Can 2017: Hervé Koffi , plus qu’un pompier

Avant le début des quarts de finale samedi prochain, Bjfoot.com vous présente les onze révélations du premier tour de la Can 2017. L’Afrique peut bien compter sur ses pépites dans les années à venir. On vous offre cinq découvertes aujourd’hui. Voici notre troisième coup de cœur.

Hervé Koffi Kouakou (20 ans, Burkina Faso/ Asec), plus qu’un pompier
C’est l’une des belles histoires de cette Coupe d’Afrique, alors qu’il devait être remplaçant, ce petit bonhomme de 20 ans s’est vu propulsé dans les cages des Etalons comme numéro un. Il profite de la blessure de Diakite. Pour son baptême de feu, il sort un match monstrueux face au Cameroun et reste dans ses standards face au Gabon avec une parade incroyable devant Bouanga en fin de match. Même s’il se fait avoir par la malice d’Aubameyang sur le penalty qu’il a concédé. Face à la Guinée-Bissau, il a signé son premier clean sheet du tournoi, bon pour la confiance. Le gardien de l’Asec d’Abidjan a déjà montré qu’il est un joueur d’avenir, il devra encore le confirmer en quarts de finale face à des tunisiens très en réussite. On ne demande qu’à en voir plus.

Géraud Viwami 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *