasiment indispensable aux yeux de Florent Ibengué , il a mis tout le monde d’accord en tenant la dragée haute à  des clients comme l’ivoirien Wilfried Bony et le togolais Emmanuel Adébayor. Passeur décisif heureux sur le troisième but des siens face au Togo, il s’est aussi apporter un présence offensif sur les coup de pied arrêtés. En quarts il fera face à des attaquants d’un autre calibre face au Ghana, entre la puissance d’Asamoah Gyan et la technicité de Jordan Ayew on verra qui est le patron ?

Géraud Viwami 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *