Uemoa 2016 : Quitte ou double

Battus contre toute attente par la Guinée Bissau, dimanche dernier, les Ecureuils jouent leur deuxième match contre le Sénégal cet après-midi avec une obligation de réaction.

La défaite surprise de dimanche dernier a porté un sacré coup aux ambitions béninoises à Lomé dans le cadre de la 7e édition du tournoi de l’Uemoa. Dernier du groupe B sans point les Ecureuils  doivent recoller au peloton de tête et pour cela  il faut gagner face au Sénégal ce mardi soir. Les sénégalais vainqueurs du Burkina Faso, lors de la première journée comptent trois points en tête avec la Guinée Bissau. En cas de victoire, le Bénin sera relancé et pourra s’offrir une finale contre le Burkina Faso lors de la troisième et dernière journée de la phase de groupe. Pour accéder à une troisième finale après 2011 et 2014, les amis d’Abdel Bouraima devront signer un sans-faute lors des deux prochaines sorties face à des adversaires d’un tout autre calibre.

Comment créer l’exploit

Méconnaissable face aux Jurtus, les Ecureuils ont bâclé leur copie. Une prestation qui ne ressemble en rien à la philosophie habituelle de l’équipe conduite par Mathias Déguénon.  La  belle phase de jeu de conservation réalisée en  fin de la première période était bien la preuve que l’équipe était capable de produire du jeu et séduire. Au-delà d’un visage à améliorer, l’efficacité devra également être au rendez-vous pour surprendre le Sénégal qui jouera sans pression et pourra se contenter d’un nul ou assurer une probable qualification pour la finale en cas de victoire. Le sélectionneur Déguénon devra faire des choix, avec une nouvelle rencontre en 48h, faire tourner son effectif. Gagner demain peu importe la manière serait un excellent moyen de digérer la défaite inaugurale et de se relancer.

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *