Qualif’ Can Gabon 2017: les Ecureuils humiliés et éliminés !

Le match de la qualification attendu à Bamako s’est transformé en cauchemar pour les Ecureuils lourdement battus 5-2 par le Mali pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017. Le Bénin est donc éliminé.

Auteurs d’une entame de match catastrophique les Ecureuils ont été impuissants d’entrée à Bamako. Sambou Yatabaré (18e) ouvre le score à la suite d’une coner au cœur d’une défense trop attentiste il marque tranquillement de la tête. Le Bénin va s’effondrer à l’image de l’énorme bourde de Fabien Farnolle sur une frappe anodine de Moussa Maréga, Abdoulay Diaby a bien suivi et en profite (35e) 2-0. Assomés , Moussa Marega (38e)alourdit la marque. Les Ecureuils réagiront par Frédéric Gounongbé sur une passe de Stéphane Sèssegnon (40e). L’attaquant de Cardiff marque d’une belle balle piquée. 3-1 à la pause, une mi-temps en enfer.

Des Ecureiuils déboussolés

En seconde période le Bénin ne s’est pas réveillé. Aucun signe de révolte chez les hommes d’Omar Tchomogo qui ont sombré davantage. Adama Traoré 65e à la suite d’une contre attaque s’est joué de Jordan Adéoti avant de marquer d’une frappe enroulée au sol 4-1. Ce but scelle le sort des béninois avant le déluge, sans moyens et apathiques, les entrées de David Djigla, Rudy Gestede et Michael Poté n’y feront rien.

Moussa Doumbia s’offre un festival devant encore le malheureux Adéoti pour le 5-1.
Le dernier sursaut des Ecureuils sera signé de Stéphane Sèssegnon qui réduit la marque à la 90e sur coup franc direct. Cette unique défaite des Ecureuils est cruelle mais logique au regard du visage présenté par les Ecureuils ce soir à Bamako. Score final 5-2

Doublé par le voisin togolais !

Les Ecureuils avec 11 points + 2 ne pourront accrocher une place de meilleur deuxième. Ces deux derniers tickets reviennent à l’Ouganda 13 points et le Togo 11 points + 7 qui passent devant le Bénin avec une meilleure différence de buts. Le Bénin qui était en bonne posture avant cette dernière journée rentre donc bredouille sans Can et presque sans honneur tant cette défaite fait mal.

Géraud Viwami

Groupe C

Mali 16 points + 10 (Qualifié)
Bénin 11 points + 2
Guinée Equatoriale 4 points + 0
Sud Soudan 1 point – 8

6 réflexions au sujet de « Qualif’ Can Gabon 2017: les Ecureuils humiliés et éliminés ! »

  1. Dur courage aux ecureuil sur tour à tout les beninois, moi je m’adrèsse au gouvernement de prende une decision pour les ecureuils ou de selectioné dans les departement les joueur pas que tros c’est tros.

  2. Je crois que personne ne doit s’en vouloir. Les joueurs et le staff qui sont les premiers bénéficiaires de cette qualification (sur le plan visibilité) ont joué pleinement leur carte. C’est ici le lieu de faire ressortir la limite tactique de Oumar tchomogo impuissant face à la stratégie de jeux des maliens. Malgré que son système ne marchait pas il n’a trouvé mieux que des changements poste pour poste. Quand aux responsables à divers niveau il faut savoir que c’est les moyens qui justifient la fin. J’ai lu un certain engouement pour une éventuelle qualification avec une volonté de dernière minute du ministre Oswald HOMEKY et sa troupe qui jusqu’à là n’ont pas en réalité vu plus loin que le bout de leur nez. Une équipe nationale c’est des détection de joueurs et des matchs amicaux. Combien de match amical le Bénin à t-il joué depuis qu’il est au poste????? On peut se tromper une fois mais pas tout le temps. Que nous commencions déjà par préparer 2019. Et courage à tous ceux qui, comme moi, se sentent véritablement Béninois et supportent les écureuils!!!!! Mettons nous ensemble pour un Bénin gagnant!!!!!!

  3. Bonjour à tous et à toutes!
    Une epreuve dure pour nos onze nationals.
    Un match decevant mais qui doit faire refléchir.
    Courage aux joueurs, à la staff technique, à la FBF et au ministère des sports!!!
    Hier, à Bamako le temps a siflé la fin d’un temps calamiteux, indésirable et infruitueux, et nous renvoie à une réflexion sur le temps.
    Ignorant donc tout ce qui précède les 90 minutes d’hier, c’est le moment plus que jamais pour mon cher Bénin de bondir sur la scène internationae.
    Qu’est-ce qu’il y a lieu de faire???
    A mon avis, il revient à la staff technique en collaboration avec la FBF et le ministère des sports de lancer une campagne de recherche des jeunes talents(20 à 22 ans) au niveau national qu’international, histoire de disposer d’une équipe très jeunes, techniquement attractive et compétitive.Ces ressources, nous en avons.Si la FBF pourait aider la staff à disposer d’une équipe jeune, les défaites criaaaa n’auront plus de sens.
    Ceci étant fait comment atteindre l’objectif can2019 et mondial2022???
    Il reviendra à la staff en collaboration avec la FBF de faire jouer ces jeunes en organisant régulièrement des match amicaux.
    Je ne remets pas en cause l’actuelle équipe mais elle sera une légende pour ces jeunes joueurs en ce sens qu’à l’occasion d’un match amical, il faut convoquer un nombre assez restreint pour diriger avec le coach la rencontre.
    En jetant un coup d’œil à létranger, je voies une équipe colombienne très jeune qui se positionne au classement mondial.
    Profitons de cette période latente pour redresser notre football.Alors comme le dit l’autre «  »Rien ne perd, rien ne se crée, tout se transforme. » » Utilisons nos moyens pour éttoffer le monde.

    Béninois, soyons toujours optimiste.

    Merci à tous et à toutes!!!

  4. En réalité le Bénin a perdu lorsqu’il a fait match nul contre le Mali a domicile;Ce jour les maliens étaient plus mauvais que ne l’ont été les écureuils à Bamako.Al’entame c’est le Benin qui devait totaliser treize points pour onze pour le Mali
    Je suis malien et j’ai souhaité un match nul qui qualifiait nos amis de Cotonou.Je pense sincèrement que le Bénin a une bonne équipe,et il ne sert à rien de disserter car la chance a juste choisit un camp.

  5. A partir de la base, nous devons recommencer très tôt les détections de talents, passer quartier par quartier et non se limiter à une ligue nationale aussi limitée et plombée de magouilles. Sommes-nous différents des autres pays pour ne pas avoir de jeunes joueurs de qualité? Non, c’est juste parce que nous ne voulons pas chercher loin, dans les fin fonds de nos quartiers, les meilleurs jeunes que nous avons ne sont pas dans nos championnat. Relevons nous vite, si non dans 20 ans, la situation ne changera guère.
    Malgré que notre équipe nationale nous déçoit à tous les grands coups presque, il existe pleins de gens comme moi qui parce que nous aimons notre pays et le foot, se levons chaque fois pour supporter notre équipe.
    Il faut au Bénin un réel projet pour le football… Cherchons loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *