Ecureuils : le Bénin a joué contre…

Aujourd’hui les derniers internationaux sont rentrés dans leur club respectif après les dates Fifa du mois d’octobre qui se sont achevées hier, ce n’est pas le cas des béninois puisque le Bénin a brillé par son absence et s’est privé d’une occasion de se préparer pour les joutes futures.

Le mois dernier les Ecureuils ont essuyé une cuisante défaite à Bamako synonyme d’élimination dans la course à la Can Gabon 2017. Après la déception les regards sont tournés vers les qualifications de la Can Cameroun 2019 qui débute en mars prochain mais c’est à croire que ce futur rendez-vous ne nous concerne guère. En effet, entre le premier match de qualification des Ecureuils et la dernière sortie face au Mali il y aura deux dates Fifa en octobre puis en novembre prochain. Chaque nation a la possibilité d’organiser deux matches sur chaque période internationale soit quatre matches amicaux possibles pour les Ecureuils afin de se roder avant d’entamer une nouvelle campagne de qualification.

Les joueurs inquiets

Si en octobre 2015, le Bénin avait joué contre et perdu 2-1 contre le Congo à Brazzaville en amical, cette année, le ministère et la fédération ont snobé la date Fifa du mois d’octobre. Pourtant selon nos informations, le Bénin a été sollicité par d’autres nations sans succès. Une absence très étonnante mal vécu par plusieurs joueurs qui espéraient repartir de l’avant en se servant justement des matches amicaux.

En novembre prochain deux nouvelles dates seront disponibles, espérons que nos dirigeants puissent rattraper le coup.

Tchomogo dans le flou 

Fragilisé par l’élimination dans la course à la Can Gabon 2017, le sélectionneur national Omar Tchomogo ne fait plus l’unanimité dans l’opinion publique. Au-delà de l’échec la manière a profondément marqué tristement les esprits. L’ancien guingampais n’a pu atteindre l’objectif qui lui était fixé dans son contrat mais il ne doit pas pour autant arrêter de travailler pour la bonne marche de l’équipe. La fédération a d’ailleurs surpris en décidant de l’écarter pour le tournoi de l’Uemoa qu’il était sensé diriger. Si ce dernier ne se retrouve plus en position force face à nos dirigeants pourra-t-il exiger des matches amicaux afin d’affuter son équipe pour mars 2017 ? Nous serons vite fixés le mois prochain parce que pour ce mois d’octobre les Ecureuils ont sans aucun doute joué contre eux-mêmes en restant à carreau.

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *