Can 2017 : les leçons de la deuxième journée

Avant le début de la troisième et dernière journée du premier tour ce soir, on vous présente dans ce résumé ce qu’il faut retenir de la deuxième journée dans les quatre groupes.

Les chefs
Ils ne sont que deux pays à avoir signé un carton plein. Dans le groupe B, le Sénégal est passé sur le Zimbabwé (2-0) avec la manière. Une percée de Baldé conclue par Mané et un coup franc diabolique de Saivet ont fait l’affaire. Au delà du résultat, les Lions de la Téranga se sont comportés en favoris en dominant de bout en bout le match. Si Mame Diouf avait transformé ses tentatives le score aurait été bien plus lourd.
Le Ghana dans le groupe D a remis la même formule que face à l’Ouganda lors de la première journée. Face aux aigles maliens, les Blacks Stars ont sorti une première période de grande qualité avec un but de leur capitaine Asamoah Gyan. Puis en seconde période ils se sont contentés de garder cette avance. Et ça été payant.
Avec six points le Sénégal et le Ghana peuvent jouer leur troisième match sans aucune pression sauf celle de vouloir conserver la première place pour ne pas changer de ville au second tour.
Les réveillés
Ils méritaient mieux qu’une défaite lors de leur première sortie face au Sénégalais, les tunisiens se sont bien repris face aux Algériens. Les Aigles de Carthage ont longtemps mené au score 2-0 avant de concéder une réduction du score en fin de rencontre. L’essentiel a été assuré par les amis de Whabi Khazri qui ont aussi maintenu leur niveau de production de jeu face à un adversaire de prestige. Le derby du Maghreb n’a fait qu’un seul heureux dans le groupe B.
Dans le groupe C , le Maroc aussi battu lors de la première journée par la RD Congo malgré un visage séduisant s’est rattrapé face au Togo. Bien qu’ils aient concédé l’ouverture du score dès la 5e minute, les Lions de l’Atlas bien aidés par les bourdes du gardien togolais Kossi Agassa ont déplumé les Eperviers togolais 3-1. Une victoire qui relance totalement les hommes d’Hervé Renard qui s’offrent une finale lors du match face à la Côte d’ivoire.
Dans le groupe A le Cameroun s’est bien rebiffé face à la Guinée Bissau en évitant une mauvaise surprise. En s’imposant 2-1 , ils sont signés une réaction de haut niveau et une très belle opération. Les Lions indomptables ont quatre points et peuvent bien se contenter d’un nul ce soir face aux Panthères gabonaises pour passer au second tour.
Enfin dans le groupe D, on peut aussi saluer la victoire de l’Egypte face à l’Ouganda en toute fin de match. Une victoire ultra précieuse avant le choc du groupe face au Ghana, premier du groupe. Un match nul peut suffire aux Pharaons qui se sont bien relancés.
Les dormeurs
Ils sont annoncés comme favoris mais en deux matches on a presque rien vu de convaincant. Dans le groupe B l’Algérie n’a pas confirmé après un nul heureux face au Zimbabwe. Les Fennecs sont honteusement tombés face aux Aigles tunisiens. Avec un petit point à son actif pour se qualifier il faudra impérativement battre le leader du groupe B, le Sénégal. Le meilleur moment pour se réveiller ou quitter la compétition tête basse.
Dans le groupe C les ivoiriens ne sont pas passés loin de l’humiliation face aux congolais. Après un nul poussif face au Togo, la Côte d’ivoire encore concédé un nouveau nul. Mais cette fois, les Eléphants ont eu un sursaut d’orgueil en revenant au score par deux fois. L’état d’esprit et l’amélioration dans la production de jeu constatés en seconde période sont à confirmer dans un duel un sommet face au Maroc. Seule la victoire pourra qualifier les champions d’Afrique en titre.
Les gabonais l’ont encore à travers la gorge, le nul concédé devant les burkinabès. Les supporters des Panthère se repassent encore dans leurs têtes l’occasion manquée par Bouanga en seconde période. Avec deux nuls en deux matches, Lemina , Tandjigora et Obiang blessés pour le reste du tournoi , le Gabon a bien du mal à lancer sa compétition. Ce soir face au Cameroun pour passer la victoire est obligatoire dans ce derby d’Afrique centrale très attendu.
les condamnés
Ils ont certes leur destin en main il faudra impérativement gagner. Dans le groupe A le Burkina Faso a concédé un nul face au Gabon avec quelques regrets au bout aussi. Avec 2 points le Burkina Faso devra battre la Guinée Bissau pour espérer atteindre le second tour sans attendre le résultat de l’autre duel du groupe. Scénario valable aussi pour son adversaire du jour.
Dans le groupe D , les maliens peuvent nourrir de gros regrets après leur première période manquée face au Ghana qui coûté chère aux Aigles. Les hommes de Giresse n’ont qu’une seule option battre l’Ouganda au troisième match pour espérer passer.
Les craqueurs

Ils ont été nos surprises lors de la première journée mais le fardeau de la confirmation a été très lourd à porter. Dans le groupe A, après une ouverture du score magique de Piqueti , la Guinée-Bissau a été rattrapée et dépassée par le Cameroun presque logiquement. Dans le groupe B, les zimbabwéens n’ont même pas eu de répit avec les sénégalais qui ont mis la barre beaucoup plus haute que les algériens. Personne ne peut leur en vouloir d’avoir perdu.
Nos amis togolais dans le groupe C peut avoir des regrets après cette défaite (3-1) face aux marocains. L’ouverture du score rapide de Mathieu Dossevi n’aura été qu’une illusion. Kossi Agassa a plombé à lui seul les espoirs de l’équipe. Le Togo a toujours son destin en main et ça passe par une victoire devant la RD Congo lors du dernier match.
Enfin dans le groupe D, l’Ouganda aussi peut avoir des regrets après sa deuxième défaite du tournoi face à l’Egypte dans les ultimes instants. Pourtant intéressants dans le jeu, les Cranes ont payé cher leur manque de réalisme face à un adversaire de haut calibre. Ils sont éliminés.
Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *